Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    TOLSTOÏ, Leon

    Partagez
    avatar
    Marion
    LEH
    LEH

    TOLSTOÏ, Leon

    Message  Marion le Mer 2 Mar 2011 - 13:03

    LA MORT D'IVAN ILLITCH, suivi de MAITRE ET SERVITEUR et de TROIS MORTS

    Auteur : Léon Tolstoï
    Edition : Le Livre de Poche (Classiques)

    Littérature russe


    La mort d'Ivan Illitch
    :
    Pages : 89
    Résumé : La vie et la mort d'Ivan Illitch.

    Maître et serviteur :
    Pages : 72
    Résumé : Vassili Andréitch doit régler rapidement une affaire commerciale.
    Comme il neige, il emmène avec lui son garçon de ferme.

    Trois morts :
    Pages : 19
    Résumé : Trois morts.


    Mon avis :
    L'auteur décrit le passage de la vie à la mort. Le sujet n'est pas très
    gai, mais j'ai beaucoup aimé les deux premières nouvelles.

    Note :
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: TOLSTOÏ, Leon

    Message  Pinky le Mer 25 Mai 2016 - 8:20

    merci Marion pour cette présentation
    avatar
    poupinette07
    LH
    LH

    Re: TOLSTOÏ, Leon

    Message  poupinette07 le Mar 19 Juin 2018 - 21:36

    Le Cheval, suivi d’Albert, 118 pages, édition Folio, roman nouvelle



    Résumé : Un cheval est chahuté par ses pairs car il est vieux. Il l’a été par les hommes car il est pie. Car il est différent. Pourtant, il cache un surprenant passé…

    En donnant la parole à ce cheval, Tolstoï évoque la décrépitude de la vieillesse, et prouve qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Deux récits, deux prodiges déchus.

    Mon Avis : Voici deux courtes histoires qui se font écho, en rapprochant un cheval d’un être humain. L’un n’a pourtant pas choisi son apparence et en paye le prix. L’autre glisse dans le puits de la déchéance à cause d’un amour destructeur. Deux êtres en perdition qui sont les protagonistes principaux de ces tristes nouvelles. 

    Ma Note : 3,5 etoile jaune
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: TOLSTOÏ, Leon

    Message  Pinky le Mer 20 Juin 2018 - 8:25

    merci Poupinette pour cette présentation,
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: TOLSTOÏ, Leon

    Message  Pinky le Lun 22 Oct 2018 - 17:16

    ANNA KARENINE



    Classique édité au livre de poche en mai 1997, 1ère parution 1877

    1024 pages

    Résumé

    Anna n'est pas qu'une femme, qu'un splendide spécimen du sexe féminin, c'est une femme dotée d'un sens moral entier, tout d'un bloc, prédominant : tout ce qui fait partie de sa personne est important, a une intensité dramatique, et cela s'applique aussi bien à son amour.
    Elle n'est pas, comme Emma Bovary, une rêveuse de province, une femme désenchantée qui court en rasant des murs croulants vers les lits d'amants interchangeables. Anna donne à Vronski toute sa vie.
    Elle part vivre avec lui d'abord en Italie, puis dans les terres de la Russie centrale, bien que cette liaison « notoire » la stigmatise, aux yeux du monde immoral dans lequel elle évolue, comme une femme immorale. Anna scandalise la société hypocrite moins par sa liaison amoureuse que par son mépris affiché des conventions sociales.
    Avec Anna Karénine, Tolstoï atteint le comble de la perfection créative.
    Vladimir Nabokov.

    Mon ressenti

    Anna Karénine n’est pas l’histoire d’une femme mais de trois : Anna est une femme mariée, a un enfant et va vivre une relation adultère ; Kitty, 18 ans, est une jeune fille naïve qui va découvrir les méandres et affres de l’amour ; Kitty est une femme mariée, 7 enfants dont 2 décédés, une femme au foyer et vit les tromperies de son mari.

    Au travers de ces trois destins, l’auteur nous livre une fresque sociétale, familiale, sur les places des hommes et des femmes dans la Russie de la fin du XIXème siècle, en passant par la mesquinerie, la lâcheté, le pouvoir et les codes moraux, le bonheur, l’amour, la passion.

    Les hommes sont aussi très présents dans cette histoire, ils n’ont pas la même place et les mêmes obligations. Ils travaillent et amènent l’argent à la maison. Ils représentent la religion, les règles et les codes, maitrisent les relations de façon hiérarchique, complotent et défendent.
    C’est aussi, l’occasion de se promener dans la compagne slave avec les agriculteurs et leurs labeurs, de découvrir les immenses paysages, de visiter Moscou ou St Pétersbourg au travers des yeux de tous ces personnages.

    Que dire de cette œuvre magistrale, si ce n’est que malgré nos différences, chaque personnage est bien défini, que le lecteur malgré les années passées, peut se retrouver dans le caractère de l’un ou l’autre. Tolstoï écrit avec finesse les tourments de notre cœur et met en mots les questionnements de ce dernier. Des hommes et des femmes portés par leurs envies, leurs rêves, par l’espoir de trouver au bout du chemin la liberté pleine et entière.

    Qui de plus magique pour représenter la liberté et l’espoir qu’Anna, montrant au combien, elle est vivante et vibrante…
    Cette œuvre a des traits communs avec guerre et paix, dans les caractères de certains personnages. Mr Tolstoï est un maître et sait plus que quiconque poser la psychologie de ses personnages pour tenter de répondre à ses propres tourments.

    A découvrir


    Contenu sponsorisé

    Re: TOLSTOÏ, Leon

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 18 Nov 2018 - 3:01