Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    Molière, Molière

    Partagez

    any
    LC
    LC

    Molière, Molière

    Message  any le Mer 9 Fév 2011 - 0:35

    L’Ecole des femmes
    Auteur : Molière
    Genre : pièce de théâtre
    Pages : 120

    C’est une pièce de 5 actes, écrite en vers.

    Arnolphe souhaite épouser Agnès, celle-ci aime Horace. Arnolphe est le tuteur d’Agnès. Le père d’Horace est un grand ami d’Arnolphe. Horace aussi souhaite épouser Agnès. Horace ignore l’amour d’Arnolphe pour Agnès. Arnolphe devient le confident d’Horace…
    La situation est bien compliquée…
    Qui Agnès va-t-elle épouser ? (En passant outre le fait qu’elle n’ait pas grand-chose à dire!)

    Avant tout, j’aime Molière I love you ! Quel fourbe cet homme ! Very Happy
    Il est le maître des quiproquos, des comiques de gestes et de situation !
    Cette pièce en est remplie.
    J’ai passé un bon petit moment avec ces personnages : avec l’audace d’Arnolphe, l’innocence d’Agnès, la naïveté d’Horace…
    Cependant, ce n’est pas sa meilleure pièce et j’ai trouvé la fin trop précipitée… Faut dire que je ne l’avais pas très bien comprise… Wikipédia m’a gentiment éclairé à ce propos. tongue
    Mais voilà, c’est une pièce légère, qui m’a bien détendue… Que dire de plus ?
    Ma note :
    3,5 etoile jaune


    PS: Désolé pour le titre, mais on m'a dit qu'il était trop court...

    Atti'
    M
    M

    Re: Molière, Molière

    Message  Atti' le Mer 9 Fév 2011 - 13:16

    Merci Any pour cet avis, sacré quiproquo en effet. Il ne faut pas lire vite le début de ton avis pour bien comprendre la situation. Laughing

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: Molière, Molière

    Message  Majuscule le Mer 9 Fév 2011 - 13:19

    Genre lire "c'est une pièce écrite en acte avec 5 verres ??" ! Roooo

    Pinky
    M
    M

    Re: Molière, Molière

    Message  Pinky le Mer 9 Fév 2011 - 22:10

    moi j'ai eu ma dose avec Molière à l'école primaire, collège et même lycée... j'ai fait une overdose...

    je le redécouvre seulement maintenant avec du plaisir... j'aime voir ses pièces mises en scène, l'école des femmes en fait partie

    merci Any

    any
    LC
    LC

    Re: Molière, Molière

    Message  any le Mer 9 Fév 2011 - 23:22

    Majuscule a écrit:Genre lire "c'est une pièce écrite en acte avec 5 verres ??" ! Roooo

    fou rire


    Atti'
    M
    M

    Re: Molière, Molière

    Message  Atti' le Mer 9 Fév 2011 - 23:23

    Je n'avais pas lu si vite quand même Majuscule. Laughing

    Nina
    ML
    ML

    Re: Molière, Molière

    Message  Nina le Jeu 14 Avr 2011 - 11:54


    Titre : Le médecin volant.
    Auteur : Molère.
    Editeur GF Flammarion - étonnants classiques.
    pièce inclus entre les pages 59 et 81.

    Quatrième de couverture :
    Lucile aime Valère et en est aimée. Mais son père veut la marier à un autre. La jeune femme joue la malade, espérant trouver un docteur complaisant qui lui conseille de s'installer au grand air ; là, son amant pourra la rejoindre. C'est Sganarelle, valet de Valère, qui devient médecin malgré lui.

