Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    RUIS ZAFÒN, Carlos

    Partagez

    Little girl
    LEH
    LEH

    RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Little girl le Ven 15 Juil 2011 - 16:11

    Marina

    Résumé de l'éditeur :
    Solitaire, Oscar aime se promener après les cours dans les rues envoûtantes de Barcelone. Un jour, il rencontre la jolie et mystérieuse Marina. Liés par un amour de plus en plus fort, les adolescents n'ont peur de rien, pas même de suivre une femme au comportement bizarre... Qui est-elle et pourquoi se rend-elle sur une tombe gravée d'un papillon noir? Lancés sur la piste d'une énigme qui hante la ville depuis trente ans, Oscar et Marina risquent de se perdre...
    Une histoire captivante, d'amour et de suspense!

    ---------------------------

    L’écriture est simple, elle se lit bien et vite. J’ai été un peu surprise car j’ai lu L’ombre du vent il y a quelques années et j’avais en mémoire un style différent.
    Un livre d’aventure qui peut plaire autant aux adolescents qu’aux adultes, on y retrouve une touche d’horreur avec des créatures à la Frankenstein. Je me suis très vite laissée prendre par l’histoire et j’ai passé un très bon moment de lecture.




    Dernière édition par Little girl le Sam 16 Juil 2011 - 17:18, édité 1 fois

    caro
    ML
    ML

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  caro le Ven 15 Juil 2011 - 16:21

    Je le note, merci little girl Smile

    Céline72
    LEH
    LEH

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Céline72 le Dim 25 Sep 2011 - 15:29

    Marina


    Mon avis :

    Dans ce roman, l'auteur nous plonge dans un Barcelone au décor baroque et gothique, avec une atmosphère énigmatique qui a son plus bel effet.
    Le fait que l'histoire est narrée par Oscar, celle-ci est plus captivante et l'enrichit en émotions.
    Nos deux jeunes héros courageux,attachants et mystérieux, nous convient dans une belle aventure où se mêlent l'amitié et la tendresse avec une fin assez émouvante à laquelle je m'y attendais pas vraiment.
    C'est le premier livre de cet auteur que je lis et je dois dire qu'il a une plume remarquable, il a le don de nous transporter dans un univers entre le réel et le fantastique.
    En conclusion, c'est un des livres les plus étonnants qui m'est arrivé de lire jusqu'à maintenant.
    Bref, que dire de plus, à part que c'est un véritable coup de cœur !

    5 etoile jaune

    Lau1307
    LC
    LC

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Lau1307 le Ven 28 Oct 2011 - 0:43

    L'ombre du vent



    Nombre de Pages : 634
    Édition : France Loisirs
    Genre : Contemporain, drame


    RÉSUMÉ

    Dans la Barcelone de l'après-guerre civile, par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon - Danie Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L'enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d'occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y «adopter» un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets «enterrés dans l'âme de la ville» : L'ombre du vent.


    MON AVIS

    Un livre fort, prégnant, intense, rempli de tristesse, de nostalgie, de poésie et de mystère. J’ai trouvé que ce texte était assez mélancolique. Et puis, quel plaisir de lire un livre qui parle de livres ! La plume de Carlos Ruiz Zafon est sublime, elle nous fait rêver, nous entraîne dans la magie de ce récit, nous laissant un drôle de sentiment de bien-être, mais aussi de vide lorsque le livre ne se trouve pas dans nos mains. On veut à tout pris, une fois le livre posé, se replonger dedans pour en connaître la suite.

