Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    CAPOTE, Truman

    Partagez

    caro
    ML
    ML

    CAPOTE, Truman

    Message  caro le Sam 26 Nov 2011 - 14:52



    "Petit déjeuner chez Tiffany"

    Editeur : Folio - 2007

    Pages : 120 p.

    Genre : roman contemporain américain



    Résumé quatrième de couverture :

    J'avais été au cinéma, j'étais rentré et je m'étais mis au lit avec un gros rhume le dernier Simenon. Je ne parvenais pas à comprendre le sentiment de malaise qui s'amplifia en moi au point que je pouvais entendre les battements de mon coeur....

    Avis :

    Plus sous forme de nouvelle que de roman (le livre fait cent pages), ce bouquin cache une certaine amertume derrière une apparence de frivolité.

    Holly Goligthly est une des ces pin-up de salon qui se fait payer des verres et des taxis par des messieurs riches dans le New-York de l'après-guerre. Ce n'est pas une prostituée mais elle vit de son charme et de son humour, sans travail fixe et au jour le jour. Son rêve : la boutique de Tiffany parce que là tout est si beau que "rien de mal ne peut vous arriver". Le narrateur est un écrivain sans succès et sans le sou. Sa "brève" rencontre avec Holly le marquera à jamais.

    On se trouve plongé dans un monde de soirées et de fêtes en tout genre où les aléas de la vie quotidienne semblent peu intéresser Holly, personnage fantasque. Mais personnage dont la vie va peu à peu se dévoiler et l'on comprend sa volonté de mener une vie de luxe, une vie pour elle parfaite. Courageuse, elle se relève toujours mais est en fait seule et perdue, comme son chat auquel elle refuse de donner un nom car il ne lui appartient pas et il n'a pas encore trouvé l'endroit où il voulait vivre.

    C'est court, ça se lit très bien et Truman Capote gratte sous la surface des choses par le biais d'Holly, un personnage haut en couleurs dont on aimerait connaître d'autres aventures.

    NB : pour ceux qui ont aimé le film, ne vous attendez pas à retrouver l'atmosphère d'happy end, c'est ici plus sombre.


    Pinky
    M
    M

    Re: CAPOTE, Truman

    Message  Pinky le Dim 27 Nov 2011 - 12:14

    une quête du bonheur pour échapper à un quotidien ou à une réalité... nous sommes tous des Holly plus ou moins, nous recherchons la même chose : être aimé, être heureux, vivre dans la fête, être reconnu et insouciant... la vie nous rappelle aussi à la réalité de bien des manières.

    Le livre n'a pas la même porte d'ouverture que le film : c'est une rencontre dans un bar entre deux hommes que le lecteur va connaître l'histoire d'Holly, ce sont leurs souvenirs en tant que voisins alors que le film, nous vivons la rencontre entre l'écrivain et Holly....

    Je trouve que l'on retrouve la frivolité d'Holly dans le livre aussi et sa grande fragilité et pour moi, la fin du livre s'arrête sur une forme d'Happy end que chacun doit construire. De fait, il n'y a pas d'histoire d'amour et de vie ensemble, entre elle et l'écrivain ce que donne à penser la fin du film... je pense simplement pour ma part, qu'elle a trouvé ce qu'elle chercher et qu'elle arrête de fuir !

    merci Caro pour cette présentation

    caro
    ML
    ML

    Re: CAPOTE, Truman

    Message  caro le Dim 27 Nov 2011 - 22:46

    De rien Pinky Very Happy

    Je ne sais pas trop si Holly trouve sa voie pour finir, elle me donne l'impression d'être le genre de personne qui couure après quelque chose sans jamais l'atteindre. J'ai une vision plus pessimiste que toi sur la fin rire tout bas

    Pinky
    M
    M

    Re: CAPOTE, Truman

    Message  Pinky le Lun 28 Nov 2011 - 8:33

    tope là

    any
    LC
    LC

    Re: CAPOTE, Truman

    Message  any le Dim 4 Déc 2011 - 12:03

    Je testerai bien ce livre Smile
    Merci pour l'avis Caro.

    Nina
    ML
    ML

    Re: CAPOTE, Truman

    Message  Nina le Ven 25 Oct 2013 - 1:14

    De sang-froid.
    Edition Folio - 506 pages.

    Présentation de l’éditeur :
    Il était midi au coeur du désert de Mojave. Assis sur une valise de paille, Perry jouait de l’harmonica. Dick était debout au bord d’une grande route noire, la Route 66, les yeux fixés sur le vide immaculé comme si l’intensité de son regard pouvait forcer des automobilistes à se montrer. Il en passait très peu, et nul d’entre eux ne s’arrêtait pour les auto-stoppeurs… Ils attendaient un voyageur solitaire dans une voiture convenable et avec de l’argent dans son porte-billets : un étranger à voler, étrangler et abandonner dans le désert.»

