Au Fil des lignes

Voici un endroit où partage, respect et convivialité sont les maîtres mots. Si vous aimez, lire rejoignez-nous !


    Peyo, Pierre

    Partagez

    Nina
    ML
    ML

    Peyo, Pierre

    Message  Nina le Dim 26 Avr 2015 - 14:46

    La flèche noire.
    Johan et Pirlouit, tome 7.

    Mon résumé :

    Le soleil vient de se lever…. et Pirluit n’est pas encore réveillé. Johan se charge de le faire. Las ! C’est le comte de Treville que Johan a réveillé par accident. Celui-ci dormait dans le lit de Pirluit, où celui-ci l’avait conduit après l’avoir surpris en pleine crise…. en pleine crise de somnambulisme. Oui, cela fait un peu désordre et Pirluit savait bien que Johan allait venir le réveiller. Farceur, le petit blondinet ? Oui, mais l’heure est grave. Les marchands qui avaient régalé la veille le château et ses hôtes ont été attaqués, dévalisés. Qui sont ces brigands ? Pire : de nouvelles attaques ont lieu dans la région. Qui pourra les faire cesser ?

    Mon avis :

    Cette série a été éclipsée, n’ayons pas peur de le dire, par les personnages secondaires qu’elle a fait naître : les schtroumpfs. Il n’est point encore question d’eux ici, mais de Johan, jeune page qui veut devenir chevalier, et de Pirlouit, qui se veut ménestrel du roi mais chante et joue archi-faux.
    Bien sûr, ce moyen-âge est idyllique. Il y a des brigands, certes, qui volent sans tuer ceux qu’ils détroussent. Il peut leur arriver de les blesser (on ne fait pas d’omelette sans casser les oeufs), sans jamais les estropier : nous sommes dans une bande dessinée pour la jeunesse, ne l’oublions pas. Johan, et surtout Pirlouit ont suffisamment de chance et de courage (les deux sont utiles) pour se lancer sur la piste des brigands, déjouer leur tour et surtout, démasquer le traître qui sévit au château. Il devient dès lors bien mystérieux, ce château, qui semble dissimuler un passage secret… en plus d’un chevalier somnambule. Le comte de Tréville n’a vraiment pas de chance.
    Drôle, enlevé, empli de rebondissement, cette bande dessinée aux couleurs vives est à mettre entre toutes les mains.

    Nina
    ML
    ML

    Re: Peyo, Pierre

    Message  Nina le Dim 26 Avr 2015 - 14:47


    Le sire de Montresor
    Johan et Pirlouit, tome 8.

    Mon résumé :
    On a offert un magnifique cadeau à Pirlouit. Un faucon ! Et Johan s'étonne : les faucons coûtent bonbon en cette période médiévale. Le faucon a un petit, tout petit défaut, il n'est pas très doué pour la chasse. Entre le supprimer ou l'offrir à Pirlouit, le choix était vite fait. Bien malgré lui, Pirlouit se retrouve plongé dans une aventure plus qu'étonnante.

    Mon avis :

    Entre Johan et Pirlouit, quel personnage préférez-vous ? Pour ma part, c'est Pirlouit ! Johan est très sympathique, courageux, mais il est un peu trop lisse. Il n'aurait pas la persévérance dont fait preuve Pirlouit pour dresser son faucon. Il n'aurait peut-être même pas pris la peine de dresser un oiseau magnifique, qui fait merveille pour rapporter des carottes, des navets, tout ce qu'il vous faut pour préparer une bonne soupe. De telles oiseaux ne courent pas les routes médiévales !
    Les fugitifs non plus. L'un d'entre eux croisera la route de Pirlouit et ce dernier sera pris pour le fugitif. Pour son bonheur ou pour son malheur ? Cela dépend dans quel camp la nouvelle est annoncée. Pour une fois, le moyen-âge n'est pas si idyllique et les risques encourus sont bien réels. Pirlouit échappera-t-il à la mort ? Mieux : échappera-t-il au mariage ? Ne pas se plaindre, il est toujours pire que soit, un accident est si vite arrivé.
    Drôle et imaginatif, ce huitième album ne décevra pas les fans de Peyo.

    Nina
    ML
    ML

    Re: Peyo, Pierre

    Message  Nina le Dim 26 Avr 2015 - 14:49


    La flûte à six Schtroumpfs.
    Johan et Pirlouit, tome 9.

    Mon résumé :

    Une catastrophe est survenue au château ! Un incendie, les brigands sont là ? Pas du tout : un marchand d’instrument de musique a fait son apparition dans la cour du château, et il ne faut pas, mais alors surtout pas que Pirlouit le recontre. Le bon roi et Johan sont près à tous les sacrifices pour empêcher Pirlouit d’acquérir un instrument. Las ! Le marchand a abandonné une flûte, et il se trouve que celle-ci est magique, pour ne pas dire dangereuse dans de mauvaises mains. Et là, je ne vous parle pas des médiocres talents de musiciens de Pirlouit, je vous parle d’un brigand particulièrement talentueux. Comment neutraliser cette menace ?

    Mon avis :

    Sait-on à l’avance ce qui changera votre vie ou pas ? Peyo, en dessinant ce neuvième album, créa des personnages qui sont aujourd’hui mondialement connus. Ne me dites pas que j’exagère : deux films leur ont été consacrés aux Etats-Unis (je n’ai pas dit qu’ils étaient bons, attention) et un discret hommage est rendu à leur créateur dans le premier volume – c’était d’ailleurs la moindre des choses. Les petits hommes bleus sont là, avec leur langage, leur vêtement, et leur grand Schtroumpf, le seul à être parfaitement bilingue. Les Schtroumps ne sont pas là pour s’amuser.
    Mais revenons à cet album qui marque leur naissance. Ils sont annoncés dès le titre, et pourtant, ce sont bien Johan et Pirlouit qui sont les héros, du moins pour quelques temps encore. La preuve : les schtroumpfs n’apparaissent qu’à la moitié du roman. Leur première apparition est d’ailleurs timide : un bras qui se tend pour reprendre possession de la flûte. Pourtant, Johan et Pirluit prennent de nombreux risques. Il suffit de dresser la liste des rebondissements de ce neuvième tome de leurs aventures : épuisement, emprisonnement, sommeil léthargique, voyage dans le pays maudit, acrobaties variées (surtout Johan) et aussi découverte de l’art lyrique des Schtroumpfs, qui n’ont rien à envier à Pirlouit.
    Les deux amis doivent faire preuve de toute leur ingéniosité et de tout leur courage pour venir au bout de cette mission. Ils pourront compter sur de solides adjuvants, pour lesquels cette mission est très étonnante. Je terminerai sur ces mots du grand Schtroumpf : J’ai 542 ans mais c’est la première fois que je monte à cheval !

    Pinky
    M
    M

    Re: Peyo, Pierre

    Message  Pinky le Lun 15 Juin 2015 - 18:57

    merci Nina pour ces présentations qui rappellent de bons souvenirs

    Nina
    ML
    ML

    Re: Peyo, Pierre

    Message  Nina le Lun 15 Juin 2015 - 19:01

    Merci Pinky pour ta visite.

    Contenu sponsorisé

    Re: Peyo, Pierre

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:49


      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc 2016 - 12:49