Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    OUELLET, René

    Partagez

    GeRo
    CI
    CI

    OUELLET, René

    Message  GeRo le Lun 17 Jan 2011 - 21:06

    LE SENTIER DES ROQUEMONT - Les racines Tome 1


    Éditions: Hurtubise HMH
    Pages: 486

    Roman historique

    Quatrième de couverture

    « Le regard perdu dans le lointain, il fixait sur sa droite, comme envoûté, le spectacle formé par le soleil maintenant couché qui avait créé une ligne violacée au-dessus de l'horizon. Les Laurentides ressemblaient à un immense dinosaure nonchalamment endormi. Il désira du plus profond de lui-même que le meilleur puisse arriver à ce jeune couple charmant mais novice dans les choses de la vie. Était-ce l'effet du soleil couchant ? Était-ce le fait de ressasser tous ces souvenirs ? Ou les étincelles de bonheur qu'il avait décelées dans les yeux des nouveaux mariés ? Wilbrod Roquemont pleurait. »

    Le fidèle reflet de l'âme d'un peuple qui vit l'évolution du Québec vers la modernité.

    1936, Saint-Raymond, comté de Portneuf. Le jour même de son mariage avec Anna Robitaille, la perle rare du canton, Majella Roquemont, jeune homme volontaire et courageux, se voit proposer une offre qu'il ne peut refuser. C'est ainsi que débute l'épopée de Majella qui, pour assurer la survie des siens, ne recule devant aucun défi, aucun métier: arpenteur, bûcheron, draveur, guide, contremaître, entrepreneur forestier, commerçant. La vie est rude, les embûches nombreuses. Le couple jure que sa progéniture ne connaîtra pas les mêmes misères et se promet bien de la pousser vers les études. Que deviendront les petits Roquemont, Charles, Véronique et Paul ?

    Ce premier tome du Sentier des Roquemont, c'est la vie quotidienne d'un Québec aujourd'hui révolu mais attachant; un voyage temporel au cœur d'un monde pittoresque, rempli de désillusions et de joies, sans la patine de la nostalgie ou le discours du misérabilisme. C'est un monde en pleine mutation qui découvre l'instruction obligatoire, les allocations familiales, le travail des femmes à l'extérieur du foyer, le tout dans le contexte d'une guerre imminente, et de ses conséquences concrètes sur l'existence de tout un peuple.

    René Ouellet a exercé la profession d'avocat pendant plusieurs années avant d'être nommé juge à la Commission des lésions professionnelles. Pour son premier roman, Le Chemin du Printemps, il a remporté en 1993 le prix littéraire français Saint-Exupéry-Valeurs-jeunesse pour la Francophonie.

    Mon avis

    Quel merveilleux roman. En le lisant, j'ai pleuré, j'ai ri à gros éclats, je suis passée par toutes les émotions. C'est un peu, beaucoup de notre vie qu'il raconte. Surtout les gens, qui avons un père qui a été bûcheron. À, je ne sais combien d'endroit, j'entendais mon père raconter, ensuite c'était mon frère qui parlait. Je me voyais aussi avec ma mère, attendre impatiemment le vendredi, car mon père et mon grand frère arrivaient du chantier.

    L'emploi des québécismes ou canadianismes utilisés, pour une québécoise pure laine n'est pas inconnu, je ne suis pas du tout allé voir au lexique. En bonne fille de bûcheron, c'était des termes connus.

    J'ai dévoré tout d'une traite ce livre. Pour les ami(e)s outre-mer, même avec l'utilisation de quelques québécisme et canadianisme, je suis certaine que vous allez aimer quand même.

    C'est la vie de nos parents qui est racontée, leur dur labeur, leur courage et l'entraide qu'il y avait dans ce temps. Une leçon que l'on devrait retenir de nos jours.

