Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    JAN Gabriel

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    JAN Gabriel

    Message  Pinky le Jeu 2 Aoû 2012 - 9:40

    MALOA



    SF

    220 pages édité au fleuve noir en 1977

    Résumé

    Nul ne sait qui IL est. Les Kawars prétendent qu'IL est le maître incontesté de la planète. Les Terriens, eux, n'y croient pas. Venus sur Schanguina-Haari pour récupérer la fameuse « substance E », laquelle se trouve à bord du « Soli-Man », un astronef endommagé, ils s'enfoncent peu à peu dans le mystère. Un mystère qui grandit d'heure en heure : Maloa existe-t-il véritablement ou s'agit-il simplement d'un mythe ?

    Mon ressenti


    C’est un monde inquiétant où cohabitent différents peuples, tous liés à Maloa. Planète, individu, végétal ou animal ? Encore une fois, l’intelligence recouvre bien des formes et notre esprit cartésien est parfois mis à rude épreuve dans cet univers. Je me suis laissée entraînée, prendre par cette histoire avec une fin des plus stupéfiante et surprenante… il y a certaines choses que l’on regarde autrement ensuite…
    A découvrir


    Pinky
    M
    M

    Re: JAN Gabriel

    Message  Pinky le Lun 18 Fév 2013 - 18:31

    LA CHAIR DES VOHUZ



    SF, édité au fleuve noir en 1976

    219 pages

    Résumé

    En 1987, date à laquelle on avait commencé les vaccinations, le « Terrien moyen » ne se doutait pas de ce qui allait se produire. Un événement unique dans l'histoire de l'humanité ! Les savants, les gouvernements de tous les pays, inexplicablement, avaient décidé de déclencher LA FIN DU MONDE, ou plus exactement la fin d'UN monde ...
    Même chez les responsables, on ignorait qui, le premier, avait eu cette idée lumineuse. Chacun voulait être ce génie.
    Mais ils étaient morts. Comme les autres ...
    Cinquante ans plus tard, en 2037, Béatrice se réveilla..

    Mon ressenti


    Comment dire, si j’étais mauvaise langue je pourrai dire que l’histoire sert de prétexte à assouvir un fantasme de l’auteur mais loin de moi cette idée… Bon, l’idée semblait prometteuse mais hélas, c’est du déjà et tout est prétexte à… réfléchir (bien sûr) sur les dérives de la manipulation… Aussi pour mieux réfléchir voici la description de nous toutes mesdames extrait « Béatrice était une fille splendide, grande, mince, avec de jolies jambes fuselées, un ventre plat, des seins fermes et galbés. Son visage à l’ovale parfait était encadré de cheveux longs d’un blond fauve. Ses yeux, d’un bleu limpide, son petit nez mutin, ses lèvres pulpeuses, admirablement bien dessinées faisaient d’elle une femme adorable… »
    C’est la définition du mot adorable. Messieurs vous avez des femmes canons…
    Dans ces quelques pages, l’auteur fait néanmoins apparaître ses craintes et son militantisme sur la dérive ou les dérives de la science, de l’humanité…
    Ce n’est pas son meilleur, hélas !!!!

    caro
    ML
    ML

    Re: JAN Gabriel

    Message  caro le Mar 19 Fév 2013 - 12:41

    A la description de cette Béatrice on pourrait se croire dans un livre romanesque Laughing

    Pinky
    M
    M

    Re: JAN Gabriel

    Message  Pinky le Mar 19 Fév 2013 - 20:40

    certainement si il n'y avait pas les scènes de violences "sexuelles" (viols collectifs et j'en passe... c'est pour cela que je parle de fantasmes !) Merci pour ta visite Caro

    caro
    ML
    ML

    Re: JAN Gabriel

    Message  caro le Mer 20 Fév 2013 - 13:57

    Ca, c'est pas romanesque du tout Mad

    Pinky
    M
    M

    Re: JAN Gabriel

    Message  Pinky le Ven 8 Mai 2015 - 11:59

    ENFANTS D'UNIVERS



    SF, édité au fleuve noir en 1977

    224 pages

    Résumé

    En S.F., on a bien souvent parlé de l'invasion de la Terre par des extra-terrestres. On a tout aussi souvent créé des monstres de toutes sortes ; des robots sanguinaires jusqu'aux êtres les plus horribles. Rien de cela dans « ENFANTS D'UNIVERS ». Pourtant, un terrible danger menace la Terre.
    Qui sont ces enfants aux étonnants pouvoirs ? Que veulent-ils ? Pourquoi, dès l'âge de neuf ans, disparaissent-ils mystérieusement ?
    L'homme, pour la première fois dans toute son histoire, se trouve devant un problème qui dépasse son entendement.

    Mon ressenti

    Si le début du roman promettait pas mal de chose, je ne sais pas ce qui s’est passé mais comme le soufflé, l’histoire est retombé tel un soufflé raté !
    Imaginez des enfants surdoués qui naissent de plus en plus et ce dans le monde entier dans des familles de tout horizon. Ils disparaissent à l’âge de 9 ans, pas d’enlèvement, ni de meurtres… non volatilisés. Pour éviter que les autres enfants ne disparaissent les gouvernements mettent en place un système draconien dans des demeures choisies par les parents. Les enfants suivent un programme d’éducation intensif. Les gouvernements sont persuadés que ces enfants sont l’avenir de la terre. Il faut donc en prendre soin.

    Le lecteur suit particulièrement une famille dont les 2 enfants sont des surdoués, une fille de 8,5 ans et un garçon de 6,5. La plus grande forme le plus petit en dehors des adultes.
    Arrive un intrus qu’ils sont les seuls à voir, qu’ils vont combattre. Puis ils disparaissent. Comment, pourquoi… je ne sais pas non plus.

    Les gouvernements découvrent un habitat composé de formes géométriques, situé au pôle nord. Une expédition est montée emmenant ce papa d’enfants disparus. Parallèlement, des attentats sont commis contre les hommes. Bon nombre pensent que ce sont les enfants surdoués de plus de 12 ans qui sont à l’origine de cela. Faut-il les tuer dès la naissance ? Comment venir à bout de ces enfants alors qu’ils dépassent en intelligence l’ensemble de la communauté scientifique ?
    Notre père arrive la nuit à se faufiler pour rejoindre ce mur infranchissable transparent. Son équipement est défaillant et il va mourir. Il se réveille dans l’habitation qu’il ne quittera plus. Il retrouve ses enfants et avec eux fait une formation d’éveil à la vie, à son sens….

    Les enfants expliquent que la vie est un cycle, qu’ils font partis de ce cycle que les Hommes sont encore aux balbutiements de leur évolution et qu’ils doivent maîtriser leur violence….
    Fin de l’histoire. Pas de réponses à de nombreuses questions, dommage.


    Contenu sponsorisé

    Re: JAN Gabriel

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:14


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 11:14