Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    ZUSAK, Markus

    Partagez

    malo
    LA
    LA

    ZUSAK, Markus

    Message  malo le Mar 19 Avr 2011 - 14:41

    "La voleuse de livres"

    AUTEUR : Markus Zusak
    ÉDITIONS : Pocket
    NOMBRE DE PAGES : 631
    GENRE : Littérature jeunesse

    4ème DE COUVERTURE :

    Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. E, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller sa curiosité.
    Liesel Meminger y est parvenue.
    Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée.
    Est-ce son destin d'orpheline dan l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ? Ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à a Mort ce si joli surnom : La Voleuse de livres...

    MON AVIS :
    Je me suis imprégnée immédiatement de l'histoire, dont la narratrice n'est autre que la mort (une façon originale de raconter l'histoire).
    Liesel, petite fille Allemande a perdu son petit frère dans le train qui l'emmène vers sa famille adoptive, au 33 rue Himmel. Une famille modeste n'adhérant pas aux idées de l'Allemagne nazie.
    Liesel découvre la lecture avec Hans Hubermann, son père adoptif, et, voit comme un don l'importance de ces mots pour transmettre son amour à son entourage.
    Il y a là, Rudy, le compagnon de jeux, la femme du maire, enfermée dans son chagrin, Frau Holzalpfel, la voisine irascible et Max, le jeune juif vivant au sous-sol du 33 rue Himmel...
    J'ai aimé suivre Liesel dans la bibliothèque de la femme du maire, dans le sous-sol des parents adoptifs, j'ai vécu cette histoire avec elle, il m'a été difficile d'en sortir.
    Au-delà des "mots", l'auteur nous montre la souffrance du peuple Allemand, qui, lui aussi a subi cette guerre.
    Un livre bouleversant d'émotions, qui ne s'oublie pas, dans la lignée de "Si c'est un homme" et du "Journal d'Anne Frank".
    Mais surtout, une histoire de MOTS.

    caro
    ML
    ML

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  caro le Mar 19 Avr 2011 - 14:51

    Je le note, merci Malo !

    Pinky
    M
    M

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Pinky le Mar 19 Avr 2011 - 17:34

    merci Malo, j'en ai souvent entendu parler en bien

    askya
    M
    M

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  askya le Mar 19 Avr 2011 - 21:54

    je note aussi merci malo de cet avis

    malo
    LA
    LA

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  malo le Mar 19 Avr 2011 - 23:55

    C'est un plaisir Very Happy

    Lau1307
    LC
    LC

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Lau1307 le Mer 20 Avr 2011 - 0:43

    Très jolie histoire. Le fait que la narratrice soit la mort, rend l'histoire très originale.

    Merci pour cet avis, Malo. Smile

    sayane
    LEH
    LEH

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  sayane le Mer 20 Avr 2011 - 23:09

    Merci de ton avis Malo Smile

    Mazza
    ML
    ML

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Mazza le Dim 8 Mai 2011 - 20:26

    Il est prévu dans mon défi 2011 !!

    Céline72
    LEH
    LEH

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Céline72 le Ven 14 Oct 2011 - 20:38

    "La voleuse de livres"

    Mon avis :

    Pour commencer, j'ai trouvé très originale le fait que ce récit soit narré par la "Mort", en s'adressant à nous sous forme d'annotations, elle nous fait part de ses secrets et de ses sentiments car, qui mieux que la "Mort" peut nous faire ressentir la souffrance durant la seconde guerre mondiale ?
    Effectivement, nous sommes plongés dans une banlieue de Berlin où les Allemands sont pris dans la folie hitlérienne n'ayant guère le choix sur leur conduite à tenir.
    Mais, à côté de cela, on suit une jeune adolescente très touchante qui va se réfugier dans les livres : elle apporte de la couleur entre la grisaille qui erre sans cesse au fil des pages. Et, c'est avec elle et ses proches qu'on se rend compte, que c'est de la vie dont nous parle la "Mort", avec une certaine tendresse éprouvée envers les hommes.
    De plus, l'auteur nous mène de la joie à la tristesse, en nous dévoilant le pire comme le meilleur de la nature humaine avec un talent remarquable.
    Pour finir, j'ai été émerveillée par cette histoire à la fois triste mais remplie d'espoir et donc, comme vous l'aurez deviné, c'est un véritable coup de coeur pour moi et qui devrait être lu par tous !


