Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    SUTER, Martin

    Partagez

    Céline72
    LEH
    LEH

    SUTER, Martin

    Message  Céline72 le Dim 25 Sep 2011 - 15:35

    Small World (Je n'ai rien oublié)


    Éditions Points de 2011, 358 pages

    Quatrième de couverture :

    A soixante ans, Conrad Lang vit aux crochets d'une riche famille qui l'a recueilli enfant et continue à le faire vivre en l'employant comme gardien. Un soir, il met accidentellement le feu à leur villa. Ce sont les premiers symptômes de la maladie d'Alzheimer, qui va avoir d'autres conséquences troublantes. Au fur et à mesure que sa mémoire proche est engloutie, des souvenirs que certains espéraient enfouis à tout jamais resurgissent peu à peu...

    Mon avis :

    Autant le dire d'entrée, ce livre est un coup de cœur : l'histoire de Conrad est vraiment touchante, elle montre à travers lui la perte progressive et irréversible des fonctions mentales et notamment de la mémoire que peut causer la maladie D'Alzeimer, mais aussi que l'on peut tout de même avoir des bribes d'un passé lointain. On peut donc constater que Martin Suter s'est bien renseigné sur le sujet de cette maladie en nous faisant part aussi d'informations assez intéressantes.
    Au niveau de l'intrigue, elle est efficace puisque dès le début, on pressent un secret bien gardé autour de cette famille de haute bourgeoisie car la matriarche Elvira Senn ne veut pas que Conrad se souvienne du passé : Ses souvenirs pourraient-ils bouleverser la réputation de cette famille bourgeoise ?
    Quant aux personnages, l'auteur a su nous les décrire finement avec des personnalités propres à chacun et dont leurs pensées sont voilées, bref ils sont très diversifiés.
    Pour finir, c'est un très bon roman superbement bien écrit et bien construit avec une fin surprenante comprenant une bonne morale qui prouve que les personnes qui riaient de "Koni", auraient mieux fait de s'abstenir.

    peyrelong
    ML
    ML

    SUTER Martin

    Message  peyrelong le Jeu 28 Aoû 2014 - 21:43



    Allmen et les libellules

    Martin SUTER


    Résumé :
    Johann Friedrich von Allmen, cultivé, la quarantaine élégante, mène un très faste train de vie. Héritier d’une grosse fortune et collectionneur d’œuvres d’art, il a accumulé ses dettes au point que certains de ses créanciers s’impatientent… Mais lorsqu’il rencontre la fille d’un riche financier, Allmen sent sa chance tourner : dans sa maison, cinq coupes Art Nouveau ornées de libellules… Et s’il s’en emparait pour régler ses dettes ?



    Mon ressenti :
    Allmen et son majordome Carlos forment un binôme irrésistible. Allmen vit très au-dessus de ses moyens - et plus ou moins aux crochets de Carlos - depuis qu'il a dilapidé la fortune familiale. Des circonstances particulières lui donnent l'occasion de pouvoir dérober des vases de grande valeur, ce qui lui permettrait de remettre ses finances à flot. Mais les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu...
    Allmen va-t-il devenir un délinquant ?
    A noter : tout au long du roman sévit une météo épouvantable (pluie, neige, vent, etc..). Ca s'éclaircit dans les dernières pages tout comme la situation d'Allmen.
    Lecture sympathique et agréable avec une bonne dose d'humour.

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: SUTER, Martin

    Message  peyrelong le Jeu 28 Aoû 2014 - 21:44

    PS Comment se fait-il que n'apparaît plus la photo de couverture transmis par hébergeur ?

    peyrelong
    ML
    ML

    SUTER Martin

    Message  peyrelong le Ven 29 Jan 2016 - 13:30



    Le cuisinier

    Martin SUTER

    Résumé :
    Maravan, jeune réfugié tamoul et simple commis dans un restaurant suisse « nouvelle cuisine »,s’exerce en secret aux préparations moléculaires. Un jour, l'emprunt au restaurant d'un coûteux appareil culinaire lui vaut d'être renvoyé. Sa collègue Andrea, qui a découvert son don pour les recettes aphrodisiaques, lui propose alors de créer un service de restauration à domicile pour couples à la flamme vacillante, et bientôt pour hommes d’affaires véreux escortés de call-girls.


    Mon ressenti :
    Après s'être fait virer du restaurant suisse où ils travaillaient, Maravan, dont la seule passion est la cuisine, et Andrea créent une petite entreprise de cuisine aphrodisiaque à domicile. Leurs premiers clients leur sont envoyés par une sexologue, ce sont des couples légitimes désireux de raviver leur flamme. Mais bien vite le bouche à oreille fonctionne et les couples illégitimes affluent, puis des hommes d'affaire, des trafiquants d'armes et autres mafieux de tout poil offrant à leurs "clients" des repas très privés avec demoiselles peu farouches. La morale et la religion de Maravan s'accommodent mal de cette situation. Pourtant il a besoin de cet argent pour venir en aide à sa famille restée au Sri Lanka en proie à la guerre civile.
    Ce roman, qui à première vue peut paraître léger, pose en réalité le problème de différences de culture, des pratiques des milieux d'affaires sur fond de crise financière mondiale et des différentes étapes de la guerre civile au Sri Lanka qui est restée assez mal connue en Occident.
    Lecture à recommander vivement

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: SUTER, Martin

    Message  Ratdebibliotheque le Ven 29 Jan 2016 - 17:59

    Merci pour ton avis, Peyrelong, mais ce roman ne m'inspire pas.

    Nina
    ML
    ML

    Re: SUTER, Martin

    Message  Nina le Ven 29 Jan 2016 - 21:18

    Merci Céline et Peyrelong pour vos avis.

    Pinky
    M
    M

    Re: SUTER, Martin

    Message  Pinky le Sam 30 Jan 2016 - 10:06

    merci Céline et Peyrelong pour ces présentations

    Contenu sponsorisé

    Re: SUTER, Martin

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:27


      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 7:27