Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    WAGNER, Jan Costin

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    WAGNER, Jan Costin

    Message  Nina le Sam 10 Nov 2012 - 14:21

    Lune de Glace
    Edition Babel Noir - 390 pages.

    Mon résumé :

    Le jeune inspecteur Kimmo Joentaa vient de perdre sa femme de la maladie d’Hodgkin. Il décide de reprendre immédiatement le travail. Justement, un crime inexplicable a été commis la nuit dernière, une femme a été retrouvée étouffée dans son sommeil. Aucun signe d’effraction n’a été constaté.

    Mon avis :

    Officiellement, c’est un roman policier. Officieusement, ce livre est surtout un roman psychologique. Ce n’est pas un hasard si j’ai acheté hier un roman dont le héros se trouve être un jeune veuf pour lequel enquêter sur des meurtres est un dérivatif à la mort de sa femme. Les développements sur les stratégies qu’il met en œuvre pour endormir sa douleur sont intéressants, tout comme ses réactions face à ses proches : parents de sa femme, sa propre mère, pour laquelle il éprouve un attachement ambivalent, ami d’enfance, venu exprès pour le soutenir, collègues, voisins, et même parfaite inconnue à laquelle il peut se confier puisqu’elle ne fait pas partie de sa vie d’avant, la vie avec Sanna. J’ai aussi beaucoup aimé Katela, son supérieur aux réactions si imprévisibles. Katela le comprend, car lui aussi vit un drame personnel, bien caché aux autres membres de la section. J’ai aussi apprécié tous les chapitres dans lesquels Kimmo évoque sa femme, ce qui la rend vivante et touchante.

    Reste l’enquête, et là, vraiment, le bas blesse. Nous suivons ses développements, assez soutenus pendant la première moitié du roman, avant qu’ils deviennent fortement languissants dans la deuxième partie – et deux cents pages de langueur, c’est beaucoup. J’en avais presque oublié qu’une enquête secondaire venait se greffer à l’enquête principale, tant celle-ci donnait l’impression de se terminer en queue de poisson, en dépit de l’arrestation du coupable. D’ailleurs, pour que les policiers de Turku se mettent réellement sur la piste du tueur en série qui nous occupe, il a fallu que celui-ci fasse preuve de bonne volonté !

    Certains chapitres sont consacrés au tueur, nous sommes littéralement dans sa tête – j’aurai simplement apprécié que les chapitres intrigue principale/introspection du tueur soit mieux distingués. Surtout, être dans la tête du tueur nous fait comprendre sa folie, sans qu’à un seul moment de l’intrigue nous ne comprenions, voir même ne devinions, la cause profonde de sa folie. Dans cette deuxième partie, beaucoup de développement ne sont pas satisfaisants, pas même le dénouement. Je veux bien que cet auteur allemand, qui situe son action en Finlande, ait mis un peu de l’atmosphère scandinave dans son oeuvre. Je regrette d’avoir ressenti autant d’insatisfaction.

    Lune de glace est le premier volume d’une série qui en comporte quatre à ce jour. A vous de voir si vous avez envie de vous laisser tenter !

    Cyndie
    A
    A

    Re: WAGNER, Jan Costin

    Message  Cyndie le Mar 27 Nov 2012 - 13:42

    Merci pour ton avis Nina d'ordinaire je saute sur ce genre de roman mais la je crois que je vais passer mon tour
    A lire ton avis tu n'as pas été conquise et il y a trop de longueur donc je vais faire des économies pour cette fois.


    _________________
    Contente Invité que tu sois parmi nous
    Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre. Daniel Pennac

    Nina
    ML
    ML

    Re: WAGNER, Jan Costin

    Message  Nina le Mer 28 Nov 2012 - 22:28

    Merci Cyndie pour ta visite.
    Non, je n'ai pas été conquise, mais si je trouve un roman de cet auteur à la bibli (et si j'ai le temps de le lire), j'essaierai à nouveau.

    Pinky
    M
    M

    Re: WAGNER, Jan Costin

    Message  Pinky le Jeu 29 Nov 2012 - 9:13

    merci Nina pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: WAGNER, Jan Costin

    Message  Nina le Sam 16 Jan 2016 - 1:00



    L'hiver des lions.

    Présentation de l’éditeur :

    Comme chaque année, depuis la mort de sa femme, le commissaire Kimmo Joentaa choisit de passer la soirée de Noël dans le commissariat désert. Au petit matin, on l’appelle : le médecin légiste vient d’être assassiné dans un bois enneigé. Le lendemain, un célèbre fabricant de faux cadavres pour le cinéma est poignardé à son tour. Un seul lien rapproche les deux hommes, ils ont participé ensemble à un talk-show qui montrait les corps – en plastique – affreusement mutilés de victimes d’accidents mortels. Dès lors, le présentateur de l’émission ne court-il pas un grave danger ?

    Mon avis :

    Ce livre ne fera pas l’unanimité, et moi-même, je n’ai pas totalement apprécié le premier roman de cet auteur. IL faut dire que le rythme de l’enquête semble très lent, alors qu’il ne l’est pas tant que cela. J’ai eu l’impression d’avancer dans une brume cotonneuse.
    Deux personnes sont tuées, deux personnes proches du monde des morts, un médecin légiste, un créateur de mannequin réaliste pour des reconstitution. Leur mort a un impact sur leurs proches, l’un était un jeune papa, l’autre, le point d’ancrage de son compagnon. En parallèle, nous suivons une personne qui célèbre les fêtes de fin d’année, mais on sent chez elle un poids, une déconnexion, comme si elle était là, présente, et ailleurs. Le commissaire lui-même reste tout entier tourné vers son passé, les souvenirs qu’il a de sa femme sont omniprésents, il revit constamment le temps qu’il a passé avec elle, ce qui lui donne une étrangeté et des intuitions différentes de celles de ses collègues.
    A une époque où les autopsies sont banalisées dans les romans, et plus encore dans les séries télévisées, à une époque où certains lecteurs oublient ce que le mot « victime » veut dire, il est bon de rappeler que les morts ont été des vivants avant d’être des cadavres, des vivants qui laissent derrière eux d’autres vivants.
    L’hiver des lions est un roman qui nous interroge sur la place des morts dans notre société, sur la surenchère dont les médias sont capables, aussi, pour faire de l’audience, sans se préoccuper des êtres humains, témoins ou spectateurs. Deux thématiques qui peuvent toucher les lecteurs français de ce roman germano-finlandais.

    Pinky
    M
    M

    Re: WAGNER, Jan Costin

    Message  Pinky le Sam 16 Jan 2016 - 9:56

    merci Nina pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: WAGNER, Jan Costin

    Message  Nina le Sam 16 Jan 2016 - 10:14

    Merci Pinky pour ta visite.

    Hesperide
    ML
    ML

    Re: WAGNER, Jan Costin

    Message  Hesperide le Sam 16 Jan 2016 - 13:19

    J'apprecie cet auteur, j'ai lu "Lune de glace" et un autre roman qui porte le titre bulgare "Le silence"

    Nina
    ML
    ML

    Re: WAGNER, Jan Costin

    Message  Nina le Sam 16 Jan 2016 - 13:41

    J'ai emprunté "Le silence" à la bibliothèque - il a le même titre en français. Il devait être adapté au cinéma.

    Contenu sponsorisé

    Re: WAGNER, Jan Costin

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:58


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 4:58