Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    REVERDY Thomas B.

    Partagez

    Raphaèle
    LEH
    LEH

    REVERDY Thomas B.

    Message  Raphaèle le Lun 22 Sep 2014 - 11:56



    Résumé :
    Ici, lorsque quelqu'un disparaît, on dit simplement qu'il s'est évaporé, personne ne le recherche, ni la police parce qu'il n'y a pas de crime, ni la famille parce qu'elle est déshonorée. Partir sans donner d'explication, c?est précisément ce que Kaze a fait cette nuit-là. Comment peut-on s'évaporer si facilement ? Et pour quelles raisons ? C'est ce qu'aimerait comprendre Richard B. en accompagnant Yukiko au Japon pour retrouver son père, Kaze. Pour cette femme qu?il aime encore, il mènera l'enquête dans un Japon parallèle, celui du quartier des travailleurs pauvres de San'ya à Tokyo et des camps de réfugiés autour de Sendai. Mais, au fait : pourquoi rechercher celui qui a voulu disparaître ? Les évaporés se lit à la fois comme un roman policier, une quête existentielle et un roman d'amour. D'une façon sensible et poétique, il nous parle du Japon contemporain, de Fukushima et des yakuzas, mais aussi du mystère que l'on est les uns pour les autres, du chagrin amoureux et de notre désir, parfois, de prendre la fuite.

    Mon avis:

    loin des clichés traditionnels sur le Japon , l'auteur (aime le Japon et nous transmet cette amour à chaque page)nous fait découvrir un pays fascinant à travers  l'enquête menée pour retrouver Kaze.
     Yukiko y retrouve ses racines et les raisons qui l'ont fait quitter son pays.
    Richard B. qui aime encore cette femme si fascinante à  ses yeux  comprend enfin pourquoi leur relation est si compliquée.
    Même Kaze découvre son propre pays.
    Ce livre est bouleversant et plein de poésie , l'histoire se passe au Japon mais pourrait tout aussi bien se passer ailleurs.
    Qui n' a jamais eu envie à un moment de sa vie de tout plaquer et de recommencer dans un monde différent?
    Yukiko n'est pas une ado en crise , c'est juste un femme qui se cherche et pense trouver des réponses dans un autre pays et dans une autre culture. 
    En fait , je vous invite à lire l'interview de l'auteur sur Babelio.com qui en parle beaucoup mieux que moi.
    C'est un véritable coup de cœur.


    http://www.babelio.com/auteur/Thomas-B-Reverdy/102755



      5 etoile jaune coup de coeur

    Pinky
    M
    M

    Re: REVERDY Thomas B.

    Message  Pinky le Mar 23 Sep 2014 - 8:18

    merci Raphaèle pour cette présentation, j'aime beaucoup l'idée et j'ai apprécié l'article que tu mets en référence. Je le note sur mon petit carnet

    Nina
    ML
    ML

    Re: REVERDY Thomas B.

    Message  Nina le Mar 23 Sep 2014 - 8:21

    Merci Raphaèle pour cet avis. J'ai beaucoup aimé le livre aussi.

    Nina
    ML
    ML

    REVERDY, Thomas B.

    Message  Nina le Ven 15 Jan 2016 - 23:18



    Il était une ville.
    Edition Flammarion - 269 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    Ici, les maisons ne valent plus rien et les gens s’en vont, en les abandonnant purement et simplement ; la ville est en lambeaux. Nous sommes à Detroit en 2008 et une blague circule : que le dernier qui parte éteigne la lumière. On dirait que c’est arrivé. C’est dans cette ville menacée de faillite qu’Eugène, un jeune ingénieur français, débarque pour superviser un projet automobile. C’est dans un de ces quartiers désertés que grandit Charlie, Charlie qui vient, à l’instar de centaines d’enfants, de disparaître. Mais pour aller où, bon Dieu, se demande l’inspecteur Brown chargé de l’enquête.

    Mon avis :

    J’avais beaucoup aimé le précédent livre de Thomas B. Reverdy, Les évaporés. Je suis au regret de dire qu’il n’en est pas de même pour celui-ci, comme si, à peine le livre refermé, je ne pouvais me souvenir ni de l’intrigue, ni des personnages. Pire : je me souviens à peine de Détroit, ville que j’aurai pourtant aimé découvrir. Je ne me suis pas sentie concernée par ce qui arrivait à Eugène. Je suis presque restée indifférente au destin de Charlie et de ses camarades, comme si l’indifférence de la police et de leurs proches était contagieuse. Seul constat : la disparition, des êtres, des choses, semble un thème récurrent dans l’oeuvre de Thomas B. Reverdy.

    Pinky
    M
    M

    Re: REVERDY Thomas B.

    Message  Pinky le Sam 16 Jan 2016 - 10:00

    merci Nina pour cette présentation, le message est clair

    Pinky
    M
    M

    Re: REVERDY Thomas B.

    Message  Pinky le Sam 16 Jan 2016 - 10:04

    up

    Nina
    ML
    ML

    Re: REVERDY Thomas B.

    Message  Nina le Sam 16 Jan 2016 - 10:16

    Merci Pinky pour ta visite.
    Pour affiner mon avis, je dirai que l'histoire aurait pu se passer dans n'importe quelle ville où le usine ferme... alors que je m'attendais à un véritable portrait de Detroit.

    Keana
    ML
    ML

    Re: REVERDY Thomas B.

    Message  Keana le Sam 16 Jan 2016 - 14:05

    Je comprends ton ressenti sur ce livre, quand on s'attend à ressentir l'ambiance d'une ville et qu'il n'en est rien, c'est décevant.
    Merci pour ton avis.

    Nina
    ML
    ML

    Re: REVERDY Thomas B.

    Message  Nina le Sam 16 Jan 2016 - 19:22

    Merci Keana pour ta visite.
    Peut-être l'auteur a-t-il voulu montrer que la ville avait disparu puisque l'on ne perçoit plus rien d'elle. Reste Eugène dans sa tour, Charlie à la périphérie de la ville et la jeune serveuse dans son bar.

    Contenu sponsorisé

    Re: REVERDY Thomas B.

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:51


      La date/heure actuelle est Mar 6 Déc 2016 - 5:51