Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    KOSTOVA Elizabeth

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    KOSTOVA Elizabeth

    Message  Pinky le Lun 17 Jan 2011 - 18:05

    Les voleurs de cygnes



    Roman

    475 pages édité chez Michel Lafon en juin 2010

    Résumé

    Andrew
    Marlow, psychiatre solitaire à qui ses patients et la peinture tiennent
    lieu de compagnie, mène une vie parfaitement organisée.
    Jusqu'au
    jour où un peintre renommé lacère une toile à la National Gallery.
    Marlow tente de comprendre l'acte sacrilège de cet artiste, tâche
    d'autant plus ardue que, devenu son patient, celui-ci refuse de
    prononcer un seul mot. Le psychiatre n'aura pas d'autre choix que
    d'enquêter sur l'entourage du peintre, les femmes de sa vie, et surtout,
    cette mystérieuse inconnue qu'il dessine sans relâche... A la fois
    roman historique, récit d'un amour fou et enquête policière, Les Voleurs
    de cygnes est un véritable tour de force littéraire.

    Mon avis

    Par
    quoi commencer pour vous parler de ce livre merveilleux. Tout d’abord,
    il parle de peintures, de couleurs, de traits, de lieux … Elisabeth a
    une manière de raconter les choses tout en délicatesse que j’ai eu bien
    souvent l’impression qu’elle me prenait la main et m’emmenait à la
    découverte d’un univers fait de lumières et d’ombres…
    Ce nuancier
    met en valeur des personnages fictifs ou réels, de grands peintres ou
    d’autres rêvés, de tableaux existants ou inventés… C’est ce balancier
    incessant entre la réalité et la fiction du livre qui rend ce livre
    aussi magique.

    C’est aussi l’utilisation du miroir à l’instar de
    Lewis Caroll : Marlow le psychiatre qui joue au détective (philippe
    Marlow dans les vieux films noirs), Oliver le patient (l’olivier, la
    paix et la longévité) qui est dans un repli psychique, le tableau « Léda
    et le cygne » (il y a au moins 6 versions peintes par des grands noms…
    mais c’est sa symbolique qui est intéressante… qui prend son sens dans
    l’histoire du livre) et le tableau « les voleurs de cygnes » (une
    réponse à Léda…) ; c’est une histoire dans l’histoire… et puis il y a
    l’obsession… quelle est la mienne, la votre ?

    C’est aussi une
    rencontre avec les impressionnistes du XIXème siècle, je me suis régalée
    et j’ai découvert certains peintres que je ne connaissais pas… et ça,
    c’est du bonheur… Je suis entrée dans les ateliers, j’ai senti, vibré,
    ressenti… et plus j’avançais dans le livre plus les personnages «
    proches » Marlow et Oliver, semblaient s’éloigner et plus je voulais
    connaître Béatrice de Clerval… cela devenait de l’obsession à certains
    moments… La manière dont Elisabeth écrit, fait que le lecteur devient
    accro comme Oliver, cela prend toute la place… Passionnée par la
    peinture (je suis un « barbouilleur du dimanche »), je peux comprendre
    l’obsession de la recherche du trait parfait ou de la couleur parfaite
    pour redonner cette lumière parfaite pour faire vivre un mouvement,
    faire naître une ombre pour mettre en évidence un relief… être aspiré
    par son tableau… L’auteur a su rendre et dépeindre la vie d’un artiste…

    Entre
    une obsession et une passion, il y a peu de choses qui les séparent et
    pourtant ce peu peut faire toute la différence. Passion, obsession,
    sensibilité, compassion et humanité sont les traits de caractères des
    personnages que j’ai suivi… c’est une merveilleuse histoire d’hommes et
    de femmes au travers leur amour de la vie et qui a atteint plusieurs
    générations…. C’est un hymne au génie créatif des artistes et à celui
    qui sommeille en nous tous…

