Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    REYSSET, Karine

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    REYSSET, Karine

    Message  Nina le Mar 10 Juil 2012 - 13:32


    Titre : Un automne à Kyoto.
    Auteur : Karine Reysset.
    éditeur: L'école des loisirs
    Nombre de pages : 176 pages.

    Mon résumé :

    Margaux et sa petite soeur Appolline accompagnent leur père, en résidence à Kyoto pour trois mois. Un automne, une saison, ce n'est pas long, même si Margaux laisse en France sa mère, costumière sur un tournage, et Mathias, son amoureux. Elle se dit que trois mois, c'est vite passé. Ces trois mois changeront pourtant sa vie.

    Mon avis :

    Ce roman est un très beau roman, destiné, à mon avis, à de grands adolescents (14/15 ans) qui seront mieux à même de comprendre les incertitudes de l'héroïne.
    Margaux est la fille de son père et de sa mère. Son père est un artiste,surtout il est un homme dont la part d'ombre a recouvert à tout jamais la joie de vivre - si tant est qu'il en est jamais ressenti. Sa mère est une femme lumineuse, toujours gaie, toujours en mouvement, qui a porté son mari à bout de bras pendant toutes ses années, tout en élevant ses filles sans qu'elles souffrent d'avoir un père si différent. Si indifférent. Ce voyage à Kyoto n'est pas l'occasion de se rapprocher de ses filles - il est trop tard pour Margaux, et la toute jeune Appolline est bien plus lucide que ses quatre ans ne le laissent concevoir à sa grande soeur. Pourtant, elle aussi a vécu cela, les tentatives vouées à l'échec pour chasser ce spleen et attirer l'attention de son père. Ce voyage a une autre cause et un autre but, ce que Margaux découvrira au long de ses trois mois.
    Traditionnellement, ces romans qui ont pour ambition de montrer la transformation d'une jeune fille en femme sont moralisateurs et ennuyeux (je reste poli). Ce livre est exempt de ses défauts car Karine Reysset n'a absolument pas l'intention de moraliser quoi que ce soit ou qui se fut. Margaux a seize ans, et elle agit en toute connaissance de cause - et tant pis si son histoire d'amour a choqué certaines personnes (là, je parle en connaissance de cause). Elle n'est pas une lolita perverse, Eric n'est pas un vil séducteur même s'il a quasiment le double de son âge. Contrairement à ce qu'écrivent d'autres auteurs, pourtant portés aux nues, Karine Reysset ne nous narre pas avec forces détails leurs relations intimes - pas de mièvreries vous dis-je, et j'aime cette fin de non-recevoir que la jeune narratrice pose explicitement à des lecteurs trop curieux.
    Il ne peut avoir de juge plus sévère envers Margaux qu'elle ne l'est envers elle-même. Dans ce récit rétroactif, analyse lucide de ses trois mois, elle ne s'épargne pas, sans pour autant s'auto-flageler inutilement. Elle ne prétend pas être parfaite, son entourage non plus. Que dire de son père, très proche de figures paternelles bien réelles en cette année 2012 : ils ne veulent pas que leur femme ait la garde de leurs enfants, mais eux-mêmes n'ont strictement aucune envie de s'occuper d'eux réellement, sans penser aux dommages qu'ils causent à leur progéniture.
    Ce qui est aussi troublant pour moi en lisant ce livre, c'est que j'y ai retrouvé, notamment dans les choses dont Margaux se souvient, des accents de Kyoto limited express d'Olivier Adam, Arnaud Auzouy. Je ne vous parle pas non plus de la communion entre leurs deux styles, cette même sensibilité, ces phrases qui vous font désespérer d'écrire avec une telle acuité un jour. J'avais été émue par Comme une mère, j'ai très envie de poursuivre un bout de chemin littéraire avec cette auteur.

    binou
    ML
    ML

    Re: REYSSET, Karine

    Message  binou le Mar 10 Juil 2012 - 15:33

    merci Nina clin d\'oeil

    Nina
    ML
    ML

    Re: REYSSET, Karine

    Message  Nina le Mar 10 Juil 2012 - 16:31

    Merci Binou pour ta visite.

    Pinky
    M
    M

    Re: REYSSET, Karine

    Message  Pinky le Mar 10 Juil 2012 - 18:57

    merci Nina pour cette jolie présentation. Margaux ou la façon dont tu en parles me touche beaucoup, je me le note sur mon carnet. J'ai beaucoup aimé Kyoto limited express

    Nina
    ML
    ML

    Re: REYSSET, Karine

    Message  Nina le Mar 10 Juil 2012 - 19:16

    Merci Pinky.
    J'ai une grande tendresse pour ce personnage, sans doute parce que j'avais lu des avis très négatifs sur ce livre jugé "osé" voir "choquant". J'ai cherché, je n'ai rien trouvé de tel.

    Contenu sponsorisé

    Re: REYSSET, Karine

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:48


      La date/heure actuelle est Ven 2 Déc 2016 - 22:48