Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    GRUEN Sara

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    GRUEN Sara

    Message  Pinky le Lun 17 Jan 2011 - 14:50

    De l'eau pour les éléphants



    Roman

    471 pages édité en juin 2009 au livre de poche

    Résumé

    Ce
    roman pas comme les autres a une histoire exceptionnelle : en quelques
    mois, il a fait d'un auteur inconnu un véritable phénomène d'édition, le
    coup de coeur de l'Amérique. Durant la Grande Dépression, dans les
    années 1930, les trains des petits cirques ambulants sillonnent les
    États-Unis. Jacob Jankowski, orphelin sans le sou, saute à bord de celui
    des frères Benzini et de leur " plus grand spectacle du monde ".
    Embauché comme soigneur, il va découvrir l'envers sordide du décor.
    Tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités. Sara
    Gruen fait revivre avec un incroyable talent cet univers de paillettes
    et de misère qui unit Jacob, Marlène la belle écuyère, et Rosie,
    l'éléphante que nul jusqu'alors n'a pu dresser, dans un improbable trio.
    Plus qu'un simple roman sur le cirque, De l'eau pour les éléphants est
    l'histoire bouleversante de deux êtres perdus dans un monde dur et
    violent où l'amour est un luxe.


    Mon avis

    L'auteur
    nous emmène dans le monde du cirque : tout le monde a une image du
    cirque, flonflon, clowns, trapéziste, barbe à papa, jongleur, animaux...
    des odeurs, des sons, des images ... du rêve... Mais pour en arriver
    là, il y a beaucoup de sueurs, de drames, de colères, de vies déchues ou
    arrêtées en pleine ascension, du travail, des sacrifices, de
    l'errance... et une grande famille tout cela en tant que spectateur nous
    le savons moins...

    Le cirque commence à voir le jour au 19
    siècle . Le cirque traditionnel tel que l’auteur le décrit voit le jour à
    la fin du 19è et début 20ème…. Le train, les corps de métier qui ne se
    mélangent pas, l’exploitation des gens, la misère, les bêtes de foire…
    Certaines situations m’ont rappelée des films comme Freaks : la
    monstrueuse parade ou encore sous le plus grand chapiteau du monde…

    Dés
    les premières pages, j’ai été happée par la violence du prologue :
    comment une situation peut dégénérer… j’ai été prise par la main pour
    découvrir l’envers du décor, pour vivre avec les travailleurs, les
    petites mains, les gens de l’ombre… petit à petit, plus j’avançais dans
    l’histoire, plus le cirque semble s’éloigner (car sans doute j’étais au
    cœur même de celui-ci) pour côtoyer des personnes…

    Parallèlement,
    le personnage principal est à l’aube de sa vie, et le lecteur le suit
    dans son quotidien de petit vieux qui n’intéresse plus personne alors
    que lorsqu’on le retrouve dans le cirque, il est au démarrage de sa vie…

    Curieux
    la vie : durant ma lecture, un petit cirque s’est installé dans mon
    village : quelques bêtes (dromadaires, poneys et chevaux… c’est les
    dromadaires dans le pré, qui ont attiré l’œil !) et un tout petit
    chapiteau que l’on ne voyait de la route… ils installaient le reste du
    chapiteau, j’ai discuté un peu avec eux… la prestation du soir ne leur
    suffira à peine pour vivre…
    Et j’ai été voir La-haut, l’histoire de ce petit vieux qui court après son rêve…

    J’ai été très proche de ces deux Jacob qui sont les deux extrémités d’un être humain. Vous l’avez compris, j’adore le cirque…

    A lire absolument

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: GRUEN Sara

    Message  Majuscule le Ven 11 Mar 2011 - 14:18

    De l'eau pour les éléphants
    Edition : Livre de Poche
    Pages : 468

    Jacob Jankowski a quatre vingt dix ans ou quatre-vingt treize ans, il ne sait plus. Il vit dans une maison de retraite. Un jour, un cirque s’installe dans le quartier, et là, Jacob se rappelle.

