Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    ROBBINS Tom

    Partagez

    Pinky
    M
    M

    ROBBINS Tom

    Message  Pinky le Ven 17 Avr 2015 - 8:57

    UN PARFUM DE JITTERBUG



    Roman édité chez Gallmeister en avril 2015

    512 pages

    Résumé

    Une serveuse de tacos qui joue les apprenties chimistes, une parfumeuse déchue qui prépare son come-back et un excentrique "nez" des hautes sphères de l'industrie s'interrogent : qui donc leur envoie des betteraves sans le moindre message ? La clé du mystère se trouve peut-être au cours de l'épopée d'Alobar, un roi du VIIIe siècle qui, fuyant la mort, se retrouvera en Bohême où il découvrira le secret de l'immortalité en compagnie d'une jeune Indienne fascinée par les essences.
    Un parfum de jitterbug est un roman délirant et explosif dans lequel Tom Robbins célèbre les joies de l'existence et agite au shaker toutes les croyances de ce monde pour nous livrer les secrets d'un parfum perdu.
    Traduit de l'américain par François Happe.

    Mon ressenti

    Le livre est foisonnant, riche de clin d’œil, d’humour. Le tout saupoudré d’allusions alléchantes pour nos sens. J’ai eu du mal à entrer dans cette histoire parce qu’elle semble suivre différentes pistes avec des personnages qui semble ne rien avoir en commun. Il y a Priscilla, serveuse à Seattle qui consacre ses nuits à faire des expériences chimiques pour trouver la recette du Taco parfait. Pendant ce temps à la Nouvelle-Orléans, Mme Devalier et son assistante V'lu travaille dans leur petite parfumerie en perte de vitesse pour confectionner le parfum ultime qui leur fera remonter la pente. Et enfin, à Paris, l'excentrique Marcel Fever, nez de la société du même nom qu'il dirige avec son cousin Claude peaufine le futur best-seller de la maison. Rien ne les relie si ce n’est la betterave livrée à leur domicile… et puis il y a Alobar, le héros mythique, roi de Bohème du 8ème siècle, qui refuse de mourir empoisonné, sous prétexte qu’il vient d’avoir son 1er cheveu blanc, comme le veut la coutume de son village. Grâce à un habile subterfuge, il vivra et parcourra l’Europe au travers les siècles, à la recherche d’un parfum au goût d’immortalité et peut être de betterave… qui sait !

    Petit à petit, je me suis installée et j’ai pris moi aussi, la route du parfum ou plutôt d’un parfum. Un peu comme dans un film, le rythme est donné avec allégresse, poésie, pittoresque, grandiloquence. Le burlesque côtoie la tendresse et la magie… et puis il y a l’effluve, le fumet...

    Tom Robbins fait des cocktails détonants et surprenants en alliant mythologie, légende, religion, humour, immortalité pour conduire au parfum. Les personnages à tour de rôle nous amène à penser, à humer, à rire, à ressentir ce que les effluves peuvent entraîner tant en souvenirs qu’en déclenchement d’une émotion, d’une image. Notre roi immortel nous amène au travers différentes civilisations et religions, dans lesquelles il s’adapte sans difficulté mais qu’il doit quitter invariablement puisqu’il ne vieillit pas. Certains parfums sont immortels, quel est le vôtre ?

    L’auteur s’amuse à déstabiliser son lecteur par certaines absurdités pour mieux rebondir sur des théories plus ou moins improbables sur l’immortalité. Mais qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse ! Toujours est-il, que mine de rien, de métaphore en métaphore, le message passe sans aucune difficulté. Un livre sur l’amour, le plaisir de vivre, la vie et la rencontre de l’autre…

    Par contre, je n’arrive pas à faire le lien entre la betterave et jitterbug… Je ne regarderai plus la betterave de la même manière moi qui la préfère crue

    A découvrir

    Keana
    ML
    ML

    Re: ROBBINS Tom

    Message  Keana le Ven 17 Avr 2015 - 12:58

    Ce livre a l'air complétement loufoque ! J'ai une petite question, est ce que le roi immortel est un personnage que l'on suit dans ce roman ?

    Pinky
    M
    M

    Re: ROBBINS Tom

    Message  Pinky le Sam 18 Avr 2015 - 9:13

    le livre se divise en 4 partie, à chacune il y a un chapitre consacré à chaque personnages dont Alobar, le roi immortel
    . Un livre plein d'humour, de décalage
    bonne découverte de ce livre Keana, merci pour ta visite

    Keana
    ML
    ML

    Re: ROBBINS Tom

    Message  Keana le Sam 18 Avr 2015 - 14:49

    D'accord, je comprends mieux comment le livre est construit.
    Merci pour les infos Very Happy !

    Nina
    ML
    ML

    Re: ROBBINS Tom

    Message  Nina le Ven 8 Mai 2015 - 10:09

    Un parfum de Jitterburg
    Edition Gallmeister - 512 pages.

