Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    SHIMAZAKI Aki

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Mer 19 Jan 2011 - 21:30

    Le poids des secrets (t.1) TSUBAKI



    Roman

    114 pages édité chez Actes Sud en octobre 2005

    Résumé

    Dans
    une lettre laissée à sa fille après sa mort, Yukiko, une survivante de
    la bombe atomique, évoque les épisodes de son enfance et de son
    adolescence auprès de ses parents, d'abord à Tokyo puis à Nagasaki.
    Elle
    reconstitue le puzzle d'une vie familiale marquée par les mensonges
    d'un père qui l'ont poussée à commettre un meurtre. Obéissant à une
    mécanique implacable qui mêle vie et Histoire, ce court premier roman
    marie le lourd parfum des camélias (tsubaki) à celui du cyanure. Sans
    céder au cynisme et avec un soupçon de bouddhisme, il rappelle
    douloureusement que nul n'échappe à son destin.

    Mon avis

    Les
    mots vont finir par me manquer, car à chaque fois, c'est un vrai coup
    de coeur. C'est une petite merveille, une pépite à lire, à découvrir et à
    relire... il se lit vite, toujours vite, et il finit déjà.... mais quel
    plaisir, que d'émotions ce livre transcrit.... le lecteur quelqu'il
    soit est touché par la justesse, la simplicité de ces personnages...
    malgré les situations difficiles de ces personnages, le lecteur n'est
    pas écrasé, il reçoit, comprend et partage un moment de grâce....

    Je n'ai qu'un mot, allez y foncer,

    A lire Absolument

    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Mer 19 Jan 2011 - 21:35

    Le poids des secrets (t.2) HAMAGURI



    Roman

    118 pages édité chez Actes Sud en janvier 2007

    Résumé
    Présentation de l'éditeur
    Deux
    petits enfants de Tokyo, Yukio et Yukiko, scellent un pacte de fidélité
    en inscrivant leurs noms à l'intérieur d'une palourde, comme un serment
    d'amour éternel. Devenus adolescents, ils se retrouvent à Nagasaki sans
    se reconnaître ; les sentiments qui les habitent désormais, qui les
    troublent profondément, leur seraient-ils interdits ? Aux dernières
    heures de sa vie, la mère de Yukio cherchera à ouvrir les yeux de son
    fils en lui remettant ce coquillage sorti du tiroir de l'oubli.

    Biographie de l'auteur
    Née
    au lapon, Aki Shimazaki vit à Montréal. Hamaguri est le second volet de
    sa pentalogie Le Poids des secrets, qui comprend Tsubaki, Tsubame,
    Wasurenagusa et Hotaru. Hamaguri a remporté le prix Ringuet de
    l'Académie des lettres du Québec, Wasurenagusa le prix Canada-Japon, et
    Hotaru le prix du Gouverneur général du Canada.

    Mon avis

    Bon
    et bien n'ayant pas trouvé le t.1, je commence le t.2... pas grave.
    L'auteur a écrit 5 livres qui relate une même histoire de plusieurs
    personnes liées par un secret de famille : chaque personne va donner son
    regard, sa perception des choses dans un tome....

    C'est une
    merveilleuse histoire, Hamaguri (palourde japonaise) est une belle
    métaphore d'un amour ... mais interdit... L'auteur explore à merveille
    la thématique du secret, des souffrances qui peuvent en découlées, des
    destinées de chacun... tout cela sur fond de guerre, avec la bombe sur
    Nagasaki...
    Comme à l'accoutumée chez les auteurs asiatiques, il se
    dégage de ce livre malgré le sujet abordé, un bien être, une chaleur
    humaine, une subtilité puissante...
    beaucoup de résonance, un livre dont on ne sort pas indemne...

    A lire absolument

    merci O-Tsuya

    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Mer 19 Jan 2011 - 21:37

    Le poids des secrets (t.3) : TSUBAME

    Roman

    118 pages édités chez Actes Sud en janvier 2007

    Résumé

    Lors
    du tremblement de terre de 1923, qui a dévasté la région du Kanto et
    entraîné plus de cent quarante mille morts, la Coréenne Yonhi Kim
    devient, question de survie, la Japonaise Mariko Kanazawa. A la fin de
    sa vie, alors qu'elle est veuve, mère d'un chimiste et grand-mère de
    trois petits-enfants, le mystère de sa naissance lui est dévoilé : le
    prêtre catholique qui l'avait recueillie dans son église lors du
    tremblement de terre, surnommé monsieur Tsubame, était-il l'instrument
    du destin qui a permis à cette hirondelle de s'élancer hors du nid ?