    Comme vous pouvez le constater, j'ai adoré et je vous en conseille fortement la lecture et je lui décerne un coup de coup de coeur

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Le Sentier des Roquemont - Le passage du flambeau Tome 2


    Éditions: Hurtubise
    Pages: 469

    Quatrième de couverture

    « Ne renie jamais tes origines, tu sors d'un milieu de gens ordinaires et humbles où le gros bon sens est roi; si tu veux jouer avec des gens d'autres milieux, garde donc en mémoire nos manières de vivre et de penser. Je dois te l'avouer aujourd'hui, quand j'ai eu des décisions difficiles à prendre, je ne me suis pas posé la question: que ferait le premier ministre à ma place, ou monsieur le maire, ou le pape ? Non. Je me suis dit: que feraient Wilbrod et Victoria à ma place ? Ou encore, mémère et pépère Moisan ? Souvent, j'avais des les réponses avant même de poser les questions. »

    De la grande noirceur au Jeux olympiques
    en passant par les chantiers de la Baie James
    et l'Expo '67, la saga des Roquemont se poursuit.

    Un quart de siècle déterminant débute en 1950 alors que le Québec sort des années Duplessis pour entrer de plain-pied dans la modernité, en quête de son identité et de ses ressources.

    À Saint-Raymond-de-Portneuf, les Roquemont aussi se voient confrontés au changement, à l'évolution, à l'innovation. Après la vente de sa boulangerie, Majel décide de démarrer une entreprise plus ambitieuse, dans le domaine du bois d'oeuvre. Au prix d'un travail acharné, sa compagnie devient florissante et fait de lui un personnage en vue. Anna, toujours présente, l'épaule de son mieux, tandis que leurs fils, Charles et Paul, poursuivent des parcours académiques impressionnants.

    La vie, avec ses aléas et ses ironies, les ramène cependant à la dure réalité. Revers de fortune, litiges juridiques, problèmes de santé, drames, rien n'épargne le couple, qui devra repartir à zéro. Mais c'est compter sans la volonté et le courage de Majel et d'Anna, la détermination et l'altruisme de la nouvelle génération des Roquemont, qui affirme sa présence et prend résolument le flambeau de la lignée.

    - - - - - - - - - -

    Après une brillante carrière d'avocat, René Ouellet a été juge administratif à la Commission des lésions professionnelles. Il consacre aujourd'hui tout son temps à l'écriture. Le premier tome du Sentier des Roquemont a séduit jusqu'à maintenant plus de 30 000 lecteurs.

    Mon avis

    Encore une fois, je n'ai que de bons mots pour décrire cette merveilleuse histoire. Majella Roquemont et Anna Robitaille sont des personnes avant-gardistes. Ils ont compris que les études sont primordiales pour leurs enfants, eux qui n'ont pas d'instructions.

    Je ne raconte rien de plus et tout comme le premier tome, j'ai adoré. Vivement le troisième tome.

    Ma note: coup de coeur

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    LE SENTIER DES ROQUEMONT – Le dilemme Tome 3


    Éditions: Hurtubise HMH Ltée
    Pages: 472
    ISBN: 978-2-89647-097-6

    Quatrième de couverture

    « - Malheureusement, la réponse est négative. Je regrette beaucoup… L’avocat s’attendait à voir une certaine réaction chez les Amérindiens. Il fut surpris du peu d’effet que sa réponse suscitait. Wagis prit la parole. D’une voix calme, il dit, en regardant son interlocuteur dans les yeux : - Me Roquemont, je vous demande de reconsidérer votre décision…
    Il glissa alors doucement la montre vers l’avocat, sans la soulever. Celui-ci remarqua alors qu’il s’agissait d’une vieille Westlock couleur argent, sans vitre, au cadran jauni. Wagis expliqua :
    - C’est la montre qui a appartenu à votre père, Majella Roquemont. Il l’avait donnée à mon père, Joseph Wagis, avant son accident survenu en 1938. La montre n’a pas fonctionné depuis le jour où mon père est mort noyé en tentant de sauver votre père tombé dans la rivière… Reprenez-la. »


    Québec, 1998. Depuis la mort de Majella Roquemont, vingt-deux ans se sont écoulés. Son fils aîné, Charles, célèbre avocat de la Vieille Capitale, s’apprête à savourer une retraite bien méritée lorsqu’une communauté indienne, les Algoncris, lui propose un ambitieux mandat. Il hésite d’abord à accepter ce dossier qui le privera d’une petite fortune sans même le dédommager pour sa peine, mais décide de relever le défi quand il découvre l’étonnante dette d’honneur que sa famille a contractée envers les Algoncris, soixante ans plus tôt.

