Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    ASPE, Pieter

    Partagez

    lilou57
    LEH
    LEH

    ASPE, Pieter

    Message  lilou57 le Dim 13 Fév 2011 - 19:45



    Chaos sur Bruges
    Polar belge

    Le commissaire Van In, grande gueule au coeur tendre et buveur de bière impénitent, son adjoint, le perspicace Versavel, et la belle Hannelore Martens, substitut du procureur : un trio de choc pour déjouer une série d'affaires qui sème la panique dans la bourgeoise ville de Bruges. Une fois encore, le pas très politiquement correct Van In s'apprête à jeter le trouble en haut lieu, où l'on semble peu pressé de le voir résoudre son enquête...

    J'avais tellement aimé Le carré de la vengeance, que c'est avec joie et impatience que je me suis plongée dans ce deuxième tome des enquêtes du commissaire Van In. Et bien, la déception a été grande! Je n'ai rien retrouvé de ce qui m'avait plû l'année dernière...Une intrigue tellement alambiquée que je n'en ai pas saisi tous les tenants et aboutissants, des tentatives d'humour qui tombent à plat, un commissaire Van In tellement caricatural qu'il en devient ridicule, d'ailleurs il boit comme un trou mais à part pour se donner un genre je ne vois pas pourquoi! Je reconnais tout de même deux mérites à ce livre. Le premier c'est qu'il est court ce qui abrège les souffrances et le second c'est qu'il nous emmène dans les pittoresques rues de Bruges et rien que pour cette visite je ne regrette pas entièrement de l'avoir lu.

    Atti'
    M
    M

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Atti' le Dim 13 Fév 2011 - 20:50

    Spécial l'humour belge, hein Lilou ? Laughing Bon, je vais passer mon tour après lecture de ton avis. Merci. Wink

    any
    LC
    LC

    Re: ASPE, Pieter

    Message  any le Dim 13 Fév 2011 - 21:40

    Qu'est-ce qu'il a m'humour belge? facher

    Atti'
    M
    M

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Atti' le Dim 13 Fév 2011 - 21:47

    Ah Any... J'te présente mes plus plates excuses pour cette allusion très incongrue j'en conviens.

    Je ne le pensais pas, sincèrement. triste

    Vous êtes très drôles, parole.

    any
    LC
    LC

    Re: ASPE, Pieter

    Message  any le Dim 13 Fév 2011 - 21:49

    Voilà qui est mieux! Beaucoup mieux! tope là


    Atti'
    M
    M

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Atti' le Dim 13 Fév 2011 - 22:05

    Je n'ai pas envie de me fâcher avec toi. non peur

    tope là

    any
    LC
    LC

    Re: ASPE, Pieter

    Message  any le Dim 13 Fév 2011 - 22:12

    Comme tu es sincère, il n'y a pas de raison! rire très fort

    Nina
    ML
    ML

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Nina le Ven 13 Sep 2013 - 23:18