    Pinky
    M
    M

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Pinky le Sam 15 Oct 2011 - 10:15

    très intéressant Céline, merci pour cette présentation

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Jo19lyne le Mer 12 Fév 2014 - 17:00

    Comme c'est signalé dans les avis précédents, la narratrice c'est Madame La Mort. Oui je l'appelle Madame car c'est une personne toute en finesse,
     "Je peux vraiment être enjouée. Je peux être aimable. Affable. Agréable. Et nous n'en sommes qu'au A. Mais ne me demandez pas d'être gentille. La gentillesse n'a rien à voir avec moi"...
    ..."J'ai écouté leurs derniers hoquets. Les derniers mots sur leurs lèvres. J'ai contemplé leurs visions d'amour et je les ai libéré de leurs peurs.
    Je les ai tous emmenés et, s'il y a eu un moment où j'ai eu besoin de me changer les idées, c'est bien celui-ci.
    Dans la plus grande affliction, j'ai regardé le monde au-dessus de moi. J'ai vu le ciel passer de l'argent au gris, puis à la couleur de la pluie. Même les nuages essayaient de s'en aller.
    Parfois, j'essayais de m'imaginer à quoi cela ressemblait au-dessus des nuages, sachant de façon certaine que le soleil était blond et que l'atmosphère infini était un œil bleu gigantesque."...

    En générale dans la littérature, la mort est froide, cruelle. Dans ce roman, je me suis surprise à lui donner un visage façon Catherine Deneuve, chevelure et corps évanescents qui,
    "...disons le simplement qu'à un moment donné, je me pencherai sur vous avec bienveillance. Votre âme reposera entre mes bras. Une couleur reposera sur mon épaule. Je vous emporterai avec douceur..."

    Je suis d'une génération qui a grandie avec les récits pudiques de cette guerre vécue, subie ou combattue par mes parents et les parents de mes parents.

    La Voleuse de Livres, j'ai vu la bande-annonce du film, il y a quelques mois au cinéma.
    Je suis très curieuse, malgré que je garde encore en mémoire le souvenir de ces témoignages douloureux, mêlés à mes lectures adolescentes du Journal d'Anne Frank et d'Un Sac De Billes
    Puis la thématique choisie pour ce trimestre étant le Destin, je me suis dit, pourquoi pas l'histoire de Liesel Meminger, dix ans,
    "...Tout en elle était dénutri. Elle avait des mollets comme du fil de fer. Des bras comme un porte-manteau. Même son sourire, si rare fut-il, était affamé.
    La teinte de ses cheveux se rapprochait du blond germanique, mais ses yeux étaient dangereusement foncés. Bruns. A cette époque là, en Allemagne, des yeux de cette couleur n'étaient pas un cadeau..."
    et de son ami Rudy Steiner,
    "...il avait huit mois de plus que Liesel, des jambes osseuses, des dents pointues, des yeux bleus allongés et des cheveux jaune citron..."

    Tous les deux, ils avaient appris à "Heil hitlerer" en intégrant les jeunesses hitlériennes, passage obligatoire pour tout jeune allemand âgé de dix ans.

    Du début de l'hiver 1939 printemps 1943 Madame La Mort nous narre
    "...l'histoire de quelqu'un qui fait partie de ces éternels survivants, quelqu'un qui sait ce qu'être abandonné veut dire.
    Une simple histoire, en fait, où il est question notamment:

    • D'une fillette;
    • De mots;
    • D'un accordéoniste;
    • D'un boxeur juif;
    • Et d'un certain nombre de vols.


    J'ai vu la voleuse de livres à trois reprises."...

    Je crois que cette histoire m'accompagnera longtemps, rien de plus fragile et prenant qu'un récit mettant en scène des enfants. Cette histoire qui se nourrit de l'Histoire comme Liesel se nourrit de mots,

    "...C'était une matinée où le soleil brillait dans un ciel parsemé de nuages légers comme de l'écume.
    Liesel se tenait dans la bibliothèque du maire, les doigts vibrants de désir. Elle était suffisamment en confiance, cette fois, pour promener ses doigts le long des rayonnages-une brève répétition de sa première visite dans cette pièce-et elle chuchotait les titres au fur et à mesure de sa progression.
       -Sous le cerisier-.
       -Le dixième lieutenant-.
    Tous les titres ou presque la tentaient, mais, après une ou deux minutes, elle se décida pour - Un chant dans la nuit-, vraisemblablement parce que le volume était vert et qu'elle n'avait encore aucun livre de cette couleur. Le texte gravé sur la couverture était blanc et, entre le titre et le nom de l'auteur, il y avait une petite vignette représentant une flûte. Elle ressortit par la fenêtre, pleine de gratitude..."

