Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    BERGERON, Mario

    Partagez

    GeRo
    CI
    CI

    BERGERON, Mario

    Message  GeRo le Dim 16 Jan 2011 - 22:59

    LE PETIT TRAIN DU BONHEUR



    Auteur : Mario Bergeron
    Éditions : Québec Loisirs
    Pages : 369
    ISBN : 2-89430-337-8

    Roman contemporain québécois

    Deuxième de couverture

    Si Le Petit Train est le nom que Joseph a donné à son restaurant, le bonheur, quant à lui, est la locomotive de ce roman. Roméo, fils de Joseph, enfant fragile et adolescent sensible, grandit à l’intérieur d’une famille typique d’un quartier ouvrier. L’amour pur et inconditionnel qu’il porte à Jeanne, sa petite sœur, vaut à lui seul cette délicieuse lecture.

    Dans ces chroniques légères du quotidien, tout nous ramène à la vie du début du siècle, à ses joies simples, à ses croyances naïves, à ses espoirs, à sa soif de modernisme et, enfin, à ses illusions bien légitimes.

    Note personnelle

    Je viens de découvrir un auteur que je désirais lire depuis longtemps. Après de nombreuses recherches pour trouver tous ses livres, ayant acheté les tomes 2 et 4 en premier (dans ma région), j’ai réussi à mettre la main sur les tomes 1, 3 et 5 (à Québec, dans un marché aux puces) mais il me manquait toujours le dernier tome Des trésors pour Marie-Lou, alors mon amie Nat a réussi à trouver dans sa région (Lanaudière) le tome 6 et me l’a fait parvenir. Je ne l’ai jamais vu ailleurs dans les marchés aux puces ou vente de garage. Merci ma belle amie. Et j’ai acheté le septième tome Ce sera formidable, dès sa parution.

    Mon avis

    J’ai tout simplement adoré ce que j’ai lu dans Le Petit Train du bonheur. Ce qui est raconté dans ce livre est réellement ce que vivaient les gens en ce début du 20e siècle, le côté historique est un plus à cette histoire.

    J’aime l’humour qui se dégage de certains passages, j’ai même ressenti la peine des personnages comme si cela m’arrivait à moi, mon cœur a palpité au même rythme que la famille Tremblay.

    L’enfance de Roméo, son adolescence et son début de vie adulte est tellement bien décrite, les valeurs profondes de ce jeune homme et la rencontre avec sa belle Céline, une jeune fille différente m’a profondément ému et fait chaud au cœur. L’auteur a su nous montrer la beauté intérieure de tous ses personnages.

    L’amitié de Roméo et de sa famille (surtout son père) avec le "quêteux" apporte une note intrigante à l’histoire.

    Bien entendu, on ne peut parler des années 1900 sans mentionner l’omniprésence de l’église catholique dans les foyers, les loisirs, etc. J’ai surtout apprécié Joseph Tremblay dans ses convictions religieuses et j’ai compris à la toute fin le pourquoi de ceci sans comprendre les raisons de cela.

    Et bien entendu, la guerre de 14 – 18, racontée d’une manière qui m’a chamboulé et m’a fait monter des larmes aux yeux avec une grosse boule dans la gorge.

    Un récit comme je les aime, une très belle plume qu’a ce Monsieur Bergeron et si vous avez la chance de lire ce livre, n’hésitez pas et je suis certaine que tout comme moi, vous aurez hâte de commencer la lecture du 2e tome Perles et Chapelet.

    Alors 5 etoile jaune et un gros coup de coeur

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    PERLES ET CHAPELET



    Éditions : Québec Loisirs
    Pages : 543
    ISBN : 2-89430-423-4

    Deuxième de couverture

    Perles et Chapelet trace le portrait de deux sœurs en apparence très différentes. Quand l’une danse le charleston, l’autre prie pour le salut de son âme.

    Deux styles opposés, deux époques contraires : 1920 et 1930.

    Jeanne Tremblay, artiste peintre, vit follement les années vingt, mordant ans la prospérité de son temps et dans tout ce que la vie moderne lui offre d’excitant.

    Louise survit tant bien que mal à la grave crise économique des années trente. Derrière elles, leur frère Roméo, journaliste et écrivain, tente de les comprendre et de les protéger comme il l’a toujours fait.

    Mais rien ni personne ne réussira à empêcher ces femmes d’aller jusqu’au bout de leurs rêves.

    Mon avis

    Je viens de découvrir deux décennies de notre histoire à travers la vie des gens de Trois-Rivières. C’est la première fois que je lis un livre sur les années 20 avec tant de détails. Le terme « flapper » m’était parfaitement inconnu et avec Jeanne, j’ai découvert le sens de ce mot et de l’avant-gardisme à cette époque. « Le modernisme, isn’t it cute ? »

    La crise des années 30, je la vis avec Louise "la vieille fille" s’occupant toujours du Petit Train où peu de personnes viennent manger mais qui ne désespère pas et continue à prier en étant certaine que Dieu lui viendra en aide malgré tous les péchés de sa sœur.

