Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    KIRINO, Natsuo

    Partagez

    Lariflette
    LH
    LH

    KIRINO, Natsuo

    Message  Lariflette le Lun 25 Juin 2012 - 14:08



    MONSTRUEUX

    Seuil - 2008 - 614 pages

    Présentation de l'éditeur

    Deux prostituées, Yuriko et Kazue, viennent d'être assassinées à Tokyo. Vingt ans plus tôt, les deux femmes étaient éduquées au lycée pour jeunes filles de K., un des établissements les plus réputés de la ville. Elles étaient jeunes et l'avenir qui les attendait ne pouvait être que radieux dans une société japonaise qui leur ouvrait les bras. Sauf que la vie n'obéit pas forcément au destin qu'on aimerait lui faire suivre. Cruauté, humour glacial et descriptions sans pitié, Monstrueux est un thriller qui hante son lecteur bien après qu'il en a tourné la dernière page.

    Mon avis :

    Deux ou trois choses pour commencer. D'abord sur la couverture du livre il est indiqué : Thriller. Si ça c'est un thriller, moi je suis les Beatles. Je pense que depuis le temps je sais reconnaître un thriller, du moins je l'espère, sinon c'est grave. Ensuite le commentaire qui accroche : Un croisement électrique entre Ellroy et Jelinek, signé Lire. Bon ce Monsieur lire n'a pas lu le livre ou alors il ne connait pas plus Ellroy que Jelinek ou il s'agit d'un croisement, une bouture qui aurait mal pris, peut-être un enfant des deux non reconnu qui aurait hérité ni de l'un ni de l'autre, bref des sornettes. Pour finir, pourquoi ce choix et bien parce que l'auteure a obtenu le grand prix du roman policier du Japon en 1998, d'accord c'est pas récent, j'aurais pu y penser ou prendre le grand prix ou elle s'est mise au pommeau entre deux, qui sait, bref on repassera.
    Dès le départ on sait que deux prostituées ont été assassinées, on connait l'assassin : un émigré chinois (grand amour entre les deux peuples, si, si) qui ne s'accuse que d'un des meurtres. Chic il va y avoir enquête, police, poursuites peut-être, yakuzas, triades, que sais-je encore, non-non rien, en fait on sait, sans savoir, tout en sachant que le gars, le chinois, il a tué les deux mais à leur demande (?) mais c'est pas sûr, car dans ce roman rien n'est certain tout est effleuré, on laisse, enfin on, Natsuo (joli prénom)laisse le lecteur faire son choix comme à Auchan ou Carrefour ou votre hyper du coin si vous habitez un coin s'entend. Bon voyez déjà comment c'est tentant, vous salivez, je le savais.
    Alors six cents pages pour rien, non, je ne dirais pas ça, pour pas grand chose oui, mauvais livre noui, mais je fais profil bas ma méconnaissance de la littérature japonaise me porte certainement à la déraille et si c'était un chef d'oeuvre et moi un âne, pour quoi pas après tout. Cependant la littérature reste la littérature même en hiéroglyphes donc un jugement n'est jamais subjectif lorsqu'il s'agit de prendre en considération une intrigue, des mots, des phrases et la prosodie si elle existe ou pas. Je n'ai pas eu le déclic de base du lecteur enjoué et, c'est vrai, j'ai découvert des trucs sur un pays mystérieux et certainement méritant le détour, mais ici aussi pas assez fouillé, pas approfondi, mon pote si tu veux lire ce livre achète-toi le guide japon du routard car c'est pas fourni, non mais des fois, fichtre, allons !
    Monstrueux pourquoi, parce que les quatre filles, jeunes femmes et femmes, protagonistes de l'histoire sont monstrueuses, l'une par sa beauté, la seconde par sa laideur, la troisième par sa méchanceté et la dernière par sa tromperie. Sur les quatre filles, toutes ayant été élèves d'un bahut super classe, trois se prostitueront, deux mourront, la troisième suite à un besoin d'argent, la quatrième entrée dans une secte fera de la prison pour avoir participé à la mort par empoisonnement aux pesticides d'un groupe d'enfants.

