Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    NOTHOMB, Amélie

    Partagez

    GeRo
    CI
    CI

    NOTHOMB, Amélie

    Message  GeRo le Lun 17 Jan 2011 - 21:23

    ACIDE SULFURIQUE


    Éditions: Albin Michel
    Pages: 193

    Littérature francophone

    Quatrième de couverture

    "Vint le moment où la souffrance des autres ne leur suffit plus: il leur fallut le spectacle."

    Mon avis

    Une téléréalité qui nous fait revivre l'histoire des camps de concentration.

    Les rafles avaient lieu n'importe où, on embarquait tout le monde. Seul critère, être humain.

    Ensuite la sélection; certains furent choisis comme kapo, les autres furent les détenus.

    Imaginez des détenus n'ayant pas de nom seulement un numéro matricule tatoué dans la peau pour les identifier. Seul les kapos avaient un prénom.

    Un livre qui se lit d'un seul trait, qui nous tient du début à la fin. Aucune longueur, même je dirais une fin trop rapide.

    Une découverte pour moi Amélie Nothomb, une heureuse découverte, c'est le premier livre que je lis d'elle mais certainement pas le dernier.

    Vous voulez lire quelque chose de différent, allez-y avec celui-ci et vous ne serez pas déçu. 4 etoile jaune



    _________________
    GeRo
    Bienvenue Invité dans ce superbe forum convivial.

    choupy
    LEH
    LEH

    Une forme de vie

    Message  choupy le Mar 25 Jan 2011 - 21:15




    Broché: 168 pages
    Editeur : ALBIN MICHEL (18 août 2010)
    Collection : LITT.GENERALE


    Mon avis

    Que dire de ce roman... je suis sceptique sur certains points et d'un autre coté contente de l'avoir lu car contrairement aux autres romans parus avant et qui étaient pour le moins un moment de détente sans grand forçage de neurones, celui là m'a provoqué et c'est assez rare!
    Alors commençons par le début: dans ce roman Amélie Nothomb nous livre une correspondance avec un soldat américain envoyé en Irak. Le soldat souffre d'obésité depuis son arrivée en Irak. Ils vont ainsi dialoguer, pour Amélie Nothomb des missives brèves et pour le soldat, de longues lettres.
    Dans cette correspondance j'ai trouvé pour la première fois une mise en avant de l'auteur assez flagrante!! J'ai trouvé une Amélie Nothomb très narcissique notamment à travers certaines phrases telles que:

    p.67 "...j'éprouvais un vague malaise à l'idée qu'il assimile mes enfants d'encre et de papier à son tas de gras. Ce qu'il y a d'orgueil en moi voulut protester que j'écrivais dans l'ascèse et dans la faim, qu'il me fallait racler au plus profond de mes forces pour parvenir à cet acte supreme, et que grossir, meme en de si formidables proportions, devait etre moins éprouvant."

    p.77 "Moi non plus, je n'y puis rien, si mon désir va aux lettres simples plutot qu'aux choucroutes garnies épistolaires. Je débute par celles-ci, dont je survole le contenu, pour savoir si je peux le lire sans vomir. Je garde pour la fin les courriers qui méritent ce nom, c'est-à-dire les missives brèves. C'est la politique du dessert."

    En lisant celà, j'étais pour le moins sur le cul! N'étant pas une adoratrice de cette auteur, j'ai pensé à ceux qui l'étaient.
    Mais ensuite, elle nous livre une autre version où là on peut comprendre le pourquoi du comment. En effet, étant une épistolaire bien avant d'etre auteur, elle répond à tous ses courriers. Certes personne ne l'oblige à répondre ni à les lire car je pense que la plupart des auteurs doivent fonctionner comme ça, il ne faut pas se voiler la face quand meme!
    Donc j'ai pu relever un passage qui nous montre un ras le bol de l'auteur :

    p.98 "Le soldat n'était jamais que le 2500ème à s'imaginer que j'appartenais à un réseau de relations publiques à échelle mondiale et dans tous les domaines."
    p.99 "Qu'on me prete ce carnet d'adresses m'agace; qu'on ne cesse de me demander des services énormes me sidère. Je n'oserais pas, moi, faire de telles requetes à quiconque; je n'y penserais meme pas. Confondre une chose aussi bon enfant que le courrier des lecteurs avec une agence de placement, ou avec du clientélisme, est d'un singulier mauvais gout."


