Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    MATSUMOTO, Seicho

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    MATSUMOTO, Seicho

    Message  Nina le Dim 8 Mar 2015 - 15:26



    Tokyo express.
    Edition Philippe Picquier. 176 pages.

    Mon résumé :

    Un employé de bureau et une serveuse de bar sont retrouvés morts sur une plage. Double suicide, fin de l’enquête. Pas si sûr : le vieil inspecteur Jutaro Torigai a des doutes, certains petits faits l’intriguent. C’est alors que l’inspecteur Kiichi Mihari arrive de Tokyo : l’employé de bureau était lié à une affaire de corruption sur laquelle il enquête, et lui aussi a des doutes. Commence une enquête des plus complexes.

    Mon avis :

    Si vous aimez les Experts, Bones, et tous ces romans qui parlent d’analyse ADN, passez votre chemin. Par contre, si vous aimez Colombo ou Maigret, n’hésitez pas.
    Oui, l’enquête est laborieuse, parce qu’elle demande des enquêteurs qui s’interrogent sur les apparences. Kenichi Sayama était veuf depuis trois ans, ses proches le pressaient de refaire sa vie, Toki, la jeune serveuse, avait un amant que personne ne connaissait. Pourquoi ont-ils mis fin à leurs jours ? Qui peut comprendre l’amour ?
    Et justement, Jutaro Torigai, en dépit de son âge avancé, le comprend – même si sa femme exige qu’il prenne un bain avant de dîner. Il s’interroge sur les infimes preuves de non-amour qu’il trouve. De petits riens, des faits bien réels, pourtant, pas des intuitions, dans une enquête où il n’y a pas d’autopsie, pas de reconstitution réels de l’emploi du temps ou du passé des deux amants, puisque le suicide ne fait aucun doute.
    C’est un autre inspecteur qui prend le relais, et qui se lance dans un travail de fourmi pour prouver non seulement que ce n’est pas un double suicide, mais aussi pour identifier le mobile, le coupable, et prouver sa culpabilité. Son instrument de travail de prédilection ? Un horaire de chemin de fer. Je vous entends d’ici : il y a plus sexy. Ce n’est pas avec un tel matériel que les groupies se précipiteront. Quant à la violence… non, sans façon. Je ne sais si les policiers japonais ont le droit, ou pas, de porter des armes, il n’y aura aucune course-poursuite haletante, aucun suspect en fuite, aucun coup de feu échangés, mais beaucoup de tasses de café bues. Oui, les policiers peuvent aussi réfléchir, et pas seulement courir, il est toujours bon de le rappeler.
    Tokyo express est un roman policier patient et subtil.

    Keana
    ML
    ML

    Re: MATSUMOTO, Seicho

    Message  Keana le Dim 8 Mar 2015 - 15:32

    C'est un policier classique, dans le sens où ce n'est pas un thriller, mais qui se passe au Japon, je ne connais pas.
    Merci Nina.

    Nina
    ML
    ML

    Re: MATSUMOTO, Seicho

    Message  Nina le Dim 8 Mar 2015 - 17:02

    Oui, il est classique, mais intéressant.
    Merci de ta visite Keana.

    Pinky
    M
    M

    Re: MATSUMOTO, Seicho

    Message  Pinky le Jeu 12 Mar 2015 - 12:17

    merci Nina pour cette présentation qui m'intéresse beaucoup, je le note dans mon petit carnet

    Nina
    ML
    ML

    Re: MATSUMOTO, Seicho

    Message  Nina le Ven 13 Mar 2015 - 21:53

    Merci Pinky !

    Nina
    ML
    ML

    Re: MATSUMOTO, Seicho

    Message  Nina le Mar 11 Aoû 2015 - 12:12


    Le vase de sable.

    Présentation de l'éditeur :
    Faites connaissance avec l'inspecteur Imanishi. Voyageur infatigable, il enquête de train en train, aux quatre coins du Japon, dans les eaux troubles de la musique et du théâtre d'avant-garde. Il recherche un meurtrier avec un drôle d'accent, découvre les subtilités de la musique concrète et reconstitue patiemment les états civils.
    Mon avis :
    Nous sommes dans le Japon d'après-guerre. Un Japon qui se veut plus moderne, ouvert, notamment à l'art contemporain, théâtre et musique (inaudible et insupportable pour cette dernière, mais ce n'est que mon point de vue, et sans doute celui de quelques personnages du roman). D'ailleurs, ces jeunes artistes sont très bien introduits auprès du pouvoir en place. L'un d'entre eux ne va-t-il pas épouser la fille d'un ministre ? Qui a dit qu'art et pouvoir ne faisaient pas bon ménage ? Ces artistes, après tout, contribuent au rayonnement du Japon !
    Cependant, un premier mort survient, puis un second. En fait, dès que l'inspecteur Imanishi souhaite interroger quelqu'un, ou approfondir certains points avec les témoins, le sus-dit témoin meurt de mort presque naturelle. Pratique, non ?
    C'est peu dire qu'il faut que l'inspecteur s'acharne pour découvrir l'entière vérité. Il doit pour cela à la fois se plonger dans le passé du Japon, mais aussi dans son présent, pour ne pas dire son avenir. Dans ce récit, des survivances quasi-médiévales côtoient la pointe de la technologie, et les usages que des gens mal intentionnés pouvaient en faire.
    Certains pourront dire que le rythme est lent, ou qu'il est difficile de se repérer avec ses noms japonais. Et pourquoi ne pas prendre son temps ? Une enquête ne peut pas toujours se résoudre dans les quarante-cinq minutes d'une série télévisée !

    Pinky
    M
    M

    Re: MATSUMOTO, Seicho

    Message  Pinky le Mer 12 Aoû 2015 - 10:42

    merci Nina pour cette présentation, j'aime ta conclusion

    Nina
    ML
    ML

    Re: MATSUMOTO, Seicho

    Message  Nina le Mer 12 Aoû 2015 - 18:37

    Merci Pinky pour ta visite.
    Regarder certaines séries télévisées donnent de mauvaises habitudes à certains lecteurs.

    Pinky
    M
    M

    Re: MATSUMOTO, Seicho

    Message  Pinky le Jeu 13 Aoû 2015 - 8:40

    je suis d'accord avec toi Nina donner la main

    Contenu sponsorisé

    Re: MATSUMOTO, Seicho

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:42


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc 2016 - 10:42