Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    PARIS Gilles

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    PARIS Gilles

    Message  Pinky le Mer 19 Jan 2011 - 19:23

    Autobiographie d'une courgette



    Roman
    édition piment
    pages 282

    résumé

    Elle
    ressemble à une poupée de chiffon toute molle et ses yeux sont grands
    ouverts. Je pense aux films policiers où des tas de femmes se font tuer
    et après elles ressemblent à des tas de chiffons toutes molles et je me
    dis "c'est ça, j'ai tué maman.""
    Ainsi commence l'aventure d Icare,
    alias courgette, un petit garçon de neuf ans qui tue accidentellement sa
    mère alcoolique d un coup de revolver. Paradoxalement, la vie s'ouvre à
    lui après cette tragédie, et peut-être même un peu grâce à elle. Placé
    dans un foyer, il pose avec une naïveté touchante son regard d enfant
    sur un monde qu'il découvre et qui ne l'effraie pas. De forts liens d
    amitié se créent entre lui et ses camarades. Et puis surtout, il tombe
    amoureux de Camille...

    Mon avis

    j'ai aimé ce livre, et il m'a rappelé plein de souvenirs bons et moins
    bons. J'ai tavaillé pendant 20 ans dans une maison d'enfant, et j'ai
    pris ce livre pour ce qu'il était... une histoire, un conte ou le bien
    être et la naïveté, l'envie de faire changer le monde est là...

    bien
    sûr que la réalité est tout autre, quoi que j'ai partagé des moments
    très forts avec ces enfants (joies, affections, comme des crises, des
    colères, de la violence...) et de nombreux camps, oui ce sont de très
    bons souvenirs... en fait les enfants, les adolescents m'ont beaucoup
    appris sur moi-même...

    je pense que cela aurait été un livre que j'aurai lu à mon groupe le soir quand tout était éteint...

    Merci Nuage pour ce bon moment

    à découvrir

    Nina
    ML
    ML

    Re: PARIS Gilles

    Message  Nina le Mar 2 Oct 2012 - 22:00

    Merci pour cet avis Pinky, je l'avais raté.
    Tu aimeras sûrement Au pays des kangourous, le dernier roman de Gilles Paris.

    Pinky
    M
    M

    Re: PARIS Gilles

    Message  Pinky le Mer 3 Oct 2012 - 7:57

    merci de ta visite Nina, j'ai déjà ce petit livre dans mon carnet... il n'attend plus qu'être acheté !

    Nina
    ML
    ML

    Re: PARIS Gilles

    Message  Nina le Mer 3 Oct 2012 - 9:52

    Merci Pinky.
    Je viens juste de le terminer, il est vraiment très bon de bout en bout.

    caro
    ML
    ML

    Re: PARIS Gilles

    Message  caro le Jeu 4 Oct 2012 - 10:34

    Merci pour cet avis Pinky Very Happy

    Pinky
    M
    M

    Re: PARIS Gilles

    Message  Pinky le Jeu 4 Oct 2012 - 19:08

    merci de ta visite Caro

    Pinky
    M
    M

    Re: PARIS Gilles

    Message  Pinky le Ven 14 Juin 2013 - 10:30

    AU  PAYS  DES  KANGOUROUS







    Roman, édité chez Piment en janvier 2013
     252 pages
     Résumé
     Ce matin, Simon, neuf ans, a trouvé son père dans le lave-vaisselle. Tout coincé. Comme sa maman passe son temps au pays des kangourous, le petit garçon est recueilli par Lola, sa grand-mère fantasque, adepte des séances de spiritisme avec ses amis « les sorcières ». Mais Simon va souvent rendre visite à son père à l’hôpital ; c’est là qu’il fait la connaissance de Lily, évanescente enfant aux yeux violets…
     
