Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    MURCIE Georges

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    MURCIE Georges

    Message  Pinky le Mar 18 Jan 2011 - 20:30

    Les rescapés du futur



    SF

    233 pages édité au fleuve noir en 1971

    Résumé

    L’échelle
    se balançait mollement. Maurice Valour reprit sa descente. Il
    progressait en souplesse, en saisissant l’un des montants pour
    l’utiliser comme une simple corde et ne prenant appui que de temps en
    temps sur l’un des barreaux. Puis tout se déroula soudain très vite.
    Montoya perçut d’abord l’exclamation étouffée que poussait son
    assistant. Ensuite, très vite. – Mais... la trappe est ouverte !... D’en
    haut, on croirait qu’elle est fermée, mais elle est simplement rabattue
    !... Les événements semblèrent s’accélérer encore. Avant que Montoya
    ait eu le temps de faire le moindre commentaire, Valour avait sau-té de
    l’échelle sur la petite plateforme qui constituait le sommet de l’ «
    Alliance-6 », ouvert la trappe, s’était glissé à l’intérieur... Une
    autre exclamation... En une fraction de seconde, Lou Montoya s’imagina
    les deux cadavres... Born... Par-ker... Comment s’était ouverte la
    trappe ?... Que s’était-il?... – Il n’y a personne ! s’écria Valour.

    Mon avis

    et
    bien comme dirait l'autre, ce n'est pas du top top !!! Bon cela
    commence bien, avec les mystères des disparitions liées au triangle des
    Bermudes... hélas, faute de documents, d'imagination... je ne sais pas,
    mais je ne suis pas rentrée dans l'histoire, je n'y ai pas cru...
    Il faut qu'il relise la théorie quantique... car au regard de celle-ci, son livre ne tient pas...
    Si il y avait que cela, mais les personnages ne sont pas attachants et les extra-terrestres n'en parlont pas....

    Bon et bien je vous le déconseille

    Pinky
    M
    M

    Re: MURCIE Georges

    Message  Pinky le Mar 18 Jan 2011 - 20:32

    La révolte de Zarmou



    SF

    219 pages édité au fleuve noir en 1977

    Résumé

    Ormeya
    saisit de nouveau les herbes sèches. Elle les broya et les réduisit
    entre ses doigts avant de les jeter dans les flammes. Il était temps
    maintenant qu'elle se mît à danser. Irrégulières, les flammes en se
    tordant faisaient bouger les ombres et éclaboussaient la jeune fille de
    reflets rougeâtres et cuivrés. Ormeya portait la tunique diaphane des
    jeunes épousées, un vêtement ample et long qui voilait à peine son
    corps. Il existait un rite qu'il fallait suivre et accomplir, et tout
    échappait à sa volonté. Assurerait-elle ta succession de Ghadon, ou
    donnerait-elle naissance à une Extasie? Elle avait à demi fermé les
    paupières et s'appliquait à traduire par sa danse toutes les voluptés de
    l'amour. Le silence était total, troublant, presque angoissant. Sur te
    seuil de la caverne de Lumière, Ormeya dansait...


    Mon avis

    C’est
    un classique du genre et il est encore question de religion et de
    savoir. Pour maintenir les gens dans une certaine passivité, il y a une
    plante (décorative à souhait) qui diffuse un gaz et qui permet d’obtenir
    certains comportements… Un système de gouvernement qui empêche toute
    velléité de querelle familiale…
    C’est par la révolte de quelques
    jeunes, qui n’acceptent plus ces préceptes, qu’un changement radical va
    peut être voir le jour.
    En quittant, leur ville, ils vont découvrir un autre monde et trouver d’autres réponses.
    J’adore la fantasmagorie employée dans ce livre… Les monstres que chacun découvre parle en fait de soi.
    Est-ce que la révolte de quelques individus est suffisante pour faire basculer une croyance, un fonctionnement ?
    Si
    l’on transpose, est-ce que l’adolescence à encore un sens ? Comment
    suis-je face aux changements ? Quelle est ma résistance (elle me permet
    de maintenir l’équilibre que je connais déjà !)) face aux changements ?

    En tout cas, moi je ne suis pas une vierge vestale donc je ne risque rien !

    A découvrir pour les amateurs du genre

    Pinky
    M
    M

    Re: MURCIE Georges

    Message  Pinky le Mar 18 Jan 2011 - 20:34

    Un jour l'oubli



    SF

    214 pages édité au fleuve noir en 1976

    Résumé

    Que vous arrive-t-il, Paul ? Le ton de sa voix ne traduisait ni surprise ni
    reproche. Il semblait plutôt l'interroger avec l'espoir de provoquer
    des confidences. Galag secoua légèrement la tête, sans répondre. II
    fixait le Professeur Caspar en cherchant désespérément à reprendre
    pleinement contact avec ce qui les entourait... - Je vous observe depuis
    quelques jours, reprit Cas-par et, sincèrement, vous semblez avoir
    beaucoup de mal à fixer votre attention sur des choses qui, pourtant,
    vous passionnaient pas plus tard que la semaine dernière... - Oui, je...
    ne sais pas, Professeur... J'éprouve en effet quelque peine à me
    concentrer... Les lèvres du Professeur se serrèrent sur une moue
    chagrine. - Je vois..., fit-il. Notre vieil ami Kodar vous aurait-il
    chargé d'une mission délicate et désagréable ? Galag en demeura sans
    voix. - Par exemple, de me supprimer..., ajouta presque aussitôt le
    Professeur Caspar, imperturbable...