    Mon avis :
    La quatrième de couverture oriente déjà l'interprétation de la pièce et la rattache à l'une des comédies les plus connues de Molière. J'ai envie de dire que c'est un peu facile, d'autant plus que Le médecin volant est une farce plus qu'une comédie. La pièce est brève (en un acte, tout est joué), les personnages sont peu nombreux et sont reliés soit par leur lien de parenté, soit par leur servitude, au point que Sabine, nièce de Gorgibus, joue davantage le rôle d'une soubrette (c'est elle qui a l'idée du stratagème pour éviter un mariage forcé à Lucile) que d'une parente aisée. Le comique est trivial, entre un comique de langue très marqué (ah ! le latin de cuisine) et un comique de geste bien présent (la consultation...).
    Sganarelle, grâce à sa fourberie, fera le bonheur de Valère, son maître, et de Lucile, quasiment aussi muette que l'héroïne du Médecin magré lui (uniques répliques : Oui, monsieur) en prenant autant de risques que Scapin : les coups de bâtons ou la pendaison. Il joue véritablement, plus proche de l'acrobate que de la composition pure et simple. Face à lui, nous trouvons Gorgibus, un bon bourgeois très naïf, qu'il n'a eu aucun mal à duper et son ami l'avocat, tout aussi naïf et très imbu de sa personne.
    Le médecin volantest une pièce facile à lire, qui préfigure les grandes comédies de Molière. Elle plaît beaucoup aux élèves, ce qui ne gâte rien.

    yunayuna
    LH
    LH

    Re: Molière, Molière

    Message  yunayuna le Jeu 14 Avr 2011 - 13:18

    moi moliere ca me rappelle trop l'ecole Suspect je crois que j'aurai du mal a le relire ! mais ptet un jour qui sait !

    Nina
    ML
    ML

    Re: Molière, Molière

    Message  Nina le Jeu 14 Avr 2011 - 13:56

    J'ai eu la chance (hum, hum....) d'avoir un professeur de français qui ne nous a strictement rien fait lire en 4e et en 3e. Au lycée, je n'ai pas étudié Molière. C'est sans doute pour cette raison que j'apprécie tant son oeuvre.
    Maintenant, c'est moi qui fais étudier ses pièces, et je dois dire que mes 6e l'ont beaucoup apprécié et aiment beaucoup la jouer.

    Elialwenn
    LEH
    LEH

    Re: Molière, Molière

    Message  Elialwenn le Jeu 14 Avr 2011 - 14:30

    on a travaillé sur l'Avare en 4e (2e chez les français) et avec le film je dois dire que c'est mieux passé que de lire tout de suite le livre...
    ensuite on a fait du théâtre donc c'est pas resté un cauchemar pour moi ^^
    maintenant je le travaille en 4e toujours, mais dans le cadre d'une grosse séquence sur le théâtre (vu que les programmes ont changé) et donc l'élève lit la pièce qu'il veut...

    Pinky
    M
    M

    Re: Molière, Molière

    Message  Pinky le Ven 15 Avr 2011 - 8:39

    ha, les textes travaillés en français, en musique et autres matières... tout dépend comment cela est fait et des obligations du fameux programme... Moi aussi, j'en ai mangé du Molière, d'ailleurs que cela... de cette époque, je garde une certaine aversion pour les textes présentés comme une pièce de théâtre, j'ai du mal... non pour le texte en lui même mais le découpage et la présentation...

    quant à Molière, j'aime à voir ses pièces, à le relire... le médecin volant est une pièce que j'ai lu il y a longtemps, j'ai peu de souvenirs... ce n'est certainement pas celle que je préfère...

    merci Nina

    Nina
    ML
    ML

    Re: Molière, Molière

    Message  Nina le Mar 27 Déc 2011 - 12:24

    L'amour médecin.

    Mon résumé :

    Sganarelle a convoqué amis, parente, voisins parce que sa fille unique Lucinde ne va pas bien. C'est pourtant Lisette qui détient la solution : Lucinde veut se marier. Mais Sganarelle ne l'entend pas de cette oreille. Il entend garder sa fille pour lui ! Lucinde feint alors de tomber malade - et Sganarelle convoque quatre médecins.

    Mon avis :

    J'aime beaucoup cette oeuvre de Molière, que j'ai eu la chance de voir à la comédie-française dans une somptueuse mise en scène il y a quelques années. Cette année, je vais tenter de l'étudier avec mes élèves, d'où cette relecture (l'an dernier, j'ai étudié le médecin volant et ce fut un gros succès).
    Nous retrouvons le personnage de Sganarelle, paré de tous les défauts. Il aime tellement sa fille qu'il veut la garder pour lui. Il l'aime tellement qu'il fait venir quatre médecins, tous plus incompétents les uns que les autres, et plus drôles aussi.
    Ma préférence va cependant pour les intermèdes : l'amour médecin n'est pas tant une pièce à lire qu'une pièce à voir et à écouter.

