Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    EDGE, Christopher

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    EDGE, Christopher

    Message  Nina le Mer 18 Déc 2013 - 21:51



    Présentation de l’éditeur :

    Londres, 1899.
    Tous les soirs, douze minutes avant minuit, un phénomène inquiétant frappe un hôpital psychiatrique : les patients se mettent à écrire frénétiquement d’étranges messages sur des papiers, des murs, et même leur peau. Penelope Tredwell, propriétaire à treize ans du célèbre magazine Le Frisson illustré, et auteur d’histoires terrifiantes, décide d’enquêter.
    Mon avis :
    Pénélope est propriétaire d’un journal, elle écrit les récits qui font frissonner le Royaume-Uni tout entier, tant ils sont effrayants et brillamment écrit. Elle a même eu l’idée d’embaucher un acteur pour tenir le rôle de l’auteur Montgomery Finch – impossible, n’est-ce pas, dans la société victorienne, ou même dans la société tout court, de présenter une adolescente comme un auteur génial, une enquêtrice hors pair, n’est-ce pas ? Pourtant, après ce coup de génie publicitaire, il faut se rendre à l’évidence : les services de Monty sont demandés d’urgence, et pas par n’importe qui, par le directeur de Bedlam, le célèbre asile de fous londoniens. Et l’acteur, qui tient pourtant le rôle de sa vie – pour ne pas dire le rôle de toute une vie – n’est pas vraiment à la hauteur, tant il est peureux et porté sur la dive bouteille. A sa décharge, il est quand même plus confortable de boire, bien au chaud dans son club, que d’enquêter sur les délires des aliénés.
    Et c’est là, après une centaine de pages, que l’enquête devient véritablement intéressante, à mi-chemin entre le policier et le fantastique. S’il est bien un thème essentiel dans ce roman, c’est le pouvoir créatif de l’écriture. Quel emprise peut avoir un texte sur ses lecteurs ? Quel est le lien entre l’auteur et ses personnages, a fortiori quand l’auteur se crée un double qu’il doit chaperonner ? Un auteur peut-il rester prisonnier de son propre univers créatif, au point de ne plus pouvoir en sortir ?
    Le second thème est celui de la folie. Qui l’est véritablement dans ce livre ? Il suffit de voir (mais ce n’est pas nouveau) la facilité avec laquelle une personne peut être internée, ou la facilité avec laquelle il est possible de basculer dans l’aliénation mentale. Certains motifs sont plus admissibles que d’autres, et la frontière est vraiment ténue entre la dépression et la folie proprement dite – si ce n’est que certains fous (de pouvoir, de puissance) savent très bien donner le change.
    Douze minutes avant minuit est un roman de littérature jeunesse que je recommande sans problème, sauf à ceux qui ont la phobie des araignées. Les chères petites ont un rôle à jouer dans cette intrigue, et gare à ceux qui veulent leur nuire.

    Raphaèle
    LEH
    LEH

    Re: EDGE, Christopher

    Message  Raphaèle le Mer 18 Déc 2013 - 22:17

    j'ai beaucoup de mal avec les livres dont le héros ou l'héroïne est un enfant; Ils sont souvent insupportables !!
    Mais toi Nina est ce que tu l'as aimé vraiment????

    Pinky
    M
    M

    Re: EDGE, Christopher

    Message  Pinky le Jeu 19 Déc 2013 - 10:14

    merci Nina pour cette présentation, je vais l'offrir à quelqu'un, excellent

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: EDGE, Christopher

    Message  peyrelong le Jeu 19 Déc 2013 - 10:58

    Je suis bien tentée. Merci Nina

    Sycele
    ML
    ML

    Re: EDGE, Christopher

    Message  Sycele le Jeu 19 Déc 2013 - 13:53

    Merci Nina, j'ai bien la phobie des araignées mais la curiosité de la lecture prends le dessus, un de plus ! danser de joie

    corinnou
    LEH
    LEH

    Re: EDGE, Christopher

    Message  corinnou le Ven 20 Déc 2013 - 8:16

    merci nina   bisous  l'histoire me plait pas mal je vais me le noter

    caro
    ML
    ML

    Re: EDGE, Christopher

    Message  caro le Ven 20 Déc 2013 - 17:03

    Merci Nina, je me le note aussi  Very Happy

    Nina
    ML
    ML

    Re: EDGE, Christopher

    Message  Nina le Ven 20 Déc 2013 - 22:11

    Merci Raphaèle, Pinky, Peyrelong, Sycele, Corinnou et Caro pour votre visite.
    @Raphaèle : si je ne l'avais pas aimé, je le dirai. Je lis beaucoup de romans de littérature jeunesse, et je ne les chronique pas tous, du moins, pas ceux que je n'aime pas.

