Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    TOOLE, F.X.

    Partagez

    Igg
    LEH
    LEH

    TOOLE, F.X.

    Message  Igg le Dim 12 Juin 2011 - 15:17

    Coup pour coup



    Albin Michel - 2006 - 433 pages

    Quatrième de couverture :


    « La boxe aimante les écrivains. Quand j'ai lu La Brûlure des cordes, j'ai découvert que cette fixation était aussi une mine d'or. Le livre regorgeait de détails que seul un homme du métier pouvait connaître. Il était sauvage et mélancolique, parfois d'une douceur poignante. Ici, la tonalité sauvage s'accentue encore. Coup pour coup est un livre de la pleine maturité, avec des notes subtiles de deuil et d'élégie qui lui donnent quelque chose de musical. Une étrange douceur en émane. C'est une symphonie inachevée qui s'éteint en mode mineur. F.X. est mort. Sa courte vie littéraire a été exceptionnelle et toute entière vouée à la boxe. Pour lui, le Monde était les Combats et les Combats étaient le Monde. S'il existe un au-delà, j'espère qu'il s'y trouve un ring de dix-huit pieds rien que pour lui. »

    James Ellroy (extrait de la préface )

    Après La Brûlure des cordes qui a inspiré à Clint Eastwood Million Dollar Baby, le roman posthume de F. X. Toole, un ancien boxeur, salué aux Etats-Unis comme un véritable chef-d'œuvre.

    Mon avis :

    On aime ou on aime pas la boxe ! On aime ou on aime pas la littérature ! Cela ne se discute pas. La littérature sur la boxe fait exception du fait que, principalement, elle est composée par des hommes de l'art, des mecs sachant, des types au nez cassé et aux arcades sourcilières bousillées, inexistantes, en accent circonflexe, s'il en reste. D'aucun écrivent avec leurs tripes, d'autres avec leur sang, d'autres encore avec deux doigts sur une vieille Remington, eux les auteurs ex-boxeurs, écrivent avec leurs tripes, leur sang et des gants de boxe sur le clavier de leurs vieilles Remington. Leur écriture a du punch et elle fait mal, très très mal. Il vaut mieux lire assis, sinon debout on tomberait et l'arbitre risquerait de compter et vous chiper votre bouquin si vous ne vous relevez pas.
    Ce bonhomme, Toole, confirme et comme le dit Ellroy dans sa préface, un connaisseur, ce livre est un pur chef d'oeuvre, d'autant plus qu'il ne dégouline pas de sang quand on le tient suspendu par la couvertire, il ne sort des pages que de la poésie.
    Deux destins croisés, deux rencontres, deux grands pères, deux petits fils et une magnifique histoire de types qui ont su rebondir parce qu'ils avaient un foyer, une femme et de ce fait une âme. De boxeur exquinté, Dan Cooley et devenu manager-entraîneur avec, à côté, un atelier de carrosserie, près de L.A, qu'il dirige avec Earl Daw, son ancien poulain, un black, fausse patte ayant appris à boxer en droitier, non sans mal, ayant raccroché les gants car Maman en avait marre de le voir rentrer avec la tronche de travers.
    Eloy Garza, un Tex-Mex, cultive des fraises dans une ferme qu'il possède au Texas. Là itou, Madame en a eu assez des pas d'heure et de jouer les infirmière, alors, mon gars, une p'tite exploitation, qui deviendra grande, et une vie nouvelle avec plein d'espoir et de bonheur au coin des dents.
    Les deux ont fait un match, l'un contre l'autre, en prépa du championnat. C'est le Tex-Mex qui gagne et ruine les espoirs du californien.
    Fin du premier round.
    L'histoire repart lorsque les petits fils de l'un et l'autre montrent des excellentes dispositions pour le noble art.
    Dan entraîne son gars, Eloy ne le peut pas et envoie le sien à Dan.
    Mais la vie ce n'est pas un claquement de doigts, un gong de début de rencontre, un sourire de femme sous l'averse, aussi le chemin pour se trouver sera long et rugueux à l'extrême, mais la fin justifie, largement la lecture de ce bouquin posthume (ce qui veut dire : terminé, pas d'autre).
    Ici on parle ring, gants, sang, poids, footing, corde à sauter, ballon de vitesse et sac de sable mais on parle aussi d'amour et de paysages ensoleillés ou embrumés, de coeur brisé et de pleurs, d'accidents et de mort, de gangsters, de fripouilles, de magoulles et d'argent.
    On en parle bien sans salamalecs ni fausse pudeur, avec justesse et brio. Le livre inachevé faisait 900 pages, achevé il en fait, à peine, la moitié, dommage...