    Pinky
    M
    M

    Re: Molière, Molière

    Message  Pinky le Mer 28 Déc 2011 - 10:26

    merci Nina, je ne connais pas cette oeuvre de Molière... à découvrir

    Nina
    ML
    ML

    Re: Molière, Molière

    Message  Nina le Mer 28 Déc 2011 - 10:35

    Merci pour ta visite Pinky.
    Cette pièce a été éclipsée par deux autres, plus connues, écrites la même année : Le médecin malgré lui et Le misanthrope.

    Nina
    ML
    ML

    Re: Molière, Molière

    Message  Nina le Dim 7 Juil 2013 - 6:38



    Titre : Le malade imaginaire.
    éditeur : Librio. Nombre de pages : 93.

    Mon résumé :

    Argan est un excellent client pour monsieur Purgon et pour son apothicaire, monsieur Fleurant. Il a même décidé de marier sa fille aînée, Angélique, avec le neveu de monsieur Purgon, Thomas Diafoirus, futur médecin. Ni Angélique, ni Belline, seconde femme d’Argan, ne sont de cet avis. Qui l’emportera ?

    Mon avis :

    Le malade imaginaire est l’une des oeuvres que je préfère. Je le préfère cependant dans toute sa splendeur, avec la musique de Marc-Antoine Charpentier, comme je l’ai découvert à l’âge de 13 ans, à la télévision. 3h 26 de spectacle en tout ! J’ai eu également la joie de le voir sur scène, à la comédie française, dans une version très drôle. Aussi, j’ai beaucoup de mal à supporter des versions médiocres (ou amputée de quelques scènes…).

    Argan est un malade débordant d’énergie. Ayons une pensée émue pour toutes les séries télévisées dans lesquelles le malade se prélasse dans son lit. Argan entre, sort, tempête, il est de toutes les scènes ou presque – toutes celles qui sont importantes. Ne débute-t-il pas par un long monologue, énumération de ses dépenses chez son apothicaire favori ?  Il est un hypocondriaque, mais il joue bien d’autres rôles. Amoureux de sa seconde femme, il se laisse mener par le bout du nez. Père à demi indigne, il est prêt à déshériter ses filles en faveur de sa femme, mais songe tout de même à établir l’aînée avec un riche futur médecin. Bien entendu, c’est pour lui qu’il veut ce mari, pas pour elle – et ce n’était pas si choquant à l’époque. Il menace sa plus jeune fille du fouet pour obtenir ce qu’elle veut, à savoir le compte-rendu de son espionnage méthodique de sa soeur. DE ce point de vue, rien n’a changé en trois cents ans.

    Heureusement pour elle dans cette oeuvre, Angélique est capable de tenir tête à son père. Heureusement, elle a Toinette, une servante aussi habile que Scapin, qui n’hésite ni à se déguiser, ni à faire appel à son amant pour aider les amoureux. Cléante lui aussi se déguisera pour voir sa belle, et se montre nettement moins empoté que d’autres amants de comédie. "Je me ferai médecin" n’hésite-t-il pas à promettre à Argan, qui gardera jusqu’au bout son obsession. L’hypocondrie n’était pas encore reconnu comme maladie, comment aurait-il pu en guérir, même avec le soutien de son frère et de ses filles ?

    Pinky
    M
    M

    Re: Molière, Molière

    Message  Pinky le Dim 7 Juil 2013 - 10:36

    ha, le malade imaginaire, je l'ai vu aussi au théâtre avec le collège, c'est un bon souvenir


    merci Nina

    Nina
    ML
    ML

    Re: Molière, Molière

    Message  Nina le Dim 7 Juil 2013 - 11:38

    Merci Pinky pour ta visite.

    Contenu sponsorisé

    Re: Molière, Molière

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:12


      La date/heure actuelle est Sam 3 Déc 2016 - 1:12