    Mon avis :
    Tous les auteurs qui veulent écrire à partir de faits divers devraient lire ce livre, l’analyser, pour comprendre comment écrire véritablement un roman, et non un récit plat et froid. Je pense particulièrement à Ann Rule, ou à l’allemande Anna Maria Schenker, qui utilisent les mêmes procédés, avec bien moins de talent.
    Si Truman Capote se montre génial, c’est parce qu’il raconte tout, sans nous asséner son jugement ou ses opinions sur ce qui s’est passé. Il plante le décor, et les spécificités du Kansas, de ses lois, sont soigneusement intégrées dans le récit. Il n’hésite pas à donner des détails touchants, sans jamais verser dans la sensiblerie. Il laisse parler les témoins – tous les témoins, sans les censurer d’aucune manière.  Ce n’est en aucun cas répétitif, chaque témoin a quelque chose à dire, comme une petite pierre ajoutée à cette édifice.
    Ce qui me frappe aussi est que ce crime, pour horrible qu’il soit, n’est pas un événement isolé. D’autres crimes tout aussi sordides ont été commis, à la même période. Certains n’ont pas été résolus, en dépit des efforts des forces de l’ordre. D’autres l’ont été, et les coupables furent exécutés. Des « tueurs en série », comme l’on dirait de nos jours. Personne ne semble s’étonner de cette violence, au lendemain de la seconde guerre mondiale, de cette amoralité – et il était difficile d’incriminer à l’époque les films et les jeux vidéos.
    Aussi, il est intéressant de voir quelle large part Truman Capote accorde aux meurtriers – pas de suspens, ce n’est pas le but, leur identité est connue très rapidement, leur mobile ne le sera que plus tardivement. Ils sont si sûrs de leur impunité que leur voyage n’a rien à voir avec une tentative de fuite, eux qui n’hésitent pas, après leur périple, à revenir au Kansas. Truman Capote s’attache à retracer leur jeunesse, leurs parcours sur la voie de la délinquance – rien ne semblait les distinguer d’autres voyous ordinaires, jusqu’à ce quadruple meurtre qu’eux-mêmes peinent à expliquer. Les psychiatres, leurs avocats s’en chargeront – ou pas. Mention spéciale également à la pugnacité des enquêteurs, particulièrement bien rendue.
    Vous l’aurez compris, De sang-froid est un excellent livre, qui ne laisse pas indifférent.

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: CAPOTE, Truman

    Message  Ratdebibliotheque le Sam 26 Oct 2013 - 16:03

    J'aimerais découvrir cet auteur. Concernant De sang-froid, j'ai peur qu'il soit ennuyeux si l'auteur rentre dans les moindres détails mais j'essaierai tout de même.

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: CAPOTE, Truman

    Message  peyrelong le Sam 26 Oct 2013 - 16:47

    Merci Nina

    Nina
    ML
    ML

    Re: CAPOTE, Truman

    Message  Nina le Sam 26 Oct 2013 - 21:24

    Merci Peyrelong et Ratdebibliothèque pour votre visite.
    @Ratdebibliothèque : il entre dans les détails, oui, mais il n'est jamais répétitif, et donne toujours envie de progresser dans la lecture.

    Pinky
    M
    M

    Re: CAPOTE, Truman

    Message  Pinky le Dim 27 Oct 2013 - 11:27

    merci Nina

    Nina
    ML
    ML

    Re: CAPOTE, Truman

    Message  Nina le Dim 27 Oct 2013 - 12:02

    Merci Pinky pour ta visite.

    peyrelong
    ML
    ML

    CAPOTE Truman

    Message  peyrelong le Ven 19 Sep 2014 - 22:59



    Cercueils sur mesure

    Truman CAPOTE

    Editions Gallimard 2009 - 121 pages
    Traduit de l'américain par Henri Robillot

    Résumé :
    Jake Pepper enquête jusqu'à l'obsession sur une série de meurtres mystérieux. Toutes les victimes ont reçu peu avant leur mort un cercueil miniature contenant une photo très personnelle... Un suspect : l'intouchable Bob Quinn, propriétaire du B.Q. Ranch traversé par la Rivière Bleue, objet de toutes les convoitises.

    Mon ressenti :
    Ce court roman constitue mon premier contact avec Truman Capote. La présentation sous forme d'interview de l'enquêteur par Truman Capote lui-même est originale et intéressante. Toutefois, leur certitude à tous les deux concernant l'identité de l'assassin, malgré l'absence de réelles preuves, enlève du suspense. La fin laisse la porte ouverte à l'imagination du lecteur et ce n'est pas forcément ce qu'on attend d'un roman policier.

    Nina
    ML
    ML

    Re: CAPOTE, Truman

    Message  Nina le Ven 19 Sep 2014 - 23:57

    Merci Peyrelong pour cette présentation.

    Pinky
    M
    M

    Re: CAPOTE, Truman

    Message  Pinky le Sam 20 Sep 2014 - 9:44

    merci Peyrelong pour cette présentation, je l'ai lu il y a un moment et je dois reconnaitre qu'il ne m'en reste pas grand chose....

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: CAPOTE, Truman

    Message  peyrelong le Sam 20 Sep 2014 - 14:27

    Merci de ton passage, Pinky

    Contenu sponsorisé

    Re: CAPOTE, Truman

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:44


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 6:44