    Biographie de l'auteur
    D'origine
    japonaise, Aki Shimazaki vit à Montréal depuis 1991. Tsubame est le
    troisième volet de sa pentalogie Le Poids des secrets, qui comprend
    également Tsubaki (Babel n° 712), Hamaguri (Babel n° 7831, Wasurenagusa
    et Hotaru. Hamaguri a remporté le prix Ringuet de l'Académie des lettres
    du Québec, Wasurenagusa le prix Canada Japon et Hotaru le prix du
    Gouverneur général du Canada.

    Mon avis

    Un
    très grand livre, encore une fois au risque de me répéter, c'est un
    chef d'œuvre... au travers le regard d'une femme, nous suivons sa vie
    et son secret : son enfance et ce qu'elle est quand elle est
    grand-mère.... deux époques, deux destins... don de soi mais à quel
    prix, quelles souffrances pour protéger... mais qui ?

    Encore une fois, beaucoup d'émotions : chez moi des sourires, des pleurs, de la colère... et beaucoup d'espoir...

    A découvrir absoluement

    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Mer 19 Jan 2011 - 21:38

    Le poids des secrets t.4 : WASURENAGUSA

    Roman

    125 pages édité chez Actes sud collection Babel le 3 février 2009

    Résumé

    Après
    un premier mariage raté, Kenji Takahashi découvre qu'il est stérile.
    Accablé, il quitte la maison familiale. Seule compte encore pour lui sa
    nurse, Sono. Lorsqu'il fait la connaissance de Mariko, qui vit seule
    avec son fils Yukio, il en tombe amoureux et l'épouse contre l'avis de
    ses parents, qui le déshéritent. Quarante-six ans plus tard, retraité et
    affaibli, il recherche les traces de Sono. Au moment où il retrouve sa
    tombe, sur laquelle est inscrit le nom de la fleur de myosotis
    (wasurenagusa), il découvre le secret de ses origines et le malheur qui a
    frappé ses parents.

    Biographie de l'auteur
    D'origine
    japonaise, Aki Shimazaki vit à Montréal. Wasurenagusa est le quatrième
    volet de sa pentalogie Le Poids des secrets, qui comprend également
    Tsubaki (Babel n° 712), Hamaguri (Babel n° 783), Tsubame (Babel n° 848)
    et Hotaru (à paraître prochainement en Babel), prix du Gouverneur
    général du Canada. Wasurenagusa a reçu le prix Canada- Japon.

    Mon avis

    Une
    nouvelle pièce du puzzle se met en place. Chacun cache ses secrets, ses
    souffrances, qu'il est difficile de se livrer ou de se débarrasser de
    se qui parfois nous pèse ou nous entrave... Toujours avec émotion,
    l'auteure nous donne à nouveau un récit sensible, ou chaque personnage
    en sort grandi...
    Toujours un roman emprunt de poésie et de
    chaleur... Wasurenagusa (= ne m'oubliez pas ou le myosotis), un livre
    sur l'amour filial..

    A découvrir absolument

    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Mer 19 Jan 2011 - 21:38

    Le poids des secrets t.5 : HOTARU



    Roman

    133 pages édité en août 2009 chez Actes sud

    Résumé

    A
    la saison des lucioles (hotaru), lorsqu'elle rend visite à sa
    grand-mère Mariko Takahashi, Tsubaki est loin de se douter que celle-ci
    lui confiera bientôt le secret qui ronge sa vie depuis cinquante ans,
    incapable qu'elle fut de le révéler à son mari. Etudiante en
    archéologie, Tsubaki apprend à travers cette confession les lois
    cruelles de la vie : l'innocence et la naïveté des jeunes filles sont
    souvent abusées par les hommes de pouvoir et d'expérience, et leur
    destinée s'en trouve à jamais bouleversée.

    Mon avis

    Même
    si l'histoire se répète (c'est le propre des secrets, qui secrètent
    encore et encore...), c'est toujours aussi magique, en tout cas pour
    moi. La boucle est bouclée. Toujours aussi bien écrit, avec magie et
    poésie. Hotaru signifie Luciole... C'est la grand-mère qui raconte a sa
    petite fille, son histoire pour ne pas que celle-ci recommence...

