Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    MORPURGO, Michaël

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    MORPURGO, Michaël

    Message  Nina le Sam 26 Mar 2011 - 11:58


    Titre : Le royaume de Kensuké.
    Auteur : Michael Morpurgo.
    Illustrateur : François Place.
    Editeur : Gallimard Jeunesse.
    Nombre de pages : 146.

    Quatrième de couverture :

    Le 10 septembre 1987, Michael embarque avec ses parents et leur chienne, Stella, sur un voilier pour faire le tour du monde. Ils s’arrêtent, parfois, pour de fabuleuses escales, Afrique, Amérique, Australie, jusqu’au jour où survient un terrible accident. Le jeune garçon se retrouve échoué, avec sa chienne, sur une île déserte perdue au milieu du Pacifique. Va-t-il pouvoir survivre, affamé, menacé par toutes sortes de dangers ? Reverra-t-il jamais ses parents ?
    Un matin, alors que l’épuisement le gagne, Michael trouve auprès de lui un peu de nourriture et d’eau douce. Il n’est pas seul…

    Mon avis :

    J’aime beaucoup les romans de Michael Morpurgo, son écriture soigné et émouvante. J’ai découvert le Royaume de Kensucké au hasard de mes pérégrinations dans la bibliothèque municipale.
    Ce roman existe en deux versions, poche et grand format. Si la version poche est moins onéreuse, en revanche l’édition grand format, avec ses magnifiques illustrations, est un magnifique objet.
    Le roman s’inspire de Robinson Crusoé, tout en restant contemporain. La première partie du roman voit les parents de Mickaël tenter de faire face après avoir tous les deux perdus leur emploi. Le père prend une décision radicale : acheter un bateau et larguer les amarres. La deuxième, après l’accident, montre la vie de Michael sur l’île et sa rencontre avec Kensuké.
    Kensuké est un vieil homme japonais, survivant de la seconde guerre mondiale. Depuis, il vit sur l’île, peint, s’occupe des animaux. Contrairement à Robinson, il ne les a pas domestiqué à son profit, il les aide à survivre face au plus grand des prédateurs : l’homme.
    Le vieil homme et l’enfant vont s’apprivoiser peu à peu, Kensuké le nourrira, le soignera, lui fera découvrir son royaume. Il lui racontera pourquoi il n’est jamais revenu à Nagasaki. Comme toujours dans l’œuvre de Mickaël Morpurgo, vous ne trouverez pas de pathos, pas de complaisance, mais un récit délicat et pudique, et même si le récit est rétrospectif (le narrateur nous dit dès la première page qu‘il écrit dix ans après les faits, nous savons donc qu‘il a survécu), il nous surprend par son dénouement inattendu.


    Dernière édition par Nina le Sam 26 Mar 2011 - 21:24, édité 1 fois

    Lau1307
    LC
    LC

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  Lau1307 le Sam 26 Mar 2011 - 16:28

    De cet auteur, je n'ai lu que Soldat Peaceful, que j'ai beaucoup aimé.
    Il faudrait bien que je tente un autre de ses livres.

    Merci pour cet avis Nina. Very Happy
    P.S. Il y a une petite erreur dans le nom de l'auteur, dans ton titre.

    Pinky
    M
    M

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  Pinky le Sam 26 Mar 2011 - 19:38

    avis très intéressant Nina, merci

    je ne connais pas cet auteur

    askya
    M
    M

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  askya le Sam 26 Mar 2011 - 20:50

    je ne connais pas cet auteur je note le titre merci de cette découverte Very Happy

    Nina
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  Nina le Dim 27 Mar 2011 - 11:10

    Merci Lau, Askya et Pinky pour votre visite.
    Pour moi, cet auteur est un des meilleurs auteurs de littérature jeunesse actuel, son style est magnifique, et j'ai vraiment envie de faire découvrir ses romans.
    Lau, j'avoue ne plus trop savoir comment corriger le titre, j'espère avoir fait de mon mieux.

    Mazza
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  Mazza le Dim 27 Mar 2011 - 20:25

    JE connais pas l'auteur non plus. Merci pour cet avis !

    Lau1307
    LC
    LC

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  Lau1307 le Dim 27 Mar 2011 - 21:57

    Nina a écrit:Lau, j'avoue ne plus trop savoir comment corriger le titre, j'espère avoir fait de mon mieux.

    C'est bien beau, Nina !

    Nina
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  Nina le Sam 9 Avr 2011 - 10:11


    Titre : Tempête sur Shangri-La.
    éditions Folio
    178 pages.

    Mon résumé :

    Cessie étudie le violon, son père est un animateur radio connu, sa mère est très occupée, néanmoins, ils mènent une vie de famille heureuse. Un jour, un vieil homme apparaît : il dit être son grand-père paternel.

