Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    DESPENTES, Virginie

    Partagez

    Marion
    LEH
    LEH

    DESPENTES, Virginie

    Message  Marion le Ven 6 Mai 2011 - 14:17

    BYE BYE BLONDIE

    Auteur : Virginie Despentes
    Editeur : Le Livre de Poche
    Pages : 245

    Roman contemporain

    Extrait de la quatrième de couverture : Gloria a été internée en hôpital psychiatrique. Contre toute attente, la punkette "prolo" y a rencontré Eric, un fils de bourgeois aussi infréquentable qu'elle ; ils se sont aimés comme on s'aime à seize ans. Puis la vie, autant que les contraintes sociales, les a séparés. Vingt ans après, à nouveau, leurs chemins se croisent.

    Mon avis :
    J'ai beaucoup aimé le ton du livre. Gloria, le personnage principal, en veut à tout le monde, elle a des crises de violence au cours desquelles elle s'en prend aux autres et à elle-même, mais l'auteur décrit aussi son détachement. Les crises sont une maladie, les symptômes de son autodestruction, pas l'expression de son "moi profond" comme on peut lire ailleurs. Gloria voudrait changer, avoir une vie normale, ne pas toujours gâcher les bonnes choses qui lui arrivent, seulement elle ne sait pas comment faire.
    J'ai aussi trouvé très réussie la description de l'internement psychiatrique. Les crises ont déjà commencé, la maladie est là, or les soignants, en théorie les plus aptes à l'aider, sont incapables de rentrer en contact avec l'adolescente et ne font qu'aggraver les choses. Encore une fois, l'auteur ne justifie pas, elle ne prend pas le parti facile de dénoncer les hôpitaux psychiatriques, ou de démontrer que de toute façon c'était trop tard pour la fille. Ça s'est passé comme ça, c'est tout.

    Note :

    Mazza
    ML
    ML

    Re: DESPENTES, Virginie

    Message  Mazza le Sam 7 Mai 2011 - 23:03

    Merci Marion pour cet avis.
    Moi j'ai lu King Kong Théorie du même auteur, j'ai bien aimé aussi !

    Nina
    ML
    ML

    Re: DESPENTES, Virginie

    Message  Nina le Sam 7 Mai 2011 - 23:09

    Merci Marion pour cet avis.
    Je ne connais pas du tout cette auteur. Un jour sûrement...

    Pinky
    M
    M

    Re: DESPENTES, Virginie

    Message  Pinky le Dim 8 Mai 2011 - 12:13

    j'ai un peu de mal avec cette auteure tant par ces histoires qui sont souvent très dures et ses personnages allant jusqu'au bout parfois... mais ce sont des histoires et des personnages toujours très puissants et qui ne laissent jamais le lecteur indifférent, réalités crues, pornographie, drogue, mises du corps, inégalités sociales...
    je ne connais pas ce livre, mais la psychiatrie, l'internement sont des sujets qu'elle aborde souvent dans ses livres...

    merci Marion pour cet avis

    Volodia
    LA
    LA

    DESPENTES Virginie

    Message  Volodia le Mar 11 Sep 2012 - 21:29



    Mordre au Travers

    "Nue devant la glace elle regardait ce gros corps, cette montagne de graisse. Il ne ressemblait à rien. Même pas une femme, rien qu'un gros sac.

    A mi-voix elle se répètait : "Salle grosse truie, putain de sale grosse truie, grosse vache." Les yeux pleins de larmes, parce qu'il s'agissait bien d'elle".

    Evocations tranchantes d'un quotidien noir, de drames intimes ou de rêves inquiétants... Ces nouvelles disent violemment la femme dans son désir ou refus du désir, dans ses colères, ses hontes inavouées, ses excès d'amour, ou sa folie meurtrière...La femme blessée, humiliée ou bien vengeresse et autodestructrice.

    Le femme humaine... Trop humaine ?

    Mon avis : Volodia

    J'aime la façon d'écrire de cette auteure. Son style est insicif, lapidaire. Sa plume est trempée dans l'acide. Pour elle un chat est un chat et elle ne s'embarrasse pas de métaphores et/ou de circonvolutions pour décrire des situation, des sentiments, des ressentis. A savourer !