    J'ai
    donc relu, tous les tomes. C'est intéressant de voir comment la famille
    se construit, comment ses membres s'enchaînent les uns aux autres,
    comment la culture aussi apporte son tribu aux chaînes que nous nous
    mettons.

    Je ne peux que vous conseiller ces merveilleux petits livres.

    A découvrir absolument

    Majuscule
    LH
    LH

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Majuscule le Mar 18 Oct 2011 - 2:25



    La mère de Nakiko vient de décéder. Elle était une survivante de la bombe atomique de Nagasaki. Yukiko a laissé une lettre dans laquelle elle a laissé ses souvenirs et son lourd secret : le mensonge poussant au meurtre et la connaissance d’un secret familial.

    Petit livre de 115 pages d’une écriture fine, précise, délicate où l’histoire nous amène dans l’horreur qu’ont pu vivre ses pauvres gens victimes de la bombe atomique. On découvre un Japon sur le point de grandir qui s’effondre. Il n’y a pas grand chose à dire sur ce livre si ce n’est qu’il faut se laisser porter par l’écriture et la fluidité des mots.
    J’aime ce genre de livre qui nous porte dans un autre univers, grâce aux mots si fins. La littérature asiatique est une fleur subtil et j’aime beaucoup sentir du bout des narines, son délicat parfum.

    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Mar 18 Oct 2011 - 8:29

    joliment dit Majuscule, j'aime beaucoup ta métaphore : La littérature asiatique est une fleur subtil et j’aime beaucoup sentir du bout des narines, son délicat parfum.

    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Jeu 17 Nov 2011 - 19:47

    MITSUBA



    La trilogie : il est toujours délicat de parler de ces livres sans dévoiler l’intrigue, j’espère simplement y avoir réussi et vous ai donné l’envie de les découvrir. Ils peuvent se lire dans le sens que vous voulez, ils sont indépendants des uns des autres, mais ensemble ils éclairent dans toute leur complexité des secrets familiaux imbriqués dans une certaine réalité professionnelle et dans l’histoire japonaise.
    Trois livres, trois narrateurs différents qui seront rattrapés par leur histoire personnelle et familiale, ils sont liés par la même entreprise et ont des points communs.
    Six portraits d’homme, à découvrir absolument

    Roman

    155 pages édité chez Acte Sud en janvier 2007

    Résumé

    Quand la compagnie d'import-export Goshima de Tokyo se propose d'affecter Takashi Aoki à sa succursale de Paris, ce jeune employé prometteur se trouve à un point tournant de sa vie puisqu'il vient de rencontrer enfin la femme avec qui il souhaite fonder une famille, Yûko Tanase. Mais il sait aussi que les lois silencieuses et impitoyables de sa société, à l'intransigeance impériale, peuvent écraser d'un doigt les relations humaines des êtres qui ne font pas partie des puissants. Qu'adviendra-t-il alors de la promesse des amoureux, faite au café Mitsuba ?

    Mon ressenti

    Une rencontre dans une entreprise, cela évoque pour chacun des souvenirs, des images, des promesses… mais si en occident passer la timidité, nous pouvons passer à l’acte, en orient, il est tout autrement. Ici, c’est le point de l’entreprise, des codes, de la culture. Si ce jeune couple passe la première étape, il reste celle qui pèse le plus, la tradition et l’engagement.

    Comme à son habitude, l’auteure livre un merveilleux moment tout en finesse en mettant le doigt là où cela fait mal : le poids de la tradition, la toute-puissance des entreprises (qui peuvent décider unilatéralement de l’avenir, y compris privé, de ses salariés, l’isolement ou la mutation dont sont victimes ceux qui refusent de se plier aux obligations tacites de la vie en en entreprise), de la culture dans la transmission. C’est un beau portrait d’homme et l’on découvre que la sensibilité n’est pas uniquement du domaine féminin.

