Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    LESBRE Michèle

    Partagez

    Keana
    ML
    ML

    LESBRE Michèle

    Message  Keana le Mer 25 Mai 2011 - 15:19



    Un lac immense et blanc

    Auteur: Michèle Lesbre
    Edition: Sabine Wespieser
    Pages: 92

    Roman contemporain


    Quatrième de couverture

    « UN LAC IMMENSE ET BLANC. Je réinvente ma vie dans le désordre en mélangeant les temps, les lieux, les êtres chers, mais c’est tout de même ma vraie vie. Peut-être que cette journée est un cadeau plutôt qu’un empêchement et un rendez-vous manqué. J’attendais l’Italien, c’est Antoine qui est venu, dans le silence de la ville qui est une autre ville, lointaine et familière à la fois.

    M. L.

    Par un matin de neige, la narratrice attend dans une gare un homme qu’elle ne connaît pas : elle a envie de parler de Ferrare avec cet étranger qui, tous les mercredis matin, dans ce Café lunaire où ils ont leurs habitudes, évoque inlassablement sa ville d’origine. Elle a pris sa journée, mais l’homme n’arrive pas par le train habituel.

    Dès lors le temps s’étire, en autant de fondus enchaînés que favorise la blancheur environnante : les grilles du Jardin des Plantes s’estompent, laissant place au « lac immense et blanc », noyé sous la neige de l’Aubrac, où Édith Arnaud vécut ses premières amours et ses premiers combats politiques. Elle n’a jamais revu Antoine, le jeune homme en colère qui, à l’aube des années soixante, voulait changer le monde. Sa silhouette traverse le récit et bientôt se superpose à celle de l’Italien du delta du Pô, dont les brumes hantent le paysage mental de cette femme rompue à l’usage du monde.

    Le temps qui passe, la perte des illusions et les rendez-vous manqués ont pourtant éveillé en elle une joyeuse mélancolie. Témoin ses dialogues loufoques avec le corbeau freux du Jardin des Plantes… Dans le silence et la blancheur de cette journée particulière, la solitude a moins que jamais le goût des renoncements.

    Entrelaçant fiction et expérience intime, Michèle Lesbre est, dans ce récit lumineux, au plus près d’elle-même.
    Michèle Lesbre vit à Paris. Elle est l’auteur de plus d’une dizaine de livres. »

    Mon avis


    C’est l’histoire de cette femme qui attend un homme qu’elle ne connaît que de vue et par cette journée où la neige tombe fort, va repenser à sa vie, à Antoine, à ses voyages qu’ils lui tiennent tant à cœur. De ses combat politiques quand elle sortait à peine de l’adolescence, avec ses amis et toujours Antoine…

    C’est dans un Paris enneigé que tout va commencer, mais l’histoire nous est racontée dans le désordre, cela ne m’a pas dérangé. Par contre l’histoire est un peu mince, pourtant la quatrième de couverture laissait présager quelque chose de bien, l’histoire de cette femme qui attend un homme et qui va se rappeler d’un autre. Mais j’ai été déçu je me serais attendue à un peu plus de romantisme. Et aussi à un peu plus de détails importants, et pas de détails comme tout ce chapitre sur sa rencontre avec ce corbeau, qu’elle détaille avec poésie, un peu trop à mon goût.

    J’ai lu sans vraiment lire, je ne suis pas arrivé à me mettre dedans, je l’ai finis en une journée mais ça n’a pas été facile, je me suis accroché pour ne pas abandonner ce bouquin.
    Je n’ai pas aimé la façon dont c’est narré et puis, même avec une bonne idée de départ, l’histoire stagne, n’apporte rien. L’auteur n’a pas su me transporter par ses mots.

    Je dirais donc que c’est une grosse déception, j’ai faillit l’abandonner, mais j’ai tenu bon, je me suis dis que peut être la fin sauverait le reste du livre, et non la fin n’y est pas arrivée. Donc .

