Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    Singer Israël Joshua

    Partagez

    Volodia
    LA
    LA

    Singer Israël Joshua

    Message  Volodia le Lun 10 Sep 2012 - 0:12



    Yoshé le fou

    L'histoire d'un amour passionné, absolu, et pourtant interdit, condamné d'avance, telle est la trame de Yoshé le fou le plus célèbre des romans d'Israël Joshua Singer, comparé par la critique des années trente à Tolstoï, Balzac et Dickens.

    Il se situe à l'aube du 19ème siècle dans une communauté hassidique de Pologne. A peine âgé de 15 ans, le fragile Nahum a du épouser la fille du rabbi, la grosse et sotte Sourele. Dans cet univers clos et frénétique qu'est la cour rabbinique, il vit en marge et n'a d'autre refuse que l'étgude jusqu'au jour où il croise un regard, celui de Malka, la très jeune femme de son beau-père. Aussitôt c'est l'étincelle, la flamme, la passion qui embrase tout. Mais c'est aussi la peur de l'interdit, l'angoisse, le remort - et le plus cruel des dénouements pour les amants.

    Quinze ans après le drame, quel est cet homme étrange qui arrrive au village et réveille un passé que tous veulent oublier ? Yoshé le fou est-il ou n'est-il pas Nahum ? Par-delà la mort, un aussi grand amour peut-il encore vivre ?

    Mon avis : Volodia

    En lisant ce livre, je n'ai pu manquer de faire un rapprochement avec "le Dibbouk". Je n'ai eu aucun mal à reconstituer l'univers de ces cours rabbiniques d'Autriche et de Galicie que ce soit ou au XVIIIème siècle au 20ème ou au 21ème siècle, le hassidisme reste fidèle à ces principes et traditions d'autant que maintenant (et malgré leur négation d'un Etat qui ne leur a pas été donné par Dieu) ils ne sont plus mis à l'index par les juifs orthodoxe.... La différence d'éducation et de raffinement entre le Juif Autrichien plus ouvert sur le monde et le juif criaillant, mendiant et crasseux du schtetl souvent l'esprit borné et passant sa vie en bigoterie et en lamentations pour tout et rien avec un air de martyr désigné fait que l'on prend (du moins moi je prends) fait et cause pour ce jeune homme obligé par tradition et pour une alliance entre cour rabbinique de se marier, alors qu'il n'était pas prêt, avec une fille qu'il n'a pas choisi et qui avec qui il est sans conteste mal assorti.

    Ce livre vous fait pénétrer dans un mode clos avec ses propres lois, ses traditions, ses peurs, ses supertitions ou la méfiance ancestrale du"goï " perdure de génération en génération.

    Israël Joshua Singer est né en Pologne en 1893. Fils de rabbin, il s'est tourné très tôt vers le journalisme et la littérature. Auteur d'une dizaine de romans, recueils de nouvelles et pièces de théâtre, il est devenu très tôt un des plus célèvres écrivains de langue yiddish de son époque. Il a émigré aux Etat-Unis en 1934 et est mort à New york en 1944. Il était le frère d'Isaac Bashevis Singer, Prix Nobel de littérature en 1978.

    Pinky
    M
    M

    Re: Singer Israël Joshua

    Message  Pinky le Lun 10 Sep 2012 - 8:03

    merci Volodia pour cette présentation

    caro
    ML
    ML

    Re: Singer Israël Joshua

    Message  caro le Mar 11 Sep 2012 - 14:05

    Merci Volodia Very Happy

    Volodia
    LA
    LA

    Re: Singer Israël Joshua

    Message  Volodia le Ven 11 Oct 2013 - 20:18

     Le Petit Monde de la rue Krochmalna

     de Isaac Bashevis Singer - Le frère d'Israël Joshua Singer- (mis dans la même rubrique par erreur)


    Quatrième de couverture :

    "Ce soir-là, il plut et le cocher dut remonter la capote du droshky. Marx pris Tsirele dans ses bras et l'embrasse. Il la sentait trembler contre lui comme un petit oiseau. Le souffle court, elle le repoussa, le visage cramoisi. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas éprouvé un tel désir pour une femme, un désir clair et violent, comme dans sa jeunesse..."
    C'est précisément pour retrouver sa jeunesse que Max Barabander, un ancien truand qui a fait fortune en Argentine, revient rue Krochmalna. Entre Tsirelé, la fille du rabbbin, Reyzl Kork, l'entremetteuse, Basha, la petite servante, Theresa la sorciere. Il hésite... Les ménagères, les étudiantes, les tailleurs, les boulangers, les voleurs, les enfants, le rabbin, tout le petit monde de la Varsovie juive d'autrefois revit ici à nouveau;

    Mon avis :
    Isaac Bashevis Singer met un scène un homme, Max Barabander, qui n’est ni méchant, ni totalement incroyant. Né dans le quartier juif de Varsovie, il a fait fortune en Argentine par des moyens douteux. A la mort de son fils, et afin de se reconstruire son médecin lui recommande de voyager.
    Ce qu’il fait, et, après avoir traversé divers pays dont l’Angleterre, la France, l’Autriche. Il revient en Pologne avec le but précis de se recueillir sur la tombe de ses parents qu’il a «oubliés» depuis plus de 20 ans.
    Ne parlant pas le Polonais (comme la plupart des juifs de l’époque) Il échoue dans le quartier juif de Varsovie, plus précisément là ou il été élevé et a fait ses premiers pas de « voyou » dans la rue, miséreuse, Krochmalna. Dans ce microcosme ou tout le monde se connaît, et peu enclin à la morale, Max Barabender entreprend de séduire simultanément : la fille du rabbin, la femme du chef de la pègre locale, Thérésa la «sorcière», et une jeune servante qu’il compte initier à la prostitution en Argentine.
    Bien conscient de l’immoralité de ses actes et certain qu’en retour il ne pourra échapper au châtiment divin, Max Barabander, ne peut s’empêcher de se mettre dans des situations impossibles, se précipitant, ainsi que ceux qu’il côtoie dans l’abîme…
    L’intérêt de ce livre n'en est pas tant l'histoire, qui a mon sens, n'est pas une des meilleures écrite par cet auteur, mais le fait qu’il fait revivre ce qu’on appelait le yiddisland avant la Shoah, un monde ou bien que vivant côte à côte les goys et les juifs appartenaient à deux mondes bien différents.
    Un état dans l’état existait. Des Polonais détestant les juifs au motif qu’ils avaient «crucifié» le Christ. Les juifs ne parlant que le yiddish, avec leurs propres lois, leurs tzaddikkim (guides), leurs rabbins miraculeux, et se méfiant des «gentils» prompts à organiser des pogroms.
    Deux mondes s’affrontaient : le traditionnel avec des vieux craignant dieu et suivant ses préceptes à la lettre. Une jeunesse que tentait la modernité, lui faisant abandonner les traditions. Mais pour tous la pauvreté engendrant la misère avec leurs cortèges de maux, de désordre et de corruption. Tous ayant pour ennemi commun : le policier qu’il fallait soudoyer pour simplement subsister.

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: Singer Israël Joshua

    Message  peyrelong le Sam 12 Oct 2013 - 0:17

    Merci Volodia pour cette présentation

    Pinky
    M
    M

    Re: Singer Israël Joshua

    Message  Pinky le Sam 12 Oct 2013 - 11:10

    merci Volodia

    Contenu sponsorisé

    Re: Singer Israël Joshua

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:26


      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 11:26