    Mon avis :

    Ce n'est pas un secret : j'aime beaucoup les romans de Michael Morpurgo. Celui-ci ne fait pas exception à la règle. L'histoire est simple, elle a souvent été traitée dans la littérature jeunesse : le retour du père prodigue.
    Là, la situation est nettement différente : il ne revient pas alors que l'enfant est encore jeune, il revient alors que son fils est marié, est père lui-même et réussit une belle carrière. C'est donc sa petite fille Cessie qui nous raconte ces retrouvailles (pour son père et son grand-père) et cette découverte (pour elle).
    Morpurgo évite bien des écueils dans son écriture. Pas de pathos, pas de mélodrames, Tempête sur Shangri-la est une histoire simple, tendre, douloureuse parfois, racontée avec des mots justes. Les personnages sont proches de nous parce que leurs réactions sont humaines : ils peuvent donc se tromper, douter, et surtout reconnaître leurs erreurs, même s'ils ont pensé agir pour le mieux. L'intrigue ne comprend pas à proprement parler de rebondissements spectaculaires (encore que, dans le dernier tiers du roman...), elle suit les méandres de la vie, s'autorisant un retour en arrière en pleine guerre, racontant un événement déterminant pour le grand-père de Cessie.
    Un beau roman et une belle écriture, à faire découvrir à de jeunes lecteurs.

    caro
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  caro le Sam 9 Avr 2011 - 11:00

    Je note le nom de cet auteur Nina, il faudra que je tente d'en lire vu ce que tu en dis d\'accord

    Nina
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  Nina le Sam 9 Avr 2011 - 21:08

    Merci Caro.
    J'en ai encore deux dans ma PAL (dont un en anglais).

    Pinky
    M
    M

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  Pinky le Dim 10 Avr 2011 - 10:31

    merci Nina pour ce second livre

    Nina
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  Nina le Mer 20 Avr 2011 - 19:17

    De rien Pinky : je profite de mes vacances pour lire tous mes Morpurgo.

    Nina
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  Nina le Mer 20 Avr 2011 - 19:20


    L'étonnante histoire d'Adolphus Tips.
    éditions Folio
    198 pages

    Quatrième de couverture :

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, le village de Slapton doit être évacué. Au moment du départ, la jeune Lily s'aperçoit que son chat Tips a disparu. Au péril de sa vie, elle part à sa recherche et franchit les barbelés qui entourent le village. Heureusement Adolphus, un soldat amércain, lui apporte son aide. Dès lors se noue entre eux une sincère amitié. Mais un jour, le jeune homme part au combat.

    Mon avis :

    D'emblée, je sais que je retrouve dans ce livre un des thèmes majeurs de l'oeuvre de Michaël Morpurgo, thème sous-jacent parfois comme dans Tempête sur Shangri-La, Le Royaume de Kensuké, ou Shadow, ou, comme dans ce roman, fil conducteur : la guerre et ses conséquences sur les destins individuels. Nous retrouvons aussi les liens qui unissent les hommes et les animaux, liens toujours positifs, et parfois inspirés d'histoires réelles (Shadow, encore une fois, ma prochaine lecture en VO).

    Autre point commun : le narrateur est un enfant, qui nous raconte les faits dix ans plus tard. Mickaël surnommé Bowie, a en effet reçu une lettre étonnante de la part de sa grand-mère. Le mot est faible : non seulement elle lui annonce une nouvelle extraordinaire (que l'auteur a l'habileté de ne pas nous dévoiler) mais elle lui envoie son journal intime, qui couvre les années 1943-1944.

    Je rapprocherai ce livre du roman Le cercle littéraire des amateurs d'épluchure de patates .Il nous fait découvrir la vie à l'arrière du front, pendant la seconde guerre mondiale. Le récit est moins tragique : les allemands n'occupent pas le territoire. La guerre n'est visible que par l'absence du père de Lily, parti volontairement au Front, et la présence des enfants londoniens évacués à cause des bombardements et des privations (nettement moins nombreuses à la campagne) et des Yankees, qui viennent préparer le débarquement.

    Ce roman pose beaucoup de questions. Pourquoi combattre quand on y est pas obligé, comme le père de Lily ? Pourquoi aller délivrer des personnes que l'on ne connaît pas ? Pas de réponses toutes faites, banales et moralisatrices mais des décisions individuelle, longuement muries. Je citerai Adolphus T. Tips, citant son ami Harry :

    Vous savez ce qu'il m'a dit ? Il m'a dit : "Je sais pourquoi je fais ça, c'est pour qu'on soit plus jamais les esclaves de personne, voilà pourquoi. on a eu notre liberté, et on laissera personne nous la prendre. On va la garder." Voià ce qu'il m'a dit. Mais, quand j'irai en France, je me battrai pour la liberté de personne. Je me battrai pour Harry, et ils auront intérêt ) faire gaffe parce que, maintenant, je suis fou furieux, et je me battrai comme un fou, p. 162.

