Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    KHADRA, Yasmina

    Partagez

    GeRo
    CI
    CI

    KHADRA, Yasmina

    Message  GeRo le Mer 19 Jan 2011 - 1:17

    L'ATTENTAT


    Éditions: Julliard
    Pages: 268

    Roman contemporain

    Quatrième de couverture

    Dans un restaurant bondé de Tel-Aviv, une femme fait exploser la bombe qu'elle dissimulait sous sa robe de grossesse. Toute la journée, le docteur Amine, Israélien d'origine arabe, opère à la chaîne les innombrables victimes de cet attentat atroce. Au milieu de la nuit, on le rappelle d'urgence à l'hôpital pour lui apprendre sans ménagement que la kamikaze est sa propre femme.

    Il fallait l'audace rare de Yasmina Khadra pour oser aborder un tel sujet. Dans ce roman extraordinaire, on retrouve toute la générosité d'un écrivain qui n'en finit pas d'étonner par son imaginaire et son humanisme.

    Yasmina Khadra, de son vrai nom Mohammed Moulessehoul, est né en 1955 dans le Sahara algérien. Il est aujourd'hui l'une des plus importantes voix du monde arabe et un digne ambassadeur de la langue française. Ses romans sont traduits dans dix-sept pays et rencontrent un intérêt grandissant. Les Hirondelles de Kaboul, traduit aux USA par John Cullen et soutenu par les plus importants libraires américains et canadiens, a été élu Meilleur livre de l'année aux Etats-Unis par le San Francisco Chronicle et le Christian Sciences Monitor. Le prix Nobel J. M. Coetzee voit en cet écrivain prolifique un romancier de premier ordre.

    Mon avis

    L'épouse du Dr Amine Jaafari se fait exploser. Elle a caché la bombe sur elle alors vêtue d'une robe de maternité. C'est elle la kamikaze dans ce restaurant bondé, tuant plusieurs enfants.

    Amine ne veut y croire, pas sa Sihem, elle si heureuse, si féminine, si jolie. Impossible, il y a erreur.

    Quand il se rend à l'évidence, il doit savoir (lui qui sauve des vies), comprendre ce qui s'est passé dans la tête de Sihem, pourquoi elle s'est donnée la mort. Il se sent coupable de n'avoir rendu sa femme heureuse.

    Ainsi va sa quête de Bethléem en passant par Ramallah et Janin, à la visite à sa famille.

    Je ne peux dire que j'ai adoré ce livre. Intéressant ? Oui… mais avec beaucoup de longueur. À un moment donné, j'étais conquise par le déroulement de l'histoire, tout de suite après, désintérêt total pour de nombreuses pages.

    Je ne relirai pas d'autres livres de cet auteur. Mes attentes étaient peut-être trop grandes. Remarquez que ceci est simplement mon humble avis et que d'autres lecteurs peuvent apprécier grandement.

    Donc, pour toutes ces raisons, je donne un 2,5 etoile jaune


    _________________
    GeRo
    Bienvenue Invité dans ce superbe forum convivial.

    Nina
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  Nina le Dim 3 Avr 2011 - 16:37


    Titre : Morituri.
    Auteur : Yasmina Khadra.
    Editeur : Folio.
    Nombre de pages : 183.

    Quatrième de couverture :

    «Da Acour ne quitte jamais sa chaise à bascule. Chez lui, c’est une protubérance naturelle. Une cigarette au coin de la bouche, le ventre sur ses genoux de tortue, il fixe inlassablement un point au large et omet de le définir. Il est là, du matin au soir, une chanson d’El Anja à portée de la somnolence, consumant tranquillement ses quatre-vingts ans dans un pays qui déçoit. Il a fait pas mal de guerres, de la Normandie à Dien Bien Phu, de Guernica au Dhudjura, et il ne comprend toujours pas pourquoi les hommes préfèrent se faire péter la gueule, quand de simples cuites suffisent à les rapprocher ».

