Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    OE, Kenzaburo

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    OE, Kenzaburo

    Message  Nina le Sam 11 Jan 2014 - 11:23

    Notes de Hiroshima
    Edition Folio - 288 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    En août 1963, Kenzaburô Oé, alors brillant écrivain de vingt-huit ans, part à Hiroshima faire un reportage sur la neuvième Conférence mondiale contre les armes nucléaires. Indifférent à la politique politicienne, il est immédiatement sensible aux témoignages des oubliés du 6 août 1945, écartelés entre le « devoir de mémoire » et le « droit de se taire » : vieillards condamnés à la solitude, femmes défigurées, responsables de la presse locale et, surtout, médecins luttant contre le syndrome des atomisés, dont la rencontre allait bouleverser son oeuvre et sa vie. Dans leur héroïsme quotidien, leur refus de succomber à la tentation du suicide, Oé voit l’image même de la dignité. Quel sens donner à une vie détruite ? Qu’avons-nous retenu de la catastrophe nucléaire ?

    Mon avis :

    Je n’ai que peu de choses à dire sur ce livre. Il est superbe et bouleversant.

    Kenzaburô Oé a reçu le prix Nobel de littérature en 1994. Cette récompense a-t-elle permis de faire découvrir au plus grand nombre son oeuvre ? Je l’espère. Comme Underground d’ Haruki Murakami, il devrait être lu par tous ceux qui ont la prétention d’écrire un livre en recueillant des témoignages. Parce qu’il est nécessaire, pour cela, de laisser la parole aux autres, de ne pas juger, ceux qui choisissent de se taire, ceux qui parlent, crient leur révolte. Au contraire, il est nécessaire de s’interroger toujours, de montrer ce que certains auraient voulu tenir secret. Les survivants d’Hiroshima, les secouristes, les médecins firent face. Du mieux qu’ils purent. Avec ce qu’ils avaient. Vingt ans après, les conséquences de ce jour-là font toujours partie de leur vie.

    Oé reste-t-il impartial ? Non, et l’existence de cette série d’article le prouve. Il salue le courage de tous, du jeune homme qui affronte la leucémie qui le gagne, vingt ans après les bombardements à ces jeunes femmes défigurées qui exposent leur visage au grand jour – ne plus se cacher. Il parle des médecins, souvent impuissants face aux conséquences du bombardement, de la difficulté à se faire soigner pour les malades, de refaire sa vie en dehors d’Hiroshima – comme si tous étaient condamnés à rester sur les lieux de leur supplice. Il n’est pas impartial, mais il se garde bien de digression sur tout ce qui n’aurait pas trait à Hiroshima, au contraire de certains auteurs français (je ne citerai pas de nom), qui ne peuvent s’empêcher de parler de leurs dernières paires de chaussures ou d’un trajet au taxi.

    Notes sur Hiroshima est un livre nécessaire et très beau.

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: OE, Kenzaburo

    Message  Jo19lyne le Sam 11 Jan 2014 - 22:34

    Merci Nina pour cette présentation.

    Nina
    ML
    ML

    Re: OE, Kenzaburo

    Message  Nina le Sam 11 Jan 2014 - 23:57

    Merci Jo19lyne pour ta visite.

    Pinky
    M
    M

    Re: OE, Kenzaburo

    Message  Pinky le Dim 12 Jan 2014 - 14:35

    c'est un auteur que j'ai découvert avec "dites nous comment survivre à notre folie", puis avec "le faste des morts", j'en ai encore deux dans mon petit carnet, je pense que je peux rajouter celui-ci. C'est un auteur qui a un style très incisif, puissant, précis, mordant, vrai... marqué par la seconde guerre mondiale, la famille et ses travers, la différence

    Découvrez cet auteur
    Merci Nina pour cette présentation

    Nina
    ML
    ML

    Re: OE, Kenzaburo

    Message  Nina le Dim 12 Jan 2014 - 14:58

    Merci Pinky pour ces remarques si justes sur cet auteur.

    Contenu sponsorisé

    Re: OE, Kenzaburo

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:23


      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 11:23