Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    RADGE Anne B.

    Partagez
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: RADGE Anne B.

    Message  Pinky le Lun 3 Mar 2014 - 10:11

    j'étais persuadée que tu l'avais lu Caro, ne trouvant pas ton ressenti, je me suis rappelée qu'en fait tu l'avais évoqué lors de sa sortie

    merci pour ta visite
    avatar
    caro
    ML
    ML

    Re: RADGE Anne B.

    Message  caro le Lun 3 Mar 2014 - 23:30

    Je n'en ai lu qu'un seul de Ann Ragde, "Zona frigida".
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: RADGE Anne B.

    Message  Pinky le Dim 7 Déc 2014 - 13:03

    JE M'APPELLE LOTTE ET J'AI 8 ANS



    Roman, édité chez 10/18 en octobre 2013

    309 pages

    Résumé

    1960 : Lotte, 8 ans, habite Trondheim, Norvège. Son existence sans soucis s’écroule le jour où ses parents se séparent. Le père part vivre avec une jeune veuve, Monica, et ses deux enfants. Lotte, très attachée à son père, un homme sensible et gentil, se referme sur elle-même, perd la confiance de ses deux meilleures copines et noue une nouvelle amitié avec Marit. Toutes deux passent des heures à collectionner et à échanger des images chromo (celle d’un tigre contre celle d’un ange par exemple). Les relations avec sa mère, rongée par l’amertume et la jalousie, sont très difficiles. Pendant les vacances dans la ferme de ses grands-parents paternels, Lotte retrouve un peu de sa joie de vivre. Mais à cette époque où le divorce est encore mal accepté, la petite est étouffée par le poids des non-dits, de la honte, des secrets de famille et se sent trahie par son père. Lotte développe un sentiment qui ne la quittera plus jamais : celui de ne pas savoir qui elle est et d’être une inconnue pour elle-même.

    Mon ressenti

    Le divorce aujourd’hui fait partie du paysage de la vie familiale. L’idée même de divorce est passé dans nos mœurs à tel point qu’il est banal et même non surprenant dans notre culture. Par contre, en 1960, c’était une autre paire de manche. La famille qui se séparait était montrée du doigt, encore plus du côté de la femme : je rappelle que dans ces années, elles devaient impérativement dépendre d’un homme pour l’ouverture d’un compte bancaire par exemple ou même pour l’achat d’un meuble… Sans compter, les regards des uns et des autres, de leur condamnation silencieuse « si il est parti : c’est que ce n’est pas une bonne « cuisinière », une « bonne épouse [son devoir conjugal] »…

    Le livre met en lumière Lotte petite fille de 8 ans qui subit la séparation de ses parents et qui ne comprend rien à ce qui se passe. Comme tous les enfants, elle va se faire sa propre histoire en mettant des mots sur ce qui la dépasse et en faisant face dans la cour de récréation aux réactions des autres enfants. Les comportements des parents apparaissent au détour de leurs mesquineries, leurs faiblesses à en oublier leur fille qu’ils aiment pourtant.

    Lotte souffre de cette situation qui interfère de plus en plus dans sa construction. Ses parents lui demandent de choisir l’un ou l’autre, chose impossible à réaliser puisqu’elle aime ses parents comme tout enfant.

    Véritable plaidoyer autour de l’enfance, Lotte trouve la paix auprès de ses grands-parents paternels qui devront eux-aussi choisir une ligne de conduite.
    Lotte m’a émue. Les enfants sont spontanés et très réactifs face à un déséquilibre. Même si il n’y a pas de mot, ils ressentent les émotions des adultes et s’adaptent en fonction. Ne l’oublions pas….

    Faites la connaissance de Lotte au travers de son histoire.
    avatar
    peyrelong
    ML
    ML

    Re: RADGE Anne B.

    Message  peyrelong le Lun 8 Déc 2014 - 11:26

    Merci Pinky pour cette belle présentation
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: RADGE Anne B.

    Message  Pinky le Mar 9 Déc 2014 - 9:50

    merci Geneviève pour avoir pris le temps de me lire et pour ta visite bisous
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: RADGE Anne B.

    Message  Pinky le Lun 18 Juil 2016 - 12:49

    SA MAJESTÉ MAMAN



    Roman édité chez Fleuve édition en janvier 2016

    320 pages

    Résumé

    " On a le devoir d'aimer ses enfants, mais pas celui d'aimer ses parents. " De sa mère, Anne B. Ragde a toujours fait un personnage de roman. De ses romans. Pour le plaisir, plus ou moins assumé, de l'intéressée... Aujourd'hui que Birte vit ses derniers mois, allant de lit d'hôpital en rendez-vous médicaux, sa fille n'a plus le choix : fini la mise à distance romanesque. La preuve d'amour, la seule, la vraie, ce sera de raconter sa mère, sans fard, sans pseudonyme. Une femme kaléidoscope, une Majesté du quotidien, capable d'élever seule ses filles, dans le dénuement et l'adoration des belles choses, de créer un festin à partir d'un fond de frigo, de tuer pour un livre ou un tableau de Chagall... Peu encline aux tendresses, certes, mais l'inspiratrice d'une vie, la matrice d'une œuvre.
    Riche de cette relation patchwork, la fille fait de la mère un portrait doux-amer. Avec sa part d'ombre. Et son lot de lumière.