    Mon avis :

    J’ai découvert récemment que Yasmina Khadra avait aussi écrit des romans policiers et, quand j’ai trouvé Morituri chez mon bouquiniste, je l’ai acquis aussitôt et je l’ai lu dans la foulée.
    Premier constat : l’intrigue policière passe au second plan. Le commissaire Llob reçoit l’ordre de rechercher une jeune fille disparu, Sabrine Malek, mais cette enquête n’est qu’un prétexte, car le but du riche industriel est ailleurs. Llob, de porte qui se ferme en impasse, est mis sur la piste d'un réseau terroriste particulièrement actif.
    Deuxième constat : Yasmina Khadra nous raconte l’Algérie des années 90, en pleine guerre civile. Il montre, il dénonce, dans une langue particulièrement riche et imagée, parfois violente, dans laquelle sa colère est palpable : «L’Algérie que je connais, ce n’est pas ça ». Les attentats sont fréquents, la peur règne, chaque jour ou presque apporte son lot de mort (et il est parfois mieux d'ignorer de quelle manière ils ont été tués).
    Ce commissaire tranche avec les policiers que j’ai pu rencontrer jusqu’ici. Il est (presque) heureux en ménage, il a plusieurs enfants, cependant la guerre civile ronge sa femme et forcent ses enfants à trouver refuge ailleurs, là où ils ne risqueront pas d’être tués parce que leur père est policier.
    Morituri n’est pas un roman policier, il est un cri de colère contre l'intégrisme et la corruption.

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  Ratdebibliotheque le Dim 3 Avr 2011 - 16:53

    Merci pour ton avis, Nina, j'ai trouvé ce roman chez un bouquiniste, pas encore eu le temps de le lire mais ton avis va peut-être accélérer ma lecture !

    Nina
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  Nina le Dim 3 Avr 2011 - 16:59

    Merci Ratdebibliothèque.
    Ce roman, en dépit de son (vrai) sujet, se lit très vite et très facilement.

    Nina
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  Nina le Jeu 9 Juin 2011 - 2:33

    éditions Baleine -164 pages

    Mon résumé :

    Alger, années 90. Ben Ouda, qui a fait une belle carrière dans la magistrature puis dans la diplomatie, fait appel au commissaire Llob : il a besoin de lui pour écrire son prochain livre, rempli de révélations. le commissaire décline l'offre. Peu après, Ben Ouda est retrouvé assassiné.

    Mon avis :

    Je crois que je suis vraiment devenue une inconditionnelle de Yasmina Khadra. J'ai retrouvé dans ce roman les héros de Morituri, et la vie quotidienne à Alger est toujours aussi difficile. Le commissaire Llob est séparé de sa femme et de ses enfants depuis six mois, pour leur sécurité. Lino, l'inspecteur, s'est fait pousser une natte, comme une protestation aux traumatismes subis.
    Le meurtre de Ben Goura place Llob, qui est aussi le narrateur dans une situation encore plus délicate (comme si c'était possible). Il doit impérativment retrouver les auteurs de cet attentat. Seulement, plus l'enquête avance - et le commissaire 'n'épargne pas ses efforts - plus les cadavres, souvent horriblement mutilés, s'accumulent, plus la hiérarchie se fait pressente. Heureusement, Llob ne perd pas ses capacités à s'interroger, et à remettre en cause les évidences.
    Yasmina Khadra décrit sans fard la corruption, la peur et la violence qui règnent à Alger dans les années 90. Sa prose, vivante et colorée, narre la désespérance et la colère de ses policiers, dont la marge de manoeuvre est très étroite. Mieux, il parvient à nous faire rire, grâce à une nouvelle recrue, Ewegh. Cet ancien instructeur a une manière très personnelle ete très efficace de régler les problèmes. Quant au conséquence, en voici une : "si Alla s'obstine à nous fausser compagnie à cette allure, dans pas longtemps, il aura la figure si plate qu'on repasserait sa chemise dessus."
    A bientôt, monsieur Khadra.

    caro
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  caro le Jeu 9 Juin 2011 - 9:40

    Merci Nina Smile

    Nina
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  Nina le Jeu 9 Juin 2011 - 9:58

    Merci de ta visite Caro.
    J'espère trouver bientôt les deux derniers tomes.

    caro
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  caro le Jeu 9 Juin 2011 - 10:08

    Bonne chance pour cette recherche Smile

    Nina
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  Nina le Jeu 9 Juin 2011 - 13:51

    Merci !