    Lily évolue au fil des pages et même si l'enfance n'est pas loin (voir l'écriture "en escalier" quand elle écrit dans le noir ou les traces de pattes boueuses), la guerre fait irruption dans le petit village et la fait murir - ce qui ne signifie pas devenir sage.

    Bref, encore et toujours un très beau roman signé Michaël Morpurgo.

    Nina
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  Nina le Ven 1 Juil 2011 - 21:20


    Shadow
    288 pages.
    publié en juillet 2010, pas encore traduit à ce jour.
    illustrations de Christian Birmingham.

    Quatrième de couverture (traduite par mes soins) :

    "Ce chien n'est pas comme les autres chiens. Elle est plus une amie qu'un chien, une ombre amicale qui ne peut pas nous quitter. Tu ne perds jamais ton ombre."

    Jamais Aman et sa mère n'ont autant eu besoin d'un ami que lorsque qu'un épagneul est apparu à l'entrée de leur cave, en Afghanistan. Ayant retrouvé la santé grâce aux bons soins d'Aman, le chien devient un compagnon fidèle, une ombre, et c'est pour cette raison qu'Aman a décidé de l'appeler ainsi.

    Mais la vie en Afghanistan devient de plus en plus dangereuse. Aman, sa mère et Ombre trouveront peut-être le courage de partir. Mais jusqu'où Ombre peut-elle les guider ? Et dans ce nouveau monde terrifiant, existe-t-il vraiment un endroit sûr ?

    Mon avis :

    Ce roman est un coup de coeur absolu, un chef d'oeuvre de la littérature jeunesse, et je ne pense pas que j'étonnerai les fans de Michael Morpurgo en écrivant ceci. Comme souvent, il s'est inspiré d'une histoire vraie, celle de Sabi, une labrador noire, retrouvée en Afghanistan quatorze mois après avoir été portée disparue après une embuscade où neuf personnes furent blessées. Qui a pris soin d'elle ? C'est pour tenter de répondre à cette question que Michael Morpurgo a écrit ce livre.

    Mais pas seulement. Tout va bien en Afghanistan, les talibans sont vaincus, etc, etc... Pas vraiment. Comme le dit la mère d'Aman "ils sont partout, dans la police, dans l'armée, comme des loups portant des costumes de mouton". Et quand la vie quotidienne est devenue invivable au quotidien, Aman et sa mère n'ont qu'une solution : partir, grâce au contact de l'oncle Mir, qui vit déjà en Angleterre.

    Facile à écrire, pas facile à faire, et Shadow joue un rôle prépondérant dans la réussite de leur départ. Comment ? Je vous laisse le découvrir en lisant ce livre sublime, dont j'espère une traduction rapide en français. Quant à l'Angleterre, ce n'est ni la terre promise, ni le paradis. Aman se fait un ami Matt, son "meilleur" ami, et c'est lui qui nous raconte l'histoire de son ami quand celui-ci se trouve dans un lieu de résidence charmant, entouré de barbelé, en bref, une prison nommé Yarl Wood (si vous cherchez bien, vous trouverez sa photo sur internet). "Et ils gardent des enfants là-dedans ?" dit le grand-père de Matt dans un souffle. Oui. Mais pas longtemps : juste le temps de les réexpédier dans leur pays d'origine.

    Pas besoin de grands discours, simplement des mots justes, des situations tout aussi justes, pour dénoncer, démontrer l'injustice, comme si pas grand chose n'avait changé depuis Oliver Twist (je n'ai pas pu m'empêcher d'y penser).

    Même si vous insistez, je ne vous dirai ni le dénouement de ce récit, ni si Aman reverra Shadow un jour. En revanche, je vous dirai qu'il a fallu attendre janvier 2011 pour que la Haute Cour statue sur l'illégalité du maintien en détention des enfants demandeurs d'asile à Yarl Wood.

    caro
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  caro le Sam 2 Juil 2011 - 9:36

    Merci Nina, j'attendrai donc une traduction en français Smile

    Nina
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  Nina le Sam 2 Juil 2011 - 9:45

    Après renseignement sur le site marchand a****, ce livre ne devrait paraître en anglais qu'en septembre 2011 Surprised .
    Pourtant, je l'ai acheté (en France), il y a deux mois.

