Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    ROWDEN, Siobhan

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    ROWDEN, Siobhan

    Message  Nina le Dim 30 Juin 2013 - 11:46



    La malédiction des cornichons
    Edition Albin Michel Jeunesse - 308 pages.

    Présentation de l’éditeur :
    Le jour où son père disparaît subitement, Barnabé doit emménager avec sa mère dans l immense maison de sa grand-mère, Mamy Lebeurk, où règne une permanente odeur de vinaigre. Et cette odeur, il va falloir qu il s y habitue puisque Mamy Lebeurk est à la tête d un vaste empire industriel : une usine de cornichons et spécialités vinaigrées en tous genres.
    Mais, découvre-t-il bientôt, la vieille femme autoritaire et acariatre n’est pas étrangère à la volatilisation de son père.

    L’auteur : Siobhan Rowden est née en Ecosse, et a grandi en Grande-Bretagne (je le précise parce que j’ai lu sur un site qu’elle était américaine. Et bien non !). La malédiction des cornichons est son premier roman, la suite devrait paraître bientôt.

    Mon avis :

    Quand j’ai lu l’avertissement de quatrième de couverture, à savoir que ce livre était à éviter si l’on était allergique aux Trolls, j’ai su qu’il était fait pour moi !
    J’ajouterai même que si vous aimez Roald Dahl, vous aimerez ce roman de littérature jeunesse. Les personnages sont atypiques. La grand-mère pourrait presque passer pour une sorcière, grâce à sa laideur, ses mauvaises manières (quoique… elle a su discipliner ses troupes) et les recettes secrètes qu’elle prépare dans sa cave, soigneusement fermées à clef (ce n’est pas de sa faute si elle ne trouve pas un successeur).  Hatty, la fille, est gentille, trop gentille presque. Après le départ de son mari, elle est retournée vivre avec sa mère, car elle ne parvenait pas à subvenir à leurs besoins seules. Même si le cadre spatio-temporel est proche de la fantasy, la situation décrite est réaliste, d’autant plus que la grand-mère ne se prive pas de faire quelques commentaires désagréables sur son gendre. Celui-ci avait choisi un mode de vie diamétralement opposé à celui de sa belle-mère, et comme elle n’a jamais réussi à le faire plier, pas plus que sa fille, elle ne se prive pas pour dire tout le mal qu’elle pense de lui – et tant pis si son petit-fils entend !
    Barnabé, justement, veut savoir :
    - ce qu’est devenu son père
    - ce que cache sa grand-mère.
    Il ne sera pas déçu, et le lecteur non plus. Comme dans un conte, il devra subir des épreuves, surmonter ses peurs – il verra vraiment des choses horribles et indigestes – et ses proches révéleront des traits de caractère inattendus ! S’il devait y avoir une morale à cette histoire, elle serait d’aller au-delà des apparences, même si elles sont repoussantes.
    La malédiction des cornichons m’a procuré un bon moment de détente, et c’est déjà beaucoup.

    Sycele
    ML
    ML

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Sycele le Dim 30 Juin 2013 - 12:17

    cheers  Merci Nina, voila un avis qui me donne envie de lire ce livre, souvent la littérature jeunesse est savoureuse et amusante !

    Nina
    ML
    ML

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Nina le Dim 30 Juin 2013 - 12:33

    Merci Sycele pour ta visite.
    Le livre est tout récent : il est paru en avril 2013.

    Pinky
    M
    M

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Pinky le Sam 18 Jan 2014 - 12:11

    j'aime beaucoup Roald Dahl, et j'aime vraiment ton avis, je me le note, avec un titre pareil, c'est top !

    Nina
    ML
    ML

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Nina le Dim 19 Jan 2014 - 12:41

    Merci Pinky !

    Nina
    ML
    ML

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Nina le Jeu 24 Juil 2014 - 9:53



    La vengeance des betteraves.
    Edition Albin Michel - 378 pages.

    Présentation de l'éditeur :

    Décidément, Barnabé n'aime pas les trolls. Ils sont épouvantablement sales, leur corps est recouvert d'épaisses touffes de poils, ils puent et sont plus teigneux que des poux. Mieux vaut toujours garder ses distances avec eux. Pourtant, sa propre grand-mère, Mamie Lebeurk, n'est-elle pas elle-même une demi-troll ? D'ailleurs, depuis qu'elle a transformé son abominable cousine en conserve au vinaigre, la branche troll de la Famille est bien décidée à se venger... Barnabé saura-t-il arrêter ses repoussants cousins ?