    Atti'
    M
    M

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  Atti' le Jeu 9 Juin 2011 - 14:14

    Merci Nina, ça m'intéresse sur le papier.

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  Ratdebibliotheque le Mar 4 Oct 2011 - 17:16

    Morituri

    Mon avis :

    Bof, heureusement que je n'ai pas commencé à lire cet auteur par ce livre, car je serais tombée à côté de ses chefs-d'oeuvre, comme L'attentat entre autres.

    En effet, ce n'est pas très policier, c'est juste un prétexte pour démarrer l'intrigue mais ça ne m'a pas passionné. Dommage.

    binou
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  binou le Sam 26 Mai 2012 - 20:48

    LES HIRONDELLES DE KABOUL



    4ème de couverture

    Dans les ruines brûlantes de la cité millénaire de Kaboul, la mort rôde, un turban noir autour du crâne. Ici une lapidation de femme, là un stade rempli pour des exécutions publiques. Les Taliban veillent. La joie & le rire sont devenus suspects. Atiq, le courageux moudjahid reconverti en geôlier, traîne sa peine. Toute fierté l'a quitté. Le goût de vivre à également abandonné Mohsen, qui rêvait de modernité. Son épouse Zunaira, avocate, plus belle que le ciel, est désormais condamnée à l'obscurité grillagée du tchadri. Alors Kaboul, que la folie guette, n'a plus d'autres histoires à offrir que des tragédies. Quel espoir est-il permis? Le printemps des hirondelles semble bien loin encore...

    Broché: 147 pages
    Editeur : Pocket (19 avril 2010)
    Collection : Litterature

    Mon avis

    Un sujet dur, poignant et malheureusement encore actuel. Premier livre que je lis de cet auteur et j'ai beaucoup aimé. Je compte bien lire la suite
    A lire absolument !

    malo
    LA
    LA

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  malo le Sam 26 Mai 2012 - 22:01

    J'ai découvert Yasmina Khadra avec ce livre, en effet c'est très poignant, j'ai lu aussi "Les agneaux du seigneur", un livre encore plus dur, mais oh combien réel!!!
    Je ne suis pas certaine qu'il y ait une suite pour "Les hirondelles de Kaboul"!!!

    binou
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  binou le Dim 27 Mai 2012 - 10:17

    malo a écrit:J'ai découvert Yasmina Khadra avec ce livre, en effet c'est très poignant, j'ai lu aussi "Les agneaux du seigneur", un livre encore plus dur, mais oh combien réel!!!
    Je ne suis pas certaine qu'il y ait une suite pour "Les hirondelles de Kaboul"!!!

    apparemment les hirondelles de Kaboul, l'attentat et les sirènes de Bagdad feraient partie d'une trilogie consacrée, je cite : "au dialogue de sourd qui oppose Orient et Occident".

    malo
    LA
    LA

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  malo le Dim 27 Mai 2012 - 10:22

    binou a écrit:
    malo a écrit:J'ai découvert Yasmina Khadra avec ce livre, en effet c'est très poignant, j'ai lu aussi "Les agneaux du seigneur", un livre encore plus dur, mais oh combien réel!!!
    Je ne suis pas certaine qu'il y ait une suite pour "Les hirondelles de Kaboul"!!!

    apparemment les hirondelles de Kaboul, l'attentat et les sirènes de Bagdad feraient partie d'une trilogie consacrée, je cite : "au dialogue de sourd qui oppose Orient et Occident".
    Je le note Binou, merci Very Happy

    binou
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  binou le Dim 27 Mai 2012 - 10:26

    avec plaisir Malo, passe un bon dimanche bisous

    Nina
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  Nina le Dim 27 Mai 2012 - 15:06

