Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    SWAMINATHAN, Kalpana

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    SWAMINATHAN, Kalpana

    Message  Nina le Dim 13 Fév 2011 - 23:12

    Titre : Saveurs assassines.
    Auteur : Kalpana Swaminathan.
    Editeur : Points.
    Nombre de pages : 356 et 10 pages de lexique.

    Quatrième de couverture :

    Un écrivain à succès, un médecin très médiatisé, miss Lalli et sa nièce, et des jet-setters, très en vue se retrouvent dans une vieille bâtisse à la campagne pour un week-end gastronomique, qui s’annonce des plus plaisants. L’ambiance se délite quand on découvre le cadavre de l’un des convives; Comment alors un Cluedo grandeur nature…
    Miss Lalli n’a pas dit son dernier mot.

    Mon avis :

    J’ai deux prétextes (je n’emploie même pas le mot « excuses ») pour lire ce livre :
    - mon défi personnel (que ceux qui pensent que c’est un prétexte pour augmenter ma PAL lèvent le doigt).
    - mon anniversaire.
    Pour une fois dans mes lectures, j’ai fait preuve de logique : j’ai débuté par la première enquête de Miss Lalli. Je lui trouvais une ressemblance avec Miss Marple : elle est âgée, discrète, et héberge sa nièce, écrivain en devenir. De plus, j’ai eu l’impression de me retrouver de voir ce qui restent dans les coulisses d’un roman d’Agatha Christie : cette Inde dont elle parlait souvent (je n’ai pas eu le courage de compter combien de ces personnages sont allés en Inde, ou en reviennent). Les ressemblances s’arrêtent là, car Miss Lalli a baigné toute sa vie dans le crime, elle a fait carrière pendant trente ans dans la police et est toujours une consultante officieuse pour les cas difficiles. Le lecteur est tout de suite mis dans le bain avec deux meurtres sordides.
    L’intrigue me paraissait au début très classique : les protagonistes, tous l’incarnation du rêve indien (une chirurgien, un écrivain renommé, un critique gastronomique reconnu, un mannequin) sont réunis dans une villa somptueuse pour un week-end, et les meurtres vont gâcher ce dimanche idyllique.
    Voici l’intrigue brute : elle cache les enjeux réels. Ce n’est pas un simple séjour qu’organise Hilla, la propriétaire de la somptueuse demeure, mais une véritable revanche, contre la vie, contre la ruine de ses parents, leurs vies gâchées, leurs sacrifices. Son amie Lola Larina a survécu au pire, tout comme Tarok, le cuisinier, survivant de la guerre contre le Bangladesh et de bien d‘autres épreuves que nous découvrirons au cours de l‘enquête. Celui-ci n’a rien à perdre et, au cours d’un dîner mémorable, dit ses quatre vérités à presque tous les protagonistes. La découverte de sa mort, le lendemain, ne sera pas une surprise.
    Le huit-clos se prolonge : les conditions climatiques empêchent les invités de partir, et miss Lalli mène l’enquête, avec une froide détermination qui choque sa nièce, narratrice de son état. Elle ne se prive pas pour lui donner son avis, et ne comprend pas toujours les commentaires, froidement réalistes de miss Lalli. Celle-ci n’a aucune illusion sur la nature humaine, ce qui lui permet de n’être pas la dupe des apparences, des paroles trompeuses et des faux indices.
    Le dénouement est amer, car il montre comment les femmes sont considérées, même dans des milieux cultivés. De plus, le lecteur se rend compte qu’il aurait fallu de presque rien pour que ces crimes soient évités, ne serait-ce que donner sa confiance à quelqu’un qui le méritait vraiment. L’épilogue montre que rien n’a changé - ou presque - si ce n’est que les yeux de la narratrice sont définitivement décillés.

    lilou57
    LEH
    LEH

    Re: SWAMINATHAN, Kalpana

    Message  lilou57 le Dim 13 Fév 2011 - 23:25

    Il me tente bien celui-là!

    Nina
    ML
    ML

    Re: SWAMINATHAN, Kalpana

    Message  Nina le Dim 13 Fév 2011 - 23:37

    Si tu aimes Agatha Christie et l'Inde, tu ne seras pas déçue.

    Nina
    ML
    ML

    Re: SWAMINATHAN, Kalpana

    Message  Nina le Mer 2 Mar 2011 - 13:21


    Titre : La chanson du jardinier.
    Auteur : Kalpana Swaminathan.
    Editeur : Points.
    Nombre de pages : 319.

    Quatrième de couverture :
    Autour du cadavre d’un banquier aigri et indiscret gravitent des locataires hauts en couleur : une épouse effacée, une mystérieuse nièce qui fuit son mari. Sous le vernis es traditions indiennes, tout le monde dans cet immeuble de Bombay a un secret à dissimuler, et au moins une bonne raison d’en vouloir à Mr Rao. Miss Lalli va devoir redoubler d’adresser pour résoudre cette enquête savoureuse.