    caro
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  caro le Sam 2 Juil 2011 - 9:54

    Laughing Faut pas chercher à comprendre !

    caro
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  caro le Mar 12 Juil 2011 - 11:55



    "Le Royaume de Kensuké"

    Illustrations de François Place

    Editeur : Gallimard jeunesse - 2000
    Pages : 148 p.
    Genre : roman jeunesse aventure

    Résumé quatrième de couverture :

    Le 10 septembre 1987, Michaël embarque avec ses parents et leur chienne Stella, sur un voilier pour faire le tour du monde. Ils s'arrêtent, parfois, pour de fabuleuses escales, Afrique, Amérique, Australie, jusqu'au jour où survient un terrible accident. Le jeune garçon se retrouve échoué, avec sa chienne, sur une île déserte perdue au milieu du Pacifique. Va-t-il pouvoir survivre, affamé, menacé par toutes sortes de dangers ? reverra-t-il jamais ses parents ?
    Un matin, alors que l'épuisement le gagne, Michaël trouve auprès de lui un peu de nourriture et d'eau douce. Il n'est pas seul...
    Children's book award 2000 et Prix des sorcières 2001 catégorie roman 9-12 ans.

    Avis :

    J'ai trouvé la façon dont l'auteur commence le récit "J'ai disparu la veille de l'anniversaire de mes douze ans" particulière : c'est comme si la vie de ce garçon n'allait commencer qu'à cet âge et que cet événement allait déterminer le reste de sa vie. Et, effectivement, ce livre fait penser à un roman d'apprentissage : la rencontre de Michaël et de Kensuké va bouleverser leur vie mais est aussi restée une expérience inoubliable pour le héros qui s'en souvient 10 ans plus tard.

    J'ai trouvé le début un peu long où l'on voit comment les parents de Michaël décident de partir autour du monde en voilier et pour moi le récit ne s'installe vraiment qu'au moment où Michaël échoue sur l'île. Ceci dit, il est intéressant de voir la vie d'avant de Michaël. Cela en fait un petit garçon comme les autres, pas du tout destiné à une aventure extraordinaire. D'ailleurs tout le récit fait 'réaliste'. C'est peut-être cela qui m'a manqué pour que j'accroche un peu plus à ce roman, un peu plus d'actions. Mais je pense que c'est voulu par l'auteur qui fait clairement référence à 'Robinson Crusoé'.

    Par contre, j'ai beaucoup aimé le personnage de Kensuké, un homme tout en pudeur, un peu sauvage mais en fait généreux.

    S'il m'a manqué un peu plus d'extraordinaire dans ce voyage, ce roman est à conseiller aux enfants pour la rencontre entre Michaël et l'incroyable Kensuké.

    3,5 etoile jaune

    caro
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  caro le Mer 13 Juil 2011 - 12:16



    "l'Histoire de la licorne"
    Illustrations de Gary Blythe

    Editeur : Folio cadet - 2007
    Pages : 85 p.
    Genre : roman jeunesse contemporain

    Résumé quatrième de couverture :

    Tomas, huit ans, déteste l'école et les livres. Il préfère vagabonder dans les montagnes qui entourent son village. Un jour, sa mère le dépose à la bibliothèque, pour assister à l'heure du conte. Le jeune garçon réticent finit par s'approcher peu à peu de la " Dame à la Licorne ", fasciné par les histoires qu'elle raconte. Mais la guerre arrive au village et les livres sont en danger...

    Avis :

    Ce roman a eu une certaine résonnance en moi car quelle bibliothécaire qui raconte des histoires aux enfants ne souhaite pas faire aimer les livres par ce biais ? Et emmener les enfants vers un ailleurs imaginaire où ils oublient tout le reste et reviennent des étoiles plein les yeux ?

    Ce livre est une très belle histoire, un peu autobiographique, où la guerre est terrassée par la solidarité et l'amour des belles histoires.

    4 etoile jaune

    askya
    M
    M

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  askya le Mar 19 Juil 2011 - 22:10

    ah le royaume de kensuké!!!!! Quel livre magnifique, ma collègue libraire me l'a conseillé et j'ai bien fait de l'écouter. Un livre magnifique et une histoire émouvante....

    Nina
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  Nina le Mar 19 Juil 2011 - 22:43

    Je note l'histoire de la licorne - quand j'en aurai fini de la littérature jeunesse imposée.
    Merci Caro !

    caro
    ML
    ML

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  caro le Mer 20 Juil 2011 - 15:36

    Merci de votre passage Nina et Askya Very Happy

    Contenu sponsorisé

    Re: MORPURGO, Michaël

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:42


      La date/heure actuelle est Mar 6 Déc 2016 - 3:42