    Les personnages sont tous très bien dépeints. Juliàn, Daniel, Fermín, le père de Daniel, Barceló, Clara, Bea, etc. Les deux personnages qui m’ont le plus marqués, cependant, sont Daniel et Fermín. Daniel, le personnage principal est un personnage qui m’a fort plu. Il émane de ce jeune homme une aura de tristesse, qui m’a beaucoup touché et même ému. Quant au personnage de Fermín, quel homme haut en couleur ! Je l’adore ! Il réussit à mettre une bonne touche d’humour dans ce livre, il m’a d’ailleurs fait plus d’une fois rire à haute voix, mais il arrive aussi à être sérieux quand il le faut. De nombreuses et belles paroles prononcées par ce personnage m’ont marquées. Même les personnages les moins présents, sont bien dépeints et nous font ressentir encore mieux l’ambiance de ce roman, de cette Barcelone des années 1900-1950.

    J’avoue avoir été dérangé par l’édition que j’avais, celle de France Loisirs. Il y avait beaucoup de coquilles, de doublons, de fautes d’orthographe… Je sais que, initialement, ce n’est pas de l’auteur ni même de l’histoire que ça vient, mais n’empêche, ça m’a dérangée. Car j’avais la très grosse impression que le livre n’avait pas été relu une fois tapé, ce qui m’a donné une mauvaise impression… Et puis, j’ai trouvé qu’il y avait quelques petites longueurs, par-ci, par-là, qui ont miné légèrement ma lecture. Il y a aussi le fait qu’il y avait trop de descriptions des lieux, de Barcelone. J’avais parfois l’impression de faire une visite guidée (même si je ne suis même pas sûre que les rues nommées existent… Ce qui ne doit pas être le cas, cependant).N’empêche, je n’arrivais pas à suivre les périples du ou des personnages, puisque je ne connais pas du tout Barcelone.

    Donc, au final, ce ne fut pas un coup de cœur, suite aux quelques petites longueurs et compagnie, mais j’ai tout de même fini de lire cette histoire avec des frissons, ce qui m’arrive très rarement, je dois dire. Une autre belle découverte !

    Pinky
    M
    M

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Pinky le Ven 28 Oct 2011 - 9:32

    j'ai adoré l'ombre du vent, et j'en garde un merveilleux souvenir, j'aime l'idée de pouvoir adopter un livre pour que celui-ci ne meurt pas, ne disparaisse pas...

    je ne connais pas Marina, mais il est noté sur mon petit carnet

    Lau1307
    LC
    LC

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Lau1307 le Ven 28 Oct 2011 - 15:41

    Oui, c'est une très belle idée ! Je pense que toute personne aimant les livre autant que nous, apprécie cette idée. Very Happy

    Pinky
    M
    M

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Pinky le Dim 5 Fév 2012 - 14:07

    MARINA



    Roman fantastique

    284 pages édité chez pocket en 2011

    Résumé

    Interne au pensionnat, Oscar aime faire le mur, errer dans les rues désertes, les pinèdes, les villas d’un quartier laissé à l’abandon. Il suffira d’un chat et d’une montre en or pour qu’il bascule au pays des merveilles. Un royaume hanté par des amours mortes, un savant fou et les fantômes de Gaudi. Une Barcelone de rêve et de cauchemars, de théâtre et de cimetière, souterraine et baroque, d’où seul s’évadera le souvenir de son guide : l’inoubliable Marina…

    Mon ressenti

    Dès les premières lignes j’ai été happé par l’histoire et l’écriture de Carlos. La rencontre d’Oscar et de Marina, leur amitié, leurs jeux ont fait ressurgir en moi de nombreux souvenirs : des visites de maisons ou usines abandonnées avec des copains bien avant d’être une adolescente, on imaginait tout un tas d’histoires… le livre est génial.

    L’atmosphère de l’histoire s’obscurcit au fur et à mesure de la lecture et parallèlement les personnages s’illuminent de plus en plus. Le mystère s’intensifie, et plus je suis entrée dans cette Barcelone, personnage à elle seule (son manteau de brume, ces vieux quartiers, les ruelles, cimetière, les merveilleux coins comme ceux oubliés, les légendes, ses égouts…) plus j’ai eu l’impression physique de m’engluer, de sentir les courants d’air, les odeurs… L’ambiance prend aux tripes, les yeux accélèrent leur lecture, les doigts sont fébriles… les descriptions sont belles et j’ai ressenti pleinement les sentiments de chaque personnage.