    Donc de ce roman je peux conclure que je l'ai aimé d'une certaine façon car il m'a fait réagir sur des faits. Et de l'autre je le trouve assez lamentable par le fait que c'est un roman pour le moins élogieux envers l'auteur et sarcastique envers ses lecteurs qui prennent la peine de lui écrire.


    3 etoile jaune

    Titi
    LEH
    LEH

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Titi le Mar 25 Jan 2011 - 23:17

    Acide sulfurique

    Auteur : Amélie Nothomb
    Poche:
    212 pages
    Editeur : J'ai lu

    Mon appréciation
    Alors là, j’en reste coi.
    Grosse, grosse et énorme surprise. Je ne m’attendais pas un style littéraire aussi direct.

    L’action se passe dans un jeu de téléréalité intitulé « Concentration », le dernier né des jeux télévisés. Amélie Nothomb ne se noie pas dans les descriptions. On est de suite dans le roman. Aucun mot inutile. Tout est précis, bien construit. Aucune fausse note. Ca se lit en une fois tellement c’est prenant.

    Au-delà de l’histoire (effrayante du reste), Amélie porte un regard sur la nouvelle télé, sur la nouvelle société qui consomme la télé comme elle consommerait une vulgaire denrée.
    Sommes-nous prêts à regarder n’importe quoi ? Peut-on décider de la mort de quelqu’un rien que par un vote ? Quelle avenir a la télé ?

    Elle apporte en plus une très bonne réflexion sur le Bien et le Mal. Ses clins d’œil sur la religion sont extrêmement bien vus et bien menés. Pannonique, l’héroïne du roman devient malgré elle le Sauveur de l’humanité tout comme Jésus l’a été. Le Bien contre le Mal est la trame principale du roman.

    Une fois le livre terminée, nous nous posons d’énormes questions. Cette fiction a le don de nous interroger.

    Pourquoi le titre acide sulfurique ? Vous découvrez cela en fin de roman.

    Excellent !!

    Note : 10/10


    Genre littéraire : roman contemporain



    Titre : Antéchrista
    Auteur : Amélie Nothomb
    Nombre de pages : 150
    Editeur : Le livre de poche

    Résumé (4ème de couverture) :
    Avoir pour amie la fille la plus admirée de la fac, belle, séduisante, brillante, enjouée, audacieuse ? Lorsque Christa se tourne vers elle, la timide et solitaire Blanche n’en revient pas de ce bonheur presque écrasant. Elle n’hésite pas à tout lui donner, et elle commence par l’installer chez elle pour lui épargner de longs trajets en train.
    Blanche va très vite comprendre dans quel piège redoutable elle est tombée. Car sa nouvelle amie se révèle une inquiétante manipulatrice qui a besoin de s’affirmer en torturant une victime. Au point que Blanche sera amenée à choisir : se laisser anéantir, ou se défendre.

    Mon appréciation

    Un roman assez surprenant mais qui n’est pas sans rappeler certains éléments du film « Harry, un ami qui vous veut du bien ». Ce roman se lit d’une traite et comme d’habitude Amélie Nothomb nous fait entrer directement dans son roman sans passer par la case « introduction ». Tout au long du roman le lecteur souhaite connaître les mobiles qui motivent Christa à être comme elle est et surtout souhaite connaître la fin.
    Malheureusement, le lecteur ne connaîtra jamais les réels motifs qui ont poussé Christa à être telle quelle est, ce qui fait que je me suis un peu senti frusté par la fin. Je m’attendais à autre chose. Un peu déçu et à la fois satisfait d’avoir encore une fois lu un livre de cette auteure

