Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    FLAMMARION Camille

    Partagez

    Jo19lyne
    ML
    ML

    FLAMMARION Camille

    Message  Jo19lyne le Ven 4 Avr 2014 - 17:12

    La fin du monde



    En 1893, dans la Revue illustrée (puis en 1894 aux éditions Flammarion), Camille Flammarion, astronome et vulgarisateur scientifique, évoque dans La Fin du monde d’un moyen de détruire la Terre qui connaît une fortune jamais démentie : une immense comète risque d’entrer en collision avec notre planète. La Fin du monde a des aspects apocalytptiques mais c’est aussi une anticipation car l’action se situe au XXVe siècle puis dans dix millions d’années. Flammarion décrit une société apaisée et guidée par la science mais il ne s’agit pas d’une pure utopie, on y trouve aussi la critique d’un monde devenu entièrement marchand, où même la presse est au service de l’argent avant de connaître l’apogée grâce à la science.



    En résumé : La fin du monde, source: actusf.com.
    Autour d'une histoire de probable fin du monde (cette comète-ci sera t'elle enfin la bonne?) l'auteur dresse la liste des fins possibles de notre planète et du système qui l'abrite. Il en profite aussi pour nous rappeler comment l'humanité a pu craindre depuis toujours ce que serait sa propre fin... Cet ouvrage est à la frontière du roman, de l'essai philosophique, et du documentaire scientifico-historique.
     En 1893, dans la Revue illustrée (puis en 1894 aux éditions Flammarion), Camille Flammarion, astronome et vulgarisateur scientifique, évoque dans La Fin du monde d’un moyen de détruire la Terre qui connaît une fortune jamais démentie : une immense comète risque d’entrer en collision avec notre planète. La Fin du monde a des aspects apocalytptiques mais c’est aussi une anticipation car l’action se situe au XXVe siècle puis dans dix millions d’années. Flammarion décrit une société apaisée et guidée par la science mais il ne s’agit pas d’une pure utopie, on y trouve aussi la critique d’un monde devenu entièrement marchand, où même la presse est au service de l’argent avant de connaître l’apogée grâce à la science.

    Mon avis
    Première partie:
    Nous sommes au vingt-cinquième siècle.
    C'est à cette période qu'une comète verdâtre doit entre en collision avec la terre, plus précisément dans la nuit du 13 au 14 juillet.
     "... C'était la terreur même suspendue au-dessus de toutes les têtes et s'avançant lentement, graduellement, épée formidable, inexorablement. Un dernier essai était tenté, non pour la détourner de sa route, - idée émise par la classe des utopistes qui ne doutent jamais de rien, et qui avaient osé imaginer qu'un formidable vent électrique pourrait être produit par des batteries disposées sur la face du globe qu'elle devrait frapper- mais pour examiner de nouveau le grand problème sous tous ses aspects, et peut-être rassurer les esprits- ramener l'espérance en découvrant quelque vice de forme dans les sentences prononcées..."
    J'ai été agréablement surprise, la lecture est facile, mise à part quelques longueurs dans les chapitres 3, 4, 5, 6 qui relatent une conférence où différents orateurs, éminents scientifique se succèdent pour évoquer le sort réservé à la planète, géologues, physiciens, chimistes, biologistes, météorologistes, astronomes. Du concile du Vatican aux astronomes de la ville équatoriale de Mars, dans un message photophonique, bien que obscur, tous font part de leurs analyses. Pour mettre les populations à l'abris, l'auteur a imaginé un mode de déplacement, "...les transatlantiques aériens électriques assez nombreux et assez bien aménagés pour transporter des millions de voyageurs d'ici samedi.."
    Puis finalement, Le Choc (chap.7), " les calculs définitifs ne s'étaient pas trompés d'un iota. Les deux voyageurs célestes, la Terre et la comète allaient se rencontrer, comme deux trains lancés l'un vers l'autre au fantastique et aveugle galop de la vapeur... lances l'un sur l'autre à la vitesse de cent kilomètres à l'heure chacun... Toute la voûte du ciel sembla se déchirer de haut en bas, et, par l'ouverture béante, on crut voir une gueule énorme vomissant des gerbes de flammes vertes, éclatantes; et l'on fut frappé d'un éblouissement si effroyable... Il y eut une multitude de morts"

    Deuxième partie
    L'avenir
    "La terre avait continué de tourner, le soleil avait continué de briller; les petits enfants étaient devenus des vieillards; les siècles, les périodes séculaires s'étaient succédées; le Progrès, loi suprême avait conquis le monde". 
    Dans cette deuxième partie, la plus intéressante, l'auteur, parfois visionnaire nous dépeint une société idéale, la femme devient l'égal de l'homme, encourageant la suppression des armées, les peuples de l'Europe se confédèrent en un seul État. Au vingt-cinquième siècle, " le sentiment étroit de la patrie fut remplacé par le sentiment général de l'humanité, et la sauvagerie internationale fit place à une fédération intelligente".
    Après avoir atteint l'apogée, le déclin s'amorce... La Terre va-elle renaître?
    Dommage que ce texte ne soit plus publié, mais il est disponible en version ebook gratuit, je vous le recommande.
     4,5 etoile jaune

    Cyndie
    A
    A

    Re: FLAMMARION Camille

    Message  Cyndie le Ven 4 Avr 2014 - 18:25

    Cela m'intrigue car il est beaucoup question de cet auteur dans le livre que je suis en train de lire


    _________________
    Contente Invité que tu sois parmi nous
    Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre. Daniel Pennac

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: FLAMMARION Camille

    Message  Jo19lyne le Ven 4 Avr 2014 - 19:50

    Je viens de faire un petit tour sur le site de Henri Loevenbruck, effectivement en lisant le résumé du Mystère Fulcanelli nos deux lectures sont peut-être liées... En tout cas je suis tentée, j'attends ton avis. L'auteur sera présent à Quai du Polar, salon qui se tient ce week-end à Lyon...

    Cyndie
    A
    A

    Re: FLAMMARION Camille

    Message  Cyndie le Sam 5 Avr 2014 - 9:59

    Et bien je ne suis peut etre pas objective car j'adore Henri Loevenbruck mais j'ai beaucoup aimé le mystère fulcanelli
    Pour les quais du polar je sais mais je ne peux pas y aller ce week end alors tant pis je verrais peut être l'année prochaine


    _________________
    Contente Invité que tu sois parmi nous
    Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre. Daniel Pennac

    Pinky
    M
    M

    Re: FLAMMARION Camille

    Message  Pinky le Dim 6 Avr 2014 - 11:20

    merci Jo19lyne pour cette intéressante présentation, un nom qui résonne dans la SF...

    ton livre est dans quelle édition ?
    je mets le lien pour le livre pour ceux que cela intéresse, il est maintenant dans le domaine public à lire ICI

    Jo19lyne
    ML
    ML

    Re: FLAMMARION Camille

    Message  Jo19lyne le Dim 6 Avr 2014 - 12:15

    Pinky, je l'ai téléchargé gratuitement sur ma liseuse, je n'ai pas pris l'original de la BNF mais une réimpression plus adaptée au format de mon écran.

    Volodia
    LA
    LA

    Re: FLAMMARION Camille

    Message  Volodia le Dim 6 Avr 2014 - 13:50

    Merci de cette complète présentation et du lien fourni Smile

    Pinky
    M
    M

    Re: FLAMMARION Camille

    Message  Pinky le Lun 7 Avr 2014 - 9:55

    OK Jo19lyne

    Contenu sponsorisé

    Re: FLAMMARION Camille

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:28


      La date/heure actuelle est Lun 5 Déc 2016 - 11:28