    C’est une rencontre, une histoire d’amour, d’amitié, dans un écrin de mystère et un décor fantastique qui peut par son ambiance rappeler les grands classiques du fantastique (Frankenstein ou Dracula par exemple)… Je me suis sentie proche de chaque personnage, car quoiqu’ils soient chacun à leur manière (secrets, mensonges, recherches…) sont autant d’actes d’amour.

    Un rien gothique, aventure et évasion, c’est un grand coup de cœur et c’est à lire absolument !

    any
    LC
    LC

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  any le Dim 5 Fév 2012 - 14:11

    Je prends note, je prends note Very Happy

    Pinky
    M
    M

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Pinky le Dim 5 Fév 2012 - 14:13

    bonne promenade Any dans Barcelone

    caro
    ML
    ML

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  caro le Mar 7 Fév 2012 - 15:48

    C'est noté pour moi aussi, merci Pinky !

    askya
    M
    M

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  askya le Jeu 9 Fév 2012 - 20:27

    le prince de la brume

    1943, Angleterre. Fuyant la guerre, la famille Carver - les parents et leurs trois enfants, Max, Alicia et Irene - se réfugie dans un village de bord de mer. Leur nouvelle maison appartenait précédemment à un riche couple qui a quitté le pays après la mort de Jacob, leur petit garçon. Peu après son emménagement, la famille Carver est confrontée à de troublants événements. La maison de la plage paraît hantée par le souvenir de Jacob. Les films que le jeune garçon a tournés avant de mourir et que la famille Carver a retrouvés dans la cave réveillent des ombres inquiétantes. Quelque chose ou quelqu'un rôde entre les murs, une ombre cruelle et insatisfaite. Max et Alicia commencent à enquêter sur les circonstances obscures de la mort de Jacob. Roland, un adolescent du village, les aide dans leurs recherches. Il les entraîne dans des plongées exploratoires autour d'un cargo qui gît dans la baie après avoir été victime d'une tempête des années plus tôt. Autour de cette épave, tout respire le mystère et la peur : les poissons ne s'y risquent jamais, des ombres paraissent à l'affut derrière les cloisons rouillées et dans les coursives délabrées... Et c'est Roland qu'elles épient, Roland dont elles veulent se saisir. Qui accumule les pièges mortels autour du jeune homme ? Quel secret entoure Roland pour qu'il soit l'objet d'une si terrible haine ? En interrogeant le grand-père de Roland, Max et Alicia exhument involontairement les secrets du passé. Un passé terrible dont émerge un être machiavélique, le Prince de la brume... Doté de pouvoirs diaboliques, le Prince de la brume peut emprunter toutes les formes et tous les visages. Il est le maître d'une troupe de grotesques statues à demi-vivantes qui ont élu domicile dans le jardin de la maison des Carver... Le Prince de la brume réclame le paiement d'une dette contractée peu avant la naissance de Jacob. Une dette dont Roland est le prix... S'ils veulent sauver leur ami, Max et Alicia doivent affronter l'être maléfique sur son territoire : dans le jardin des statues vivantes mais aussi dans le terrifiant cargo enseveli sous les eaux.



    Premier livre de cet auteur, j'ai adoré, j'ai dévoré ce livre. Je ne m'arreterai pas du coup a ce livre et vais lire les autres qu'il a écrit...

    caro
    ML
    ML

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  caro le Mar 19 Juin 2012 - 16:50



    « Le Prince de la brume T.1 »

    Editeur : Robert Laffont – 2011

    Pages : 210 p.