    Ma note :
    7/10

    Pinky
    M
    M

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Pinky le Mer 26 Jan 2011 - 12:05

    j'ai lu acide sulfurique, il y a un petit moment et j'en garde un souvenir détonnant, tout comme stupeur et tremblements.... elle pousse toujours son écriture vers les extrêmes, ce qui a le don de nous déranger, à tel point qu'il n'y a pas de demie mesure avec elle, on aime ou on déteste merci à vous pour ces présentations

    Valou
    LA
    LA

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Valou le Mer 26 Jan 2011 - 12:51


    " Stupeur et tremblements "




    Ca y est! Je l'ai lu!
    J'ai bien apprécié la lecture de ce petit livre! Il se lit très vite en plus!
    J'ai aimé sa façon de réagir aux blames de ses supérieurs, son amour pour le Japon et ses lois sociales tout en gardant ses qualités occidentales!
    Les droits et les devoirs nippons (que ce soit pour les hommes ou pour les femmes) m'ont interloquée! Quelle complexité et quelle rigueur!!
    En tout cas, j'ai bien aimé! J'en lirais certainement d'autres!

    Pinky
    M
    M

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Pinky le Jeu 27 Jan 2011 - 19:51

    Combustibles
    d’Amélie Nothomb

    Pièce
    de théâtre



    88
    pages édité au livre de poche en août 2002



    Résumé


    La ville est assiégée. Dans
    l'appartement du Professeur, où se sont réfugiés son assistant et Marina,
    l'étudiante, un seul combustible permet de lutter contre le froid : les livres.
    Tout le monde a répondu une fois dans sa vie à la question : quel livre
    emporteriez-vous sur une île déserte ? Dans ce huis clos cerné par les bombes
    et les tirs des snipers, l'étincelante romancière du Sabotage amoureux pose à ses
    personnages une question autrement perverse : quel livre, quelle phrase de quel
    livre vaut qu'on lui sacrifie un instant, un seul instant de chaleur physique ?
    Humour, ironie et désespoir s'entre-tissent subtilement dans cette parabole aux
    résonances singulièrement actuelles.

    Mon avis



    Bon et bien, en lisant ce livre, j’ai les poils des
    bras qui étaient au garde à vous… pensez donc brûlez des livres, oh
    l’horreur ! cela renvoie à certaines images…




    Puis quand le décor est planté, que les personnages
    sont bien vivants et qu’ils ont froid… et bien je ne peux pas leur en vouloir,
    d’autant plus qu’ils amènent une question des plus intéressante : quel est
    le livre que vous brûleriez en dernier ou que vous ne brûleriez pas ? Ce
    qui revient à dire, quel est le livre que vous emmènerez sur une île déserte…
    et bien je suis bien incapable de répondre à cette question. En même temps je
    suis bien aise, car je n’ai ni froid et je ne parts me retirer…




    Donc deuxième question, que les personnages posent : est-ce que votre vie vaut plus
    qu’un livre ? Bien sûr que oui, mais quand même, n’y a – t- il pas
    d’autres possibilités…. ? le verdict est sans appel, poussée à des
    extrêmes, je pense que je serai amenée à brûler les livres…




    J’ai beaucoup aimé sa façon de parler des livres, de
    son amour des livres, dans une magnifique bibliothèque, que le lecteur imagine
    très bien, car il est question de livres et d’auteurs qui me sont totalement
    inconnus… j’ai donc fait des recherches
    pour m’apercevoir, que les auteurs cités sont …. Après tout lisez le livre et
    vous le saurez….




    A découvrir !

    askya
    M
    M

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  askya le Jeu 27 Jan 2011 - 23:54

    Hygiène de l'assassin

    L'annonce de la mort imminente de Prétextat Tach, Prix Nobel de littérature, misanthrope et obèse, suscite un engouement sans précédent chez les journalistes du monde entier. Rares sont ceux qui ont le privilège d'approcher le grand homme ; les quatre premiers, trahis par leur incompétence et leur fatuité, sont éconduits de façon grossière : le premier est épinglé pour sa bêtise, le deuxième, écoeuré, fuit au récit des orgies rituelles de Tach, les deux autres n'échappent pas non plus aux vexations orchestrées avec jubilation ; seule Nina, par sa parfaite connaissance de l'oeuvre de l'écrivain, parvient à faire face au mépris et au sadisme affichés par Tach ; tous deux engagent alors un duel à fleurets mouchetés, qui va amener l'écrivain à se dévoiler et à révéler son surprenant passé...