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: LESBRE Michèle

    Message  Majuscule le Dim 23 Oct 2011 - 13:42



    Roman contemporain
    168 pages
    Edition : folio gallimard


    Nina travaille depuis peu dans un salon de coiffure. Elle vit seule avec sa mère, Suzy qui travaille dans une usine menacée de fermeture. On est dans le nord, du coté de Roubaix. C’est l’hiver et le froid nous glace le corps.

    Nina nous raconte ses 4 premiers jours de congé. Elle nous raconte la lutte syndicale de sa mère et ses collègues pour sauver leur travail. Et puis il y a aussi Ricco, l’ex de Suzy, Arnold et ses oiseaux, Stéphane et Mr Delplat.

    Dans ce livre, il fait gris et froid mais on reste quand même dans les pages. Parce qu’on veut savoir. On veut savoir ce qu’ a fait Nina avec Mr Delplat, on veut connaitre le sort des ces ouvrières d’usine.

    Les anecdotes sont franches de réalisme : les bals du dimanche, le beau-père détesté et bourru, la mère usée, le changement de vie, le père idolâtré qui ne doit pas l’être…

    J’ai beaucoup aimé ce livre. Je me suis prise dans l’histoire de suite. J’étais Nina, j’avais vécu avec elle toutes ces choses. Ce roman m’a rappelé un film que j’ai vu il y a longtemps « Héroïnes » avec Virginie Ledoyen. C’était un peu la même ambiance. C’est un roman de 168 pages intenses.[b]

    Pinky
    M
    M

    Re: LESBRE Michèle

    Message  Pinky le Lun 24 Oct 2011 - 9:57

    merci Keana et Majuscule pour ces deux présentations

    je ne connais pas cette auteure, à voir

    Nina
    ML
    ML

    Re: LESBRE Michèle

    Message  Nina le Ven 9 Déc 2011 - 13:06


    Nina par hasard
    Edition Sabine Wiespersen - 194 pages.

    Mon avis :

    Autant élucider tout de suite une énigme : Nina s’appelle ainsi « par hasard », sa mère, Suzy, n’a pas d’explication à lui donner à ce sujet. Si j’ai choisi ce livre, vous vous doutez sans doute que le hasard n’y est pour rien.
    Nina vit à Roubaix, pas par choix, mais parce que sa mère Suzy s’y est établie après avoir quitté son mari, le père de Nina. Elle est retournée dans la région de son enfance, en quelque sorte, grâce à Louise, son amie, qui lui a trouvé du travail dans l’une des dernières filatures de Roubaix. Des hommes traverseront la vie de Suzy, surtout Ricco. Cet homme, elle « l’a dans la peau », expression que Nina, encore enfant, ne comprend pas. Ce qu’elle comprend, en revanche, c’est qu’elle n’est qu’une « miette » dans la vie de sa mère, qui donnera toujours plus d’importance à ses amours qu’à sa fille. Aujourd’hui, Nina a touché son premier salaire de coiffeuse. Elle cherche un cadeau pour les 41 ans de sa mère, un cadeau qui lui fasse oublier son désastreux dernier anniversaire, la grève, les menaces de licenciement, la solitude.
    Quatre jours suffisent pour bouleverser la vie de Nina. Quatre jours et une heure. Elle nous raconte la vie quotidienne qui s'oriente autour d'un point fixe : l'usine. En semaine, les femmes y travaillent et subissent les agissements de leur chef, monsieur Legendre. Dès le matin, elles ne pensent qu'au moment où elles partiront. Le soir, elles accomplissent les mêmes gestes routiniers, échangeant des confidences, tissant ainsi des liens socio-affectifs.
    Nina se sent encore mise à l'écart, elle les observe mais ne veut pas vivre comme elles. pendant ces quatre jours (dont le quatrième de couverture nous révèle trop), elle revit les événements marquants de sa jeunesse, rythmée par les rencontres amoureuses de sa mère. Chaque fin de chapitre se termine par un court texte en italique, nous éclairant sur l'heure que Nina a passée chez monsieur Desplat, le directeur de l'usine et sur ses rêves, ses aspirations. Si elle s'appelle Nina "par hasard", elle s'identifie beaucoup à la Nina de la Mouette, qui rêve de devenir comédienne.
    La fluidité du style de Michèle Lesbre rend particulièrement lisible ce roman que j'ai lu d'une traite. Pourtant, elle montre bien la grisaille, l'abandon progressif de la ville, la peur quotidienne du chômage et du lendemain, la facilité avec laquelle un destin peut basculer. Ce livre était dans ma PAL depuis un an, je crois vraiment que j'ai choisi le bon moment pour le lire.