    Genre : roman jeunes adultes fantastique



    Résumé quatrième de couverture :



    1943, Angleterre. Fuyant la guerre, la famille Carver – les parents et leurs trois enfants, Max, Alicia et Irene – se réfugie dans un village de bord de mer. Leur nouvelle maison appartenait précédemment à un riche couple qui a quitté le pays après la mort de leur petit garçon, Jacob. Peu après son emménagement, la famille Carver est confrontée à de troublants événements. La maison de la plage paraît hantée. Quelque chose ou quelqu'un rôde entre les murs. Max et Alicia commencent à enquêter sur les circonstances obscures de la mort de Jacob. Roland, un adolescent du village, les aide. Il les entraîne dans des plongées autour d'un cargo qui a coulé dans la baie après une tempête, des années auparavant. Autour de cette épave, tout respire la peur : les poissons ne s'y risquent jamais, des ombres paraissent à l'affût derrière les cloisons rouillées et dans les coursives délabrées... Et c'est Roland qu'elles épient, Roland dont elles veulent se saisir. Qui accumule les pièges mortels autour du jeune homme ? Pourquoi Roland est-il l'objet d'une si terrible haine ? En menant leur enquête, Max et Alicia exhument involontairement les secrets du passé. Un passé terrible dont émerge un être machiavélique, le Prince de la Brume... Doté de pouvoirs diaboliques, le Prince de la Brume peut emprunter toutes les formes et tous les visages. Il est le maître d'une troupe de grotesques statues à demi-vivantes qui ont élu domicile dans le jardin de la maison des Carver... Le Prince de la Brume réclame le paiement d'une dette contractée peu avant la naissance de Jacob. Une dette dont Roland est le prix... S'ils veulent sauver leur ami, Max et Alicia doivent affronter l'être maléfique sur son territoire : dans le jardin des statues vivantes mais aussi dans le terrifiant cargo enseveli sous les eaux.



    Avis :



    En librairie cette trilogie, qui débute par « Le Prince de la brume », est à la fois classée en adulte et en jeunesse. L’écriture limpide et la « facilité » de lecture peuvent expliquer cela ; pour le reste, le réalisme et la destinée cruelle qui attend les personnages fait beaucoup plus mature et adulte.



    Ce qui est marquant dans ce roman c’est à la fois son côté réaliste, des enfants sont obligés de quitter l’endroit qu’ils aimaient pour fuir la guerre avec leurs parents, et son côté mystérieux, fantastique. Il n’y a aucune surenchère dans le roman de Carlos Ruiz Zafon et pourtant on est happé par son histoire. Le destin, sous l’apparence du Prince de la Brume, sera sans pitié pour les trois héros de cette histoire et pourtant c’est beau, poétique et envoûtant. J’ai dû mal à définir exactement ce qui m’a plu dans cette histoire. Cela n’a rien à voir avec les romans fantastiques dits classiques, ça pourrait presque être une simple histoire d’adolescents qui deviennent adultes mais le souffle fantastique qu’y ajoute l’auteur fait toute la différence et nous entraîne dans un monde à la limite du réel, étrange et poétique. Je me répète un peu mais je pense que c’est ce côté à la limite à la fois du réel et du fantastique, et bien-sûr l’écriture de l’auteur, qui en font un roman aussi captivant.


    Pinky
    M
    M

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Pinky le Mar 19 Juin 2012 - 19:11

    super Caro, je confirme donc cet achat prochainement... génial

    caro
    ML
    ML

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  caro le Mer 20 Juin 2012 - 10:08

    Tu peux Pinky, tu peux

    Pinky
    M
    M

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Pinky le Lun 27 Aoû 2012 - 21:49

    Le prince de la brume

    Mon ressenti
    L’histoire est une revisite du grand classique pacte faustien avec une ambiance semie-gothique avec maison hantée, épave au fond de la mère…. C’est le premier livre de l’auteur. L’adolescence y est à l’honneur. Nos jeunes amis sont à l’âge des rencontres importantes qui vont orienter leur devenir, des premières fois initiatiques…
    J’aime beaucoup cette ambiance de mystères et de secrets qui me ramène à des souvenirs merveilleux ou mauvais ou je retrouve bien les odeurs, les impressions que délivre le livre. Retrouver certaines sensations c’est toujours une impression très agréable et malgré les épreuves, la vie est extraordinaire !
    Ce n’est pas aussi travailler que l’ombre du vent et alors, je suis charmée ; même si l’histoire n’est pas extraordinaire, il y a cette ambiance qu’il sait faire vibrer et nous envouter… ne boudons notre plaisir !