    Poche: 221 pages
    Editeur : LGF

    J'ai beaucoup aimé ce livre, au début je me demandais le rapport avec le titre mais au final ce n'est que du bonheur de parcourir ses pages..... J'ai un peu de mal avec le style d'écriture de cette auteure mais en fin de compte ca se lit très

    askya
    M
    M

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  askya le Jeu 27 Jan 2011 - 23:56

    Cosmetique de l'ennemi

    Quatrieme de couverture :

    Coincé dans un aéroport alors qu'il s'apprêtait à embarquer pour Barcelone, l'homme d'affaires Jérôme Angust se voit contraint de supporter, en plus du retard de son avion, la logorrhée d'un étrange individu, bien décidé à lui imposer le récit de sa vie. Qui est donc ce Textor Texel qui le harcèle ? Pourquoi ce raseur a-t-il jeté son dévolu sur lui ? Le dialogue s'engage pourtant entre l'importun et sa victime, vif, alerte, ponctué de réparties cinglantes, prenant les allures d'une joute de haute tenue, et dévoile la passé trouble de Textor, en même temps que le malaise croissant de Jérôme. Car il se sent cerné, l'homme d'affaires irréprochable, par cet étranger qui semble si bien connaître les tréfonds de sa conscience et dont les crimes font douloureusement écho à un passé qu'il croyait enterré. Étranger, cet ennemi ? Pas tant que ça ! Et si, finalement, cette rencontre n'était pas tant le fruit du hasard que l'objet d'une préméditation diabolique destinée à l'anéantir ?

    Poche: 120 pages
    Editeur : LGF - Livre de Poche

    J'ai adoré ce livre, jusqu'au bout il nous tiens en haleine. Cette folie meurtriere est vraiment très bien ochesrtrée... J'avais déjà lu "métaphyqique des tubes" de cette auteure mais celui ci est sans conteste meilleur... J'adoreeeeeeeeeee........... A lire je vous le conseil


    askya
    M
    M

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  askya le Ven 28 Jan 2011 - 0:01

    Métaphysique des tubes

    Il existe des êtres qui ne subissent pas la loi de l'évolution. Ce sont les légumes cliniques", ou des tubes par où circule seule la nourriture. Ces tubes ne sont pas pour autant sans cervelle puisqu'il arrive que celle-ci, suite à un "accident fatal", se réveille soudain, et déclenche la vie. C'est exactement ce qu'a vécu la (très) jeune narratrice de Métaphysique des tubes durant les deux premières années de sa vie qui furent muettes, immobiles, végétatives, bref divines. Au sens propre, car ce singulier bébé n'ignore pas qu'il est Dieu lui-même, méditant sur ce monde qu'il hésite à rejoindre. Sous forme de monologues intérieurs, considérations philosophico-drolatiques, on déguste le récit de ces trois premières années d'une vie française au Japon, pays merveilleux où de la naissance à la maternelle, l'enfant est un dieu.

    Poche: 156 pages
    Editeur : Le Livre de Poche

    Au départ le 4eme de couverture ne me donnait pas envie. Un ami m'a conseillé de le lire et me l'a donc preté. Et au final je l'en remercie car j'ai adoré... Enfant adulé, vénéré, elle pense être la seule personne au monde, digne d'intérêt...Puis, peu à peu, elle prend conscience de sa personnalité, de son identité. Elle est envahie par ce goût morbide de la mort... A dévoré ce livre...

    Pinky
    M
    M

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Pinky le Ven 28 Jan 2011 - 10:00

    merci Askya, j'ai beaucoup aimé métaphysique des tubes et j'ai adoré cosmétique de l'ennemi

    à lire absolument

    any
    LC
    LC

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  any le Dim 30 Jan 2011 - 15:18

    Stupeur et tremblements


    VOilà, j'ai fini mon premier Amélie Nothomb...