    Il n'y a rien de morbide dans ce roman où les mots sont écrits simplement avec poésie et délicatesse. C'est une tranche d'Histoire de famille que nous livre l'auteur qui, dans sa postface remercie "Lisa et Helmut Zusak, pour les histoires que nous avons du mal à croire, pour les rires, et pour m'avoir montré une autre face des choses."

    C'est un vrai coup de cœur.
     coup de coeur

    Pinky
    M
    M

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Pinky le Mer 12 Fév 2014 - 20:27

    merci beaucoup Jo19lyne pour cette très belle et touchante présentation. Tu m'as donnée envie de le découvrir. Peux-tu faire une présentation du film ?

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Jo19lyne le Mer 12 Fév 2014 - 23:44

    Je suis désolée Pinky, j'ai simplement vu la bande-annonce qui m'a inspirée le choix de ce livre.

    Pinky
    M
    M

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Pinky le Jeu 13 Fév 2014 - 9:55

    excuses moi, en fait je n'avais pas bien vu que tu citais les propos de quelqu'un

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Jo19lyne le Jeu 13 Fév 2014 - 11:28

    En italique, c'est la mort qui parle, ceux sont des extraits du roman que j'ai jugé opportun de citer, pour décrire la finesse et l'ambiance, la vision de la narratrice sur cette époque troublée et le regard qu'elle porte sur ces deux enfants.

    Pinky
    M
    M

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Pinky le Ven 14 Fév 2014 - 0:46

    merci à toi

    Ahotep
    LA
    LA

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Ahotep le Mer 7 Mai 2014 - 19:41

    Mon avis : 
    J'ai beaucoup aimé ce livre, c'est un coup de coeur!
    J'ai trouvé la narration très originale. Le fait que l'on nous raconte cette guerre du point de vue des civils allemands est très rare. J'ai aimé la façon dont la lecture est abordée dans cette histoire, la lecture aide les habitants à supporter les bombardements. 
    Je conseille fortement ce livre!!!

    Pinky
    M
    M

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Pinky le Mer 7 Mai 2014 - 20:02

    merci Ahotep, je dois le lire prochainement pour ma part

    Volodia
    LA
    LA

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Volodia le Mer 7 Mai 2014 - 20:55

    J'ai ce livre dans ma PAL, il se rapproche du haut Smile

    Keana
    ML
    ML

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Keana le Jeu 8 Mai 2014 - 18:51

    Décidément j'en entends du bien de ce livre.

    Merci pour ton avis Ahotep.

    Pinky
    M
    M

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Pinky le Lun 15 Juin 2015 - 19:50

    Mon ressenti

    Une très belle fable racontée par la Mort (à l’instar de Terry Pratchett) elle-même, le pouvoir de la lecture contre la barbarie, la lecture comme pouvoir pour survivre d’abord puis pour vivre ou tout simplement comme résilience à ces traumatismes subis sous le joug du nazisme.

    On ne présente plus la voleuse de livres qui a rencontré un succès planétaire. Une lecture émouvante, plaisante où j’ai rencontré bons nombres de personnes avec un cœur gros comme ça… C’est un éloge à la vie, au courage et qui met en avant ce qui a de plus beau dans l’humanité au travers de ces personnages, de ces familles. Une autre manière de raconter l’Histoire en hommage aux nombreuses familles qui ont connu le désastre, la séparation, la torture…

    J’ai vu le film avant d’avoir lu le livre. J’ai patienté plus d’un an avant de le lire. Le livre a une présentation particulière mais le narrateur l’est tout autant, alors… Il m’a fallu un peu de temps avant de prendre le rythme avec cette présentation. Le film suit parfaitement le livre. Les pages ont ramené les images, le film m’a laissée de nombreux souvenirs.

    A découvrir

    Contenu sponsorisé

    Re: ZUSAK, Markus

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:58


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 4:58