    Mon ressenti


    Anne nous raconte sa mère durant les derniers de mois de sa vie et lui rend hommage. C’est une histoire universelle qu’elle relate et chaque fille ou mère peut se retrouver dans cette biographie romancée. Durant ces quelques mois, nous découvrons qui était Birte : jeune fille pleine de rêve, jeune femme pleine de fougue, mère et femme délaissée… elle n’a qu’un but élever ses filles. Pour cela, elle va se démener, s’oublier parfois, dépasser les limites à d’autres moments… les voyages ou l’envie de parcourir le monde l’a tient en alerte et en éveil, et jamais, elle ne baissera les bras.

    Anne a fait un portrait de sa mère avec pudeur, sensibilité, amour. La force de ce livre est de commencé avant le décès de sa mère, c’est ainsi que bien souvent Birte s’adresse à nous, lecteurs. Autre sujet en filigramme, ce sont aussi les conditions d’hospitalisations et de soins, que l’auteur met sur la sellette : les deux sœurs militent pour leurs amélioratons.

    Au final, un roman touchant, il nous amène à penser ou à re-penser à notre propre relation à notre mère.

    A découvrir


    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: RADGE Anne B.

    Message  Pinky le Lun 15 Jan 2018 - 21:55

    L'ESPOIR DES NESHOV



    Roman édité au Fleuve en juin 2017

    360 pages

    Résumé

    Pour avancer, il faut savoir revenir en arrière...
    Après des années de splendeur puis de misère, la ferme des Neshov est désormais à l'abandon et la famille éclatée.
    Seul à Trondheim, Margido s'est tourné vers Dieu et se voue à son entreprise de pompes funèbres, mais peine à s'épanouir dans sa vie privée. À la tombée du jour, ni les tartines trop riches, ni les soirées dans son sauna personnel ne comblent le vide.
    À Copenhague, en revanche, pour son frère Erlend et son compagnon Krumme, désormais heureux parents de trois bambins, les journées ne connaissent aucun répit. Pris dans le tourbillon des couches, des biberons et des bobos, ils en viendraient presque à s'oublier eux-mêmes.
    Quant à leur nièce Torunn, installée à Oslo avec Christer, elle s'interroge sur l'avenir d'une relation dans laquelle tromperies et résignation ont succédé à un temps de folle passion. À quarante ans, les choix qui se profilent seront cruciaux. Une famille, quatre destins, quatre existences ancrées dans des réalités bien différentes que chacun questionne afin de trouver sa place dans le monde. Mais après tout, la vie n'est-elle pas cette quête permanente portée par l'espoir de trouver sa plénitude ?

    Mon ressenti


    C’est avec grand plaisir que je me suis replongée dans cette lecture avec les personnages de cette famille énigmatique avec ses secrets, vivant dans une ferme perdue dans la campagne.

    Les personnages restent attachants et c’est Torunn qui est mise en lumière dans cette suite. Une autre génération en devenir ; certains s’épanouissent dans une parentalité quand d’autres se cherchent encore.

    Tout le monde a bien avancé et chacun tente de s’interroger sur son épanouissement et son futur. Toutefois, j’ai été freinée par les quelques longueurs relatant un quotidien, où le temps s’écoule doucement. Il m’a manqué la profondeur des personnalités, l’intensité. Il est vrai que la trilogie a apporté tout cela et n’a laissé peu de repos au lecteur, peut être que cette famille a besoin de faire un breack. Quatre ans s’est écoulé depuis les révélations.

    L’espoir est bien présent dans cette suite qui se lit facilement. A suivre car il semble qu’il y a une suite à la suite

    avatar
    peyrelong
    ML
    ML

    Re: RADGE Anne B.

    Message  peyrelong le Lun 15 Jan 2018 - 22:10

    Merci Pinky pour cette présentation. J'ai la trilogie dans ma PAL. Il va être temps que je la retrouve...
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: RADGE Anne B.

    Message  Pinky le Mar 16 Jan 2018 - 9:54

    merci Peyrelong pour ta visite, une trilogie forte en effet

    Contenu sponsorisé

    Re: RADGE Anne B.

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 21 Oct 2018 - 4:35