    A découvrir

    merci Caro



    Pinky
    M
    M

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Pinky le Lun 27 Aoû 2012 - 21:56

    LE PALAIS DE MINUIT



    Roman

    304 pages édité chez Robert Laffont en janvier 2012

    Résumé

    Calcutta, 1916. Un soldat anglais fuit dans les ombres nocturnes de la Cité des palais. Au creux de ses bras, il abrite des jumeaux de quelques jours qu'il vient d'arracher à un mystérieux criminel. Confiés à leur grand-mère, les jumeaux, un garçon et une fille, sont séparés. Sheere reste avec sa grand-mère, Ben est confié à un orphelinat. Le jour de leur seize ans, Sheere retrouve Ben à l'orphelinat. Il s'y est fait six fidèles amis avec lesquels il a formé la Chowdar Society. La nuit, les sept enfants se réunissent dans une grande bâtisse désolée qu'ils ont baptisée le "Palais de Minuit". A son tour, Sheere est admise à la Chowdar Society. Mais dès que les jumeaux sont réunis, une force maléfique semble se réveiller. Un train de feu tout droit sorti de l'enfer les terrorise. Une ombre liquide s'acharne contre eux. Qui est l'être, ou le démon, à l'œuvre derrière les attaques répétées contre Sheere et Ben ? Pourquoi leur manifeste-t-il une haine aussi implacable ? Interrogeant la grand-mère des jumeaux, fouillant les archives de la ville, les membres de la Chowdar Society découvrent alors la véritable personnalité de Jawahal, le père disparu de Ben et de Sheere. Architecte de génie possédé par une folie homicide, il a bâti l'extraordinaire garde de Jheeter's Gate. Cathédrale élevée à la gloire de la technologie ferroviaire, ce bâtiment sans égal dans le monde a été la proie d'un terrible incendie le jour même de son inauguration. Depuis, sa carcasse noire, dressée au centre de Calcutta, est hantée par l'âme en colère de Jawahal. C'est au coeur de ce lieu maudit que Ben et Sheere doivent affronter les vérités douloureuses de leur passé. Ensemble, les huit membres de la Chowdar Society s'enfoncent dans les ténèbres de la gare maudite. Au bout des tunnels les attend le plus cruel et le plus attachant des criminels. Il veut l'âme de Sheere et la mort de Ben. Pour cela, il doit détruire l'amitié qui unit les adolescents. Mais l'amour est toujours plus fort que la mort : armés de leur courage, de leur attachement et de leur sincérité, Sheere, Ben et leurs six amis vont tout risquer pour apaiser l'esprit malade de Jawahal.

    Mon ressenti

    J’ai été embarquée par cette histoire et fascinée par la manière dont les choses s’enchaînent, un conte fantastique. Ce sont des moments forts qui se passent au moment de passage important pour le devenir de la femme ou de l’homme que nous deviendrons. La fin de l’adolescence, le moment où il faut choisir et s’engager. C’est aussi le moment de ces amitiés fortes qui laissent des traces.

    Aventures, suspenses, trahisons, déceptions, font de ce livre un savant mélange de reconnaissances, de résonances, de retrouvailles, de bien être même si parfois le malaise est présent…

    Et moi, nous, que sommes-nous devenus sur ce chemin de construction : regrets, changements de direction, plaisirs… et que d’aventures avons-nous vécu ?
    L’auteur explique qu’il l’avait écrit pour des ados à l’époque mais à bien y réfléchir chacun peut s’y retrouver… en tout cas, moi, j’ai plongé et j’ai beaucoup aimé malgré quelques passages saignants…

    A découvrir


    Lariflette
    LH
    LH

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Lariflette le Mer 29 Aoû 2012 - 15:12

    Merci pour ces avis Caro et Pinky. Pas trop mon truc.

