Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    DEXTER, Colin

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    DEXTER, Colin

    Message  Nina le Sam 25 Juin 2011 - 18:06


    Titre : Mort d'une garce.
    Auteur : Colin Dexter.
    Editeur : Pocket.
    Nombre de pages : 246.

    Quatrième de couverture :

    Pendant une convalescent à l'hôpital, l'inspecteur Morse fait la lecture d'un rapport d'enquête relatif à une affaire qui s'est déroulé en ... 1859.

    Persuadé de l'innocence des deux hommes qui ont été pendus pour le meurtre d'une jeune femme, l'inspecteur Morse va utiliser toutes les ressources de ses merveilleuses petites cellules grises - et l'aide du sergent Lewis - pour étayer sa conviction. Mort d'une garce réjouira les amateurs d'énigmes. Ce puzzle extraordinaire, après avoir plonfé le lecteur dans l'univers des romans de Thomas Hardy, lui fournit le mot de la fin dans une chute brillante. Un livre à classer à côté de La fille du temps de Joséphine Tey.

    Mon avis :

    Que faire quand on est un inspecteur de police contraint et forcé de garder le lit pendant un temps certain ? Écouter les conseils de la diététicienne qui, pour votre bien, vous conseille un régime censé vous préserver ? Attendre impatiemment les visites de votre adjoint, le sergent Lewis, qui vous apportera quelques substances interdites et alcoolisées ? Lire un roman érotique et se faire pincer comme un collégien ? Que faire, surtout, quand on aura épuisé toutes ces activités ? Enquêter !

    Mais pas sur n'importe quelle énigme. Il n'est pas question d'empiéter sur les plantes-bandes du sergent Lewis, ou de céder un seul jour de congé maladie, amplement mérité au chef. Enquêter sur une histoire du siècle passé, une histoire résolue puisque les coupables ont été dûment châtiés. Seulement, l'enquêteur qu'il est ne peut s'empêcher de relever tous les détails qui ne collent pas dans cette affaire ainsi que le léger fléchissement dans le style de l'auteur qui prouve sa sympathie grandissante pour les "coupables." Fait intéressant, les quatre parties du récit sont incluses dans le roman, en respectant le rythme de lecture de Morse. Plus qu'un effet de réalisme, cette technique permet au lecteur de découvrir les interrogations de Morse et de tenter de les résoudre (ou plutôt de se demander "mais pourquoi je n'ai pas compris la même chose que lui ?")

    La méthode que Morse utilise pour résoudre l'énigme tient à la fois du policier (il cherchera même à exhumer les corps) que du travail d'un historien littéraire. Il analyse le moindre texte qu'il pourra recueillir, progresse dans ses déductions et en tire une conclusion surprenante, comme dans tout bon roman policier.

    Bref, je suis ravie d'avoir renoué avec les enquêtes de l'inspecteur Morse.

    caro
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  caro le Lun 27 Juin 2011 - 22:25

    Je ne connais pas cet inspecteur, merci Nina !

    Nina
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Nina le Lun 27 Juin 2011 - 23:02

    Il est le héros d'une série télévisée, adaptée des romans. Il existe aussi une série dérivée, Inspecteur Lewis.

    caro
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  caro le Lun 27 Juin 2011 - 23:37

    Je ne connais pas du tout scratch

    Pinky
    M
    M

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Pinky le Mar 28 Juin 2011 - 10:36

    merci Nina pour cet avis

    Nina
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Nina le Lun 9 Avr 2012 - 16:10

    édition 10/18 - 286 pages.

    u]Quatrième de couverture :[/u]

    L'inspecteur Morse est appelé à enquêter sur la mort d'un homme découvert empoisonné à son domicile. Malgré une vie en apparence normale, la surdité du défunt Nicholas Quinn faisait de lui un professeur différent des autres.
    Secondé par son fidèle Lewis, l'inspecteur Morse va une nouvelle fois se plonger dans le milieu enseignant. Les collègues et voisins vont lui permettre d'esquisser un portrait de la victime, mais de nombreuses questions demeurent sans réponse. Un second cadavre vient confirmer les soupçons de Morse : comme le héros d'Hitchcock Nicholas Quinn en savait trop.

    Note :

    Colin Dexter s'est-il inspiré de sa propre histoire et de ses collègues ? Lui-même atteint de surdité, il a trouvé en 1966 une place au Centre des examens de l'université d'Oxford.