    Tout en délicatesse, elle interroge la transmission du lien père-fils et la place de la femme dans cette société.
    A découvrir absolument


    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Jeu 17 Nov 2011 - 19:52

    ZAKURO



    Roman

    150 pages édité chez Acte Sud en février 2009

    Résumé

    La dernière fois que Tsuyoshi Toda a vu son père, c'était en 1942, quand ce dernier partait travailler en Mandchourie, d'où il a été déporté en Sibérie après la fin de la guerre. Vingt-cinq ans plus tard, alors que sa mère sombre peu à peu dans les errances de l'alzheimer tout en conservant l'espoir de revoir un jour son mari, Tsuyoshi apprend que son père, porté disparu, est vivant au Japon. Lorsque le père accepte de rencontrer son fils, seul, il lui remet une lettre dans laquelle il explique les raisons de sa disparition: ce qui s'est passé sur le bateau qui le ramenait au Japon a brisé net le cours de sa vie. D'une logique dramatique imparable, ce roman explore le destin d'êtres que l'Histoire a broyé dans les replis de ses silences honteux.

    Mon ressenti

    Au travers une page de l’histoire japonaise méconnue (cette période trouble où des Japonais (civil et militaire) furent retenus prisonniers dans ce qui fut l'URSS suite à la défaite du Japon durant la seconde guerre mondiale.), l’auteure continue son exploration autour des liens père-fils dans la culture japonaise. Émouvant et tout en finesse, il n’y a pas de grands discours ou de destin héroïque. C'est l’histoire d’une famille comme les autres et j’ai ressenti les sentiments de chaque personnage tant ils sont forts et justes. Vite happée par le roman, car le sujet abordé est plausible, le récit est bien construit.

    Ce qui j’ai beaucoup aimé, la cerise sur le gâteau, ce sont des mots clefs en Japonais qu’elle distille de ci de là et qui renforce ce sentiment fort de sensibilité tout en approchant la culture japonaise. Le symbole même du "Zakuro" est fantastique, c’est une belle métaphore pour expliquer ce récit et les sentiments qui le parsèment.

    À découvrir absolument


    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Jeu 17 Nov 2011 - 19:58

    TONBO



    Roman

    136 pages édité en mai 2011 chez Actes Sud

    Résumé

    Nobu a fondé en 1981 un juku, établissement de cours privés spécialisé dans la préparation des examens.
    Six ans plus tard, avec la visite inattendue d’un homme qui réveille le souvenir du suicide de son père, il apprend une tout autre histoire que celle qui a assombri sa jeunesse. Professeur respecté, injustement accusé d’avoir provoqué la mort d’un élève rebelle, le père de Nobu avait vu son destin littéralement pris dans les mailles inextricables d’une rivalité d’étudiants. Mais le drame d’alors prend aujourd’hui une tournure imprévue.

    Mon ressenti

    Encore une fois, au risque de me répéter encore une histoire de famille et un secret, toujours d’un père à son fils, les mots employés, les phrases concises, les chapitres courts, la plume d’Aki Shimazaki est faite de légèreté, de poésie, de litote qu’elle sait merveilleusement bien employée.

    J’ai découvert le Japon par une autre entrée, l’éducation et l’école. L’histoire m’a touchée énormément, c’est une pure merveille et c’est un feu d’artifice d’émotions.
    A découvrir absolument


    binou
    ML
    ML

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  binou le Mar 24 Jan 2012 - 17:32

    aaah le poids des secrets..... Que du bonheur ces 5 petits livres ! Un vrai régal, on commence la première page et on ne peut plus s'arrêter avant la dernière page du dernier livre. Je ne relis jamais mes livres mais je peux dire que ceux-ci je les relirai avec grand plaisir et bonheur !

    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Mar 24 Jan 2012 - 20:07

    c'est en effet un grand moment de bonheur, je suis tout à fait d'accord avec toi Binou

    Nina
    ML
    ML

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Nina le Jeu 8 Mar 2012 - 11:39

    Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki.

    Mon avis :

    Ce livre est un chef d'oeuvre, sa suite aussi (j'ai terminé le tome 2). L'écriture est un miracle de finesse et de pudeur - et pourtant, les événements racontés sont loin d'être tendres ou délicats.
    Le quatrième de couverture semble en dire beaucoup ? Je dirai au contraire qu'il en révèle très peu, je n'en dirai donc pas beaucoup non plus, pour ne rien gâcher de cette narration tout en subtilité.
    Je dirai néanmoins que ce livre évoque un des grands tabous de l'histoire japonaise : l'explosion de la bombe atomique de Nagasaki et le sort des survivants. Pour eux, il s'est agi de "chance" ou de "fatalité", selon le point de vue où l'on se place. Yukiko évoque aussi l'état d'esprit des japonais à cette époque - manière de pensée très éloignée de la nôtre, endoctrinement sans pareil des combattants, et cruauté peu enviable. Le regard critique de Yukiko étonne - il était déjà le sien avant qu'elle n'arrive au soir de sa vie,elle a eu le courage de le garder.
    L'écriture de la lettre ne paraît jamais un procédé artificiel. Yukiko n'a pas pu dire l'indiscible, elle a eu besoin de lever le poids du secret, ce qui n'a rien à voir avec s'en décharger impunément. Le silence n'a qu'un temps.
    Ce livre est un véritable coup de coeur.

