Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    GIORDANO Paolo

    Partagez

    Majuscule
    LH
    LH

    GIORDANO Paolo

    Message  Majuscule le Lun 13 Juin 2011 - 20:44



    La solitude des nombres premiers
    Roman
    Pages : 346


    Alice et Mattia sont deux personnages en dehors.

    Alice est anorexique mental, son ventre semble refuser la nourriture. Elle est boiteuse, depuis un accident de ski. Ado, elle voulait être de celles qui sont aimées de tous. Avoir un petit ami, être admirée des autres filles… Mais Alice semble perdre pied et préfère rester transparente.

    Mattia est un fantôme. Petit, il a abandonné sa sœur handicapée mental et depuis il ne ressent plus aucun sentiment. Toute sensation lui semble étrange. Il n’aime que les maths, se passionne pour les chiffres et l’algèbre.

    Mattia et Alice seraient compatibles mais ce sont des nombres premiers qui ne peuvent pas s’assembler. "Mattia pensait qu’Alice et lui étaient deux nombres premiers jumeaux, isolés et perdus, proches mais pas assez pour se frôler vraiment »

    « Les autres furent les premiers à remarquer ce qu’Alice et Mattia ne comprirent qu’au bout de nombreuses années. Ils pénétrèrent dans la pièce main dans la main. Ils ne souriaient pas, leurs regards suivaient des trajectoires différentes, mais on aurait dit que leurs corps coulaient l’un dans l’autre à travers leurs bras et leurs doigts joints. »

    « Les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes. Ils occupent leur place dans la série infinie de nombres naturels, écrasés comme les autres entre deux semblables, mais à un pas de distance. »

    Ces trois citations résument exactement ce que sont les personnages. On ne peut pas s’attacher à ses personnages, ils sont comme des fantômes condamnés à rester dans le réel.

    L’amour, le vrai ne leur ai pas donné. Ils ont l’air incapable de ressentir quelque chose.

    On les suit de l’enfance à l’âge adulte. Le roman est écrit avec un tel réalisme et une telle froideur, que ça en devient gênant de continuer à lire mais en même temps c’est intense parce qu’on s’attend à une vague de sentiments, quelque chose de positif qui explose !

    Je ne sais pas si j’ai aimé ce livre ou pas. Je ne sais pas vraiment quoi en penser, car l’atmosphère de ce livre est vraiment froid. Mais tellement insisif.


    caro
    ML
    ML

    Re: GIORDANO Paolo

    Message  caro le Lun 13 Juin 2011 - 22:35

    Le titre est accrocheur et les citations aussi mais l'aspect très froid me fait un peu peur Suspect

    Pinky
    M
    M

    Re: GIORDANO Paolo

    Message  Pinky le Mar 14 Juin 2011 - 10:29

    c'est un livre que j'hésite à lire depuis longtemps, ce côté barrière, infranchissable et froid dans le sens de la description... le film est sorti il n'y a pas longtemps, je ne sais pas si il est plus facile d'accès ?

    Merci Majuscule

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: GIORDANO Paolo

    Message  Majuscule le Mar 14 Juin 2011 - 20:28

    Je ne sais pas... effectivement, j'ai vu qu'il y avait un film. Je vais regarder la bande annonce pour voir... Mais franchement ça doit être un film plat, il ne se passe pas grand chose.

    Pinky
    M
    M

    Re: GIORDANO Paolo

    Message  Pinky le Mar 14 Juin 2011 - 21:35

    je ne peux pas répondre à cette question, la bande annonce donne envie d'aller à la rencontre de ces deux personnages... en tout cas

    Belledenuit
    LEH
    LEH

    Re: GIORDANO Paolo

    Message  Belledenuit le Mar 14 Juin 2011 - 21:40

    Il ne m'a jamais tenté et je crois (enfin je suis quasiment sûre) que je ne le lirai pas Razz