    Mon avis :

    J'ai beaucoup Morse, ce policier hors-norme. C'est presque logiquement que j'ai enchaîné hier soir un épisode de la série télé et la lecture de ce roman. Les adversaires qu'il doit affronter sont intelligents, très intelligents. Il n'est pas du tout présomptueux de penser qu'ils croient pouvoir très facilement duper ses policiers qui, après tout, ne sont que des policiers. Vous prendrez bien une tasse de thé, inspecteur ? Vous viendrez bien dîner chez nous, inspecteur ? Cet homme au regard éteint ne peut découvrir la vérité, pas plus que son adjoint, et chacun de se croire bien à l'abri. Il faut dire qu'ils ont une aide précieuse : chaque membre du comité semble avoir quelque chose à cacher, y compris ceux qui ne sont pas du tout concernés par cet affreux crime. Grâce à eux et à leurs examens, la culture anglaise rayonne peut-être sur le monde, mais ce sont plutôt les magouilles et l'adultère qui règnent dans ce fameux comité. La frontière est mince entre mentir et ne pas dire toute la vérité. La formule est usée, mais il n'y en a pas un pour racheter l'autre.L'avantage de Morse est de ne pas sous-estimer l'adversaire. Il met tout en doute, vérifie, tout, et tant pis si c'est un peu usant pour ceux qui l'entourent et ne voient pas très bien où il veut en venir. Lui-même n'hésite pas à se remettre en cause, et à payer de sa personne les erreurs commises.Gageons que quelques litres de bière le remettront d'aplomb.

    binou
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  binou le Lun 9 Avr 2012 - 16:47

    J'ai vu une grande partie des "inspecteur Morse", ce n'est pas mal du tout si on aime l'ambiance et le flegme "british". Par contre je ne connais pas du tout les bouquins. Sont-ils meilleurs ?

    Nina
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Nina le Lun 9 Avr 2012 - 17:47

    La série garde le même esprit mais j'ai l'impression que les livres vont plus rapidement au coeur du problème, qu'ils sont plus mordants aussi.

    binou
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  binou le Mar 10 Avr 2012 - 9:59

    Nina a écrit:La série garde le même esprit mais j'ai l'impression que les livres vont plus rapidement au coeur du problème, qu'ils sont plus mordants aussi.

    alors je note, merci Nina. bisous

    Keana
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Keana le Mar 10 Avr 2012 - 13:06

    Ce livre me tente bien. Merci Nina pour cet avis.

    Je me demandais une petite chose, ces livres m'ont l'air un peu dans la veine d'Agatha Christie non ? En tout cas en lisant ton avis c'est l'idée que je m'en fait. Je me trompe ?

    Nina
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Nina le Mar 10 Avr 2012 - 18:48

    @ Binou : de rien. Les livres sont difficiles à trouver néanmoins, sauf en bibliothèque.
    @ Keana : oui, c'est un peu dans la même veine, mais Morse est moins prétentieux qu'Hercule Poirot, il a des passions en dehors de son métier, et consomme beaucoup de bière (d'où un usage intempestif des toilettes).

    Nina
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Nina le Mar 20 Jan 2015 - 19:08


    A travers bois
    10/18 - 386 pages.