    Nina
    ML
    ML

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Nina le Jeu 8 Mar 2012 - 11:45

    Mon avis :

    Ce livre est tout simplement superbe. En le lisant, je n'ai pas pu m'empêcher de me dire qu'un européen n'aurait pas su faire évoluer avec autant de finesse ses personnages de la naissance à la vieillesse. En effet, les personnages évoluent (en France, j'ai parfois l'impression douloureuse qu'ils sont figés et que quand on les retrouve vingt ans plus tard, ils sont restés enlisés dans leur problème).
    Yukio prend le relais de Yukiko dans ce second tome et pourtant, j'ai l'impression de lire ce récit pour la première fois, tant les redites sont évités, et tant j'entends réellement la voix de ce jeune garçon, puis celle de cet homme. Yukio part dans la vie avec un handicap énorme : il est un bâtard. Il part avec un avantage énorme : l'amour inconditionnel de sa mère, rejoint par l'amour tout aussi inconditionnel de son père adoptif. Les drames, les douleurs seront là, pourtant cet amour lui donne une sérénité qui fera de lui l'adulte qu'il est devenu.
    Une réussite, encore.

    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Dim 11 Mar 2012 - 10:25

    je les relis quelques fois, c'est toujours autant magique

    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Lun 9 Juil 2012 - 19:08

    TSUKUSHI



    Roman

    144 pages édité chez Leméac en juin 2012

    Résumé

    Lors de la fête qui Souligne le treizième anniversaire de sa fille Mitsuba, Yûko découvre une boîte d'allumettes décorée d'une image de tsukushi. Cette figure symbolique, qu'elle trouve "artistique et érotique", sera le déclencheur d'une série de révélations qui pourraient compromettre l'existence de Yûko et la sérénité de son sentiment familial. Est-il possible que. Derrière le rideau de son mariage, "l'apparence d'être un couple importe plus que l'amour" ? Trahisons, doubles vies enfouies dans un silence impénétrable risquent bientôt de bouleverser sa vision du bonheur et le cours de sa vie.

    Mon ressenti

    Avec Tsukushi le lecteur rentre dans l’intimité d’un couple. Personnages que j’ai découverts dans sa trilogie …. Il ne s’agit plus du monde de l’entreprise pourtant c’est toujours de virilité, de masculinité, de représentation de cet homme japonais dont il est question. C’est du côté des femmes que nous découvrons cet homme ou ces hommes.

    Toujours bien écrit, c’est avec plaisir que je me suis à nouveau plongée dans l’univers d’Aki à la découverte des us et coutumes du Japon. Il y a toujours le poids des convenances, de la représentation et de ce culte de soi à l’extérieur de la cellule familiale ou conjugale. C’est bien de cela dont il s’agit de secrets d’alcôve plus exactement, de ces couples japonais et plus particulièrement de l’histoire de Yûko dans cette société en pleine turbulence. La force de l’auteur, c’est de décrire avec chaleur un univers tout en douceur, en poésie, d’amener des personnages très proches de nous avec leur simplicité, leurs qualités et leurs défauts. L’auteur sait insuffler un malaise, un de je ne sais quoi qui fait que cela coince quelque part empreint de mystère.