    Pinky
    M
    M

    Re: LESBRE Michèle

    Message  Pinky le Ven 9 Déc 2011 - 20:50

    merci Nina pour cette présentation, j'ai envie d'en savoir un peu plus, je le note dans mon petit carnet

    Nina
    ML
    ML

    Re: LESBRE Michèle

    Message  Nina le Ven 9 Déc 2011 - 22:57

    Merci Pinky pour ta visite.
    Maintenant, j'ai aussi envie de découvrir d'autres titres de cette auteur.

    caro
    ML
    ML

    Re: LESBRE Michèle

    Message  caro le Sam 10 Déc 2011 - 15:08

    Je le trouve tentant aussi Very Happy

    Nina
    ML
    ML

    Re: LESBRE Michèle

    Message  Nina le Sam 10 Déc 2011 - 16:48

    Merci Caro pour ta visite.

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: LESBRE Michèle

    Message  Majuscule le Sam 10 Déc 2011 - 19:40

    J'ai vraiment bien aimé ce livre ! lisez-le !

    Keana
    ML
    ML

    Re: LESBRE Michèle

    Message  Keana le Dim 11 Déc 2011 - 13:20

    Merci Nina pour cette présentation.
    Mais je ne me laisserais pas tenter, j'ai bien lu ton avis positif, mais j'ai déjà lu un livre de cet auteur, un livre très court qui m'a paru interminable tellement je me suis ennuyé, et puis le sujet traité ne me dit pas.

    Mais en tout cas bel avis.

    Nina
    ML
    ML

    Re: LESBRE Michèle

    Message  Nina le Dim 11 Déc 2011 - 17:55

    Merci Majuscule et Keana pour votre visite !

    Pinky
    M
    M

    Re: LESBRE Michèle

    Message  Pinky le Mar 24 Jan 2012 - 22:22

    NINA PAR HASARD

    Mon ressenti

    Mère et fille vivent ensemble dans un petit appart : la première se bat avec ses amies pour combattre un système mis en place dans l’usine autour de leurs conditions de travail ; la seconde commence la vie active et s’éveille à cette vie de jeune adulte. Pour ces deux femmes à des étapes différentes de leur vie, c’est leur vie sur une semaine que le lecteur découvre. C’est au travers des yeux et des mots de Nina que l’histoire de leurs relations se déroule.

    Malgré un quotidien difficile, c’est une belle leçon de vie et d’espoir que l’auteur nous donne à lire. C’est avec sensibilité mais sans jamais tomber dans le patho, que Michèle nous dit qu’il y a toujours de belles choses à voir, à prendre, à ressentir. J’ai beaucoup aimé ces deux modèles de femmes à des étapes de leur vie différentes et tellement semblable.

    Petit bémol, les hommes (sauf un dans l’histoire) ont une mauvaise place dans cette histoire et quelle que soit leur place ou leur rôle, dommage ! comme si, il ne pouvait pas y avoir d’autres possibles.

    A découvrir




    Nina
    ML
    ML

    Re: LESBRE Michèle

    Message  Nina le Mar 24 Jan 2012 - 22:54

    Je suis heureuse que ce livre t'ait plu, Pinky.

    Pinky
    M
    M

    Re: LESBRE Michèle

    Message  Pinky le Mar 24 Jan 2012 - 23:33

    j'ai suivi de bons conseils clin d\'oeil

    Contenu sponsorisé

    Re: LESBRE Michèle

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:34


      La date/heure actuelle est Mer 7 Déc 2016 - 11:34