    Mon avis :

    Tout va très bien chez Lebeurk Inc (prononcé Lé-Beur, ne faites pas d’erreur), spécialisés dans les cornichons vinaigrés. Tout. Certes, une petite dispute a éclaté entre la directrice de l’usine, madame Beatrix Lebeur et sa fille Hatty, rien toutefois qui ne puisse être rapidement résolu. Cette dernière souhaiterait en effet fermer le département de Conservation ténébreuse, qui a pourtant assuré la fortune de la famille. A sa mère de lui démontrer les vertus de la morve de rhinocéros de première qualité ! Pendant ce temps, Barnabé fait des cauchemars. Il rêve constamment de trolls, ces trolls dont il descend, ces trolls qui ont kidnappé son père l’an dernier, ces trolls dont un exemplaire figure, confis, dans le département ultra-secret dont il a la direction.
    Il s’y passe des choses étranges, dans ce département. Je ne vous parle pas des choses étranges et ordinaires – après tout, l’on y met au point les inventions de demain. Non, des choses étranges et pénibles, comme cette explosion qui fit passer à travers le toit un des vaillants chercheurs. Si vous le retrouvez, n’hésitez pas à le ramener à bon port.
    Le pire survient néanmoins. Les trolls reviennent ! Ils menacent directement la famille et l’usine des Lebeurk ! Lutter contre des trolls, quand on n’a plus vraiment de contact volontaire avec l’ennemi (Beatrix a été bannie par sa tante à l’âge de dix-huit ans) est extrêmement compliqué. Quand, de plus, on souffre d’un léger surpoids, il devient difficile de se faufiler dans les passages secrets, quand bien même on pratique le karaté, le trapèze volant ou le chant choral – les personnes âgées à moitié troll ont des emplois du temps bien remplis.
    Les situations cocasses s’accumulent, les périls aussi, les premiers l’emportent sur les seconds. J’ai très souvent souri, et même ri en lisant ce livre. La famille apparaît comme étant très importante dans ce livre, il faut rester uni, se soutenir les uns les autres, et ce n’est pas Beatrix qui traite son gendre d’abruti très régulièrement qui vous dira le contraire.
    A quand un tome 3 ?

    Pinky
    M
    M

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Pinky le Ven 25 Juil 2014 - 9:50

    merci Nina pour cette présentation réjouissante, je l'ai déjà sur mon petit carnet

    Nina
    ML
    ML

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Nina le Ven 25 Juil 2014 - 9:59

    Merci Pinky pour ta visite.

    Nina
    ML
    ML

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Nina le Lun 13 Juil 2015 - 13:07


    Le fromage qui tue.
    Edition Albin Michel - 342 pages.

    Mon résumé :

    Bree et Tom sont jumeaux et ne se ressemblent pas du tout - du moins, c'est ce qu'ils prétendent. Orphelins depuis un malencontreux accident de fromage, ils ont élevés par leur grand-père, qui peine à maintenir l'entreprise familiale à flot. Ce n'est pas Penny Cilline, leur voisine, et Moisy, son chien, qui leur facilitent la tâche. Mais un jour, la reine organise un formidable concours. L'objectif ? Fabriquer un fromage d'élan, le fromage le plus rare du monde. Bree et Tom se lancent dans l'aventure.

    Mon avis :

    Jumeaux : individus nés le même jour et qui ne peuvent pas se voir en peinture. C'est vraiment le cas de Bree et de Tom, de mademoiselle Je-sais-tout et de monsieur Je-me-débrouille-très-bien-tout-seul. Ils ont cependant un point commun : vouloir sauver la ferme de leur grand-père. Hors de question que leur acariâtre voisine, celle qui met des moisissures dans ses fromages, gagne leur concours, rachète et rase leur ferme, non mais !
    Les aventures qui suivent sont proprement ébouriffantes et invraisemblables. Le lecteur n'est pas là non plus pour lire un exposé pontifiant sur la fabrication du fromage ou sur ses vertus. Il est là pour faire un tour de l'Europe et de l'Asie en compagnie de personnages totalement déjantés, en utilisant les moyens de transports les plus invraisemblables et en utilisant les amitiés les plus improbables. Il est là aussi pour assister au concours organisé par la reine d'Angleterre, fan de fromage, de corgis et de cascade (visiblement, la cérémonie d'ouverture des jeux olympiques inspire les auteurs).
    Drôle, enlevé, protecteur envers les animaux (on a pris bien soin d'eux), ce roman divertissant est parfait pour les jeunes lecteurs, et plus encore pour des jumeaux normands turbulents.

    Pinky
    M
    M

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Pinky le Mar 14 Juil 2015 - 8:44

    merci Nina pour cette présentation, le voyage autour du monde revisité en partie

    Nina
    ML
    ML

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Nina le Mar 14 Juil 2015 - 10:07

    Merci Pinky pour ta visite !
    Oui ! Avec train, montgolfière (comme sur la couverture) et même yak !