    Avec ce nouvel opus, le mensonge est montré comme un ciment, comme un code de vie et aborde sans fioriture la fragilité d’un couple ou des individus qui le compose : secret ? Jardin secret ? Mensonge ? Autre vie ? que dit-on à l’autre ? Comment connaissons l’autre qui partage sa vie ? Comment je me dévoile à l’autre ?
    Un livre très riche malgré sa petitesse et son nombre de pages, je ne peux que vous conseiller de le lire et de le relire pour découvrir à nouveau d’autres niveaux…

    encore bravo Mme AKI SHIMAZAKI, et un coup de cœur pour moi


    peyrelong
    ML
    ML

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  peyrelong le Ven 27 Déc 2013 - 22:16

    Pinky a écrit:Le poids des secrets (t.1) TSUBAKI



    Roman

    114 pages édité chez Actes Sud en octobre 2005

    Résumé

    Dans
    une lettre laissée à sa fille après sa mort, Yukiko, une survivante de
    la bombe atomique, évoque les épisodes de son enfance et de son
    adolescence auprès de ses parents, d'abord à Tokyo puis à Nagasaki.
    Elle
    reconstitue le puzzle d'une vie familiale marquée par les mensonges
    d'un père qui l'ont poussée à commettre un meurtre. Obéissant à une
    mécanique implacable qui mêle vie et Histoire, ce court premier roman
    marie le lourd parfum des camélias (tsubaki) à celui du cyanure. Sans
    céder au cynisme et avec un soupçon de bouddhisme, il rappelle
    douloureusement que nul n'échappe à son destin.

    Mon avis

    Les
    mots vont finir par me manquer, car à chaque fois, c'est un vrai coup
    de coeur. C'est une petite merveille, une pépite à lire, à découvrir et à
    relire... il se lit vite, toujours vite, et il finit déjà.... mais quel
    plaisir, que d'émotions ce livre transcrit.... le lecteur quelqu'il
    soit est touché par la justesse, la simplicité de ces personnages...
    malgré les situations difficiles de ces personnages, le lecteur n'est
    pas écrasé, il reçoit, comprend et partage un moment de grâce....

    Je n'ai qu'un mot, allez y foncer,

    A lire Absolument

    Ce court roman est effectivement une petite merveille. La vie des personnages est étroitement liée à l'Histoire - Hiroshima et surtout Nagasaki, mais ce n'est pas un livre sur l'histoire du Japon.
    Je n'ai vu nulle part la mention "traduit par...", il semble donc que l'auteure écrive directement en français.

    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Sam 28 Déc 2013 - 11:20

    contente qu'il te plaise Peyrelong  bisous 

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  peyrelong le Ven 3 Jan 2014 - 21:17

    Pinky a écrit:Le poids des secrets (t.2) HAMAGURI



    Roman

    118 pages édité chez Actes Sud en janvier 2007

    Résumé
    Présentation de l'éditeur
    Deux
    petits enfants de Tokyo, Yukio et Yukiko, scellent un pacte de fidélité
    en inscrivant leurs noms à l'intérieur d'une palourde, comme un serment
    d'amour éternel. Devenus adolescents, ils se retrouvent à Nagasaki sans
    se reconnaître ; les sentiments qui les habitent désormais, qui les
    troublent profondément, leur seraient-ils interdits ? Aux dernières
    heures de sa vie, la mère de Yukio cherchera à ouvrir les yeux de son
    fils en lui remettant ce coquillage sorti du tiroir de l'oubli.

    Biographie de l'auteur
    Née
    au lapon, Aki Shimazaki vit à Montréal. Hamaguri est le second volet de
    sa pentalogie Le Poids des secrets, qui comprend Tsubaki, Tsubame,
    Wasurenagusa et Hotaru. Hamaguri a remporté le prix Ringuet de
    l'Académie des lettres du Québec, Wasurenagusa le prix Canada-Japon, et
    Hotaru le prix du Gouverneur général du Canada.

    Mon avis

    Bon
    et bien n'ayant pas trouvé le t.1, je commence le t.2... pas grave.
    L'auteur a écrit 5 livres qui relate une même histoire de plusieurs
    personnes liées par un secret de famille : chaque personne va donner son
    regard, sa perception des choses dans un tome....

    C'est une
    merveilleuse histoire, Hamaguri (palourde japonaise) est une belle
    métaphore d'un amour ... mais interdit... L'auteur explore à merveille
    la thématique du secret, des souffrances qui peuvent en découlées, des
    destinées de chacun... tout cela sur fond de guerre, avec la bombe sur
    Nagasaki...
    Comme à l'accoutumée chez les auteurs asiatiques, il se
    dégage de ce livre malgré le sujet abordé, un bien être, une chaleur
    humaine, une subtilité puissante...
    beaucoup de résonance, un livre dont on ne sort pas indemne...