    A lire absolument

    Belledenuit
    LEH
    LEH

    Re: KOSTOVA Elizabeth

    Message  Belledenuit le Mar 7 Juin 2011 - 11:30

    L'historienne et Drakula de Elizabeth Kostova
    Tome 1

    Editions XO (2006) - 492 pages
    Quatrième de couverture :
    Qui était vraiment le comte Vlad de Valachie, dit aussi Drakula, le Vampire des Carpates, mort depuis cinq siècles ? C'est la question que se pose, intriguée, une jeune fille en découvrant dans le bureau de son père un vieux livre dont toutes les pages sont blanches, sauf la page centrale, sur laquelle un dragon aux ailes déployées protège entre ses griffes cet unique mot : DRAKULA.
    Commence alors, pour son père comme pour elle-même, une enquête périlleuse autour de cette noire figure du passé. Peu à peu, l'ombre maudit se fait plus présente et oppressante autour d'eux. Peu à peu, la quête se transforme en traque, et la vérité se dégage de la légende, plus terrifiante encore.

    Mon avis :
    Je ne suis pas une férue de bit-lit. Je n'ai pas aimé le grand classique de Bram Stocker, Dracula, et pourtant je me suis plongée avec envie dans cet ouvrage qui traînait dans ma LAL depuis plus de deux ans. Arrivé à la fin du tome 1, j'avoue être curieuse de la suite. Le tome 2 va donc suivre rapidement !
    Mais d'abord l'histoire. Alors que Paul, le père de la jeune narratrice, fait tout pour que sa fille reste en retrait de certaines de ses recherches, cette dernière d'une manière totalement fortuite, va trouver un livre bien étrange. A partir de là, et tenant le mystère qui entoure cet objet et que son père ne veut pas dévoiler au début, elle n'aura qu'une obsession : découvrir la vérité.
    Nous entrons ici dans une narration à deux voix. En effet, entre l'histoire qui nous est racontée par la narratrice et les éléments fournis par son père à travers des lettres qu'il lui a laissées, nous suivons parallèlement les recherches que l'un et l'autre font sur le même sujet : Vlad Tepes ("l'Empaleur") plus connu sous le nom de Drakula.
    Je vous avoue que j'ai eu un peu de mal au départ à m'habituer à cette forme narrative. Par moment, j'avais du mal à suivre qui racontait quoi. Au fur et à mesure que l'on avance tout devient plus simple pour le lecteur d'autant que l'auteur va utiliser des polices de caractère différentes selon qui racontera l'histoire.
    Les faits relatés ici sur la légende de Drakula sont vraiment très bien mis en valeur. Tout est exploité parfaitement au point que l'on se demande nous aussi si ce vampire n'existe pas encore de nos jours. Et même si certains passages sont un peu longs car ne concernent pas vraiment la légende vampirique, le reste est scotchant.
    Les personnages, eux, n'ont rien de bien particulier si ce n'est leur ténacité à élucider le mystère sur l'existence de Drakula. On sent bien sûr leur angoisse, leurs questionnements, leurs doutes. On les suit avec intérêt et on lit avec avidité tous les passages où on nous décrit le personnage qu'était Vlad Tepes et qui il était.
    D'ailleurs, après recherches effectuées sur le site de wikipedia, il s'avère que beaucoup de points restent un mystère notamment la mort de ce prince de Valachie, l'emplacement de sa tombe et surtout les restes qui s'y trouvaient...
    J'en ai d'ailleurs discuté avec ma fille hier midi et franchement, en y repensant, ça fait froid dans le dos d'autant que tous ces questionnements sont posés dans l'ouvrage de Elizabeth Kostova.
    Du coup, entre légende et réalité, le fil est ténu; le mystère reste entier et tout ça donne très envie de se plonger dans le tome 2 de ce diptyque exaltant que je vous conseille fortement.

    4 etoile jaune

    Belledenuit
    LEH
    LEH

    Re: KOSTOVA Elizabeth

    Message  Belledenuit le Mar 7 Juin 2011 - 11:31

    L'historienne et Drakula (tome 2)

    Editions XO (2006) - 509 pages
    Quatrième de couverture :
    "Ma fille chérie.
    Si tu lis ces lignes, pardonne moi. Je suis parti chercher ta mère. Pendant de nombreuses années, je l'ai crue morte, mais aujourd'hui je ne suis plus sûr de rien et cette incertitude est presque plus terrible encore que le deuil.
    "
    Sa mère ! La jeune fille a toujours cru qu'elle était morte à sa naissance... Elle sait maintenant que, dans leur jeunesse, ses parents ont traqué le funeste comte Drakula. Elle sait aussi que sa mère avait été mordue au cou deux fois. Selon la légende, à la troisième morsure on devient un serviteur du Mal, un éternel errant, un Vampire... Est-ce cela que redoute son père ?
    Au mépris du danger, la jeune fille se lance alors sur les traces de ses parents... et du Prince des Ténèbres.