    édition Le livre de poche - 306 pages.
    Présentation de l’éditeur :
    Dans un jardin de la banlieue huppée de Bruges, une petite fille découvre un squelette. Des années auparavant, la maison abritait un bordel de luxe, le Love, fréquenté par les notables de la région.
    Ballets roses, réseaux de prostitution, corruption, collusion avec les plus hautes sphères du pouvoir… certains mettront tout en œuvre pour faire échouer l’enquête du peu diplomate commissaire Van In, de son adjoint, le perspicace Versavel, et de la séduisante et redoutable substitut du procureur, Hannelore Martens.
    Mon avis :
    Autant j’avais été déçue par Chaos sur Bruges, autant j’ai apprécié ce roman. J’émets toutefois une réserve : Hannelore a beau être substitut du procureur, elle s’alcoolise à plusieurs reprises bien qu’elle soit enceinte, en espérant que le bébé ait les gènes de son père. Que son médecin lui prescrive une amniocentèse pour la rassurer, soit, qu’il l’avertisse des dangers de l’alcool sur un fœtus, même normal, serait bien également.  Maintenant que ce reproche est posé, je reviens au roman proprement dit.
    Cette enquête est un tourbillon qui met à jour ce qu’il y a de pire chez l’homme – les femmes sont peu nombreuses, et victimes à des degrés divers de la brutalité des hommes. Le pire est sans doute l’absence complète de sentiment de culpabilité chez les bourreaux. Bien sûr, l’on a coutume de dire que ce qui se passe entre adultes consentants ne regarde personne. Van In lui-même en convient, lui qui ne comprend pas toujours son subordonné, très gay, tout en se montrant son ami en toutes circonstances.
    C’est une vision très sombre de la Belgique que donne Aspe. L’affaire Julie et Mélissa est dans tous les esprits, et ne permet plus, du moins on peut l’espérer, à des affaires de pédophilie d’être étouffées, si puissants que fussent les coupables présumés.  Les excès des policiers sont aussi pointés du doigt. Les méthodes de Van In sont cependant plus douces que celles de Brant. La police est d’ailleurs composée de membres surprenants, il faut se méfier des apparences. Il faut aussi se méfier des rêves – le terrain est souvent bien différent.
    Un dernier point : l’éducation des enfants, très libérale, hérisse Van In au plus haut point – moi aussi. Les excès en tout genre ne sont pas bons.

    Pinky
    M
    M

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Pinky le Sam 14 Sep 2013 - 9:50

    merci Nina pour cette présentation, je suis d'accord avec ta dernière phrase, les excès en tout genre ne sont pas bons... et ce quelque soit le domaine

    Nina
    ML
    ML

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Nina le Sam 14 Sep 2013 - 9:54

    Merci Pinky pour ta visite.
    J'ai lu le tome 4 des aventures de Van In cette nuit, mon avis paraîtra ce soir.

    caro
    ML
    ML

    Re: ASPE, Pieter

    Message  caro le Sam 14 Sep 2013 - 11:32

    Merci Nina, je ne suis pas trop tentée par cette série Very Happy 

    Nina
    ML
    ML

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Nina le Sam 14 Sep 2013 - 16:11

    Merci Caro pour ta visite.

    Nina
    ML
    ML

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Nina le Sam 14 Sep 2013 - 17:50




    La quatrième forme de Satan.
    Edition Le livre de poche - 336 pages.


    Présentation de l’éditeur :
    Pas de répit pour le commissaire Van In. Qu’arrive-t-il au flic le moins fréquentable de la Belgique, sur le point de devenir père, quand s’abattent sur lui crimes déguisés en suicides, attentat à la sortie de la messe, secte satanique et trafic de drogue ? Rien qui puisse le mettre de bonne humeur…
    Mon avis :
    Ce polar ne plaira pas à tout le monde. Peu importe, il me plaît. Il nous emmène dans un tourbillon de noirceur. Alors que la vie de Van In est sur le point de connaître un grand bouleversement – la naissance de son enfant est imminente – et que Versavel, son adjoint, est à nouveau heureux, voilà qu’une enquête sur un suicide le mène dans les méandres de ce que l’âme humaine a de plus noir. Et je vous fais grâce de deux gros ennuis qui surgissent dans son existence, et suffisent à lui mettre les nerfs en pelote : il doit collaborer avec la gendarmerie et accepter qu’une journaliste, jeune et jolie, suive son équipe pendant une semaine.
    Van In se heurte ici au poids de la religion en Belgique. Et si le catholicisme ne séduit plus, n’effraie plus, d’aucun se tourne vers des cultes à son exact opposé. A une rare exception près, Van In ne croisera sur son parcours que des religieux (ses) qui illustrent le pire de la religion catholique, comme dans les romans de Ken Bruen ou d’Elise Fontenaille. Et je ne vous parle même pas de confidences que j’ai recueillies dans la "vraie vie". A mes yeux, le trait n’est pas du tout forcé, même si les conséquences sont atroces.
    Autre puissance critiquée : la médecine, spécialement la psychiatrie. La guérison du malade ? Le diagnostique ? Pour le docteur Coleyn, il semble être fait en fonction du porte-monnaie du client – là aussi, les conséquences sont dramatiques. Van In ne met pas tous les médecins dans le même sac, et pour un Coleyn, il y a des chirurgiens comme D’Hondt qui font l’impossible et plus encore pour leurs patients.
    Je me plongerai bientôt dans le tome suivant.