    Ce roman est traduit du japonais en anglais puis de l'anglais en français, il ne reste qu'à boucler la boucle et traduire du français en japonais histoire de voir si la Kirino retrouverait ses chatons, ce serait marrant, non ?

    Bon assez bavassé, j'y colle un 2/5 à la Kirino et c'est bien payé. Je vais laisser passer un ou deux siècle avant de lire à nouveau un thriller japonais.

    B

    2 etoile jaune

    Nina
    ML
    ML

    Re: KIRINO, Natsuo

    Message  Nina le Lun 25 Juin 2012 - 14:24

    Merci pour cet avis Lariflette.
    J'ai lu un autre "thriller" (hum, hum) de cette auteur, j'en attendais beaucoup, j'ai surtout passé toute ma lecture à me demander :
    - si oui ou non il y aurait autre chose que l'étalage des états d'âme et les recherches documentaires de la narratrice (réponse : non).
    - qui avait eu l'idée de le classer dans ce genre.
    Je connais certes peu les thrillers japonais, mais si nous avons là le meilleure, je demande à lire les pires.

    binou
    ML
    ML

    Re: KIRINO, Natsuo

    Message  binou le Lun 25 Juin 2012 - 14:46

    merci Nina et Lariflette, je passe mon tour

    Pinky
    M
    M

    Re: KIRINO, Natsuo

    Message  Pinky le Lun 25 Juin 2012 - 16:45

    alors là, je dis pas "j'ai pas"... c'est du à la traduction ? du aux codes japonais ? à la culture ? ... bref ils sont bizarres quoi... en tout cas, j'ai déjà du mal avec les thriller de chez nous, alors je n'irai pas lire un japonais. Pourtant j'aime beaucoup les auteurs japonais... va donc y comprendre quelque chose Charles dans tout ça.

    Merci en tout cas Lariflette de cette avis

    Lariflette
    LH
    LH

    Re: KIRINO, Natsuo

    Message  Lariflette le Mar 26 Juin 2012 - 1:00

    C'est moi qui vous remercie de vos visites Mes Dames.

    Tout juste Nina ! Je me demande si les meilleurs ne sont pas écrits par des étrangers comme Tokyo de Mo Hayder ou Soleil levant de Crichton par exemple ?

    ça peut se comprendre, panthère, le polar ou le thriller suit une logique universelle, la littérature, elle, est plus libre de contraintes.

    Je ne conseille absolument pas ce livre.

    B

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: KIRINO, Natsuo

    Message  Ratdebibliotheque le Mar 26 Juin 2012 - 18:50

    Merci, lariflette, de cet avis encore très drôle !
    Je vais passer mon tour et te tire mon chapeau d'avoir dévoré ces 600 pages alors que c'était d'un ennui abyssal, apparemment !
    Je suis d'accord, Mo Hayder est une romancière très talentueuse !

    Lariflette
    LH
    LH

    Re: KIRINO, Natsuo

    Message  Lariflette le Mer 27 Juin 2012 - 1:12

    Merci de ta visite RdB. C'est juste et je n'en reviens pas moi-même. Ce qui est sûr c'est qu'il coulera de l'eau sous le pont avant que je ne lise un autre bouquin japonais ou alors en japonais rire tout bas

    B

    any
    LC
    LC

    Re: KIRINO, Natsuo

    Message  any le Ven 29 Juin 2012 - 1:15

    Je suis bien contente que tu aies lu ce livre Bernard ! Rien que pour cette belle critique que tu nous en fais Very Happy

    Lariflette
    LH
    LH

    Re: KIRINO, Natsuo

    Message  Lariflette le Sam 30 Juin 2012 - 1:03

    Merci de ta gentillesse Any

    B

    Contenu sponsorisé

    Re: KIRINO, Natsuo

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:38


      La date/heure actuelle est Mer 7 Déc 2016 - 11:38