Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    LEROY, Jérôme

    Partagez
    avatar
    caro
    ML
    ML

    LEROY, Jérôme

    Message  caro le Jeu 3 Mai 2012 - 11:12



    « Le Bloc »



    Editeur : Gallimard/Série Noire – 2011

    Pages : 295 p.

    Genre : policier/politique-fiction



    Résumé quatrième de couverture :



    Sur fond d’émeutes de plus en plus incontrôlables dans les banlieues, le Bloc Patriotique, un parti d’extrême droite, s’apprête à entrer au gouvernement. La nuit où tout se négocie, deux hommes, Antoine et Stanko, se souviennent. Antoine est le mari d’Agnès Dorgelles, la présidente du Bloc. Stanko est le chef du service d’ordre du parti. Le premier attend dans le salon d’un appartement luxueux, le second dans la chambre d’un hôtel minable. Pendant un quart de siècle, ils ont été comme des frères. Pendant un quart de siècle, ils ont participé à toutes les manips qui ont amené le Bloc Patriotique aux portes du pouvoir. Pendant un quart de siècle, ils n’ont reculé devant rien. Ensemble, ils ont connu la violence, traversé des tragédies, vécu dans le secret et la haine. Le pire, c’est qu’ils ont aimé cela et qu’ils ne regrettent rien. Ils sont maudits et ils le savent. Au matin, l’un des deux devra mourir, au nom de l’intérêt supérieur du Bloc. Mais qu’importe : à leur manière, ils auront écrit l’Histoire. Plus qu’un simple roman noir, Le Bloc est un roman politique qui cherche à répondre à une question de plus en plus cruciale : comment expliquer et surtout comprendre l’affirmation de l’extrême droite dans les 30 dernières années ? En plongeant le lecteur dans la tête des deux protagonistes centraux, dans une posture empathique et compréhensive à mille lieux de la critique antifasciste traditionnelle, Jérôme Leroy prend des risques. La critique, bien présente, est ici en creux, elle se dessine dans l’esprit même du lecteur sans que l’auteur ait besoin de la formuler. En décrivant le parcours de ces deux hommes, il peint un tableau général de la déliquescence politique française contemporaine : disparition progressive du PC, abandon de la classe ouvrière par une gauche socialiste « boboisé » qui se réfère plus à l’idéologie libéralo-libertaire de Mai 68 qu’à la lutte des classes, droite de plus en plus arrogante, tournée vers le business et les profits transnationaux. Leroy décrit une société française à l’agonie, une poudrière qui éclate soudainement lors d’émeutes dont tout le monde parlait mais que personne en réalité n’a vu venir. Son constat fait mouche et oblige son lecteur à reconsidérer l’espace politique qui l’entoure.



    Avis :



    Pour moi, à rapprocher de « Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte » de Thierry Jonquet tant l’analyse de la situation actuelle, et telle qu’elle pourrait le devenir, et de la société est bien faite.



    Il s’agit de politique-fiction, un roman qui tombe à point nommé à l’heure des élections. Bien ancré dans la réalité, chacun reconnaîtra le Bloc, le « Vieux » et les références historiques, ce roman raconte le parcours de deux amis, l’un issu de la bourgeoisie et l’autre d’un milieu déshérité du Nord. Chacun jugera comme il le veut les idées décrites dans ce roman, trop politique pour, je trouve, en discuter ici, mais ce qui est intéressant c’est de voir ce qui a permis la prise de pouvoir du Bloc (une leçon peut-être pour nos politiques ?) et l’amitié entre Antoine et Stanko, ainsi que leurs parcours respectifs.

    C’est un roman qui interroge, qui nous met face à la réalité et à nos propres contradictions dans une ambiance emprunte de pessimisme et de fatalisme. Un véritable roman noir.

    avatar
    binou
    ML
    ML

    Re: LEROY, Jérôme

    Message  binou le Jeu 3 Mai 2012 - 13:22

    merci Caro
    avatar
    Cyndie
    A
    A

    Re: LEROY, Jérôme

    Message  Cyndie le Jeu 3 Mai 2012 - 19:13

    Merci Caro mais pour une fois je passe mon tour


    _________________
    Contente Invité que tu sois parmi nous
    Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre. Daniel Pennac
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: LEROY, Jérôme

    Message  Pinky le Ven 4 Mai 2012 - 8:31

    merci Caro pour cette présentation
    avatar
    caro
    ML
    ML

    Re: LEROY, Jérôme

    Message  caro le Ven 4 Mai 2012 - 11:16

    Merci de votre passage à toutes Very Happy
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: LEROY, Jérôme

    Message  Pinky le Mer 3 Mai 2017 - 22:00

    COMME UN FAUTEUIL VOLTAIRE DANS UNE BIBLIOTHÈQUE EN RUINE



    Nouvelles éditées à la table ronde en janvier 2017

    240 pages

    Résumé

    "– Mais, vois-tu, il y a trente ans, quand j'étais petit garçon, si l'on m'avait dit que j'allais vivre dans un monde où l'on risque sa peau en mangeant, en se baignant, en faisant l'amour, un monde où il faut accepter de porter des masques certains jours, où la fête est devenue une obligation, un monde où l'on bombarde ses propres banlieues, où l'eau manque, où l'on ne peut plus jamais être seul sans avoir l'air suspect de maladie mentale, où vouloir faire un enfant à une femme en entrant en elle est devenu obscène, alors, tu vois, j'aurais dit à ce type que j'aimais bien la science-fiction, mais que, là, il y allait tout de même un peu fort. Qu'il n'était pas crédible... On supporte tout ça parce que ce n'est pas arrivé d'un seul coup, mais à doses homéopathiques, mois après mois, année après année. En fait, la catastrophe est lente, Agnès, terriblement lente. C'est une fin du monde au ralenti. Tu comprends ? – Je crois, oui. Hélas, je crois que je comprends."

    Mon ressenti

    Il se dégage de ce livre une vision très pessimiste de notre monde futur qui pour l’auteur est demain. Force est de constater qu’il n’a pas toujours tort car il s’appuie sur des décisions basiques de nos dirigeants ou de valeurs éducatives ou sur l’évolution des sciences… mais moi qui suit d’un naturel optimiste, je dois dire que le livre m’a dérangée, interpelée, mis en colère à bien des égards. Ainsi que penser de ce commissaire qui au nom de la vérité tue les victimes ou les innocents ? De fait, nous avons tous une notion de la vérité. Ou alors que dire de cet homme qui aime son confort et se questionne sur l’évolution matériel dans notre société, il préfère garder son vieux fauteuil, entretenir sa voiture et vieillir. Cela n’est plus possible, il est reconnu résistant au changement. Ou bien encore ce propriétaire qui loue sa maison pas chère à des jeunes…. Parce que justement, il déteste les jeunes !

    L’auteur dresse un portrait de notre société moderne et met en exergue les changements importants que nous amenons de plus en plus rapidement dans notre vie sans pour autant en prendre toute la mesure et les répercussions.

    A l’instar de Frederic Brown et de Georges Orwel, Jérome Leroy offre un regard sans fioriture sur notre évolution sociétale, sur nos relations mais accompagné d’un certain cynisme et une dose d’humour.

    A découvrir

    Contenu sponsorisé

    Re: LEROY, Jérôme

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc 2017 - 22:54