Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    BILLET, Julia

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    BILLET, Julia

    Message  Nina le Jeu 11 Aoû 2011 - 12:26


    Titre : Petites histoires de quartiers
    Auteur : Julia Billet.
    Editeur : Océan éditions.
    Nombre de pages : 197.

    Quatrième de couverture :

    Dans ces Petits histoires de quartiers, on rencontre un adolescent qui rêve d'être journaliste et ne supporte plus qu'on lui demande ses origines, un autre qui se demande ce qu'il fera de sa vie alors qu'il fait tant de fautes d'orthographe, des filles qui ne peuvent pas sortir le soirt parce qu'elles sont des filles justement, des hommes et des femmes qui aimeraient vitre sans craindre le regard des autres, une petite fille qui voudrait se dépêcher de grandir pour échapper à l'ogre. Tous vivent dans leur quotidien une forme d'inégalité. Parce qu'ils ne sont pas dans cette "norme" qui voudrait gommer ce qui reind chacun de nous unique, ils se heurtent aux petites ou aux grandes injustices, aux violences ou au rejet. Dix-sept petites histoires, parfois drôles, parfois graves, qui viennent rythmer des bouts de vie de héros très ordinaires.

    Mon avis :

    Rédiger ce fameux "avis" revient à faire des choix. Je pourrais analyser chaque nouvelle une à une, distinguer celles dont le narrateur est omniscient, de celles dont la voix du narrateur s'élève pour nous conter son histoire ou celle d'un proche. Je ne le ferai pas, non par paresse, mais parce que le but de ce billet est de vous donner envie de découvrir ce recueil, non de vous le résumer.
    Je vous dirai simplement que deux nouvelles sont très drôles, même si les sujets abordés ne le sont pas.
    Je vous dirai que l'écriture (au sens le plus large du terme) est le centre de deux autres nouvelles et que les contes de fées se récrivent au présent.
    Je vous dirai qu'aucun thème n'effraie Julia Billet, et si "les inégalités" sont le fil conducteur de ce livre, elles prennent des visages très variées. Inégalités dues à la couleur de la peau, au sexe (les clichés sexistes ont la vie dure), à l'âge ou à la naissance. Inégalité entre les riches et les pauvres, exacerbés quand une des nouvelles s'apparente à la science-fiction.
    Je vous dirai que tout n'est pas toujours bien qui finit bien.
    Je vous dirai aussi que ce livre "de littérature jeunesse" plaira sans doute davantage aux adultes qu'aux adolescents - ce qui constitue sans doute sa faiblesse.
    Je vous dirai que j'ai lu ce recueil d'une traite, et que je l'ai vraiment adoré.

    Nina
    ML
    ML

    Re: BILLET, Julia

    Message  Nina le Mer 15 Aoû 2012 - 0:24


    édition L'école des loisirs - 299 pages

    Présentation de l'éditeur (extraits) :


    Nous allons changer de nom, et nous devrons tous oublier, le temps de la guerre, ceux qui nous ont été donnés par nos
    parents. Rachel s'appelle désormais Catherine, Catherine Colin. Lorsque les lois contre les Juifs se sont intensifiées, ses parents l'ont confiée à la Maison des enfants de Sèvres. Mais bientôt il ' n'y a plus de sécurité nulle part en zone occupée. Un réseau de résistance organise la fuite des enfants juifs en zone libre. Ils doivent du jour au lendemain quitter l'école, leurs camarades et partir avec des inconnus. Ils ne savent pas comment feront leurs parents pour les retrouver. Ils ne savent même pas si leurs parents sont encore en vie. Dans sa fuite, Catherine emporte avec elle un Rolleiflex et quelques rouleaux de film. La directrice de la pension qu'elle quitte lui a confié une mission : Fais des photos, collecte des images et rapporte-nous tout cela à latin de la guerre. Nous en aurons besoin.

    Mon avis :



    Si ce livre est dans votre PAL, sortez-le immédiatement et lisez-le.

    Je manque cruellement de superlatif pour vous dire à quel point ce livre est merveilleux. Je l’ai adoré de bout en bout. Il aborde des aspects de la seconde guerre mondiale qui sont rarement traités dans la littérature jeunesse : la vie quotidienne en France sous l’occupation et le devenir des enfants juifs, séparés de leurs parents.

    Le quotidien de ses années quarante est de trouver de quoi se nourrir, entre tickets de rationnement et système D, où se loger, et même dénicher une institutrice pour l’école du village – qu’elle soit compétente est quasiment un luxe.

    La force de ce roman est de ne pas céder à la facilité, c’est-à-dire aux clichés et au manichéisme. Quoi qu’en disent certains esprits chauvins, le danger ne vient pas que des allemands. Si les membres des réseaux sont sûrs les uns des autres, la dénonciation peut venir de n’importe qui : le voisin, les parents d’un élève, et même le curé. A contrario, le salut peut venir d’un soldat allemand, qui avertira d’une rafle soudaine.

    J’ai ressenti une profonde empathie pour Catherine, sans doute parce qu’elle est un personnage extrêmement sensible, touchée par la détresse et la générosité des personnes qu’elle rencontra dans ses refuges successifs. Le récit est de plus très bien écrit, ce qui ne gâte rien.

    La guerre de Catherine est mon premier coup de cœur du mois.

    caro
    ML
    ML

    Re: BILLET, Julia

    Message  caro le Mer 15 Aoû 2012 - 17:18

    Merci Nina, je vais le noter Very Happy

    Valou
    LA
    LA

    Re: BILLET, Julia

    Message  Valou le Mer 15 Aoû 2012 - 18:59

    Je me le note aussi! merci Nina!!

    Nina
    ML
    ML

    Re: BILLET, Julia

    Message  Nina le Mer 15 Aoû 2012 - 20:16

    Merci Caro et Valou pour votre visite.

    Pinky
    M
    M

    Re: BILLET, Julia

    Message  Pinky le Mar 21 Aoû 2012 - 10:42

    merci Nina

    Nina
    ML
    ML

    Re: BILLET, Julia

    Message  Nina le Mar 21 Aoû 2012 - 23:01

    Merci Pinky pour ta visite.

    Contenu sponsorisé

    Re: BILLET, Julia

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:48


      La date/heure actuelle est Mar 6 Déc 2016 - 8:48