    Raphaèle
    LEH
    LEH

    Re: EDGE, Christopher

    Message  Raphaèle le Sam 21 Déc 2013 - 11:19

    Merci pour. ta reponser je vais l 'ajouter à ma liste

    Nina
    ML
    ML

    Re: EDGE, Christopher

    Message  Nina le Mer 11 Juin 2014 - 10:41


    Dernière séance avant minuit.
    Edition Flammarion -v 295 pages.

    Présentation de l'éditeur :

    En 1900 la jeune propriétaire du magazine«Le frisson illustré», Penelope, se retrouve prisonnière du film, tiré de l'une de ses histoires, que tournait un mystérieux cinéaste.

    Mon avis :

    J'avais beaucoup aimé Douze coups avant minuit, le premier volume des aventures de Pénélope. La suite ne démérite pas du premier volume, même si elle est différente.
    Il n'est pas facile pour Monty Maples d'être Montgomery Flinch en permanence : un acteur ne peut jouer toute la journée, ou bien il lui est nécessaire de jouer d'autres rôles. Aussi, Pénélope doit-elle le ramener à la raison, grâce à un homme qui les entraînera dans une nouvelle énigme, digne des meilleures enquêtes rédigées par Flinch, alias Pénélope.
    Et quoi de mieux que de leur proposer d'adapter, pour le cinéma, une des meilleures histoires de Flinch ? Cet art naissant – qui n'est pas encore considéré tout à fait comme un art – reste encore assez simpliste. Ici, le scénario vient de naître !
    Un scénario, ou une histoire vraie ? Eddie Gold, le brillant cinéaste, emprunte les codes du roman gothique : le père, homme cruel, seigneur et maître de son domaine, la jeune fille, douce, pleine de compassion, l'amoureux désargenté, chassé, brisé par le père. le sentiment qui émerge alors est universel : la vengeance.
    Nous sommes en pleine mise en abîme. de la création, d'abord : Pénélope a vu un autre recréer son texte, puis les acteurs, à leur tour, recréent les personnages. Mais qui est crée, au juste ? Les personnages du récit ou les personnes qu'Eddie Gold s'acharne à faire revivre ? D'ailleurs, jusqu'où est-il prêt à aller pour redonner vie à sa bien-aimée ?
    J'ai pensé au Château des Carpathes de Jules Verne en lisant ce roman, qui, déjà, exploitait les mêmes thèmes. le caractère dévastateur, obsessionnel de la passion d'Eddie, sa volonté de rendre justice à la jeune fille qu'il a aimé, l'empêche de comprendre ce qui est en train de s'accomplir. Mais peut-on vraiment comprendre les phénomènes inexplicables qui sont à l'oeuvre ? Presque jusqu'au bout, le doute est là, et le lecteur, comme les personnages, émerge comme d'un cauchemar de ce qu'il a vécu.

    Pinky
    M
    M

    Re: EDGE, Christopher

    Message  Pinky le Mer 11 Juin 2014 - 19:28

    merci Nina pour cette nouvelle présentation, le premier a eu beaucoup de succès lorsque je l'ai offert à une de mes nièces, elle négocie la suite si ce n'est déjà fait  clin d\'oeil

    Nina
    ML
    ML

    Re: EDGE, Christopher

    Message  Nina le Mer 11 Juin 2014 - 20:53

    Merci Pinky : je suis ravie que le livre lui ait plu !
    Pour infos, j'ai lu celui-ci d'une traite.

    Keana
    ML
    ML

    Re: EDGE, Christopher

    Message  Keana le Jeu 12 Juin 2014 - 11:07

    Je ne suis pas vraiment lecture jeunesse, mais il a l'air intéressant.

    Merci Nina pour cet avis !

    Nina
    ML
    ML

    Re: EDGE, Christopher

    Message  Nina le Jeu 12 Juin 2014 - 21:54

    Merci Keana pour ta visite !

    Contenu sponsorisé

    Re: EDGE, Christopher

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:52


      La date/heure actuelle est Mar 6 Déc 2016 - 20:52