    Mon avis :

    Beaucoup de romans dressent des portraits de leurs personnages, des lieux qui sont traversés, mais en est-il beaucoup qui fassent appel à des sensations olfactives en tant que fil rouge de leur oeuvre ? Je ne le crois pas. Et s'il s'agissait uniquement d'un roman du parfum... L'ensemble est bien plus complexe et si de grands "nez", une ancienne parfumeuse à sont à la recherche d'odeurs agréables, sensuelles, enivrantes, pour créer le "jus" parfait, nous croiserons aussi des effluves assez nauséabondes au cours de notre périple. Et des betteraves plus qu'il ne nous en faut pour composer une magnifique salade. Ou plus si affinités.
    En effet, ce roman nous fait voyager non seulement dans l'espace, mais aussi dans le temps. Bienvenue à Seattle, à La Nouvelle-Orléans (et son carnaval), à Paris, villes qui servent de fil rouge à l'intrigue par le biais des personnages qui y vivent mais aussi des parfums qui s'y respirent, des parfums qui s'y créent. Bienvenue aussi dans le passé, puisque c'est à un véritable voyage dans le temps sur près d'un millénaire que nous invite Alobar et Kubra, sur le vieux continent d'abord, puis dans le "nouveau monde".
    Je vous l'avoue, il m'a fallu cent pages pour véritablement accrocher à l'intrigue, le temps que les différentes lignes narratives se mettent en place, le temps aussi que le personnage d'Alobar se construise, ou plutôt se détruise pour mieux se caractériser. D'ailleurs, peut-il vraiment se caractériser, lui dont l'occupation principale est de vivre ? Un seul mot, un vaste sujet, de nombreuses conséquences. De nombreux développements aussi puisqu'il sera question de religions, de philosophie, mais aussi d'amour et de plaisir. Appel à l'hédonisme ? Pas seulement. Etre heureux, épanoui, ne semble pas si difficile que cela à la lecture du roman, que ce soit pour Alobar ou pour d'autres personnages plus contemporains. Mais le bonheur, même simple, dérange, et il est nécessaire de se préserver. Ou de réparer les dégâts s'il est encore temps.
    Un parfum de Jitterburg est un roman foisonnant, drôle et profond. Une belle découverte.

    Pinky
    M
    M

    Re: ROBBINS Tom

    Message  Pinky le Ven 8 Mai 2015 - 10:49

    chouette Nina, merci pour cette présentation

    as-tu fait un lien entre jitterbug et la betterave ?

    Nina
    ML
    ML

    Re: ROBBINS Tom

    Message  Nina le Ven 8 Mai 2015 - 11:37

    Merci Pinky pour ta visite.
    Non, pas du tout, je n'ai pas fait le lien entre les deux - à moins que la betterave ne donne l'énergie nécessaire pour danser le jitterbug ?

    Pinky
    M
    M

    Re: ROBBINS Tom

    Message  Pinky le Ven 8 Mai 2015 - 12:30

    mais c'est bien sûr, notre héros explique bien que la betterave est source de vitalité et dieu sait qu'il en faut de la vitalité pour danser le jitterbug d\'accord

    Nina
    ML
    ML

    Re: ROBBINS Tom

    Message  Nina le Ven 29 Jan 2016 - 21:26



    B comme bière.
    Edition Gallmeister - 160 pages.

    Présentation de l’éditeur :

    À la veille de ses 6 ans, Gracie s’interroge. Quel est ce mystérieux liquide que les adultes ingurgitent avec une telle satisfaction ? Si son père élude ses questions sur la bière, l’Oncle Moe s’avère plus loquace. Il propose même à sa nièce de l’emmener visiter la Brasserie Redhook. Mais quand elle apprend que la visite n’aura pas lieu, Gracie a un accès de colère et engloutit une canette trouvée dans le frigo. Elle voit alors surgir la sympathique Fée de la Bière. Commence alors pour la fillette un voyage fabuleux et instructif au pays de l’alcool couleur de miel.

    Mon avis :
    Soyez les bienvenus dans un conte moderne. Un conte dans lequel une bonne fée fait son apparition pour apporter non du bonheur, mais une connaissance précoce de la vie à une petite fille qui, ma foi, avait déjà compris que la vie, ce n’était pas du gâteau.
    Gracie a six ans, une famille qui semble aisé, un oncle Moe un peu rêveur et poète, et beaucoup d’interrogation. Fait-elle beaucoup de bétises ? Oui et non. Elle n’aurait sans doute pas dû goûter de la bière, elle n’aurait pas dû non plus être autant livrée à elle-même, entre un père plus occupé avec sa secrétaire qu’avec sa famille, et un oncle qui suit son coeur plutôt que de tenir ses promesses. Note : ne comptez pas sur Tom Robbins pour nous servir une version bien policée de la famille américaine.
    Il ne nous sert pas non plus une apologie de la boisson, ni une mise en garde guindée. Un état des lieux, plutôt, et même si, parfois, la prise de boisson peut être positive, la fée de la Bière, qui conte au passage tous les origines possibles et imaginables de cette boisson, n’est pas tendre avec ceux qui la boivent pour se donner du (faux) courage. Quant au narrateur, il est tout simplement délicieux tant il est grinçant.
    B comme Bière est à lire pour tous ceux qui veulent découvrir cet auteur délirant qu’est Tom Robbins.

    Pinky
    M
    M

    Re: ROBBINS Tom

    Message  Pinky le Sam 30 Jan 2016 - 10:00

    merci Nina pour cette présentation, je le note sur mon petit carnet

    Ratdebibliotheque
    ML
    ML

    Re: ROBBINS Tom

    Message  Ratdebibliotheque le Sam 30 Jan 2016 - 15:39

    Merci pour cette présentation, Nina.

    Nina
    ML
    ML

    Re: ROBBINS Tom

    Message  Nina le Sam 30 Jan 2016 - 19:57

    Merci Pinky et Ratdebibliothèque pour votre visite.

    Contenu sponsorisé

    Re: ROBBINS Tom

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:43


      La date/heure actuelle est Mar 6 Déc 2016 - 8:43