Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    MARTINEZ, Carole

    Partagez

    caro
    ML
    ML

    MARTINEZ, Carole

    Message  caro le Sam 7 Avr 2012 - 16:03



    « Du Domaine des Murmures »



    Editeur : Gallimard – 2011

    Pages : 201 p.

    Genre : Récit

    Résumé quatrième de couverture :



    En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire
    « oui » : elle veut faire respecter son voeu de s’offrir à Dieu, contre la décision de son père, le
    châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule
    attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe. Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et son souffle parcourra le monde jusqu'en Terre sainte. Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. Elle nous emporte dans son univers si singulier, rêveur et cruel, plein d’une sensualité prenante.



    Avis :



    Un livre magnifique sur lequel souffle un vent de mysticisme, de religion mais surtout de vie. Là où l’héroïne, Esclarmonde, pensait devenir une recluse, se retirer en elle-même et se retirer de la vie, elle va au contraire trouver un sens à son existence. Pas dans la religion, comme on pourrait le croire au début du roman, mais dans la vie elle-même et chez ceux qui l’entourent. Je n’en dis pas trop pour ne pas gâcher le mystère.

    Je voudrais juste rajouter que l’auteur a une façon telle d’écrire qu’on entre de plain pied dans ce Moyen –âge des croisades où la religion tenait une place si importante qu’elle pouvait conduire à la folie. Et dans ce magnifique roman Carole Martinez nous montre qu’il y a des choses au-delà de la religion plus importantes que tout.


    binou
    ML
    ML

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  binou le Sam 7 Avr 2012 - 16:07

    merci Caro, il a l'air assez tentant

    caro
    ML
    ML

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  caro le Sam 7 Avr 2012 - 16:08

    Sa façon d'écrire m'a conquise Very Happy

    Pinky
    M
    M

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Pinky le Sam 7 Avr 2012 - 20:32

    je ne connais pas du tout, merci Caro, j'irai voir de plus prês

    caro
    ML
    ML

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  caro le Mar 10 Avr 2012 - 10:37

    Merci de ton passage Pinky Wink

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Majuscule le Dim 15 Avr 2012 - 10:57

    Il est dans ma PAL ! je dois vite le lire alors...

    caro
    ML
    ML

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  caro le Lun 16 Avr 2012 - 13:21

    Majuscule !

    askya
    M
    M

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  askya le Mer 16 Mai 2012 - 19:41

    AH est ce que je dois me laisser tenter.... Ma LAL ne va pas apprecier du tout de gonfler a ce rythme avec toutes vos suggestions

    caro
    ML
    ML

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  caro le Ven 18 Mai 2012 - 13:25

    Ah, tu sais bien que c'est un forum de tentatrices ici !

    Pinky
    M
    M

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Pinky le Sam 28 Déc 2013 - 13:25

    COEUR COUSU



    Roman, édité chez Folio en mars 2009

    448 pages

    Résumé

    «Écoutez, mes sœurs ! Écoutez cette rumeur qui emplit la nuit ! Écoutez... le bruit des mères ! Des choses sacrées se murmurent dans l'ombre des cuisines. Au fond des vieilles casseroles, dans des odeurs d'épices, magie et recette se côtoient. Les douleurs muettes de nos mères leur ont bâillonné le cœur. Leurs plaintes sont passées dans les soupes : larmes de lait, de sang, larmes épicées, saveurs salées, sucrées. Onctueuses larmes au palais des hommes !» Frasquita Carasco a dans son village du sud de l'Espagne une réputation de magicienne, ou de sorcière. Ses dons se transmettent aux vêtements qu'elle coud, aux objets qu'elle brode : les fleurs de tissu créées pour une robe de mariée sont tellement vivantes qu'elles faneront sous le regard jaloux des villageoises ; un éventail reproduit avec une telle perfection les ailes d'un papillon qu'il s'envolera par la fenêtre ; le cœur de soie qu'elle cache sous le vêtement de la Madone menée en procession semble palpiter miraculeusement... Frasquita a été jouée et perdue par son mari lors d'un combat de coqs. Réprouvée par le village pour cet adultère, la voilà condamnée à l'errance à travers l'Andalousie que les révoltes paysannes mettent à feu et à sang, suivie de ses marmots eux aussi pourvus - ou accablés - de dons surnaturels... Le roman fait alterner les passages lyriques et les anecdotes cocasses ou cruelles. Le merveilleux ici n'est jamais forcé : il s'inscrit naturellement dans le cycle tragique de la vie.

    Mon ressenti

    Un coup de cœur extraordinaire. Dès les premières lignes, j’ai été envoutée et transportée par cette histoire de transmission… C’est poétique, magique, tragique, violent, passionnel, envoutant …

    Au travers de l’histoire de Frasquita que nous raconte une de ses filles (de son enfance à la fin de sa vie), c’est l’Espagne qui s’offre. Au travers de ce conte, c’est le tissage fin et délicat du destin qui est mis en avant. De fil en aiguille, Frasquita se révèle de plus en plus forte en nous plongeant dans un univers de traditions mystérieuses d’où surviennent des évènements extraordinaires : cadeaux ou maléfices.

    Chaque personnage est savamment dosé et représente une partie de nous-mêmes, entre espoir et désespoir, entre réalité et rêve. J’ai été emportée par la ronde folle de ce conte fantastique à la gloire du courage de bien des femmes, à la gloire de l’art et de la liberté…

    Ce texte est somptueux ! Il a la profondeur de la vie, le mystère du conte, la beauté de la poésie, le lyrisme de l'épopée, la saveur d'un récit d'initiation et j'en oublie.

    Foncez, à lire absolument

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Ratdebibliotheque le Sam 28 Déc 2013 - 17:57

    Merci pour ton avis mais ça ne m'attire pas trop.