    Mon avis :
    La chanson du jardinier
    , dont le titre trouvera sa pleine justification lors du dénouement, est le second tome des aventures de Miss Lalli, série qui en principe devrait comprendre cinq volumes.
    Miss Lalli est toujours DR - dernier recours, et le peu que nous découvrons des affaires pour lesquelles elle est sollicitée montre la charge qui pèse sur elle. Ici, le crime envahit encore plus sa sphère privée puisqu'il a lieu dans son immeuble, et la victime n’est autre qu’un de ses voisins.
    Je ne peux m’empêcher de sentir dans ce second opus une ambiance à la Agatha Christie. La victime Mr Rao était unanimement détestée par les habitants de l’immeuble, et ce n’est pas sans raison. Il avait recherché leurs secrets les plus intimes, ou ce qu’il croyait être leurs secrets honteux, et les avait insidieusement révélés. Ce mélange détonnant de calomnie et de médisance s’est amplifié un mois avant sa mort : il ne cachait plus ses manœuvres. Tous sont suspects et personne ne songe à dissimuler qui son désir voire son soulagement de le voir mort, qui les menaces de mort effectivement proférées. Comme dans Saveurs assassines, nous nous trouvons face à un huis-clos, un peu plus élargi il est vrai.
    La seconde preuve de l’influence anglo-saxonne est le poème de Lewis Carroll qui sert de fil conducteur à l’intrigue, un peu comme une Nursery rythm dans un roman d’Agatha Christie. Ce fil est fourni par la nièce de miss Lalli qui, ici encore, est la narratrice du roman. Elle essaie toujours d’écrire son roman tout en écrivant sa chronique hebdomadaire. Elle observe sa tante, assiste aux interrogatoires et, tel Hastings, ne se montre pas toujours capable d’interpréter ce qu’elle voit, même si sa tante lui prouve qu’elle a tous les éléments en main pour comprendre.
    Grâce à elle et à son frère, une seconde enquête se met en place : retrouver qui a volé un sac de vieux vêtements et mutilé un ours en peluche. Cette enquête peut prêter à sourire, pourtant ses ramifications plongent dans ce que l'être humain peut commettre de plus abject (et le terme n'est pas trop fort).
    Cette seconde intrigue permet également d'introduire deux personnages extérieurs à l'Inde, Elena et Christina. Elles sont très gentilles, très bien intentionnées - et très naïves. Au lieu de chercher à comprendre le pays dans lequel elles se rendent "pour aider", elles se posent en donneuses de leçon et ne se rendent pas compte des erreurs qu'elles commettent.
    Miss Lalli ne donne pas de leçons, elle dénonce. Elle dénonce l'horreur des crimes domestiques, ces crimes qui auraient pu être évités et qui sont causés par une certaine morale et le point des traditions. Elle en a même empêché un, dénonçant l'horreur ordinaire (surtout si la famille est "respectable").
    Miss Lalli a de plus en plus de difficultés à contenir sa révolte. Qu'en sera-t-il dans le prochain tome de ses enquêtes ?

    Valou
    LA
    LA

    Re: SWAMINATHAN, Kalpana

    Message  Valou le Mer 2 Mar 2011 - 21:21

    J'ai noté ces deux titres, je ne connais pas! merci Nina!

    Pinky
    M
    M

    Re: SWAMINATHAN, Kalpana

    Message  Pinky le Jeu 3 Mar 2011 - 11:05

    intéressant Nina, quand je chercherai un policier... merci à toi Nina, je ne connais pas cet auteur, le premier me tente bien

    Nina
    ML
    ML

    Re: SWAMINATHAN, Kalpana

    Message  Nina le Jeu 3 Mar 2011 - 11:16

    Merci Valou et Pinky.
    Je dois dire que ces romans ne sont pas faciles à trouver : j'ai dû les commander tous les deux (cette auteur était une parfaite inconnue dans les librairies où je me rends habituellement).

    Pinky
    M
    M

    Re: SWAMINATHAN, Kalpana

    Message  Pinky le Sam 24 Sep 2011 - 9:00

    SAVEURS ASSASSINES



    Policier

    334 pages édité au cherche midi en mars 2007

    Résumé

    Entre la miss Marple d'Agatha Christie et la Mma Ramotswe d'Alexander McCall Smith, Kalpana Swaminathan nous propose de découvrir la charmante miss Lalli, retraitée sexagénaire du service des homicides de la police de Bombay, dans cette première enquête sur fond de gastronomie indienne. C'est un magnifique week-end gastronomique qui s'annonce dans la luxueuse villa de Bombay où quelques jet-setters en vue se sont retrouvés : un écrivain de best-sellers, un danseur, un mannequin, une féministe convaincue, un industriel amateur de chevaux, un médecin très médiatique, la très respectable miss Lalli et sa nièce. Un des convives ayant été retrouvé à l'état de cadavre, commence un véritable Cluedo gastronomique, et Lalli ne tarde pas à découvrir que les invités, sous des dehors très convenables, ont tous de sordides secrets à dissimuler. Cette enquête policière passionnante, qui dévoile les multiples visages de la société indienne, est également l'occasion d'un appétissant voyage au pays des saveurs et de la cuisine de l'Inde. Elle nous invite surtout à faire connaissance avec cette fameuse miss Lalli, aussi distraite dans la vie que précise dans ses enquêtes.

    Mon ressenti

    Un peu déçu de ce livre, j’attendais peut être trop. Je m’attendais certainement à être plongée dans l’univers d’Agatha Christie avec un cache cache comme au cluédo. Ce n’est pas une lecture ennuyante non plus, c’est agréable à lire..

    Par contre côté cuisine, mets divers et variés, couleurs et odeurs, c’est une symphonie à tous les étages. C’est un véritable ravissement pour les papilles et sur la cuisine Indienne !

    C'est peut être ce déséquilibre entre les deux qui m’a empêchée réellement de m’attacher à ce livre. Des personnages sympathiques, une peinture des rapports homme femme en Inde, j’aime beaucoup Miss Lalli qui n’est pas sans rappeler… chut !

    Peut être que les amateurs du genre, auront un autre ressenti.

    Contenu sponsorisé

    Re: SWAMINATHAN, Kalpana

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:24


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 16:24