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: GIORDANO Paolo

    Message  Majuscule le Jeu 16 Juin 2011 - 21:30

    @Belledenuit : ça c'est fait ! lol

    Hesperide
    ML
    ML

    Re: GIORDANO Paolo

    Message  Hesperide le Dim 4 Jan 2015 - 14:55

    La solitude des nombres premieres

    La construction du roman, sur l'idee des nombres premiers, est originale
    Mattia a trouve en Alice son nombre premier jumeux. Deux etre souffrants, solitaires et bizarres.
    Tout le livre fait comprendre combien la souffrance pourrait commencer tot et continuer toute la vie. Les deux enfants sont blesses, tres jeunes, dans leur ame et dans leur coprs. Suite d’un accident a l’ecole de ski qu’elle deteste et son pere la met contre son gre, Alice devient infirme de sa jambe gache et se refugie derriere son annorexie. Mattia a une soeur jumelle qu’il aime beaucoup, mais parfois elle lui pese car c’est une handicapee mentale. Un jour il la laisse seule dans le parc et elle disparait pour de bon.Le frere, un jeune surdoue se retire du monde des humains et consacre son bel esprit aux mathematiques. Tres traumatise par la perte de sa soeur, il succombe a l’automutilation.
    Alice et Mattia se rencontrent, sttairent, se cherchent, se fuient, se cherchent et retrouvent encore, sans etre jamais tout ouverts l’un a l’autre.

    L’auteur explore avec maitrise les emotions, la vie, de deux etres fragiles et desesperes qui ne perdent quand meme pas l’espoir de trouver leur place dans le monde. L’auteur les explore avec une precision de chirurgien et un style clair et net. Un style qui a beaucoup de puissance.

    Ce livre a laisse en moi un profond sentiment de peine car les personnalites de ces deux adolescents sontextremement perturbes, ainsi que celles des jeunes et des parents qui les entourent.

    Pinky
    M
    M

    Re: GIORDANO Paolo

    Message  Pinky le Lun 5 Jan 2015 - 9:53

    merci Hesperide pour cette présentation, ce n'est pas un livre pour moi

    Hesperide
    ML
    ML

    Re: GIORDANO Paolo

    Message  Hesperide le Mar 1 Sep 2015 - 10:19

    Le corps humain

    Presentation:


    Le corps des hommes parle enfin sous la plume de Paolo Giordano. Corps des hommes pour corps d'armée. Le corps, ce formidable magnétophone qui enregistre tout de la guerre ou de la vie, parle dans "Le corps humain" (Seuil).
    Le corps humain, traduit par Nathalie Bauer, (Seuil), est le deuxième roman de Paolo Giordano, jeune prodige des lettres italiennes qui a vendu plus d’un million d’exemplaires de La solitude des nombres premiers, couronné par le Prix Strega, et qui est paru en France en 2009. On y suit le séjour en Afghanistan d’un peloton de chasseurs alpins, enfermés pendant des mois dans une base délabrée au milieu d’une zone faussement présentée comme pacifiée. Une poignée de gamins qui s’ennuient, dépriment, fanfaronnent, se bagarrent, fantasment, sous le regard désenchanté d’un médecin militaire qui pressent la catastrophe et ne peut l’empêcher. Livre amer et plein de tendresse pour ces jeunes hommes qui tentent juste de faire de leur mieux.


    Mon ressenti:

    Plus qu'un roman de guerre, Le corps humain est un roman d'initiation ou le conflit arme en Afghanistan est presente comme un rituel, un apprentissage afin que les jeunes soldats puissent etre admis au monde des adultes. Il y a souvent la famille - un autre champs de bataille,  non moins dangereux. Le roman n'est ni eloge, ni rejet de la guerre, c'est un roman sur des gens qui s'y sont trouves tout a fait par hasard. C'est un roman sur les dangers, sur les attaques inattendues  et marquantes, sur le neant du desert, sur la guerre que chaque generation a.
    C'est surtout un livre sur la lutte eternelle dans le but d'appartenir a nous memes, un livre sur l'instinct de survivre en gierre et de rester en meme temps un homme aime, un ami...un humain.

    J'ai beaucoup aime ce commentaire , jetez-y un coup d'oeil si cela vous interesse.

    Pinky
    M
    M

    Re: GIORDANO Paolo

    Message  Pinky le Mer 2 Sep 2015 - 8:25

    merci Hesperide pour cette présentation, très intéressant en effet

    Contenu sponsorisé

    Re: GIORDANO Paolo

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:15


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 19:15