Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    DEFOSSE Alain

    Partagez

    Volodia
    LA
    LA

    DEFOSSE Alain

    Message  Volodia le Sam 13 Avr 2013 - 23:13

    L'homme en Habit (désolé je mettais trompé dans le titre)
    Quatrième de couverture :

    "Soixante ans plus tard, cette rencontre est tout ce que Maurice est venu nous dire de sa vie et de sa mort, avec des doigts invisibles, la seule chose prononçable. Celle qui l'a maintenu en veille, en attente d'une oreille. Les ondes concentriques s'étendent à l'infini du loyau de cette rencontre, c'est le choc glacé d'un coup de foudre dans l'eau étale du temps".

    Mon avis :

    Le livre met en scène, deux jeunes gens, le narrateur et Michel, qu’unit une profonde amitié et qui ont pour jeux, les morts, les esprits.

    Au cours d’une séance de spiritisme, leur apparait, un esprit qu’ils baptiseront Maurice. Maurice Vivier, dandy des années 20, âgé d’une quarantaine d’années, marié et jouisseur de tous les plaisirs de la vie. Au fur et à mesure de ses visite, il racontera son histoire dont son amour en pleine guerre d‘occupation, pour un jeune allemand prénommé Werner (blond comme il se doit) qui le conduira à sa perte.

    Parallèlement à l’histoire de Maurice, nous découvrons celle du narrateur et de son ami Michel. Ces histoires en flash back mêlant passé et présent semblent interagirent entre elles.

    L’histoire de Maurice et de Werner se termine lorsque lorsque ce dernier meurt de drogue après la mise à sac de l’appartement de Maurice. Celle du narrateur et de Michel, lorsque ce dernier «déclare ne plus avoir le temps» pour lui et décède de maladie en Afrique.

    L’atmosphère de ce livre est mélancolique et emprunte de poésie. A noter toutefois, quelques lignes crues, qui à mon sens choquent dans la douceur de ce livre, et qui auraient peut être pu être exprimées d’une autre façon si l’on tenait à souligner la force de l‘intention, la force du texte. J'ai par ailleurs, beaucoup aimé le style d'écriture, la tournure des phrases, même si au départ cela m'a surpris.


    Dernière édition par Volodia le Mar 30 Avr 2013 - 21:43, édité 2 fois

    Pinky
    M
    M

    Re: DEFOSSE Alain

    Message  Pinky le Dim 14 Avr 2013 - 10:33

    merci Volodia pour cette présentation qui m'intrigue... je vais aller le feuilleter

    caro
    ML
    ML

    Re: DEFOSSE Alain

    Message  caro le Lun 15 Avr 2013 - 18:31

    Merci Volodia !

    Nina
    ML
    ML

    Re: DEFOSSE Alain

    Message  Nina le Lun 15 Avr 2013 - 20:55

    Merci Volodia pour cette présentation.

    Volodia
    LA
    LA

    Re: DEFOSSE Alain

    Message  Volodia le Mar 30 Avr 2013 - 21:46

    "On ne tue pas les gens"

    Quatrième de couverture :

    "Je n'ai pas vu une seule chemise bleue, pas une voiture bleue, par u seul uniforme. Personne ne m'a interrogé, ni le lendemain, ni après, ni depuis. Pourtant j'étais au bar ce soir-là. J'ai passé la soirée au bar ce soir-là. Ce soir-là, j'ai été le dernier à quitter le bar et les protagonistes de l'affaire, vivants et morts. Je me suis tu. Cela fait dix ans que je me tais".

    "Ce soir-là", Alain Defossé est le témoin d'une soirée qui se conclura par un meurtre. Tout à la fois récit intime, autoportrait impudique et enquête au suspense angoissant, on ne tue pas les gens est un livre puissantn habité par l'urgence à raconter enfin cette inquiétante nuit de juillet 1999.

    Mon avis :

    J'ai beaucoup aimé ce livre dans lequel Alain Defossé nous relate un crime survenu 10 ans auparavant - par rapport à l'époque ou il écrit ce livre - Un crime dont il n'a pas vraiement été le témoin, puisque celui-ci s'est produit alors qu'il venait de sortir du bar.

    Cependant, l'auteur, présent sur les lieux durant toute la soirée met en exergue les éléments qui ont pu y conduire. Au fil de son récit, on sent l'atmosphère s'alourdir, peser comme une menace. Alain Defossé ne sait d'ailleurs pas au juste pourquoi, 10 ans après, il nous raconte ce fait divers : ".... le désir d'écrire, de témoigner, le désir tout court..." et peut être aussi remettre faits dans son contexte et dénoncer "l'arrangement" qui est fait de ce crime par une célèbre émission de télévision ainsi que les contres-vérités assénées par les médias ?

    Bien que ce ne soit que le second livre que je lis de cet auteur, je trouve qu'Alain Defossé excelle dans l'art dans se remémorer des impressions, des émotions, des sentiments. La description qu'il fait de la petite ville de province et de ses habitants, ainsi que des protagonistes de l'histoire, ou se sont déroulés les faits, et ou il a choisi de poser ses valises en quête de "tranquillité, de silence" est empreinte d'une vérité qu'il a su déceler et oser écrire.

    J'apprécie également sa façon de présenter son récit : les circonstances ayant menées à ce drame sont écrites en italique, tandis que les souvenirs parfois intimes de l'auteur sur sa vie, son entourage, son portrait de la ville, sont imprimés "normalement". De plus, il n'hésite pas à aligner les mots, les adjectifs, à faire des redites de certaines phrases afin d'en soulignere l'importance et/ou l'intensité.

    Bref, il ne me reste plus qu'à continuer à aller à la découverte des oeuvres de cet auteur.


    Nina
    ML
    ML

    Re: DEFOSSE Alain

    Message  Nina le Mar 30 Avr 2013 - 22:17

    Merci Volodia pour cette présentation.

    caro
    ML
    ML

    Re: DEFOSSE Alain

    Message  caro le Mar 30 Avr 2013 - 22:44

    Merci Volodia !

    Pinky
    M
    M

    Re: DEFOSSE Alain

    Message  Pinky le Sam 4 Mai 2013 - 10:16

    merci Volodia pour cette présentation

    Contenu sponsorisé

    Re: DEFOSSE Alain

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:52


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 0:52