    Mon ressenti

    La planète terre est surveillée par des humanoïdes dans l’espoir de
    prendre un jour notre place. Leur monde se meurt faute de place, il leur
    faut trouver une solution. ( et si demain, nos chercheurs nous
    proposaient cela…. A la surpopulation de la terre !) Leurs chercheurs
    mettent au point une technique qui leur permettent d’habiter notre
    corps… pour voir si le procédé est viable, ils tentent sur plusieurs
    années ce processus…

    Paul se trouve être un des leur mais il ne
    le sait pas, il faut dire qu’il vit dans le corps d’emprunt depuis les 2
    ans du petit Paul (il habite des corps sur le point de mourir, enfin
    pour le moment car à un moment donné….) et qu’aujourd’hui à trente ans,
    on lui explique qu’il n’est pas Paul mais Galag… le choc est difficile ?
    Autour de la quête d’identité (qui n’est pas à mon sens assez développé) et de
    la recherche atomique et des avancés de la science, une course
    poursuite contre la montre s’engage entre nos deux mondes…

    Il y a des grosses ficelles parfois mais bon… l’oubli est au centre du livre, donc le lecteur peut lui aussi faire un effort…

    Pinky
    M
    M

    Re: MURCIE Georges

    Message  Pinky le Mar 8 Mai 2012 - 12:20

    LA FOLIE DU CAPITAINE SANGOR



    SF

    218 pages édité au fleuve noir en 1974

    Résumé

    L'aube s'ouvrit comme une fleur aux couleurs chatoyantes.
    Sangor laissa fuser un soupir de soulagement. Il y avait plus de deux heures qu'il guettait cet instant. Blottie contre lui, Maïka s'était laissé aller â une demi-somnolence.
    Frank fut sur le point de la secouer doucement pour lui annoncer que...
    Il revint alors soudain de sa méprise, et il sentit tout de suite qu'une sueur froide lui couvrait le front et les tempes. Ce n'était pas l'aurore qui éclairait faiblement le Ka
    rana et le paysage hérissé de flèches qui l'entourait. L'aube n'avait pas cette orgie de couleurs...
    De chaque aiguille jaillissait une vapeur brillante et colorée. Maïka avait ouvert les yeux.
    - Les nuées..., murmura-t-elle, stupéfaite. Frank Sangor acquiesça d'un signe. Il avait l'impression déprimante de s'être jeté dans la gueule du loup...

    Mon ressenti

    Une histoire qui se veut de cape et d’épée… comment dire, cela fait un mois que je l’ai lu et je vais avoir du mal à rédiger un semblant d’avis, car l’histoire dans mon souvenir est partie sur la planète oubliette…

    Par contre, ce que je me rappelle, c’est un souvenir d’incompréhension : je n’arrivais pas à comprendre la logique de l’auteur dans son personnage principale : qu’est-ce qui a fait que le capitaine soit autant isolé et en grande souffrance ? Bien sûr, il y a les batailles à coup de laser, des villes qui disparaissent voire même des planètes… mais bon, voilà !

    Et bien brave ami qui êtes passé me lire, je ne peux que vous remerciez en vous disant passez votre chemin.

    caro
    ML
    ML

    Re: MURCIE Georges

    Message  caro le Mar 8 Mai 2012 - 22:20

    Ok Pinky, c'est noté Laughing

    Pinky
    M
    M

    Re: MURCIE Georges

    Message  Pinky le Mer 9 Mai 2012 - 8:20

    merci de ton passage Caro

    binou
    ML
    ML

    Re: MURCIE Georges

    Message  binou le Mer 9 Mai 2012 - 9:37

    merci Pinky mais je passe, la science-fiction ce n'est pas trop mon truc sais pas

    Pinky
    M
    M

    Re: MURCIE Georges

    Message  Pinky le Mer 9 Mai 2012 - 20:05

    pas de problème Binou, merci de ta visite

    Pinky
    M
    M

    Re: MURCIE Georges

    Message  Pinky le Sam 16 Juin 2012 - 10:56

    MOTEL 113



    SF

    234 pages édité au fleuve noir en 1971

    Résumé

    ... Sur le large écran illuminé, l'intérieur de la cellule venait d'apparaître. L'image était un peu floue, mais Pierre Belfort ne songeait même pas à effectuer la légère correction qui s'imposait. On voyait suffisamment bien... La cellule cosmique partait à vide... Un engin inutile qui se ruait vers les nues, vers les espaces insondables du Cosmos. Sur le siège, les sangles : bouclées, verrouillées ; les attaches parfaitement en ordre... Elles pendaient mollement, fermées sur le vide. Car Chris Welch ne se trouvait plus à bord...

    Mon ressenti

    Un livre sympathique sur les interactions entre les hommes et leurs machines, en l’occurrence, l’ordinateur qu’ils ont créé. Thème largement mis en scène dans les années 60/70, où la robotique faisait son entrée dans le monde du travail et que l’informatique entrait dans les grandes administrations de l’état.
    La peur est toujours la même l’ordinateur et son intelligence artificielle échappe au contrôle… cependant ici, c’est un homme qui est derrière tout cela et qui amène une autre dimension. Celle de l’homme qui perd contact avec la réalité collective et qui veut faire prévaloir sa vision du monde (en l’occurrence, il ne veut pas de modernisme, de progrès et de changement dans la société qu’il connait)…
    Ce n’est pas la meilleure histoire qui nous est comptée ici mais il est toujours intéressant de voir que les mêmes idées perdurent.






    Contenu sponsorisé

    Re: MURCIE Georges

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:11


      La date/heure actuelle est Mer 7 Déc 2016 - 23:11