    Dans les années 30, Jacob va passer son examen de vétérinaire dans une école prestigieuse. Mais, il perd ses parents brutalement et se retrouve orphelin sans le sous. Fuyant son école, il court jusqu’à perdre haleine et monte dans un train comme un clandestin. Ce train, c’est celui des Frères Benzini, le plus beau spectacle du monde ! Le voici embauché dans un cirque.

    Très vite, on découvre sa vocation de vétérinaire, et Jacob doit s’occuper de la ménagerie sous l’autorité d’August, le dresseur et mari de la belle Marlène, écuyère. Jacob est vite sous le charme de Marlène mais August est toujours là, se montrant à la fois gentil, violent et coléreux.

    On est en pleine prohibition, l’alcool frelatée fait rage parmi « les tchécos » (les manoeuvres) du cirque. On le voit avec l’histoire de Camel. A l’époque, on versait du produit pour la fabrication du plastique dans le whisky. Dès qu’on en buvait, on devenait paralysé.

    La considération humaine est terrible : On ne mélange pas les tchécos, les ouvriers, les artistes et Oncle Al, le patron. La paye se fait rare et si l’argent manque, on se débarrasse des hommes qui gênent.

    Le récit s’alterne entre Le Jacob de vingt-trois ans qui travaille dur pour rien, pour l’amour de Marlène, pour son amour pour les animaux et le Jacob d’environ quatre-vingt dix ans qui a du mal à se rappeler de la veille mais se souviens très bien de ces années de cirque et qui joue parfois (mal) les grands-pères aigris.

    L’histoire de Rosie l’éléphante est émouvante et drôle (surtout quand elle sourit) et un éléphant c’est très intelligent. On a envie de se révolter contre l’injustice qui règnent et qui malheureusement désigne le destin de chacun.

    C’est un livre émouvant, remarquable ! On vit chaque jour avec Jacob avec la même intensité que lui. C’est un livre instructif également, car le sujet du cirque dans les années 30 en Amérique est mal connue, or elle est très riche. Sara Gruen s’est inspiré de certains faits réels pour son histoire.

    Un coup de coeur et je conseille ce livre à tout le monde ! Même si le cirque ne vous intéresse pas particulièrement (comme moi), on arrive à entrer dans le plus grand spectacle du monde qui en coulisse n’est pas si beau et merveilleux que sur la piste aux étoiles !

    Une adaptation cinématographique va sortir prochainement avec Reese Witherspoon et Robert Pattinson.

    Lau1307
    LC
    LC

    Re: GRUEN Sara

    Message  Lau1307 le Ven 11 Mar 2011 - 16:50

    Il faut vraiment que je lise ce livre !

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: GRUEN Sara

    Message  Majuscule le Ven 11 Mar 2011 - 17:23

    oui

    Pinky
    M
    M

    Re: GRUEN Sara

    Message  Pinky le Ven 11 Mar 2011 - 21:46

    et oui Lau, encore un de plus... clin d\'oeil

    Lau1307
    LC
    LC

    Re: GRUEN Sara

    Message  Lau1307 le Sam 12 Mar 2011 - 0:45

    Toujours, toujours... !

    Mazza
    ML
    ML

    Re: GRUEN Sara

    Message  Mazza le Sam 12 Mar 2011 - 12:17

    Merci Pinky et Majuscule ! Je me note ce livre !

    caro
    ML
    ML

    Re: GRUEN Sara

    Message  caro le Sam 12 Mar 2011 - 23:19

    Je suis allée au cirque il n'y a pas longtemps et comme j'ai trouvé le spectacle incroyable ce livre me tente ! merci Majuscule !

    Pinky
    M
    M

    Re: GRUEN Sara

    Message  Pinky le Dim 13 Mar 2011 - 1:34

    bonne découverte du monde du cirque et de l'envers de son décor

    caro
    ML
    ML

    Re: GRUEN Sara

    Message  caro le Dim 13 Mar 2011 - 15:04

    Merci Pinky Smile

    askya
    M
    M

    Re: GRUEN Sara

    Message  askya le Dim 13 Mar 2011 - 16:47

    il est dans ma LAL Smile

    caro
    ML
    ML

    Re: GRUEN Sara

    Message  caro le Ven 15 Juin 2012 - 12:23



    « De l’eau pour les éléphants »



    Editeur : Albin Michel – 2007

    Pages : 399 p.