    B

    Pinky
    M
    M

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Pinky le Mer 29 Aoû 2012 - 20:21

    merci de ton passage Lariflette

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Jo19lyne le Lun 27 Jan 2014 - 10:20

    L'ombre du vent


    Mon impression reste mitigée...
    J'ai trouvé l'écriture très fluide, le thème original, les mœurs espagnoles d'après guerre très bien décrites, l'ambiance au rendez-vous, tous les ingrédients pour faire, à mon goût, un bon polar, cependant "la mayonnaise n'a pas vraiment pris". 
    Je reste sur ma faim. Parfois, trop souvent, j'errais dans cette histoire comme une zombie dans le cimetière des livres oublies... Trop de longueurs qui ont minées mon besoin d'avancer dans l'histoire. Était-il nécessaire que Nuria, dans une nouvelle posthume, nous repasse l'intrigue? 
    Je suis un peu déçue mais je suis une acharnée, le tome deux "Le jeu de l'ange" sera-t-il à la hauteur de mes espérances...?

    Pinky
    M
    M

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Pinky le Lun 27 Jan 2014 - 11:39

    merci Jo19lyne, je dois lire aussi prochainement le jeu de l'ange

    Pinky
    M
    M

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Pinky le Lun 24 Mar 2014 - 19:54

    LE JEU DE L'ANGE



    Roman édité chez Pocket en novembre 2010

    666 pages

    Résumé

    Dans la turbulente Barcelone des années 1920, David, un jeune écrivain hanté par un amour impossible, reçoit l'offre inespérée d'un mystérieux éditeur : écrire un livre comme il n'en a jamais existé, «une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d'être tués», en échange d'une fortune et, peut-être, de beaucoup plus. Du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique de destruction se met en place autour de lui, menaçant les êtres qu'il aime le plus au monde. En monnayant son talent d'écrivain, David aurait-il vendu son âme au diable ?

    Mon ressenti

    Je n’avais pas remarqué jusqu’à ce que je fasse cette petite chronique, le livre a 666 pages. Ce n’est pas tant le nombre de pages, mais la valeur symbolique de ce nombre et amène un certain clin d’œil intéressant. C’est une coïncidence puisque dans d’autres éditions, ce n’est pas ce nombre de pages !
    Le livre est une petite merveille. Je l’ai dévoré, c’est le moins que l’on puisse dire. J’ai été envouté par l’histoire et par ce que vit ce jeune écrivain David. Je ne sais toujours pas s’il a vendu son âme au diable… (Ce serait trop simple !).

    Ha ! David, il a un talent indéniable pour l’écriture mais aussi pour se mettre dans des situations plus qu’ambiguës, en même temps il faut bien vivre voire survivre. La vie n’est pas rose dans Barcelone à cette époque.

    L’auteur a un talent certain pour nous perdre dans les méandres d’un labyrinthe, cela devient magique, de quoi parle-t-il : de l’angoisse de la page blanche de tout écrivain ? Des angoisses et hallucinations qui naissent d’un cerveau fatigué et malade ? De l’emprise des éditeurs sur les auteurs ? De la demande toujours plus folle et exigeante des lecteurs qui se font rares ? De vendre son âme au diable pour avoir un moment de gloire et de reconnaissance ? Des limites des hommes et de leurs capacités à endurer le malheur ? D’un meurtre et de disparition avec complot ? D’un amour impossible entre deux êtres que tout semble séparer ? D’un ange déchu ou d’un ange véritable ?
    Je ne peux pas vous en dire plus sans dévoiler le mystère du jeu de l’ange. A chacun ses réponses et ses émotions, ses peurs et craintes.