    Mon avis :
    J'ai terminé le tome 2 ce matin et j'avoue que je suis un peu déçue par cet ouvrage.
    En effet, si nous poursuivons l'enquête directement là où nous nous en étions arrêtés au tome 1, il s'avère que progressivement c'est non seulement la recherche du comte Drakula à laquelle nous avons droit mais aussi à des descriptions trop longues à mon goût sur les monuments bulgares et roumains que visitent Paul et Helen (les parents de la jeune fille).
    Autant les passages sur le personnage de Vlad Tepes sont intéressants et poussent le lecteur à avancer dans sa lecture, autant le reste est un peu pénible à lire d'autant que l'auteur prend son temps pour tout décrire.
    Je suis donc un peu déçue de par ce côté de l'ouvrage.
    De plus, j'attendais une fin plus trépidante alors que j'ai eu droit, là encore, à un dénouement trop rapide (tout comme dans Dracula de Bram Stocker). Et je me suis demandée si les écrivains le faisaient exprès ou pas. Il n'y a pas de véritable combat avec notre fameux vampire. Tout va trop vite et c'est exaspérant voire même décevant.
    Du coup, je vous dirai que j'ai préféré le tome 1 à ce tome là même si on continue de découvrir l'histoire de cette jeune fille à travers celle de ses parents. C'est une très belle histoire d'amour qui nous est contée mais j'aurais aimé qu'elle prenne une autre dimension.
    Malgré quelques bémols, je vous conseille de lire ce diptyque qui est doté de bons nombres de recherches pour rendre ces opus intéressants à la lecture.

    3 etoile jaune

    caro
    ML
    ML

    Re: KOSTOVA Elizabeth

    Message  caro le Mar 7 Juin 2011 - 11:35

    Merci Belledenuit, ce sont des romans que j'ai lu il y a quelques années et j'y ai aussi trouvé des longueurs. En même temps ce sont des romans qui m'ont marqué car je les ai trouvés différents de ce qu'on écrit d'habitude sur les vampires d\'accord

    Pinky
    M
    M

    Re: KOSTOVA Elizabeth

    Message  Pinky le Ven 10 Juin 2011 - 8:50

    j'ai adoré les voleurs de cygnes et l'on m'a fortement conseillé de lire ces deux livres ... tu ravives mon intérêt Belledenuit, merci pour ces présentations

    Belledenuit
    LEH
    LEH

    Re: KOSTOVA Elizabeth

    Message  Belledenuit le Ven 10 Juin 2011 - 12:37

    caro a écrit:ce sont des romans qui m'ont marqué car je les ai trouvés différents de ce qu'on écrit d'habitude sur les vampires d\'accord
    C'est d'ailleurs pour ça que j'ai bien accroché. Il donne plus l'impression d'être un documentaire très romancé parce que manifestement à travers une jolie histoire il y a pas mal de recherches qui ont été effectuées par l'auteur.

    Pinky : je suis contente de te donner envie de les lire. J'espère que ça te plaira Smile

    Pinky
    M
    M

    Re: KOSTOVA Elizabeth

    Message  Pinky le Ven 10 Juin 2011 - 20:04

    ils sont notés sur mon carnet aux trésors....

    Igg
    LEH
    LEH

    Re: KOSTOVA Elizabeth

    Message  Igg le Sam 18 Juin 2011 - 17:57

    Que de bons avis, merci Mesdames, de quoi lire en perpective !

    Contenu sponsorisé

    Re: KOSTOVA Elizabeth

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:11


      La date/heure actuelle est Mer 7 Déc 2016 - 23:11