Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    SYLVAIN, Dominique

    Partagez
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    SYLVAIN, Dominique

    Message  Nina le Dim 26 Avr 2015 - 13:21


    L'absence de l'ogre.
    Edition Viviane Hamy - 299 pages.

    Mon résumé :

    Jusqu'où seriez-vous prêt à aller pour un ami, à plus forte raison pour quelqu'un qui vous a sauvé la vie ? Ingrid Diesel a eu la vie sauve, des années plus tôt, grâce à un doux géant. Aujourd'hui, la police le voit comme un ogre qui a assassiné deux jeunes femmes. Ingrid ne croit pas en sa culpabilité, mais alors pas du tout, et gare au policier, si séduisant soit-il, qui essaiera de l'empêcher de prouver l'innocence de son ami.

    Mon avis :

    J'aime beaucoup les enquêtes de Lola Jost, ex-commissaire de police à la retraite, et d'Ingid Diesel, masseuse le jour et strip-teaseuse le soir, j'ai trouvé cette lecture agréable mais Je n'ai pas trouvé que l'enquête était aussi bien construite que les précédentes, ou que les suivantes (Guerre sale, Ombres et soleil).
    Pourtant, la construction de l'intrigue est riche, complexe, puisqu'elle nous emmène dans le passé des personnages, bien au-delà des mers. Elle nous emmène aussi dans un passé bien plus ancien, un passé reconstitué via un roman nous menant sur les traces d'un botaniste qui inspire encore beaucoup de personnes (et pas toujours dans le bon sens). Elle joue sur les identités, leur changement, parce que l'on a pris le voile, parce que l'on a choisi une autre voie que celle à laquelle votre famille vous destinait, parce que ce changement permet de tirer un trait sur le passé, ou parce qu'il leur fait retrouver leurs racines.
    Au moment où j'écris cet avis, j'en ai presque oublié qui a été tué, et pourquoi, comme si le véritable sujet du livre était cet ogre, absent, cet ogre que l'on recherche et qui lui-même s'est cherché. J'en ai presque oublié l'identité du coupable aussi, sur lequel le dénouement passe très facilement, comme s'il importait peu, comme si le véritable sujet du livre était la famille, vous savez, cette famille traditionnelle que certains nous vantent tant et qui se révèlent dans ce livre particulièrement asphyxiante. L'amitié, au-dessus de la famille ? Pas seulement. L'idée est que sa famille est celle que l'on s'est choisie, que l'on a réussi à constituer. Peu importe les définitions qu'on lui donnera.
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: SYLVAIN, Dominique

    Message  Pinky le Dim 26 Avr 2015 - 13:25

    merci Nina pour cette présentation
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: SYLVAIN, Dominique

    Message  Nina le Dim 26 Avr 2015 - 14:29

    Merci Pinky pour ta visite.
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: SYLVAIN, Dominique

    Message  Nina le Jeu 27 Avr 2017 - 10:15


    Strad
    Edition Points - 238 pages.



    Présentation de l’éditeur :
    La détective privée Louise Morvan doit enquêter sur le vol d’un Stradivarius, un violon unique valant la bagatelle de 24 millions de francs. Pour cela, en collaboration avec l’Office central de répression du trafic de biens culturels, elle surveille l’appartement parisien de Christian Donovan, un antiquaire spécialiste des instruments anciens et receleur potentiel. Parallèlement, une artiste, Ophélie Reix, est assassinée alors qu’elle réalise une performance en descendant la Seine sur un pneumatique en forme de croix. Cette fois c’est le commissaire Serge Clementi, l’amant de Louise, qui va tenter de faire la lumière. Les deux enquêtes vont évidemment se rejoindre…

    Mon avis :
    J’ai dû finir ce livre voici une dizaine de jours, et je n’en ai pas gardé un très grand souvenir. A vrai dire, je n’étais déjà pas très convaincu par ce titre en cour de lecture, alors j’ai laissé traîner la rédaction de mon avis.
    Pourquoi n’ai-je pas vraiment aimé ce titre ? Autant j’apprécie la série Lola Jost et Ingrid Diesel, autant Louise Morvan m’a laissée de marbre, non parce qu’elle est détective privée mais parce qu’elle manque de consistance à mes yeux. Elle est en couple avec un policier charmant, très pro, mais elle en pince (un peu) pour un autre sur lequel elle est chargée d’enquêter. Plus que le vol du Stradivarius, c’est l’assassinat du jeune violoniste à qui on l’avait prêté qui m’a marqué – de même que les méthodes de certains vendeurs/trafiquants que je ne dévoilerai pas ici.
    Par contre, la seconde affaire… Je suis complètement hermétique au monde des performeurs, je suis trop rationnelle, trop « carrée » comme diraient mes collègues. Bizarrement, alors que la disparition de la soeur jumelle d’Ophélie aurait dû me toucher – et elle me touche – les décisions qu’elle a prises après m’ont semblé vraiment trop extrêmes. Les conséquences sont trop importantes pour celles et ceux qui l’entourent. Au fond, la seule personne qu’ait vraiment aimé Ophélie à mes yeux est Ophélie elle-même. Abandonner la musique et sa rigueur pour des performances est pour moi un signe de ce déséquilibre, même si son tatouage sonne comme un hommage à la défunte Olympia.
    avatar
    Pinky
    M
    M

    Re: SYLVAIN, Dominique

    Message  Pinky le Ven 28 Avr 2017 - 8:11

    merci Nina pour cette présentation
    avatar
    Nina
    ML
    ML

    Re: SYLVAIN, Dominique

    Message  Nina le Ven 28 Avr 2017 - 17:16

    Merci Pinky pour ta visite.

    Contenu sponsorisé

    Re: SYLVAIN, Dominique

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov 2017 - 8:19