Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    GOOLRICK, Robert

    Partagez

    Mazza
    ML
    ML

    GOOLRICK, Robert

    Message  Mazza le Lun 24 Déc 2012 - 12:30

    Féroces
    Robert GOOLRICK




    Quatrième de couverture :
    Les Goolrick étaient des princes. Et tout le monde voulait leur ressembler.
    C’étaient les années 1950, les femmes se faisaient des coiffures sophistiquées, elles portaient des robes de taffetas ou de soie, des gants et des chapeaux, et elles avaient de l’esprit. Les hommes préparaient des cocktails, des Gimlet, des Manhattan, des Gibson, des Singapore Sling, c’était la seule chose qu’ils prenaient au sérieux. Dans cette petite ville de Virginie, on avait vraiment de la classe, d’ailleurs on trouvait son style en lisant le New Yorker. Chez les Goolrick, il y avait trois enfants, tous brillants. Et une seule loi : on ne parle jamais à l’extérieur de ce qui se passe à la maison. A la maison, il y avait des secrets… Les Goolrick étaient féroces.

    Mon avis :
    Lourd, très lourd... violent dans les paroles... crus... torturé... trop d'adjectifs me viennent en tête pour décrire ce livre que je n'ai pas du tout aimé ! Le récit est, je trouve, violent, l'auteur utilise des mots crus et nous décrit avec beaucoup de détails des horreurs !
    Si j'ai bien compris c'est un livre autobiographique, mais je n'ai pas compris pourquoi, par exemple, l'auteur n'était pas aimé de ses parents... mis à part nous raconter ce qu'il a subit, je trouve que le livre ne va pas assez dans le détail du "pourquoi", et trop, au contraire dans le détail du "comment".

    Cette ébauche de détails m'a dérangée et je n'ai pas du tout accriché avec ce livre, même si je l'ai terminé.

    Peut être l'aimerez-vous plus que moi !

    Nina
    ML
    ML

    Re: GOOLRICK, Robert

    Message  Nina le Lun 24 Déc 2012 - 17:08

    Merci pour cet avis Mazza : je ne suis pas tentée du tout.

    caro
    ML
    ML

    Re: GOOLRICK, Robert

    Message  caro le Jeu 3 Jan 2013 - 12:20

    Merci Mazza ! c'est un livre qui est toujours dans ma LAL.

    Pinky
    M
    M

    Re: GOOLRICK, Robert

    Message  Pinky le Jeu 3 Jan 2013 - 14:09

    merci Mazza pour cette présentation mais je ne suis pas tentée du tout...

    Mazza
    ML
    ML

    Re: GOOLRICK, Robert

    Message  Mazza le Jeu 3 Jan 2013 - 22:37

    rire très fort je comprend que vous ne soyez pas tentés... vu le tableau que j'en fais !

    Pinky
    M
    M

    Re: GOOLRICK, Robert

    Message  Pinky le Lun 10 Fév 2014 - 13:20

    ARRIVE UN VAGABOND



    Roman, édité chez Pocket en novembre 2013

    352 pages

    Résumé

    Brownsburg, Virginie, 1948.
    Une petite ville paisible, aux maisons bien alignées. On y vit en bon voisinage, dans la crainte de Dieu et le respect des convenances. Le soir, sous les vérandas, on boit du thé glacé. Quand arrive un vagabond...
    Au volant d'un vieux pick-up déglingué, il s'appelle Charlie Beale et s'attire vite l'affection générale. Celle d'un enfant, d'abord, puis l'amour d'une femme mariée...
    La passion vient d'entrer dans Brownsburg, emportant avec elle ce qui pouvait rester de pureté et d'innocence...

    Mon ressenti

    Un petit bled perdu au fin fond de l’Amérique pour le décor. Charlie, homme fatigué, cherche un coin où se poser et être en paix. Il pense avoir trouvé son coin, près de la rivière, sous les étoiles. C’est un homme qui a bourlingué, qui a vu des choses qui le hantent encore. Pour chasser ses démons, il écrit une phrase tous les soirs dans son cahier. Travailleur et honnête, il va trouver du travail et faire connaissance avec ses semblables. Ils forment une communauté très soudée avec leurs codes, leurs règles et surtout leur bienséance. Les personnes de couleur vivent à la frontière du village. Il est loin le temps de la ségrégation, pourtant ces femmes viennent de très bonne heure faire leur course sans croiser les « blanches ». Il y a aussi les miséreux qui vivent à une autre extrémité du village. Personne ne sait comment ils vivent, cependant il se raconte qu’ils vendent leurs enfants ou qu’untel a acheté sa femme… Tout ce petit monde vit dans les préceptes du seigneur, en les respectant…
    Charlie a le goût de la nouveauté. Son charisme et son ouverture ont surpris au début mais aujourd’hui, personne ne se passerait de cet homme. Un mot gentil pour tous, un sourire, il a de l’or dans les doigts. Il est boucher et sait préparer la viande comme nul autre. Jusqu’au jour, où elle est entrée…

    Le destin de Charlie est joué et scellé mais il ne le sait pas encore. Il va entraîner avec lui, une bonne partie de ce bled. La tempête qu’il laissera aura le mérite de bousculer, de dépoussiérer les us et coutumes des biens pensants. Pourtant, que restera-t-il de lui lorsqu’il ne sera plus que poussière ? Que dira-t-on de lui et de son histoire ?

    J’ai été touchée par les personnages principaux. Ils restent néanmoins avec de grandes zones d’ombre. Entre lourdeur, tristesse, écrasement, les préjugés et les discours à l’église, je me suis dit à plusieurs reprises que je n’irai jamais dans ce bled… (Mais chez nous, n’est-ce pas un peu pareil ?). L’écriture dépeint avec finesse cette rencontre qui vient mettre du bleu dans ce décor… Chacun cherche la lumière à sa façon.

    Entre conte et mythe, le tonnerre gronde au loin et s’approche irrémédiablement au fur et à mesure que les pages se tournent.


    Contenu sponsorisé

    Re: GOOLRICK, Robert

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:33


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 12:33