    L’héritage spirituel de Majella Roquemont n’a pas fini de marquer ceux et celles qui l’ont connu…

    Tout en menant ce dossier tortueux et complexe, Charles doit composer avec une vie sentimentale agitée. Divorcé et célibataire depuis des années, ayant toujours fait passer le travail avant sa vie privée, le voici soudain dans la mire de trois prétendantes : Fabiola, nouvelle venue dans son existence; Mylène, son grand amour de jeunesse; Johanne, son ex-femme.

    Entre son mandat et ses affaires de cœur, Charles n’a guère le temps de souffler : il tente de faciliter la vie de sa mère et de sa tante, toutes deux octogénaires, accompagne un vieil ami mourant et veille sur Margo et Clément, les enfants de son frère prématurément décédé. Autant d’occasions pour lui d’appliquer les valeurs d’entraide et de générosité que lui a transmises son père Majella.

    Après une brillante carrière d’avocat, René Ouellet a été juge administratif à la Commission des lésions professionnelles. Il consacre aujourd’hui tout son temps à l’écriture. Les premiers tomes du Sentier des Roquemont ont séduit jusqu’à maintenant plus de 50 000 lecteurs.

    Mon avis

    Très différent des deux premiers tomes, nous nous retrouvons dans les méandres des recherches, rencontres et négociations pour faire reconnaître le droit ancestral des Algoncris afin que leur revendication territoriale soit acceptée. Me Charles Roquemont avec Margo, sa nièce et Kevin, le conjoint de celle-ci, formeront avec les deux Amérindiens, Wagis et Armstrong, l’équipe travaillant sur cet épineux dossier qui implique les gouvernements fédéral et provincial.

    Parallèlement à ce dossier, nous suivons Charles avec les femmes de sa vie, vivant dans sa belle maison à St-Nicolas et s’apprêtant à prendre sa retraite. Des souvenirs racontés par Anna, la mère de Charles ou autres personnages, nous remémorent ce qui a été raconté dans les tomes précédents mais le tout écrit tellement subtilement que l’on n’a pas l’impression de relire ce qui a déjà été dit.

    Un petit fait à noter, à la page 193, il y a eu erreur de prénom quand Charles discute avec son ex-femme Johanne, il est écrit : Avant de le quitter, Fabiola osa lui poser quelques questions, etc. …

    Cela m’a fait bizarre de relever une erreur de ce genre, c’est la première fois que cela m’arrive et je ne sais quoi en dire. Cela n'enlève rien au talent de René Ouellet et je continuerai à le lire quand même avec grand plaisir.

    De la fin de cette saga qui est surtout axée sur le travail d’un avocat, j’ai peut-être un peu moins aimé même si mon intérêt et ma curiosité ont été soutenu jusqu’à la toute fin. Et la fin précisément est très spéciale avec le dernier texte du livre de bord du camp.

    Donc: 3 etoile jaune


    _________________
    GeRo
    Bienvenue Invité dans ce superbe forum convivial.

    Pinky
    M
    M

    Re: OUELLET, René

    Message  Pinky le Dim 2 Fév 2014 - 12:14

    merci Géro, il est noté dans mon petit carnet

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: OUELLET, René

    Message  Jo19lyne le Dim 2 Fév 2014 - 14:41

    Je suis très tentée par l'ambiance de ces romans, je les note, merci GeRo!

    Contenu sponsorisé

    Re: OUELLET, René

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:19


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 17:19