    A lire absolument  

    merci O-Tsuya

    Le tome 2 m'a encore plus enchantée que le 1. On a cette fois la vision masculine des mêmes évènements que ceux racontés dans  Tsubaki.
    Merci Pinky de m'avoir fait découvrir cette perle

    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Sam 4 Jan 2014 - 11:42

    je suis très très heureuse de cela Peyrelong  danser de joie   bisous 

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Jo19lyne le Sam 4 Jan 2014 - 12:31

    réfléchir Je me souviens avoir lu le tome 1 "Tsubaki" à une époque où je choisissais mes lectures par maison d'édition... (Un challenge comme un autre, sur une année je me fixais un livre par mois se rapportant à une maison d'édition, un thème ou les écrivains d'un pays). 
    Aujourd'hui, "le poids des secrets" comprend 5 tomes... Un challenge à l'horizon?

    Je précise un challenge façon "Pinky", je ne me trompe pas, je n'ai pas la biblio d'Aki Shimazaki sous le nez, les aurais-tu tous lus Pinky?


    Dernière édition par Jo19lyne le Sam 4 Jan 2014 - 12:42, édité 1 fois

    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Sam 4 Jan 2014 - 12:39

    pourquoi pas Jo19lyne, il y a 5 tomes dans le poids des secrets, elle a fait une trilogie avec la paternité autour des personnages du poids des secrets... Super aussi à découvrir. Les couvertures de ces livres sont très belles

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  peyrelong le Mer 16 Avr 2014 - 12:59

    Pinky a écrit:Le poids des secrets (t.3)  : TSUBAME

    Roman

    118 pages édités chez Actes Sud en janvier 2007

    Résumé

    Lors
    du tremblement de terre de 1923, qui a dévasté la région du Kanto et
    entraîné plus de cent quarante mille morts, la Coréenne Yonhi Kim
    devient, question de survie, la Japonaise Mariko Kanazawa. A la fin de
    sa vie, alors qu'elle est veuve, mère d'un chimiste et grand-mère de
    trois petits-enfants, le mystère de sa naissance lui est dévoilé : le
    prêtre catholique qui l'avait recueillie dans son église lors du
    tremblement de terre, surnommé monsieur Tsubame, était-il l'instrument
    du destin qui a permis à cette hirondelle de s'élancer hors du nid ?

    Biographie de l'auteur
    D'origine
    japonaise, Aki Shimazaki vit à Montréal depuis 1991. Tsubame est le
    troisième volet de sa pentalogie Le Poids des secrets, qui comprend
    également Tsubaki (Babel n° 712), Hamaguri (Babel n° 7831, Wasurenagusa
    et Hotaru. Hamaguri a remporté le prix Ringuet de l'Académie des lettres
    du Québec, Wasurenagusa le prix Canada Japon et Hotaru le prix du
    Gouverneur général du Canada.

    Mon avis

    Un
    très  grand livre,  encore une fois au risque de me répéter, c'est un
    chef d'œuvre... au travers le regard d'une femme, nous suivons sa vie
    et son secret : son enfance et ce qu'elle est quand elle est
    grand-mère.... deux époques, deux destins... don de soi mais à quel
    prix, quelles souffrances pour protéger... mais qui ?

    Encore une fois, beaucoup d'émotions : chez moi des sourires, des pleurs, de la colère... et beaucoup d'espoir...

    A découvrir absoluement
    J'ai beaucoup appris sur la condition faite aux Coréens par les Japonais pendant l'entre-deux guerres et notamment pendant le tremblement de terre de 1923.
    La jeune Tsubame, alors adolescente, trouve refuge auprès d'un prêtre qui s'arrange pour lui procurer une identité japonaise, lui évitant ainsi bien des problèmes. Des années plus tard, alors qu'elle a épousé un Japonais et est devenue mère et grand-mère, elle redécouvre le secret de ses origines...
    J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir l'écriture toute en finesse d'Aki Shimazaki dans ce troisième volet du Poids des secrets

    Pinky
    M
    M

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Pinky le Jeu 17 Avr 2014 - 8:54

    merci Peyrelong pour cette nouvelle présentation

    peyrelong
    ML
    ML

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  peyrelong le Jeu 17 Avr 2014 - 9:37

    Merci d'être venue Pinky

    Contenu sponsorisé

    Re: SHIMAZAKI Aki

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:39


      La date/heure actuelle est Sam 3 Déc 2016 - 20:39