Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    Mac Donald John D.

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    Mac Donald John D.

    Message  Pinky le Mar 14 Mai 2013 - 19:13

    LES NERFS A VIF



    Thriller édité chez Presses Pocket en 1992

    189 pages

    Résumé

    Quatorze années de prison n’ont pas eu raison de Max Cady. Condamné pour viol et voie de fait sur une mineure, il a survécu en se fixant un but dont il n’a jamais dévié : chatier l’avocat Sam Bowden, responsable de son incarcération, le marquer à jamais, bvriser sa famille. Et aujourd’hui, Max Cady est libre…
    Pour intimider son persécuteur, Bowden fait d’abord appel à la police qui se déclare très vite impuissante. Un détective privé, Sievers, prend la relève, sans plus de succès. Bientôt, la menace se précise, cruelle, imparable….
    L’affrontement vire au drame. Pour Sam Bowden, sa femme Carol et leur fille Nancy, commence alors une terrible épreuve de vérité….

    Mon ressenti

    Que dire de ce livre qui demeure pour moi un très bon classique dans son genre, si ce n’est qu’il joue avec nos nerfs délicieusement (heureusement d’ailleurs !). Jamais un mot plus que l’autre, ni un geste que la morale réprouve, non simplement une juste interprétation de la loi et un savoir faire unique pour jouer avec les limites du permis, de la tension, de la paranoïa, de l’angoisse… Un jeu de chasse tout en douceur mais inéluctable qui poussera l’autre dans ses derniers retranchements l’amenant petit à petit à l’idée que cela fait longtemps qu’il a perdu la partie et que seule la mort amènera la paix avec un grand P !

    Les pages se succèdent rapidement et font écho au magnifique film tiré de ce livre haletant. J’ai pour ma part rencontré (dans le cadre de mon travail) une personne jouant ainsi avec les limites (pas du niveau de Cady), j’ai vite découvert mes failles et j’ai contacté rapidement le sentiment d’être piégée et que quoi que je fasse ou propose, j’étais perdante. Il n’y avait pas de risque de mort ou de vengeance au bout du chemin, mais cela vous oblige à chercher, à vous dévoiler sous d’autres jours…

    A découvrir absolument en version papier ou en film


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 12:38