    Jeanne et Louise, deux sœurs, complètement différentes l’une de l’autre mais tellement pareilles dans leurs force de caractère et entêtement, sont bien les dignes filles de ce Joseph Tremblay.

    Ce deuxième livre est écrit différemment du premier avec tout plein d’extraits qui apportent un plus à la compréhension des événements arrivés en ces années et loin de nous rebuter, au contraire cela nous amène à vouloir toujours en savoir davantage.

    Un incontournable qu’il faut absolument lire, c’est notre histoire au Québec qui y est racontée à travers cette belle histoire romancée des sœurs Tremblay.

    Inutile de vous dire que j’ai tout simplement adoré. Un autre coup de coup de coeur

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    L'HÉRITAGE DE JEANNE



    Éditions : Québec Loisirs
    Pages : 437
    ISBN : 2-89430-455-2

    Deuxième de couverture

    Trois-Rivières, fin des années 1930. Simone et Renée, filles de Roméo Tremblay, vivent leur quotidien au rythme de leur jeunesse. La première se croit la reine des malchanceuses, la seconde est la championne de l’optimisme. Alors que la crise économique tire à sa fin, la Seconde Guerre mondiale assombrit de plus en plus l’horizon… Voyant s’évanouir leurs grands idéaux, Simone et Renée s’apprêtent malgré tout à affronter leurs vies d’adultes avec ce qu’elles comporteront d’incertitudes et de contraintes.

    Mon avis

    Comme le livre précédent, l’auteur nous raconte la famille Tremblay à travers la vie des deux sœurs, Simone l’aînée et Renée la cadette.

    De 1936 à 1939, c’est surtout la vie de Simone et de son amoureux François qui nous est racontée, tout en tenant compte de la vie de la famille de Roméo Tremblay.

    Ensuite, c’est la colorée Renée dit « Caractère » qui prend toute la place à notre grand bonheur. Elle est bien la digne petite fille de Joseph et la nièce de la belle Jeanne de "Perles et Chapelet", tous trois des êtres passionnés.

    C’est ainsi que se poursuit cette merveilleuse histoire avec notre chère « Caractère » qui nous entraîne dans ses combats, ayant des convictions bien arrêtées au sujet de la guerre, de la conscription. Elle a son groupe de filles les "myrnas" et toutes ensembles, elles s’occupent activement des "williams".

    Quel délice que de suivre « Caractère » avec ses dialogues imaginaires avec Mackenzie King ou autres et que dire de la fin de ce livre. Le terme "surprenant" me semble très bien approprié.

    Encore une fois, un réel coup de coup de coeur

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    CONTES D'ASPHALTE



    Éditions : Québec Loisirs
    Pages : 520
    ISBN : 2-89430-506-0

    Deuxième de couverture

    Inspirée d’un fait historique et d’un homme ayant réellement existé, cette histoire nous replonge dans l’après-guerre, au cœur du quartier Sainte-Marguerite de Trois-Rivières.

    C’est en 1947 que le chanoine Joseph Chamberland met sur pied une coopérative d’habitation ouvrière où des hommes s’activent bénévolement pour construire des maisons.

    Carole Tremblay, 20 ans, est engagée comme institutrice pour assurer l’éducation des enfants des ouvriers. Mais cette jeune idéaliste, forte d’une intelligence et d’une culture exceptionnelles, voudra faire bien plus que de glorifier la simplicité et les commandements de Dieu comme le veut le clergé à l’époque de Duplessis.

    C’est aussi à travers les yeux de Martin, le fils de Carole, que se vivra cette fresque historique, faite de solidarité et de rêves, qui relate près d’un quart de siècle de contes urbains.

    Mon avis

    Tout comme ses autres livres, celui-ci est divisé en deux parties. La première moitié du livre c’est Carole et son beau Romuald qui travaille bénévolement à construire les maisons de la coopérative en espérant y avoir la sienne un jour. C’est aussi les passions de Carole, sa profession d’institutrice, sa vie de jeune épouse, la venue de ses enfants.

    En deuxième, le jeune Martin nous raconte sa vie d’enfant, le tout ponctué des récits du grand-père Roméo et je dois dire que j’ai moins aimé cette partie quoique les histoires racontées sont merveilleuses mais iraient plus dans un recueil de conte d’enfants.

    Si ce n’était que de la première moitié du livre que j’ai dévoré, ce serait un autre coup de cœur mais la deuxième partie m’a moins emballé. Par contre, je continuerai à lire tous les livres de Mario Bergeron et je vous les recommande.

    Mais pour ce livre, je donne tout simplement 3 etoile jaune


    _________________
    GeRo
    Bienvenue Invité dans ce superbe forum convivial.

    Pinky
    M
    M

    Re: BERGERON, Mario

    Message  Pinky le Sam 7 Mai 2016 - 11:54

    merci Géro pour ces présentations

      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 17:15