    Genre : roman contemporain





    Résumé quatrième de couverture :

    Ce roman pas comme les autres a une histoire exceptionnelle : en quelques mois, il a fait d’un auteur inconnu un véritable phénomène d’édition, le coup de coeur de l’Amérique. Durant la Grande Dépression, dans les années 1930, les trains des petits cirques ambulants sillonnent les États-Unis. Jacob Jankowski, orphelin sans le sou, saute à bord de celui des frères Benzini et de leur « plus grand spectacle du monde ». Embauché comme soigneur, il va découvrir l’envers sordide du décor. Tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités.
    Sara Gruen fait revivre avec un incroyable talent cet univers de paillettes et de misère qui unit Jacob, Marlène la belle écuyère, et Rosie, l’éléphante que nul jusqu’alors n’a pu dresser, dans un improbable trio.
    Plus qu’un simple roman sur le cirque, De l’eau pour les éléphants est l’histoire bouleversante de deux êtres perdus dans un monde dur et violent où l’amour est un luxe.

    Avis :



    Un beau roman avec des personnages très attachants, beaucoup d’humanité alors que l’époque, le roman se situe pendant la Grande Dépression aux U.S., ne favorise pas la compassion et l’entraide. Mais c’est justement cela qui est marquant, cette solidarité qui persiste entre certaines personnes et surtout l’amitié et l’amour qui peuvent naître même dans les moments les plus sombres.



    Je craignais une atmosphère très dure avec maltraitance des bêtes mais, même si la vie d’un cirque durant cette période est loin d’être facile – de plus les « manœuvres » du cirque ont moins d’importance que les bêtes – il n’y a aucun moment où les dents grincent et où l’on ressent de l’écœurement. Au contraire, la dureté des conditions de vie des animaux et des hommes est contrebalancée par l’humanité de Jacob et par son histoire d’amour naissante avec Marlène. Tout cela n’empêche pas que l’on tremble pour les deux héros !



    Ce roman m’a rappelé certaines émotions que j’ai ressenties en lisant par exemple « Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates ». Les deux histoires n’ont pas grand’chose à voir l’une avec l’autre mais c’est surtout l’attachement aux personnages qui me rappellent cette autre lecture : ils se situent tous deux dans un contexte très sombre avec des personnages « normaux » et qu’on a réellement l’impression de côtoyer, ou que nous souhaiterions de tout cœur rencontrer.


    Keana
    ML
    ML

    Re: GRUEN Sara

    Message  Keana le Sam 16 Juin 2012 - 15:58

    J'ai ce livre dans ma LAL, mais j’hésite toujours à le lire. Puis il y a aussi le film que j'aimerais voir. Mais je ne sais pas quand quel ordre. Et puis comme tu l'as dit j'ai peur de scènes assez dures concernant le traitement des animaux, donc à voir.

    caro
    ML
    ML

    Re: GRUEN Sara

    Message  caro le Sam 16 Juin 2012 - 16:47

    Moi qui suis très sensible à ce genre de scènes, dans ce roman j'ai trouvé cela supportable grâce à la bonté d'autres personnages et au fait que l'auteur ne fasse pas dans le misérabilisme.

    Elspeth
    LEH
    LEH

    Re: GRUEN Sara

    Message  Elspeth le Dim 24 Juin 2012 - 18:18

    Est-ce que quelqu'un a lu La maison des singes de la même auteure?

    Pinky
    M
    M

    Re: GRUEN Sara

    Message  Pinky le Dim 24 Juin 2012 - 18:44

    je ne connais pas Elspeth

    caro
    ML
    ML

    Re: GRUEN Sara

    Message  caro le Mar 26 Juin 2012 - 15:11

    Moi non plus study

    Contenu sponsorisé

    Re: GRUEN Sara

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:37


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 12:37