Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    XENAKIS Françoise

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    XENAKIS Françoise

    Message  Pinky le Jeu 20 Jan 2011 - 20:14

    J'aurai dû épouser MArcel



    Roman

    189 pages édité chez Anne Carrière en novembre 2009

    Résumé

    Françoise
    Xenakis est née en 1930 en Sologne, la sombre Sologne des étangs, des
    brouillards et des jeteuses de sorts. Le temps venu, elle est allée
    fouiller dans ses éclats de souvenirs et raconte ces étranges femmes que
    l'on appelait dans son village les "veuves blanches ". C'étaient, pour
    la plupart, d'anciennes gamines de l'Assistance publique, débarquées un
    beau jour d'un car bringuebalant et placées dans les fermes. Les gars,
    eux, devenaient charretiers, les filles vachères, et, aussi perdus les
    uns que les autres, ils se mettaient le plus souvent à la colle". En
    1914, les garçons furent mobilisés et il n'en revint pratiquement pas.
    On ne les déclara même pas morts au champ d'honneur, mais disparus. Que
    faire de ces jeunes femmes seules au village? On les logea dans un
    minuscule lotissement bâti pour l'occasion et la République leur octroya
    une modeste pension. En échange de quoi, une loi non dite exigeait
    d'elles une chasteté absolue, l'entretien de l'église et des tombes à
    l'abandon. Ces vieilles filles ne cessèrent de fantasmer sur le retour
    de leur homme. On retrouve dans ces histoires la truculence, la
    drôlerie, le culot de Françoise Xenakis, et son immense tendresse pour
    les perdants.

    Mon ressenti

    Je ne
    connaissais pas l’histoire de ces veuves blanches et là encore… tu
    parles d’une vie… et que dire de la société qui laisse faire cela…
    D’ailleurs, personne ne se trompe, ces filles dont personne ne veut sont
    assez bonnes pour ces hommes disparus … les apparences sont sauves que
    demande le peuple ou le bon dieu… L’histoire de chacun, les envies, les
    rêves de chacune… on oublie… mais à cette époque, avait-ton ce luxe ;
    penser sa vie, la rêver, oser désirer, être responsable… ?

    J’ai
    eu du mal moi, à trouver de la truculence dans les propos, de la
    drôlerie… Ce sont des nouvelles qui présentent un peu l’histoire d’une
    femme à chaque fois. La campagne vu par Paris, le trait est parfois
    caricatural mais c’est peut être cela la truculence ou la manière dont
    ces femmes racontent leur histoire avec leurs mots, leurs manières…
    Pour moi, j’y ai surtout vu de la tristesse et beaucoup de solitude, une
    vie à attendre… je n’aurai pas eu cette patience ou tout au moins ce
    sens du sacrifice… mais il m’est facile de le dire, je suis d’une autre
    époque, d’une autre pensée… qui sait peut être que les femmes de 2200
    auront un tout autre avis sur mes propres chaînes dont je n’ai pas
    spécialement conscience aujourd’hui…

    A découvrir mais choisissez votre moment pour le lire, Noël n’est pas la bonne époque !

    Pinky
    M
    M

    Re: XENAKIS Françoise

    Message  Pinky le Mar 10 Mai 2016 - 9:22

    up

      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc 2016 - 10:55