    Nina
    ML
    ML

    Re: DESPENTES, Virginie

    Message  Nina le Mar 11 Sep 2012 - 22:42

    Merci pour cet avis.
    Cette auteur ne m'a jamais tentée.

    Volodia
    LA
    LA

    Re: DESPENTES, Virginie

    Message  Volodia le Mer 12 Sep 2012 - 20:43

    Ses romans sont à son image : Particuliers...


    Dernière édition par Volodia le Sam 22 Sep 2012 - 19:28, édité 1 fois

    Nina
    ML
    ML

    Re: DESPENTES, Virginie

    Message  Nina le Mer 12 Sep 2012 - 22:20

    Je n'en doute pas mais pour l'instant... non. J'ai testé une page et je n'ai pas accroché.

    Pinky
    M
    M

    Re: DESPENTES, Virginie

    Message  Pinky le Ven 14 Sep 2012 - 9:34

    merci Volodia pour cet avis

    je ne lis pas tout de cette auteure mais il est certain qu'elle a un style particulier et elle ne s’embarrasse pas de détour. Ses sujets sont vifs et dérangeants, ils obligent à ouvrir les yeux là où nous avons parfois tendance à les fermer ou à ne pas vouloir voir. C'est un des auteurs préférés de ma fille (ce qui n'est pas mon cas), nous avons de très nombreuses discussions autour des livres de Virginie, c'est génial.

    sujet fusionné

    Volodia
    LA
    LA

    Re: DESPENTES, Virginie

    Message  Volodia le Mar 6 Mai 2014 - 13:31


    Quatrième de couverture :
     
    Valentine disparue... Qui la cherche vraiment ? Entre satire sociale, polar contemporain et romance lesbienne, le nouveau roman de Virginie Despentes est un road-book qui promène le lecteur entre Paris et Barcelone, sur les traces de tous ceux qui ont connu valentine, l'adolescente égarée...
    Les différents personnages se croisent sans forcément se rencontrer, et finissent par composer, sur un ton tendre et puissant, le portrait d'une époque.
     
     
    Mon avis :
    
    De Paris à Barcelone, une enquête, sur les traces d'une gosse de riches en quête de sens. Incompatible duo de limiers, Lucie et la Hyène : la première, détective officielle, salariée d'une agence de surveillance, est aussi peu dégourdie que démotivée, prompte à émettre à l'égard de toute déviance (ou perçue comme telle) un jugement à l'emporte-pièce. La seconde, débrouillarde expérimentée, experte en bas-fonds en plein accord avec ses choix de vie comme de sexualité, jouera presque à contre-coeur le rôle du sergent-instructeur. L'ingénue et la professionnelle.
     
    Au moyen d'une plume parfois brutale, Virginie Despentes nous plante un récit qu'on qualifierait un peu vite de road-movie, si sa structure narrative comme certaines des scènes présentées n'étaient pas susceptibles de dérouter comme d'emporter l'adhésion. Hormis le père de la gamine, un écrivain du cénacle, tous les personnages sont féminins, et incarnent les différentes facettes de la femme contemporaine – libérée, entretenue, starlette, religieuse.
     
    Chacune d'entre elles nous est présentée au moyen d'un chapitre dédié, précédant ou suivant de peu son entrée en scène. On croise des trajectoires, traverse tous les milieux sociaux, découvre une foule d'incidents de parcours ayant distribué entre les personnages les rôles qu'ils tiendront dans la structure du conte, puisque c'est de cela qu'il s'agit : héros, adversaire, auxiliaire ou mandateur... 

    Pinky
    M
    M

    Re: DESPENTES, Virginie

    Message  Pinky le Mer 7 Mai 2014 - 8:49

    merci Volodia pour cette nouvelle présentation, je vais avoir encore une discussion intéressante avec ma fille à ce propos ...

    Contenu sponsorisé

    Re: DESPENTES, Virginie

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:30


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 16:30