    Nina
    ML
    ML

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Nina le Mar 21 Juin 2016 - 21:36


    Edition Albin Michel - 300 pages.
    Présentation de l’éditeur :

    Au contraire de ses parents qui tentent sans cesse de faire la une des journaux, Vip ne rêve pas de célébrité : il veut devenir vétérinaire. Forcé de se présenter aux auditions de la célèbre Stardust Académie, l’école qui forme les futures vedettes, le pauvre Vip parvient à peine à effectuer son numéro après avoir vomi sur un professeur… Pas question pour Fenella Stardust de recruter un tel looser ! Mais en revanche, la directrice de l’école ne résiste pas à Olive, la brillante chatte de Vip, clou de son numéro. Olive n’obéissant qu’à son maitre, Vip se voit malheureusement obligé d’intégrer l’école et en découvre bientôt les bizarreries. Il décide, avec ses nouveaux amis, de percer les mystères de cette étrange Académie et de son inquiétante directrice…

    Mon avis :

    Un livre dans l’air du temps a-t-il une chance de trouver des lecteurs quelques années après la fin du phénomène dont il parle ? Oui, sans doute, s’il parle d’un phénomène intemporel : les parents qui portent toutes leurs ambitions, toutes leurs frustrations sur leur progéniture.
    Vip (je vous laisse deviner pourquoi ses parents l’ont appelé ainsi) est un petit garçon bien dans sa peau, passionné par les animaux et qui a un objectif dans la vie : devenir vétérinaire. Ses parents, qui ont connu une gloire éphémère qu’ils pensent pourtant éternelle. Ils n’aiment leur enfant qu’à la condition qu’il devienne comme eux : connu (et non reconnu pour ce qu’il a fait). Le père, à cet égard, est un modèle d’égocentrisme, sans être pourtant un monstre. Lui et sa femme prennent soin de leur fils – à leur façon. La Stardust académie leur permet d’accomplir leur rêve, et de rencontrer d’autres parents qui peuvent à leur tour réaliser le leur, sous couvert du bien-être de leur enfant. Prenez Melody, elle est véritablement douée pour le violon, elle pratique quotidiennement son instrument et souhaite vivre de sa passion – et pas forcément en faisant la couverture des magazines. Sa mère la pousse à toujours en faire plus, jamais satisfaite, prenant à son propre compte les efforts et l’assiduité de son enfant. Prenez aussi Perry, et son étonnante marionnette, presque un double courageux : sa mère veut qu’il soit célèbre afin de lui offrir tout ce dont il a besoin pour le soigner, lui qui est si fragile (à se demander comment sa mère a pu accepter qu’il rentre dans cette académie pas tellement hypoallergénique). Libre au lecteur de se demander quel médecin a pu diagnostiquer ses nombreuses allergies.
    Oui, aussi, ce livre restera d’actualité tant qu’il existera des personnes qui veulent être célèbres à tout prix, et peu importe pour quelles raisons. IL suffit de lire, au sein de cette académie, ce que sont devenus les anciens pensionnaires. Hilarants ? Pas tant que cela, la caricature est proche de la réalité. De même, les cours dispensés dans cette académie ne permettent en aucun cas – ou presque aucun – de développer ses talents, mais d’accroitre sa visibilité et ses contacts avec les médias. Oui, il y a de « vrais » cours – ils sont presque accessoires, dans cet univers, où le merveilleux ne tarde pas à faire irruption. A moins qu’il ne s’agisse d’horreur, cela dépend du point de vue selon lequel on considère les choses. Et c’et rudement bien trouvé.
    Bien trouvé aussi que le personnage d’Olive, le chat surdoué de Vip au prénom si commun. Un soutien, que dis-je, une adjuvante de poids pour Vip, d’autant plus insoupçonnable que, comme tous les chats, elle a la capacité à se fondre dans le décor, et à apparaître, disparaître, au moment où l’on s’y attend le moins. Ou comment changer la face d’un livre avec adresse.
    Stardust académie est un livre à lire autant par les enfants que par les parents.

    Pinky
    M
    M

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Pinky le Mer 22 Juin 2016 - 8:30

    merci Nina pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Nina le Mer 22 Juin 2016 - 10:30

    Merci Pinky pour ta visite.

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Jo19lyne le Mer 22 Juin 2016 - 13:28

    Merci pour tes présentations, je découvre cette auteure.

    Nina
    ML
    ML

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Nina le Mer 22 Juin 2016 - 15:06

    Merci Jo19Lyne !

    Contenu sponsorisé

    Re: ROWDEN, Siobhan

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:14


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 11:14