    L’histoire nous mène encore une fois aux portes du cimetière des livres et cette librairie que j’aimerai tant connaître. Carlos a écrit une œuvre splendide, torturée dans laquelle il a su faire part d'un lyrisme et d'un romantisme époustouflant. J’ai été emportée par cette histoire que je vous recommande. Un coup de cœur

    PS : ce n’est pas la suite de l’ombre du vent. Certains personnages se croisent ou sont de vieilles connaissances, mais c’est une autre histoire….


    Pinky
    M
    M

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Pinky le Lun 24 Mar 2014 - 20:00

    LE PRISONNIER DU CIEL



    Roman, édité chez Pocket en novembre 2013

    377 pages

    Résumé

    Barcelone, Noël 1957. À la librairie Sempere, un inquiétant personnage achète un exemplaire du Comte de Monte Cristo. Puis il l'offre à Fermín, accompagné d'une menaçante dédicace. La vie de Fermín vole alors en éclats. Qui est cet inconnu ? De quels abîmes du passé surgit-il ? Interrogé par Daniel, Fermín révèle ce qu'il a toujours caché. La terrible prison de Montjuïc en 1939. Une poignée d'hommes condamnés à mourir lentement dans cette antichambre de l'enfer. Parmi eux Fermín et David Martín, l'auteur de La Ville des maudits. Une évasion prodigieuse et un objet volé... Dix-huit ans plus tard, quelqu'un crie vengeance. Des mensonges enfouis refont surface, des ombres oubliées se mettent en mouvement, la peur et la haine rôdent.

    Mon ressenti

    Une autre porte s’ouvre et se ferme sur le cimetière des livres. Toujours écrit avec brio, Carlos a une plume qui me transporte tout de suite. Les mots me happent, l’histoire se déroule comme un film et je suis dans les rues de Barcelone dans ces années après-guerre. Je trouve que cet auteur a une puissance d’envoutement, d’évocation et d’emprise impressionnante en tout cas sur moi et mon esprit…

    Une autre partie de l’histoire au travers de cette librairie d’un autre temps : avec ses auteurs qui sont mis à mal tant par l’histoire mais aussi par leur inspiration ; avec cette famille qui la maintient tant bien que mal au travers des vicissitudes économiques, sociales de l’époque et leurs goûts pour les livres et la littérature donc la connaissance et le savoir. Et le lecteur, il ne faut pas l’oublier qui devient lui aussi un personnage indirect de l’histoire, car c’est aussi avec lui que se perpétue l’histoire.

    J’aime bien le parallèle fait entre l’histoire d’un des personnages et le comte de Monte Cristo de Dumas (autre auteur que j’adore aussi ! mais lui n’écrit plus quoi que !!!) et comment cela est incorporé dans le prisonnier du ciel. Et entre Dumas et Ruiz Zafon, le lien est encore le lecteur… les histoires se perpétuent, se transmettent et évoluent…

    Bon et bien Monsieur Carlos Ruiz, je suis lectrice et j’attends donc votre prochain manuscrit avec impatience, si je puis me permettre…
    A découvrir

    Ahotep
    LA
    LA

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Ahotep le Sam 25 Oct 2014 - 16:58

    Le Prisonnier du ciel



    Mon avis :
    Un livre très bien écrit qui raconte la vie d'un librairie dans le Barcelone des années 50. J'ai beaucoup aimé cette histoire plein de rythme et d'action.
    J'ai apprécié les retours en arrière de Fermin. Je me suis attaché au personnage de Daniel. Un bon moment de lecture à découvrir...

    Pinky
    M
    M

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Pinky le Sam 25 Oct 2014 - 20:31

    je suis ravie que tu aies aimé ce livre Ahotep, il s'y dégage une atmosphère envoutante

    Contenu sponsorisé

    Re: RUIS ZAFÒN, Carlos

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:57


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 4:57