    Mon ressenti
    C’est vraiment un pur régal de lire la plume de Gilles Paris. Il a une manière très touchante de parler de l’enfance et de ce que les enfants peuvent ressentir. Comment ne pas succomber à ce garçon qui fait face à l’incohérence ou au mal être des adultes ? Simon a tout compris avec ses mots à lui, avec son grand cœur et sa compréhension. Il fait face à l’adversité avec courage et enthousiasme, essayant de trouver des solutions pour soutenir, aider ses parents.
    Au pays des kangourous est une belle métaphore pour aborder la défaillance ponctuelle ou partielle des parents. Comment expliquer la mort d’un parent ou la dépression ou la maladie d’un parent à un enfant ? Car sous les vocables de protéger son enfant « de ce qui ne le regarde pas » ou « de ce qu’il ne comprendrait pas », nous oublions bien souvent, qu’ils ont d’autres manières de percevoir les choses et notamment nos propres émotions.
    Au travers de son histoire, Simon met des mots sur la manière dont il perçoit ses parents, le lien qu’il a avec eux, les questions auxquelles ils ne répondent pas, les angoisses qu’il nourrit malgré lui… mais ne croyez pas que Simon est un enfant  triste ou qu’il se morfonde. Non il aime la vie, il se questionne. C’est avec parfois naïveté et candeur qu’il se frotte au monde des adultes.Gilles Paris livre une très belle histoire familiale émouvante où poésie, mots d’enfants et réalité de la vie font bon ménage. Simon m’a touché et nous rappelle à nous adultes ou parents ou grands-parents que nous oublions parfois que nous avons été nous-mêmes des enfants, que ce qui nous semble acquis ou réel ne l’est pas toujours pour nos chers petites têtes blondes. Il faut certes ne pas croire qu’ils sont des adultes en miniature mais simplement prendre le temps et la mesure de leurs émotions.


    Un coup de cœur  A découvrir


    Dernière édition par Pinky le Sam 15 Juin 2013 - 8:12, édité 2 fois

    Nina
    ML
    ML

    Re: PARIS Gilles

    Message  Nina le Sam 15 Juin 2013 - 0:02

    Merci Pinky pour cet avis.
    Je l'avais beaucoup aimé moi aussi.

    Pinky
    M
    M

    Re: PARIS Gilles

    Message  Pinky le Sam 15 Juin 2013 - 8:12

    merci Nina

    Nina
    ML
    ML

    Re: PARIS Gilles

    Message  Nina le Sam 15 Juin 2013 - 8:56

    J'ai retrouvé l'avis que j'avais rédigé (voici presque un an Embarassed) :
    Au pays des kangourous :

    J'ai beaucoup aimé ce livre, très tendre, qui nous raconte la dépression vu par le regard d'un enfant. Attention ! N'allez pas croire que ce roman soit mièvre ou didactique. Rien n'est plus déplaisant que ces auteurs qui singent l'enfance et la font bien plus niaise qu'elle ne l'est. Les enfants comprennent des choses, même s'il leur manque les mots pour le dire, ce sont les adultes qui ne veulent pas s'en apercevoir. J'irai même jusqu'à dire que ce sont eux qui veulent se protéger, et j'en dévoile déjà beaucoup en disant cela. Il est pour moi deux âges horribles dans la vie : celui où l'on vous trouve trop jeune pour affronter certains faits, et celui où l'on vous trouve trop âgé pour vous apprendre certaines nouvelles (en croisant les doigts pour que la sus-dite personne âgée meure avant de découvrir la vérité). Cynique de ma part ? Oui, un peu, j'avais néanmoins envie de le dire.
    Simon, lui, essaie simplement de vivre sa vie d'enfants, entre son père et sa mère, qui ne sont plus un couple depuis longtemps. Pas même une dispute, non, ce temps-là est révolu, et Simon le regrette confusément, car ses parents avaient encore des choses à se dire alors, même sur ce mode de communication violente. Il aime aussi sa grand-mère,Lola, qui a élevé son fils seul, mais sans aigreur aucune, lui prouvant même à l'âge qu'il a, qu'il est la plus belle chose qui lui soit arrivé. L'autre point que j'ai trouvé très important est que Simon ne juge jamais ses parents, même si son père est interné à cause de sa dépression, même si sa mère ne sait pas lui montrer qu'elle l'aime.
    Si vous ne connaissez pas ce livre, je ne peux que chaudement vous en recommander la lecture.

    Pinky
    M
    M

    Re: PARIS Gilles

    Message  Pinky le Dim 16 Juin 2013 - 10:39

    merci Nina

    un enfant ne juge jamais  ses parents il s'adapte sans arrêt, cela vient à partir de l'adolescence... en tout cas,  comme tu le dis, Paris a une écriture tout en tendresse pour parler de l'enfance

    Nina
    ML
    ML

    Re: PARIS Gilles

    Message  Nina le Dim 16 Juin 2013 - 10:42

    Merci Pinky pour ta visite.
    Un enfant, non, mais certains auteurs prêtent aux enfants des jugements sur leurs parents, et tant pis pour la psychologie, ou le réalisme.