    Merci Binou pour cet avis.
    J'ai beaucoup aimé L'attentat, je te le conseille vivement.

    binou
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  binou le Dim 27 Mai 2012 - 17:19

    Nina a écrit:Merci Binou pour cet avis.
    J'ai beaucoup aimé L'attentat, je te le conseille vivement.

    il est noté ainsi que le 3ème de cette trilogie oui

    Lariflette
    LH
    LH

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  Lariflette le Sam 2 Juin 2012 - 17:11

    Merci de ton avis, Binou. J'ai lu L'attentat pour un challenge, je n'avais guère été convaincu et depuis j'hésite à lire de nouveau cet auteur.

    B

    Nina
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  Nina le Lun 9 Juil 2012 - 11:37


    Titre : Le dingue au bistouri
    édition Flammarion - 190 pages.

    Mon résumé :

    Une journée comme une autre dans la vie du commissaire Llob, marié, quatre enfants, sans illusion sur son métier ou sur son pays. Un coup de téléphone change pourtant la donne. Un homme l'appelle et lui dit qu'il s'apprête à en torturer puis tuer un autre. Un dingue, pense Lino, l'adjoint de Brahim Llob. Trois jours plus tard, la découverte d'un cadavre atrocement mutilé est la preuve que le dingue a mis ses menaces à exécution.

    Mon avis :

    J'aime infiniment l'oeuvre de Yasmina Khadra, y compris ces premiers romans noirs. La langue y est constamment riche, inventive, illustrant les désillusions du personnage principal. Dans ce volume, Llob est confronté à un tueur en série et cette enquête ferait pâlir d'horreur tous les experts du monde entier. Parce que des experts, en Algérie, il n'y en a pas, ou plutôt, des experts de la catastrophe. Même le photographe n'est pas capable de développer correctement ses pellicules ! Les systèmes d'écoute sont rudimentaires, les techniques de recherche aussi : il est si facile de se fondre dans cette ville où l'arbre dissimule la forêt.
    Puisque les indices sont défaillants, le commissaire doit enquêter, et réfléchir sans se laisser duper par les apparences, dans cette société où les plus jeunes cherchent à singer le modèle américain, tandis que le quotidien du plus grand nombre est le dénuement. Je pense que la partie sur la maternité est sans doute celle qui peut davantage surprendre les gentils occidentaux que nous sommes, gavés de reportages incessants sur les maternités, et les différentes méthodes pour accueillir son bébé. A la maternité d'Alger, le quotidien pour l'équipe médical n'est pas la vie, mais la mort, au point qu'il est impossible de se souvenir d'une femme morte en couche : elles sont trop nombreuses.
    Quant au dingue au bistouri... Il gardera jusqu'au bout ce surnom, qui n'a rien à envier aux meilleurs tueurs en série américains. Mais, contrairement à ses fameux serial killer, il a un mobile, bien éloigné du "je-tue-ceux-qui-me-rappellent-une-personne-qui-m'a-fait-souffrir-et-comme-je-ne-peux-me-venger-sur-elle-je-les-tue-eux" ou "je-tue-le-premier-qui-passe". J'ai bien dit "un mobile", en aucun cas une justification, ni aux yeux du commissaire, ni aux miens. Rien ne justifie la barbarie.

    binou
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  binou le Lun 9 Juil 2012 - 13:40

    merci Nina

    Nina
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  Nina le Lun 9 Juil 2012 - 13:42

    Merci Binou pour ta visite.
    J'en lis un deuxième actuellement : l'automne des chimères.

    malo
    LA
    LA

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  malo le Lun 9 Juil 2012 - 14:28

    Merci pour cette belle critique Nina Very Happy

    Nina
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  Nina le Lun 9 Juil 2012 - 15:29

    Merci Malo pour ta visite.

    binou
    ML
    ML

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  binou le Lun 9 Juil 2012 - 16:01

    je vais quand même les noter, j'aime beaucoup Khadra chercher

    Contenu sponsorisé

    Re: KHADRA, Yasmina

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:55


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 4:55