    Mouai... bof...

    Je n'ai pas détesté, mais je n'ai pas adoré non plus... réfléchir

    Bien qu'il se lit vite et qu'il n'est pas ennuyant, je n'ai pas vraiment eu du plaisir à le lire...
    C'était un peu bêbête à certains moments...

    Mais bon, je vais quand même essayer Acide sulfurique, Titi a eu l'air de beaucoup l'aimé, alors...

    Pinky
    M
    M

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Pinky le Lun 31 Jan 2011 - 10:53

    oui il serait dommage que tu restes sur un avis mitigé...

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Ratdebibliotheque le Lun 31 Jan 2011 - 17:40

    Le voyage d'hiver
    130 pages

    Mon avis :
    Roman bizarre. Je n'ai pas bien saisi le sens de l'histoire. Pour une fois, cet auteur m'a déçue.

    Pinky
    M
    M

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Pinky le Lun 31 Jan 2011 - 18:58

    Ratdebibliotheque a écrit:Le voyage d'hiver
    130 pages

    Mon avis :
    Roman bizarre. Je n'ai pas bien saisi le sens de l'histoire. Pour une fois, cet auteur m'a déçue.

    je ne connais pas du tout

    Keana
    ML
    ML

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Keana le Sam 5 Fév 2011 - 21:16



    Stupeur et tremblements

    Auteur: Amélie Nothomb
    Edition: Livre de poche
    Pages: 186

    Roman contemporain

    Quatrième de couverture
    "
    Au début des années 90, la narratrice est embauché par Yumimoto, une
    puissante frime japonaise. Elle va découvrir à ses dépens l'implacable
    rigueur de l'autorité d'entreprise, en même temps que les codes de
    conduite, incompréhensibles au profane, qui gouvernent la vie sociale au
    pays du Soleil levant.
    D'erreurs en maladresses et en échecs,
    commence alors pour elle, comme dans un mauvais rêve, la descente
    inexorable dans les degrés de la hiérarchie, jusqu'au rang de
    surveillent des toilettes, celui de l'humiliation dernière. Une course
    absurde vers l'abîme - Image de la vie -, où l'humour percutant d'Amélie
    Nothomb fait mouche à chaque ligne.
    Entre le rire et l'angoisse,
    cette satire des nouveaux despotismes aux échos Kafkaïens a conquis un
    immense public et a valu à l'auteur d'Hygiène de l'assassin le Grand
    Prix du roman de l'Académie française en 1999."

    Mon avis


    Amélie
    revient de Belgique, dans son pays natal, le Japon. Elle croit d'abord
    décrocher un poste de traductrice au sein de Yumimoto, mais ce n'est pas
    exactement ce qui va se passer. Elle va passer par des postes
    insignifiants, où - selon ses patrons - elle ne sera jamais assez
    qualifiée.

    Roman sympathique, traitant de sujets délicats avec
    toujours beaucoup d'humour, on en apprend plus sur l'univers nippon. Des
    choses à na pas faire, des choses qui sont permis...
    Je me suis
    demandé certaines fois si l'auteure avait réagit pareil, "Stupeur et
    tremblements" est, on se doute bien, biographique. Car des répliques
    sont cinglantes et drôle. Ce qui donne un petit côté "barré".

    Court,
    écrit gros, et sans vraiment de chapitres, ce livre se lit relativement
    vite. Une écriture direct, nature je dirais, sans chi chi. Beaucoup de
    dialogue, ce qui ne me dérange pas du tout. Donc .