    Pinky
    M
    M

    Re: PARIS Gilles

    Message  Pinky le Dim 16 Juin 2013 - 12:35

    Ok, je comprends mieux ce que tu as voulu dire. Merci

    Nina
    ML
    ML

    Re: PARIS Gilles

    Message  Nina le Dim 16 Juin 2013 - 13:14

    Pinky a écrit:Ok, je comprends mieux ce que tu as voulu dire. Merci
    J'avais lu quasiment en même temps deux autres livres (que je n'ai jamais chroniqué) dans lequel les enfants ... n'étaient pas crédibles. Ils avaient un regard acéré sur leur parents, une analyse digne d'un psy, un peu comme si ce n'était pas l'enfant de huit/neuf/dix ans (âge approximatif des enfants dans ces deux livres) qui parlait, mais l'adulte qu'il était devenu. Je me souviens d'une gamine (cm1) qui parlait (dans un roman de littérature jeunesse) de la laideur et de la difformité de sa mère enceinte, or je vois mal un enfant de neuf ans jugé ainsi ses parents...

    Pinky
    M
    M

    Re: PARIS Gilles

    Message  Pinky le Dim 16 Juin 2013 - 20:40

    tout à fait Nina

    caro
    ML
    ML

    Re: PARIS Gilles

    Message  caro le Lun 17 Juin 2013 - 0:31

    Merci pour ces avis Pînky et Nina !

    Nina
    ML
    ML

    Re: PARIS Gilles

    Message  Nina le Lun 17 Juin 2013 - 21:38

    Merci Caro pour ta visite.

    Pinky
    M
    M

    Re: PARIS Gilles

    Message  Pinky le Jeu 5 Fév 2015 - 13:07

    L’ÉTÉ DES LUCIOLES



    Roman édité chez France Loisirs en décembre 2014

    240 pages

    Résumé


    Avec l'Autobiographie d'une courgette, Gilles Paris a fait découvrir à ses lecteurs le monde vu à hauteur d'enfant, avec tendresse et humour.
    Dans ce roman, véritable rayon de soleil plein d'énergie, il donne vie au petit Victor, un petit bout d'homme de 9 ans, qui va passer avec vous un été magique et surprenant

    Mon ressenti

    C’est une belle histoire racontée par Victor qui veut écrire et un jour devenir écrivain. Il nous raconte cet été particulier dans la villégiature familiale du Cap-Martin, entre Menton et Monte-Carlo.
    Victor est le dernier enfant d’un couple séparé. Il a une grande sœur Alicia de 14 ans. Tous les deux vivent avec leur mère et la compagne de celle-ci. Il a deux mamans comme il aime dire et un papa (qui ne veut pas grandir) qui vit au travers de ses reportages photos loin d’eux. Lorsqu’il vient ici, il retrouve son grand ami Gaspard. L’été des lucioles sera particulier et ne ressemblera pas aux autres étés. Victor fera la rencontre d’autres personnages enfants et adultes qui lui feront découvrir et accéder à d’autres vérités et le mèneront vers une autre vision du monde.

    Comme à son habitude, Gilles Paris livre un roman magique, sorte de conte autour de la vision enfantine des enfants sur la vie des adultes et notamment de leurs parents, en faisant part de leur compréhension du monde. C’est avec tendresse, poésie, humour et sens de l’à-propos que l’été de
    Victor s’écoule. Beaucoup de magie avec l’arrivée des lucioles qui viennent donner un éclairage particulier à l’éveil de ce petit garçon pas si petit que cela.

    Parfois, je me suis demandée si Victor avait bien 9 ans et sa sœur 14 ans mais bon… J’aime les messages et les thèmes abordés par l’auteur et sous couvert d’histoire sans prétention (semble-t-il) il fait passer des remarques incisives et percutantes que tout adulte devrait comprendre un tant soit peu.

    Pour passer des très bons moments au bord de l’eau en très bonne compagnie.



    Contenu sponsorisé

    Re: PARIS Gilles

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:43


      La date/heure actuelle est Mar 6 Déc 2016 - 3:43