Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    PAGE, Martin

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    PAGE, Martin

    Message  Nina le Mer 6 Juil 2011 - 12:25


    éditions L'école des loisirs, collections Médium - 72 pages.

    Quatrième de couverture :

    Martin et ses amis se doutaient bien que cela arriverait un jour, que l'un d'entre eux finirait pas se faire tabasser, simplement à cause de sa façon de s'habiller ou de ses bizarreries. Cela aurait pu tomber sur Bakary, tellement bon en maths qu'il énerve tout le monde ; sur Fred, le musicien, qui se teint les cheveux en vert ; ou même sur Martin, particulièrement doué pour l'ironie. Finalement, c'est arrivé au plus gentil d'entre eux, à Erwan, le bricoleur de la bande., dont le seul tort est de porter un costume et une cravate. Et c'est comme si cette agression avait blessé les trois autres. Au collège, ils deviennent encore plus distants. La moindre injustice met leurs nerfs à vif. la colère circule en eux, leur donnant une énergie folle ! ils veulent agir, mais à leur manière, forcément particulière.

    Mon avis :

    Voilà un étrange roman sur lequel je dois écrire mon avis. En dépit de sa brièveté, je ne me suis pas sentie très à l'aise avec ses personnages, sans doute à cause de leur fameuse "inadaptation". En quoi consiste-t-elle ? Difficile à dire - le fait qu'ils s'habillent avec soin et que, du coup, ils sont persécutés par les autres élèves ? Je n'en ai pas tellement vu les preuves, si ce n'est qu'Erwan a été agressé à son retour du collège, sans que l'on sache très bien par qui ni pourquoi. Je n'ai pas aimé le fatalisme des personnages. J'ai toujours l'impression que la survenue d'événements négatifs (et quoi qu'il advienne, aucune vie n'est vécu sans drame) justifie et renforce ce fatalisme qui me hérisse déjà dans la vie courante, ce n'est pas pour le retrouver dans la bouche d'un ado.

    Le ton de Martin, le narrateur, m'a aussi dérangé. Il se définit comme ironique - rarement personnage de romans se sera jugé avec autant d'acuité. Cependant, tant d'ironie chez un personnage aussi jeune, tant de pessimisme aussi ne me paraît pas normal. Il serait question d'aborder l'avenir avec optimisme grâce à ce roman. Où est la confiance en l'avenir, quand le narrateur dit : "j'avais l'impression que depuis l'enfance on nous mithridatisait contre la tristesse et le renoncement. Notre corps et notre esprit allaient s'habituer à ces poisons, à tel point qu'un jour nous ne réagirions plus quand les choses terribles arriveraient. Nous ne réagirions plus à nos vies. la tristesse et l'ennui ne seraient plus ni tristes ni ennuyeux, ils seraient notre normalité, notre quotidien. "p. 44-45.

    Bien entendu, je n'ai pas non plus aimé le point de vue donné sur les professeurs - alcooliques et passionnants ou sobres et ennuyeux, il faut choisir - car rien n'est aussi simple dans l'éducation nationale. Je passe également sous silence d'autres points qui m'ont dérangé (pas la peine de m'énerver pour un livre). Le père est bien sûr absent. Pardon ! Ce grand médecin, qui consulte en pyjama, chatte tous les soirs sur internet avec son amie virtuelle, et est soucieux de donner une bonne éducation à son fils. Rendons-lui justice : en cas de soucis, il est efficace. Je n'ai pas non plus été émue par la relation que le narrateur entretient avec sa mère défunte (je crois que je vais commencer à compter le nombre de romans de littérature jeunesse dans lesquels les jeunes héros vivent dans des familles monoparentales).

    Leçon de vie, oui, le temps fait évoluer les choses, mais lentement, les adolescents les plus malheureux seront sans doute des adultes heureux et vice-versa, le tout est de trouver des moyens de surmonter les injustices, même de manière virtuelle. Je ne suis toujours pas convaincue par ce récit et n'étant pas convaincue, je ne saurai convaincre mes élèves de le lire.

    caro
    ML
    ML

    Re: PAGE, Martin

    Message  caro le Mer 6 Juil 2011 - 16:29

    Le résumé me tentait mais vu ton avis Nina et ma LAL à rallonge je vais passer mon tour Smile

    Nina
    ML
    ML

    Re: PAGE, Martin

    Message  Nina le Mer 6 Juil 2011 - 18:13

    J'attends avec impatience le ressenti des autrres lecteurs. Le livre est recommandé pour les CM2, je pense que beaucoup de situations leur échapperont (ne parlons même pas du vocabulaire).

    Pinky
    M
    M

    Re: PAGE, Martin

    Message  Pinky le Jeu 7 Juil 2011 - 10:19

    curieux en effet comme impression, où pour des jeunes qui vont entrer aux collèges, on leur donne à découvrir des personnages très caricaturaux avec des réponses "olé olé"... nos jeunes CM2 ont suffisamment de peurs (et ce ne sont pas seulement que les leurs qu'ils portent à ce moment là) sans qu'il faille leurs en rajouter...

    je suis d'accord avec Nina, la vie comporte sa part de négatif, c'est parce qu'elle existe que nous apprécions d'autant plus sa part de positif... le reste est une question de regards et de réponses...

    Nina
    ML
    ML

    Re: PAGE, Martin

    Message  Nina le Jeu 7 Juil 2011 - 18:55

    J'ai eu le temps de repenser à cette lecture. Je ne suis pas une incorrigible optimiste, pourtant j'aurai aimé que les personnages soient plus positifs. Pas de quoi se réjouir d'être orphelin, ou d'avoir un père au chômage, non, néanmoins, ils sont quatre amis fidèles, inséparables, pourquoi aucun d'entre eux ne le voit comme une chance ? (je connais beaucoup d'ados qui aimeraient n'avoir ne serait-ce qu'un ami de ce genre ?)

    Pour les avoir rencontrés, nos petits CM2 ont des inquiétudes - et souvent, au bout de quinze jours, ils s'aperçoivent qu'ils avaient tort. Pas la peine d'ajouter des peurs inutiles.

    Contenu sponsorisé

    Re: PAGE, Martin

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:29


      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 7:29