    Pinky
    M
    M

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Pinky le Dim 15 Sep 2013 - 9:26

    merci NIna pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Nina le Dim 15 Sep 2013 - 14:10

    Merci Pinky pour ta visite.

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: ASPE, Pieter

    Message  peyrelong le Dim 15 Sep 2013 - 16:08

    Merci Nina. Je n'aime pas trop P. Aspe. Trop noir pour moi

    Nina
    ML
    ML

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Nina le Dim 15 Sep 2013 - 21:15

    Merci Peyrelong pour ta visite.

    Nina
    ML
    ML

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Nina le Ven 25 Avr 2014 - 11:13



    La mort à marée basse.
    Présentation de l’éditeur :

    Non loin de Bruges, sur l’immense plage qui sépare les stations balnéaires de Zeebrugge et de Blankenberge, un cadavre est découvert, enterré dans le sable. Seule sa tête dépasse, ou plutôt ce qui a échappé à la voracité des mouettes. Van In est chargé d’enquêter mais il doit le faire en coopération avec un inspecteur de la Police judiciaire. Et cela ne plaît pas vraiment à l’irascible commissaire.
    D’autant qu’il ne veut pas lâcher une autre enquête, pour viol, dont la victime est la fille d’un notable de la ville.
    Contrefaçon, corruption, chantage sexuel… les turpitudes de la Belgique n’ont pas de secret pour l’incorruptible flic de Bruges aux méthodes peu orthodoxes mais diablement efficaces.

    Mon avis :

    J’aime beaucoup les romans de Pieter Aspe, en dépit d’une première rencontre un peu décevante. Ici, nous retrouvons Van In marié à Hannelore, substitut du procureur, et père de jumeaux, Simon et Sarah. Je n’ai garde d’oublier Bob, leur chien: il tient une importance particulière dans le récit et dans le coeur de Van In.

    La paternité a-t-elle changé Van In ? Oui et non : s’il fait des efforts, il ne renoncera pas à une soirée "entre potes" autour d’une bière, pour échapper à la corvée de l’aspirateur. Lui qui avait déjà beaucoup d’empathie pour les enfants victimes de la violence et de la cruauté des adultes, quitte à prendre ses distances avec la justice officielle, supporte encore moins l’indifférence de ce notable dont la fille a été violée. Dans la grande bourgeoisie, le silence prévaut, on règle ses affaires en famille, même quand la famille part à vau l’eau – la gouvernante est bien plus préoccupée par le sort de Myriam que son propre père.

    Van In n’en oublie pas pour autant d’asticoter Versavel et d’enquêter sur le meurtre sordide qui lui a été confié. En effet, tant qu’il n’y a pas de plaintes pour viol, il ne peut officiellement rien faire pour Myriam (Note : deux personnages portent le même prénom dans ce roman, à une lettre prêt. L’une est une véritable victime, soucieuse des siens, l’autre une simulatrice – ne vous trompez pas !). Il peut en revanche trouver qui a tué de si atroce façon Carlos Minne, qui l’a enterré sur la plage, en se trompant un peu sur les horaires de marée. Bref, qui voulait que l’on découvre son corps. Et ce ne sont pas des choses très jolies-jolies que Van In découvrira sur ce charmant personnage et son entourage.

    Les temps ont changé, semble dire Pieter Aspe tout au long de ses livres. L’impunité n’est plus possible en Belgique pour les puissants – même si les traduire en justice demande du temps et de l’acharnement. Cela demande aussi de prendre des risques – et, parfois, d’agir sur un coup de tête parce que madame la substitut lui doit un service. Cela demande aussi d’identifier les véritables victimes – pas toujours celles que l’on croit.

