Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    NOOTEBOOM, Cees

    Partagez
    avatar
    Céline72
    LEH
    LEH

    NOOTEBOOM, Cees

    Message  Céline72 le Dim 25 Sep 2011 - 15:22

    Perdu, le paradis

    Éditions Actes Sud de 2006, 187 pages

    Quatrième de couverture :


    Deux jeunes Brésiliennes partent pour l'Australie, un monde dont elles rêvent depuis l'enfance. Là, dans l'éblouissement du fantasme, Alma tombe amoureuse d'un peintre aborigène, un être aussi inaccessible que son art. Au-delà de la passion, le voyage australien se poursuit et, pour se faire un peu d'argent de poche, Alma travaille en tant que figurante dans le cadre du Festival de poésie de Perth, inscrit cette année-là sous le signe de John Milton. Déguisée en ange la jeune femme doit se cacher, échapper au regard des visiteurs, telle est la règle de ce jeu de piste en poésie. Et c'est dans cet étrange accoutrement qu'elle va croiser Erik Zondag, l'entraîner dans une brève étreinte puis disparaître. Des années plus tard ils se retrouveront, par hasard, bien loin de l'Australie. Mais les anges et les humains ne se ressemblent pas. Telle est peut-être la simple conclusion de cette seconde rencontre, consolatrice et pourtant fatale. Un roman aussi léger, aussi insaisissable qu'un poème, une histoire à travers laquelle sont abordés magistralement tous les drames de la vie, y compris la perte de l'innocence - la perte du paradis

    Mon avis :

    Un livre assez étrange que je viens de découvrir et assez déboussolant dans les premiers chapitres, en effet l'histoire tarde à se mettre en place, avec des récits et des narrateurs différents. Cela dit, quand le puzzle se construit, on ne peut être que conquit. De plus la plume de cet auteur est remarquable, celle-ci nous transporte dans son univers féerique qui nous touche particulièrement, avec des personnages qu'on aime suivre dans leurs voyages : en Australie, entre autres.
    En conclusion, ce livre fût une belle découverte auquel on ne sort pas indemne de sa lecture.
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: NOOTEBOOM, Cees

    Message  Pinky le Sam 21 Mai 2016 - 9:41

    merci Céline pour cette présentation
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: NOOTEBOOM, Cees

    Message  Pinky le Mer 16 Aoû 2017 - 19:20

    L'HISTOIRE SUIVANTE



    Roman
    édité chez Acte sud en août 1993

    140 pages

    Résumé


    Misanthrope de pure race, myope légendaire, roué compilateur de guides touristiques, mais apôtre intransigeant d'Ovide et de l'hexamètre latin, l'ex-professeur Herman Mussert s'éveille un beau jour avec la sensation... de n'être plus. Et comme s'il lui était permis de retourner une dernière fois le sablier du temps, le voilà qui s'interroge sur son aventure, et nous confesse à quelles amours défuntes l'a conduit son goût immodéré pour les langues mortes. Sous nos yeux débute alors son ultime voyage... C'est avec une gaieté irrésistible que Cees Nooteboom appareille pour l'au-delà, en compagnie de ce nouveau Socrate qui, enfin, se voit mourir de sa belle mort. Sur l'éternelle sagesse des Métamorphoses, sur les mystères cosmiques ou les éblouissements métaphysiques, le romancier improvise une méditation au ton inimitable.

    Mon ressenti

    Herbert Mussert est un professeur de langue morte comme on dit qui se prépare à faire son dernier voyage, un peu comme la traversée du Styx. C’est au travers de ses souvenirs, de ses rencontres et de passage dans la capitale de Lisbonne, qu’il nous amène à réfléchir sur les grandes questions de la vie, sur l’amour des étoiles, des textes, et de l’amour tout court…

    Ses pensées l’entraînent dans la capitale où il a laissé l’amour lui filer entre les doigts.

    Un petit texte qui se lit rapidement et qui se déguste à plusieurs niveaux, à relire sans modération…

    A découvrir

    Contenu sponsorisé

    Re: NOOTEBOOM, Cees

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 23 Sep 2017 - 15:45