Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    ZELLER Florian

    Partagez

    Martika
    LEH
    LEH

    ZELLER Florian

    Message  Martika le Ven 18 Fév 2011 - 21:18

    [img][/img]

    La Vérité suivi de La Mère

    Auteur : Florian Zeller
    Edition : Flammarion
    Pages : 260
    Genre : Théâtre

    4ème de couverture :
    La Vérité est une comédie sur le mensonge. C'est l'histoire d'un menteur à qui tout le monde ment.
    La Mère est une farce noire. C'est l'histoire d'une femme qui a tout perdu sauf sa capacité à souffrir et à rêver.

    Florian Zeller est romancier. Il a reçu le Prix Interallié en 2004 pour La Fascination du pire. Au théâtre, ses pièces connaissent un grand succès. Il est, selon Laurent terzieff, "un des rares auteurs d'aujourd'hui qui réponde à ce ce que l'art, toutes disciplines confondues, exige : une vision personnelle de l'existence où les fantômes de l'auteur rejoignent nos propres fantômes et qui élargit notre conscience de la vie."

    Mon Avis : Ma connaissance du théâtre se limitait aux lectures imposées durant la scolarité ; soit plus de vingt sans en lire. Sans le gros défi 2011 jamais je me serais lancée dans une telle lecture ! Et j'ai bien fait car j'ai pris une "grosse claque" !
    La Vérité est une pièce qui m'a bouleversée ; le thème est pourtant simple un homme qui ment à tout le monde qui croit si bien mentir qu'il pense sincèrement que personne ne le démasque or tout le monde lui ment vu que tout personne n'est dupe.
    Beaucoup de répliques ont résonné en moi. J'y ai retrouvé beaucoup de mes vérités ...
    Il n'y a pas de temps mort : je sais qu'en ce moment elle est à l'affiche à Paris j'ai hâte qu'il y ait une reprise en Province.

    Autant La vérité est assez conforme à la 4ème de couverture autant La Mère m'a déçue. Je n'ai pas retrouvé cette femme qui a tout perdu ; elle est toujours entourée des siens ; j'ai plus eu l'impression que c'était une femme "capricieuse" mais bon après je ne suis pas non plus une experte dans la lecture de pièces. Par contre j'ai beaucoup aimé le principe d'écriture de cette pièce-ci : le nombre de scènes dans un acre est en fait des "vues" différentes de la même scène ; pas des points vue par personnages non plutôt comme si nous étions dans un angle différents comme si juste un élément de départ différait et la scène changerait. C'est étrange et ça m'a bien plu ; c'était d'ailleurs le seul intérêt de cette pièce.

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: ZELLER Florian

    Message  Majuscule le Ven 18 Fév 2011 - 22:46

    J'avais lu Julien Parme de cet auteur et j'avais adoré !
    Mais lire du théâtre, c'est chaud pour moi ! et déjà que je dois le faire pour mon défi...

    Pinky
    M
    M

    Re: ZELLER Florian

    Message  Pinky le Sam 19 Fév 2011 - 11:26

    merci Martika, pourquoi pas à l'occasion

    Nina
    ML
    ML

    Re: ZELLER Florian

    Message  Nina le Sam 27 Aoû 2011 - 22:49


    éditions J'ai lu - 124 pages.

    Mon résumé :

    Ce livre raconte l'histoire d'amour entre Tristan et Amélie.

    Mon avis :

    S'il n'avait pas mesuré 124 pages, je ne l'aurai sans doute pas teminé tant ce livre m'a semblé futile.
    Il se divise en deux parties, première shère, qui raconte les événements du point de vue de Tristan, et seconde sphère, qui les raconte du point de vue d'Amélie. Les deux versions servent à montrer l'incompréhension mutuelle entre les deux partenaires, et renforcent encore plus cette impression de vacuité qui n'a cessé de me suivre pendant toute ma lecture. Tristan est un homme qui ne peut s'empêcher de tromper sa compagne, surtout parce qu'il sait que ses trahisons, qu'elle est censée ignorer pourtant, la font souffrir. Amélie, elle, est inodore, incolore, sans saveur et quasiment sans existence, elle est institutrice (je cite) mais elle exerce ce métier machinalement, plus comme une surveillante que comme une enseignante (je me demande si l'auteur connaît vraiment les réalités de ce métier). Elle est devenue anorexique, à cause de sa mère (l'anorexie est toujours causée par la mère, n'est-ce pas ?), son corps souffre de maux divers parce qu'elle n'a pas de mots pour dire ce qu'elle ressent (classique). La voix d'un narrateur se fait entendre de temps en temps, pour débiter des sentences pseudo-philosophiques toutes aussi inintéressantes.
    Comme Tristan ne peut vivre une histoire d'amour, il essaie de détruire celles des autres, ce qui l'isole de plus en plus. Amélie ne rêve que d'un sauveur, ou de ceux qui la pleureront après sa mort. Vous comprendez aisément que, puisqu'une histoire d'amour réelle ne les satisfait pas, leur rupture leur permettra de poursuivre une histoire d'amour fantasmée.

    Pinky
    M
    M

    Re: ZELLER Florian

    Message  Pinky le Dim 28 Aoû 2011 - 9:44

    merci Nina, tout est dans le titre !!!!

    Nina
    ML
    ML

    Re: ZELLER Florian

    Message  Nina le Dim 28 Aoû 2011 - 10:13

    Merci Pinky pour ta visite.

    Pour être juste, Florian Zeller aurait dû préciser : les amants du grand n'importe quoi.

    Pinky
    M
    M

    Re: ZELLER Florian

    Message  Pinky le Lun 29 Aoû 2011 - 10:03


    Contenu sponsorisé

    Re: ZELLER Florian

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:56


      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc 2016 - 10:56