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: ASPE, Pieter

    Message  peyrelong le Ven 25 Avr 2014 - 12:25

    Merci Nina pour cette présentation. Pour moi aussi le premier contact avec Pieter Aspe avait été très décevant, je n'avais donc pas renouvelé l'expérience

    Nina
    ML
    ML

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Nina le Ven 25 Avr 2014 - 13:02

    Merci Peyrelong pour ta visite.
    J'ai eu aussi une première déception avec cet auteur (les deux premiers volumes) mais j'ai vraiment beaucoup apprécié les suivants.

    Pinky
    M
    M

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Pinky le Sam 26 Avr 2014 - 8:47

    merci Nina pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Nina le Sam 26 Avr 2014 - 9:48

    Merci Pinky pour ta visite.

    Nina
    ML
    ML

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Nina le Sam 26 Avr 2014 - 10:45


    Pièce détachée.

    Présentation de l’éditeur :

    Quand une enquête du commissaire Van In commence par un simple cambriolage, il faut se méfier… C’est souvent le début d’un savant imbroglio. Et de fait, après le cambriolage d’un homme de théâtre renommé, on découvre un doigt coupé dans le théâtre où va se donner la pièce mise en scène par le compagnon de la cousine d’Hannelore ! Avant de retrouver, après l’incendie d’un centre équestre, un corps auquel manque… un doigt. Seul lien entre ces deux affaires : la plupart des acteurs du drame étaient au même moment au Chili, dans des circonstances troubles. Une nouvelle enquête au cordeau, menée tambour battant par le trio explosif Van In, Hannelore et le brigadier Versavel, sur fond de séquelles de la dictature chilienne…

    Mon avis :

    J’aime lire les enquêtes du commissaire Van In, et c’est tout naturellement, après avoir lu La mort à marée basse, que j’ai poursuivi avec Pièce détachée.
    J’ai moins aimé ce tome, la faute à un mélange des tons pas toujours très heureux. Nous passons de la tragédie la plus pure, avec des détails particulièrement éprouvants à la bouffonnerie la plus complète, quand l’érotisme n’apparaît pas, au détour d’une rencontre. Volonté de distinguer la vie "quotidienne", une sexualité normale, de la cruauté qu’un homme peut exercer sur ses semblables ? Peut-être. Force m’est de constater que la sexualité est au coeur de ce roman. Tandis que la police est à la recherche d’un exhibitionniste, Hannelore, substitut du procureur et compagne ô combien désirable de Van In héberge sa cousine très libérée et son metteur en scène de compagnon, encore plus libéré. Ils ne sont pas les seules personnes dans ce cas. L’une a une liaison avantageuse pour maintenir son centre équestre à flot – pas de bol, il brûle. L’autre a des relations avec un homme de théâtre pour obtenir un rôle dans une pièce contemporaine dénudée. La troisième fait chanter, à son avantage, un homme politique. Le "charmant metteur en scène" propose même sa maîtresse (à distinguer de sa compagne) à Van In. Où est l’amour dans tout cela ? Il existe, pourtant, mais il est rarement lié à la chair – sauf dans le cas de Van In et Hannelore.

    Mutilation, incendie, meurtre, second meurtre, agression, troisième meurtre… L’enquête est particulièrement alambiquée et Van In jette tous ses hommes – et ses femmes – dans la bataille. Les indices sont bien là, mais les fausses pistes s’accumulent, puisque chacun a des secrets à dissimuler. Certains sont des plaies encore vives. D’autres, de petits arrangements mesquins avec leurs consciences. Dire que certains sont prêts à tuer pour les préserver n’est pas une évidence, c’est un lieu commun.

    Je terminerai par un dernier regret : Versavel est quasiment absent de l’enquête, lui qui "fait le point" sur sa sexualité. Cela me ferait presque rire que cette conversion subite à l’hétérosexualité. Espérons qu’il reprendra toute la place qu’il mérite dans les oeuvres à venir.

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: ASPE, Pieter

    Message  peyrelong le Sam 26 Avr 2014 - 12:51

    Merci pour cette nouvelle présentation de Pieter Aspe. Je passe

    Pinky
    M
    M

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Pinky le Dim 27 Avr 2014 - 9:18

    merci Nina pour cette nouvelle présentation, je passe mon tour

    Contenu sponsorisé

    Re: ASPE, Pieter

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:28


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 16:28