    Ellroy ne ment pas, c'est un chef d'oeuvre et le meilleur livre que j'ai lu depuis le début de cette année, au moins.


    5 etoile jaune
    coup de coeur


    Dernière édition par Igg le Dim 12 Juin 2011 - 15:19, édité 1 fois (Raison : correction fautes)

    caro
    ML
    ML

    Re: TOOLE, F.X.

    Message  caro le Lun 13 Juin 2011 - 21:57

    Pas trop tentée par l'univers de la boxe car dans le même univers je n'avais pas trop accroché à "Mister Boxe". Merci Igg Very Happy

    Pinky
    M
    M

    Re: TOOLE, F.X.

    Message  Pinky le Mar 14 Juin 2011 - 10:38

    je ne suis pas sûre non plus d'accrocher à cet univers même si pour ma part j'avais beaucoup aimé Mister boxe... pourtant la relation que tu décris entre les hommes semble intéressante dans la transmission de cet "art" (j'ai du mal à appeler la boxe le "noble art"...)
    à voir pour ma part

    merci Igg pour cette présentation

    Belledenuit
    LEH
    LEH

    Re: TOOLE, F.X.

    Message  Belledenuit le Mar 14 Juin 2011 - 21:48

    Je suis pas du tout adepte de ce sport. Je préfère passer.

    Igg
    LEH
    LEH

    Re: TOOLE, F.X.

    Message  Igg le Mer 15 Juin 2011 - 14:59

    C'est juste que le leitmotiv c'est la boxe, c'est aussi et surtout la vie telle qu'elle nous chope à chaque coin de rue ou dans chaque recoin de son chagrin, histoire de rappeler que le destin est une chose on ne peut plus aléatoire et que ces mecs-là font de la boxe et d'autres déchargent les bateaux et ont les mêmes vicissitudes et les mêmes besoins d'air pur de temps en temps pour ne pas imploser. C'est un livre sur la vie plus qu'autre chose et j'ai omis, volontairement, sinon je n'arrête pas d'écrire, que c'est très triste.
    Merci de vous être attardées sur mon avis.

    any
    LC
    LC

    Re: TOOLE, F.X.

    Message  any le Mer 15 Juin 2011 - 15:28

    Bel avis Igg, merci. Smile

    caro
    ML
    ML

    Re: TOOLE, F.X.

    Message  caro le Mer 15 Juin 2011 - 15:45

    De rien Igg, on est là pour découvrir Very Happy

    Atti'
    M
    M

    Re: TOOLE, F.X.

    Message  Atti' le Mer 15 Juin 2011 - 19:17

    Merci Igg pour cet avis frappé.

    Pinky
    M
    M

    Re: TOOLE, F.X.

    Message  Pinky le Mer 15 Juin 2011 - 20:27

    Igg a écrit:C'est juste que le leitmotiv c'est la boxe, c'est aussi et surtout la vie telle qu'elle nous chope à chaque coin de rue ou dans chaque recoin de son chagrin, histoire de rappeler que le destin est une chose on ne peut plus aléatoire et que ces mecs-là font de la boxe et d'autres déchargent les bateaux et ont les mêmes vicissitudes et les mêmes besoins d'air pur de temps en temps pour ne pas imploser. C'est un livre sur la vie plus qu'autre chose et j'ai omis, volontairement, sinon je n'arrête pas d'écrire, que c'est très triste.
    Merci de vous être attardées sur mon avis.

    pour ma part, j'aime quand les gens écrivent ce qu'ils ressentent même si c'est long... en tout cas n'hésites pas ! merci de ces quelques précisions Igg

    Igg
    LEH
    LEH

    Re: TOOLE, F.X.

    Message  Igg le Sam 18 Juin 2011 - 17:01

    C'est moi qui vous remercie Very Happy

    Contenu sponsorisé

    Re: TOOLE, F.X.

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:28


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 18:28