Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    SOSEKI, Natsume

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    SOSEKI, Natsume

    Message  Nina le Ven 13 Mar 2015 - 1:05



    Le 210e jour.
    Edition Philippe Picquier - 105 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    Le 210e Jour tombe en pleine saison des typhons. C’est le moment que choisissent deux amis pour entreprendre l’ascension d’un volcan en activité. Malgré la pluie, le vent, la fumée, la cendre et le terrifiant cratère qui gronde, atteindront-ils le sommet de la montagne ?

    Mon avis :

    Ce livre n’est sans doute pas l’oeuvre la plus difficile de Soseki. Elle est relativement courte (moins de cent pages), ne comporte que deux personnages principaux, Kei et Roku, et est présentée sous la forme d’un dialogue.
    Ces deux amis ont décidé de faire l’ascension d’un volcan en activité en pleine saison des typhons. Folie ? Pas du tout ! Ne leur a-t-on pas assuré qu’une femme était capable de le faire, même sous une pluie de pierres et de cendre ? Pourquoi eux n’en seraient-ils pas capables ?
    Et bien… il faudrait déjà qu’ils aient quelques notions d’alpinisme ! Je ne dis pas que leur discussion ne soit pas intéressante, ni qu’ils manquent de culture (ils parlent aussi bien de la Révolution française que de Dickens) mais il est davantage question de ce qu’ils mangeront le lendemain que d’escalade. Le tofu occupe une place de choix, et les oeufs à la coque aussi !
    S’il est une chose indéfectible, c’est bien l’amitié qui unit ces deux hommes, en dépit (ou à cause ?) de leur chamaillerie. N’est-ce pas le principal ?

    Pinky
    M
    M

    Re: SOSEKI, Natsume

    Message  Pinky le Ven 13 Mar 2015 - 11:33

    merci Nina pour cette présentation. De lui j'avais bien aimé "je suis un chat"

    Nina
    ML
    ML

    Re: SOSEKI, Natsume

    Message  Nina le Ven 13 Mar 2015 - 15:45

    Merci Pinky pour ta visite.

    Nina
    ML
    ML

    Re: SOSEKI, Natsume

    Message  Nina le Ven 13 Mar 2015 - 19:11



    Choses dont je me souviens.
    Edition Philippe Picquier - 160 pages. 


    Présentation de l’éditeur :
    Certains livres, parfois, semblent portés sur l’aile frémissante d’un oiseau. En voici un, né de la joie intense d’avoir échappé à la mort. En 1910, hospitalisé pour une grave maladie qui met ses jours en danger, Sôseki note au quotidien l’évolution de son état et ses réflexions. Choses dont je me souviens. Ce qu’il tente de retenir avec tant de hâte, malgré son extrême faiblesse, c’est bien sûr le miracle de la vie rendue, mais surtout la paix du cœur, la clarté pleine de grâce qu’a atteinte sa conscience libérée de la pression de la vie réelle par cette expérience si particulière de la maladie.
    Mon avis :

    Est-ce un journal ? Presque. Un journal non pas tenu au jour le jour, un journal rétrospectif, qui raconte ce dont se souvient Soseki, mais aussi ce dont il ne se souvient pas.
    Il reste six ans à vivre à l’écrivain japonais. Il souffre déjà, quand il écrit ce livre, d’un ulcère à l’estomac, la maladie qui va l’emporter et qui a bien failli l’emporter.
    Les chapitres, nombreux, sont très courts, comme autant de répits laissés par la maladie. Il écrit aussi des haïkus, qui ponctuent son texte et offrent une respiration entre deux moments de souffrance. Même si l’écriture est extrêmement pudique, il ne peut pas ne pas parler de ce moment où il a failli mourir, et où il n’a que le témoignage de sa femme pour ses trop longues minutes où on le crut perdu. Sa plus grande souffrance n’est pas physique, elle est le reflet de la douleur qu’il a causée chez sa femme. Altruiste avant tout, lui que l’on protégea en lui cachant la mort d’un proche, emporté par la même maladie.
    Choses dont je me souviens n’est pas facile à lire, et je conseille de ne surtout pas le faire d’une traite. Prenez le temps, faites des pauses, respirez, lisez d’autres livres entre temps. La sécheresse de ce style est celle des auteurs qui n’ont pas de temps à perdre en fioritures inutiles. Ou comment rester intime et pudique à la fois.

    Pinky
    M
    M

    Re: SOSEKI, Natsume

    Message  Pinky le Sam 14 Mar 2015 - 10:07

    merci Nina pour cette présentation particulière, il faut prendre le temps de le lire au même rythme qu'il l'a écrit

    Nina
    ML
    ML

    Re: SOSEKI, Natsume

    Message  Nina le Sam 14 Mar 2015 - 10:40

    Merci PInky !
    Oui, c'est exactement cela.

    Contenu sponsorisé

    Re: SOSEKI, Natsume

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:20


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 21:20