    Pinky
    M
    M

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Pinky le Dim 6 Fév 2011 - 11:24

    c'est un livre qui m'a impressionné par ce qu'il transmettait et le carcan implacable des règles et du devoir, niant l'individu et la personnalité de chacun

    à découvrir

    merci Keana

    Titi
    LEH
    LEH

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Titi le Dim 27 Fév 2011 - 18:04

    Genre littéraire : Roman contemporain

    Titre : Les combustibles
    Auteur : Amélie Nothomb
    Nombre de pages : 88
    Editeur : Le livre de poche

    Résumé
    La ville est assiégée. Dans l’appartement du Professeur, où se sont réfugiés son assistant et Marina, l’étudiante, un seul combustible permet de lutter contre le froid : les livres…
    Tout le monde a répondu une fois dans sa vie à la question : quel livre emporteriez-vous sur une île déserte ? Dans ce huis clos cerné par les bombes et les tirs des snipers, l’étincelante romancière du Sabotage amoureux pose à ses personnages une question autrement perverse : quel livre, quelle phrase de quel livre vaut qu’on lui sacrifie un instant, un seul instant de chaleur physique ?


    Humour, ironie et désespoir s’entretissent subtilement dans cette parabole aux résonances singulièrement actuelles.


    Mon appréciation
    Un livre qui n’est pas sans rappeler « Huis-Clos » de Jean-Paul Sartre. Peut-être trop à mon goût. Du coup je n’ai perçu aucune originalité alors que c’est un auteur que j’apprécie particulièrement. Sauf celui-ci qui m’a beaucoup déçu. L’enfer ici n’est pas les autres mais le froid et la guerre. Un gros débat autour de 3 protagonistes qui tentent de défendre le livre qui brûlera en dernier afin de se chauffer. Bref, heureusement que c’est court. J’ai trouvé l’écriture plus que pompeuse et la trame assez bouillon. Personnellement je l’ai lu mais je n’en garderai pas un souvenir impérissable.
    La fin semble bâclée. A se demander si même Amélie Nothomb ne s’est pas ennuyée à l’écrire également.
    Je lui pardonne néanmoins. C’était sûrement une erreur de sa part de s’être engagée sur un style « théatre ».


    Bref, le pire livre d’Amélie Nothomb que j’ai lu.

    Ma note :
    5/10

    Atti'
    M
    M

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Atti' le Dim 27 Fév 2011 - 19:15

    Merci Titi pour cette présentation, pas attiré non plus. Wink

    Pinky
    M
    M

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Pinky le Dim 27 Fév 2011 - 20:18

    deux pièces qui si elles ont le même nombre de personnages, n'ont pas la même résonance mais je rejoins ton avis Titi, de fait dans cinq ans, il ne me restera pas grand chose de la pièce d'Amélie, si ce n'est cette question qui en rejoint d'autres "quel est le livre que j'emmènerai en dernier? "...

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Ratdebibliotheque le Dim 27 Fév 2011 - 20:40

    "Les Combustibles", je l'ai lu, et je m'en rappelle bien car je l'avais beaucoup apprécié. Peut-être parce que je n'ai jamais lu "Huis clos" et donc pas pu comparer. En tout cas, je sais quels livres je me permettrais de brûler, ceux de Thomas MANN ! Vu leur nombre de pages, il y a de quoi faire un bon feu de cheminée !

    any
    LC
    LC

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  any le Dim 27 Fév 2011 - 21:02

    Je pense qu'on brulera les mêmes livres RDB Razz

    Merci Titi pour cet avis! Smile
    Mais je passe mon tour... tongue

    Atti'
    M
    M

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Atti' le Dim 27 Fév 2011 - 22:33

    Gardez moi en un de Thomas Mann avant de tout brûler. J'ai bizarrement du mal à le trouver sans devoir le payer.

    any
    LC
    LC

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  any le Lun 28 Fév 2011 - 0:16

    Ca marche, je t'en laisserai un exemplaire... Very Happy
    Tu le brûleras toi-même...

    Atti'
    M
    M

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Atti' le Lun 28 Fév 2011 - 0:46

    Ou je l'encadrerai peut-être, qui sait... donner la main

    Merci Any de t'être dévouée, c'est (trop) gentil de ta part. beaux yeux

    any
    LC
    LC

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  any le Lun 28 Fév 2011 - 1:23

    Mais tout le plaisir est pour moi Atti!

    Contenu sponsorisé

    Re: NOTHOMB, Amélie

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:19


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 21:19