    Mon résumé :
    Morse est en vacances, qu’on se le dise ! Même si personne ne comprend vraiment pourquoi il s’en va, lui qui n’a jamais été satisfait des congés précédemment pris. Puis, s’il était honnête, s’il déduisait de ses congés tout le temps passé dans les pubs, il verrait qu’il n’a pas droit à ses quinze jours. Pendant son absence, l’affaire de la disparition d’une jeune étudiante suédoise revient sur les devants de la scène. L’enquête piétine depuis un an. Enfin, elle piétinait, jusqu’à ce que Morse s’en mêle. N’était-il pas en vacances ?
    Mon avis :
    Les vacances ne réussissent pas aux policiers – ou, devrais-je dire, aux criminels ? Si Morse n’avait pas pris des vacances littéraires fort à propos, l’enquête aurait pu ne jamais être résolue.
    Ce qui m’agace d’emblée est que certains n’aimeront pas le personnage de Morse, très porté sur la boisson, à la vie privée inexistante (ou presque). Depuis quand les enquêteurs devraient-ils être des modèles de vertu ? Surtout, Morse ne boit pas pour noyer un vide existentiel, pour oublier des erreurs passés, non, il boit juste parce qu’il aime la bière et d’autres boissons alcoolisées, parce qu’il aime aller dans les pubs, et y rester un certain temps. Quelqu’un qui boit pour le plaisir, qui ne fait pas de régime, mais quelle horreur ! Si son adjoint, Lewis, est condamné au jus d’orange – celui qui boit ne conduit pas – il n’est pas non plus un adepte des régimes, lui qui déguste deux oeufs au plat, six saucisses et des frites. Le duo fonctionne très bien, puisque Morse fera même des compliments à son sergent à la fin de l’enquête.
    Si la jeune étudiante suédoise, Karin, a disparu depuis un an, son sac à dos a été retrouvé par un charmant couple de promeneurs anglais – il faut bien promener le chien. Il faut bien aussi observer les oiseaux, toute sorte d’oiseaux – la jeune Karin était passionnée d’ornithologie, et c’est pour cette raison qu’elle se rendait en Angleterre, chez sa tante. L’enquête fera rencontrer de drôles d’oiseaux à Morse et à Lewis, surtout quand on apprend qu’en anglais, mésanges et nichons sont synonymes.
    Morse ne porte pas de jugements moraux sur ses semblables – sauf si ceux-ci ont la mauvaise idée de dissimuler des éléments qui nuisent à la progression de l’enquête. Dans ce cas, gare à eux ! Comme Maigret, au 36 quai des orfèvres, il écoute les confessions de ses semblables, leurs douleurs aussi. Ils sont des hommes avant toute chose, et c’est le hasard qui les a mêlés à cette affaire : Morse ne confond jamais coupable et témoin. Il utilise d’ailleurs, pour mener à bien cette enquête, une des méthodes que Maigret lui-même employait en vacances.
    Pendant qu’ils enquêtent, le monde continue de tourner, les policiers de partir en vacances – bien sûr, c’est Morse qui a envoyé Lewis passer un week-end en Suède. La jeunesse anglaise fait n’importe quoi, vole des voitures, joue à qui roulera le plus vite, jusqu’à faucher une gamine qui avait le malheur d’être sur le bord de la route. Et le père de ses garnements, que fait-il ? dirait le superintendant. Il faudrait déjà qu’il y en ait un. Il faudrait déjà qu’il remplisse son rôle. Vaste sujet, tant il semble que chacun des enfants ou des jeunes adultes rencontrés dans ce texte n’aient qu’un seul des deux parents qui prennent son rôle à coeur.
    A travers bois, ou un roman policier anglais qui joue avec les codes du genre pour mieux retourner la situation.

    Pinky
    M
    M

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Pinky le Mer 21 Jan 2015 - 10:15

    merci Nina pour cette présentation.

    Nina
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Nina le Mer 21 Jan 2015 - 15:20

    Merci Pinky pour ta visite.

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Jo19lyne le Mer 21 Jan 2015 - 15:53

    Merci Nina pour cette présentation Exclamation  l'inspecteur Morse sévit aussi à l'antenne, le dimanche soir, il me semble Idea Question

    Nina
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Nina le Mer 21 Jan 2015 - 19:36

    Merci Jo19lyne pour ta visite.
    En fait, cela fait longtemps que Morse n'a pas été diffusé sur France 3 : l'acteur qui le jouait est décédé, et l'auteur tenait vraiment à ce que ce soit lui qui joue cet inspecteur. En revanche, Lewis, son adjoint, a désormais sa série, et son ancien chef, même décédé, y est très présent, un épisode est même centré sur un de ses amis, rencontrés grâce à leur passion commune pour la musique.

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Jo19lyne le Mer 21 Jan 2015 - 20:50

    Merci Nina pour ce complément d'information.

    Keana
    ML
    ML

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Keana le Jeu 22 Jan 2015 - 14:55

    Je comprends que cela t'agace qu'on apprécie pas Morse, mais comme il est décrit il n'a pas l'air très intéressant, en tout cas c'est ce que j'en pense, mais après tout je n'ai lu aucuns livres où il est le héros, alors je me tais.
    Il faut dire qu'en policier, moi c'est Poirot avec ses petites manies, ses tics et tocs, mais là aussi certains pourraient ne pas l'aimer car il est très prétentieux, se croit le meilleur de tous les détectives, et même de la police et même si c'est souvent le cas, il n'en reste pas moins qu'il peut agacer. Je ne porterais donc pas de jugement sur Morse tant que je n'aurai pas lu ses livres.

    Pinky
    M
    M

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Pinky le Jeu 22 Jan 2015 - 22:04

    j'ai découvert la série Morse et celle de l'inspecteur Lewis pratiquement au même moment, j'ai découvert les deux dernières saisons de Morse. J'ai bien aimé, j'ai eu un peu plus de mal avec les 1ères... dont le rythme est lent, c'est mal retouché.... mais les intrigues toujours intéressantes

    Contenu sponsorisé

    Re: DEXTER, Colin

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:49


      La date/heure actuelle est Mar 6 Déc 2016 - 5:49