Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    FLEMING, Ian

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    FLEMING, Ian

    Message  Nina le Dim 30 Mar 2014 - 19:42


    Mon résumé :

    James Bond rentre tout juste de convalescence. Il a besoin de vacances, disent ses supérieurs. Aussi, l’envoient-ils aux Caraïbes, pour une gentille petite mission de rien du tout : les deux agents ont sans doute fait une fugue amoureuse ! Une telle mission ne réjouit pas l’agent 007, si ce n’est qu’il découvre très vite que la vérité n’est pas si simple.

    Mon avis :

    Ce n’est pas une nouveauté, je suis fan de James Bond, je les ai tous vus. Par contre, je suis loin d’avoir lu les hommages que certains auteurs rendent aux personnages – je préfère la version originale.
    Une catastrophe n’arrive jamais seule pour James. En plus d’être "en vacances" (et pourquoi pas inapte aux services, tandis qu’on y est ?), il ne peut garder son arme fétiche. Et pourquoi pas rester à Londres pour boire du thé, tandis qu’on y est ?
    Heureusement pour lui – malheureusement pour les autres – James est particulièrement en forme. Et chanceux. Son partenaire, Quarell, l’est nettement moins. Quant à Honey, elle est bien différente d’Ursula Andress – et je ne connais guère d’actrice qui aurait accepté, même avec force maquillage, de jouer une créature sculpturale défigurée.
    Les services secrets anglais s’en sont-ils mordus les doigts ? Un peu. Qui sort vainqueur ? James Bond, bien sûr. Manquerait plus que cela !

    Pinky
    M
    M

    Re: FLEMING, Ian

    Message  Pinky le Lun 31 Mar 2014 - 9:49

    tout à fait d'accord avec toi Nina, merci pour cette première présentation de cet auteur et de son personnage mondialement connu sur notre forum

    Keana
    ML
    ML

    Re: FLEMING, Ian

    Message  Keana le Lun 31 Mar 2014 - 19:43

    Je n'y connais rien en James Bond, à part qu'il y a toujours une jolie fille dans les films, je ne sais pas si c'est pareil dans tous les livres.
    Merci Nina pour cette présentation, mais je passe mon tour.

    Nina
    ML
    ML

    Re: FLEMING, Ian

    Message  Nina le Lun 9 Juin 2014 - 12:44

    Merci Pinky et Keana pour votre visite.

    Nina
    ML
    ML

    Re: FLEMING, Ian

    Message  Nina le Lun 9 Juin 2014 - 12:49



    Bons baisers de Russie.
    Le livre de poches - 313 pages.

    Présentation de l'éditeur :

    On est en pleine guerre froide lorsque lan Fleming lance James Bond - l'agent 007 - sur la piste d'une ténébreuse machination ourdie de l'autre côté du «rideau de fer», dont les ramifications s'étendent jusqu'à la Méditerranée, entre Grèce et Turquie. Si les circonstances géopolitiques ont beaucoup changé depuis les années soixante, le suspense, l'exotisme, l'humour, trois ingrédients dont le romancier sait se servir avec un brio inégalable, conservent à ce classique de l'espionnage un charme intact. Ruse, séduction, audace et désinvolture caractérisent un personnage dont la popularité, à travers les différents visages qu'il a déjà revêtus au cinéma, demeure exceptionnelle.

    Mon avis :

    Les temps sont durs pour James Bond. Que lui arrive-t-il ? Doit-il désarmorcer une bombe les mains dans le dos ? Affronter une douzaine de bandits avec un cure-dents comme seule arme ? Pire : il ne lui arrive rien ! Après avoir entretenu sa forme physique - une mission peut toujours survenir - il en est réduit à nous décrire par le menu son petit-déjeuner. Le temps presse !

    Fort heureusement, du côté de la Russie, un infâme complot se met en place pour détruire... James Bond lui-même ! Faut-il qu'il soit important, le symbole même de la puissance de l'espionnage anglais - et de la déconfiture russe. Il faut dire qu'avec des agents aussi bien formées et aussi naïve que la jeune russe que les services secrets lui jettent littéralement dans les bras, le service a de beaux jours devant lui ! Tant qu'il aura des dirigeants aussi machiavéliques aussi.

    Cette "mission", au demeurant pas désagréable pour James - c'est ce qui s'appelle se dévouer corps et âme pour sa patrie - l'amène à rencontrer un des meilleurs correspondants du service, un des mieux organisés, un de ceux pour lesquels James a vraiment envie de faire au-delà de son maximum, même si, parfois, les conditions de service sont vraiment étranges. Autre temps, autre moeurs : la vision des femmes ne serait-elle pas un savant mélange de machisme et de misogynie ? Pas sûre que si un auteur contemporain écrivait les mêmes scènes, il ne subirait pas une magnifique levée de boucliers des féministes !