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Jo19lyne le Sam 28 Déc 2013 - 23:46

    Merci pour ta présentation Pinky, j'ai inscrit sur mon calepin le roman de Carole Martinez "Du domaine des murmures", entre les deux mon cœur balance... Question  Exclamation

    Pinky
    M
    M

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Pinky le Dim 29 Déc 2013 - 11:37

    j'ai acheté du domaine des murmures dernièrement donc je vais le lire prochainement ! Dis toi Jo19lyne lorsque tu auras lu l'un tu voudras lire l'autre  danser de joie 

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Jo19lyne le Dim 29 Déc 2013 - 14:26

    C'est bien possible, je ne peux résister à la tentation... Ils ont tous les deux été édités en poche.

    Pinky
    M
    M

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Pinky le Lun 30 Déc 2013 - 6:59

    oui, ils sont en poche Jo19celyne

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Jo19lyne le Dim 12 Jan 2014 - 18:13

    Du Domaine des Murmures.
    Je ne connaissais pas le style de cette auteure. En juste 200 pages, Carole Martinez nous transporte au Moyen-Age, au plus fort de la religion catholique, dans ses usages et ses croyances. Croyances par lesquelles son héroïne, Esclarmonde (esclare lo monde, en occitan), de sa cellule de recluse, guidera son entourage.
    extrait: "Reste le monde. J'ai appris dans ma cellule à quel point il était vaste et sublime, j'ai appris qu'il y avait tant à parcourir sans en toucher le bout..."  
    3,5 etoile jaune 
    (quelques longueurs parfois, à mon avis).

    Pinky
    M
    M

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Pinky le Lun 13 Jan 2014 - 9:44

    merci Jo19lyne, je vais le lire prochainement. As-tu aimé ?

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Jo19lyne le Lun 13 Jan 2014 - 11:58

    Oui, j'ai aimé ce livre! L'histoire est peu banale et captivante, réalité historique et légende mêlée. J'y ai malgré tout trouvé quelques longueurs (une overdose de lectures de Juliette Benzoni et Jeanne Bourin peut-être), mais ça ne gâche en rien le plaisir... Vraiment un auteur à lire, j'attends avec impatience mon tour pour l'emprunt à la médiathèque de son autre roman "Le cœur cousu". Je dirais l'héritière de Jeanne Bourin et Max Gallo...

    Pinky
    M
    M

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Pinky le Mar 14 Jan 2014 - 9:39

    il me semble que c'est son premier roman "du domaine des murmures". En tout cas, je te souhaite une bonne lecture du coeur cousu

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Jo19lyne le Mar 14 Jan 2014 - 16:53

    Merci Pinky

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Jo19lyne le Lun 3 Fév 2014 - 17:28

    Le cœur cousu

    Frasquita, la couturière, la couseuse de tissus et de visage, maudite des uns et trop aimée des autres, déroule son fil de soie du soleil andalous jusqu'au désert de sable rouge d'Algérie.
    Ce roman, c'est l'histoire de 3 générations de femmes. Frasquita reçoit de sa mère Franscica, une boîte mystérieuse qu'elle ne doit ouvrir qu'après neuf mois d'attente et de curiosité, le temps d'une gestation... cette boîte renferme le trésor qui mettra en valeur celle à qui elle est destinée...
    Frasquita la transmettra à son tour à ses filles... histoire de mère, histoire de fille, histoire de femme.
    C'est une fresque poétique servie par une histoire mystérieuse et rythmée, cadencée par une écriture fine et bien cousue!

     5 etoile jaune

    Pinky
    M
    M

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Pinky le Lun 3 Fév 2014 - 21:14

    je suis contente qu'il t'ait plu Jo19lyne, une belle histoire autour de la transmission féminine

    Pinky
    M
    M

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Pinky le Mar 6 Mai 2014 - 10:28

    DU DOMAINE DES MURMURES



    Roman, édité chez Folio en février 2013

    240 pages

    Résumé

    En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire «oui» : elle veut faire respecter son vœu de s'offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe... Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l'entraînera jusqu'en Terre sainte. Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. Elle nous emporte dans son univers si singulier, rêveur et cruel, plein d'une sensualité prenante.

    Mon ressenti

    C’est une histoire dans laquelle, je ne suis pas rentrée du tout. Je n’ai pas réussi à trouver une quelconque empathie avec cette jeune femme,  à trouver des liens qui peuvent faire écho… rien, nada !

    Je n’ai pas réussi à voir au-delà des mots, je suis restée vraiment sur le premier degré et trouvé stupide cette réclusion. Je pense aussi que j’ai ressenti de la colère comment entre les croyances et les valeurs, peut-on arriver à ces absurdités ? Je comprends les mécanismes mais je ne suis pas allée au-delà. Très vite, à la moitié du livre, j’ai lu en diagonale. J’aurai pu arrêter la lecture mais j’ai poursuivi, car j’aime bien le style de l’auteure et j’avais beaucoup aimé « cœur cousu ».

    A vous de voir, la fin est pas mal, c’est le début de la légende et des murmures…

    Keana
    ML
    ML

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Keana le Jeu 8 Mai 2014 - 18:39

    Déjà le résumé ne m'inspire rien, alors en plus avec ce que tu en dis je vais passer mon chemin sans hésiter.

    Merci Pinky pour cet avis.

    Pinky
    M
    M

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Pinky le Ven 9 Mai 2014 - 10:26

    d'autres contrairement à moi ont vraiment adoré ce conte médiéval, envoutant... merci pour ta visite Keana

    Contenu sponsorisé

    Re: MARTINEZ, Carole

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:43


      La date/heure actuelle est Mar 6 Déc 2016 - 3:43