    Cependant, Bons baisers de Russie reste un roman rempli de rebondissements, dans lequel James n'a pas fini de se maudire (et le service avec lui) pour sa naïve vanité. Nous sommes déjà au cinéma dans ce livre. N'avoue-t-il pas jouer un rôle, tout comme Tania, d'ailleurs ? Ne compare-t-il pas une mission au tournage d'un film ? Et, après tout, si cette lecture est plaisante, divertissante, enlevée, que demander de plus ?

    Pinky
    M
    M

    Re: FLEMING, Ian

    Message  Pinky le Mar 10 Juin 2014 - 9:00

    merci Nina pour cette présentation. c'est un opus que j'aime beaucoup et je ne suis pas la seule, à sa sortie à l'époque, c'est parce que JFK l'avait indiqué dans son top 10 des livres à lire, qu'il a connu un succès interplanétaire.... Comme quoi ! et c'est le deuxième film avec Sean Connery

    Nina
    ML
    ML

    Re: FLEMING, Ian

    Message  Nina le Mar 10 Juin 2014 - 9:35

    Merci Pinky ! Je ne savais pas pour JFK, mais c'est très intéressant de le savoir. Peu d'hommes politiques feraient aujourd'hui un top 10 des livres à lire.

    Nina
    ML
    ML

    Re: FLEMING, Ian

    Message  Nina le Mar 24 Juin 2014 - 19:19


    On ne vit que deux fois.

    Présentation de l'éditeur :

    James Bond est chargé d'obtenir du chef des services secrets japonais, Tiger Tanaka, qu'il fasse profiter l'Angleterre d'informations hautement sensibles (un plan de terreur atomique ourdi par les Russes). En échange de ses bons services, Tanaka lui demande de s'introduire dans le "château de la Mort " installé par un mystérieux savant: un domaine infesté de serpents, piranhas, plantes carnivores ou vénéneuses, où plusieurs Japonais sont entrés pour se suicider. Affrontant poisons et tortures, Bond trouvera face à lui un vieil ennemi, Blofeld, l'homme qui a voulu faire chanter l'Europe en achetant deux bombes atomiques. Il parviendra à le détruire...

    Mon avis :


    Oubliez tout ce que vous croyez savoir sur James Bond avant d'ouvrir cet opus. Même si le roman a été adapté au cinéma, il ne montre pas toute la complexité du personnage.

    James Bond va mal - très mal. Il est profondément désespéré depuis la mort de son épouse, Tracy, au point qu'il rate chacune de ses missions, mettant en danger d'autres agents. Que faire ? Le cloîtrer dans un bureau ? Le renvoyer ? Non : lui confier une mission que seul un suicidaire pourrait accepter. Je vous laisse deviner le choix de Bond, qui n'en revient pas de cette promotion subite (ou l'art de soigner un agent dépressif quand on n'a pas de cellule psychologique de garde sous la main).

    James part au pays du Soleil Levant où il découvre les belles traditions de ce pays. Enfin... il reste anglais, très anglais, et s'il est sensible aux haïkus (qui ne le serait pas ?), il peine largement avec d'autres aspects de la culture. Lui qui se suicide à petit feu ne comprend pas ceux qui se suicident pour l'honneur et confronte son point de vue avec celui de Tanaka, qui a failli devenir un kamikaze - seul l’armistice l'en a empêché. Cette discussion provoque-t-elle un déclic chez Bond ? Je ne saurai le dire. En revanche, il est amené à se positionner clairement, et à se mettre "en condition" pour sa mission.

    Elle arrive dans le dernier tiers du roman - et elle est particulièrement mouvementée. Surtout, et alors que Bond pensait être suffisamment prêt pour mener à bien sa mission, il trouve soudain une motivation supplémentaire pour aller au-delà de tout ce qu'il avait prévu de faire. Cette motivation est vieille comme le monde, on en a fait des romans, des pièces de théâtre, des opéras. Non, il ne s'agit pas de l'amour, même si ce sentiment n'est pas si étranger que cela à ce qu'il poussera Bond de l'avant.

    On ne vit que deux fois, ou la renaissance de Bond.

    Pinky
    M
    M

    Re: FLEMING, Ian

    Message  Pinky le Mer 25 Juin 2014 - 8:46

    roman intense à bien des niveaux tant au niveau du personnage : pour la première fois James est vulnérable ; ensuite c'est le dernier livre entier de l'auteur de son vivant (son 12 ème, le 13ème étant l'homme aux pistolets d'or inachevé...) ; puis au niveau du film, c'est le 5ème de la série, le script a été écrit avec un ami de Ian Flemming qui n'est autre que Roald Dahl (le monde est petit...)

    merci Nina pour cette présentation, j'ai adoré ce livre comme le film il faut bien le dire même si le film est une interprétation du livre

    Nina
    ML
    ML

    Re: FLEMING, Ian

    Message  Nina le Mer 25 Juin 2014 - 9:05

    Effectivement, le monde est petit....
    Merci Pinky pour ta visite et pour toutes ces précisions.

    Contenu sponsorisé

    Re: FLEMING, Ian

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:29


      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 7:29